Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une bonne blague

Sophie est une très belle femme mûre. Elle pensait passer un bon moment dans la salle de bains avec son jouet préféré mais c'était sans compter sur la visite inattendue d'Alex, un très bon ami...

Proposée le 8/06/2017 par sorggulp

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Et si Alex leur faisait une bonne blague ?
Ses amis avaient récemment mis en vente leur appartement en rez de jardin car ils avaient trouvé un pavillon à proximité. Ils avaient placardé sur les vitres des panneaux "A vendre" avec un numéro de téléphone portable. Alex se trouvait juste devant l'appartement en question. Ce couple d'une cinquantaine d'années était un couple recomposé. Yann était un homme d'allure sportive qu'Alex connaissait depuis de nombreuses années alors qu'il avait fait connaissance avec Sophie un peu plus tard.
Ils s'entendaient à merveille, s'invitant les uns chez les autres pour partager un apéritif, voire de temps à autre un bon repas.
Alex avait complimenté son ami Yann lorsqu'il lui avait présenté Sophie.
Il était tombé d'emblée sous le charme de celle-ci. Il faut dire qu'elle ne manquait pas d'atouts. C'était une femme sûre d'elle, qui prenait soin de son corps en fréquentant régulièrement la salle de sport voisine. Bref, elle ne laissait personne indifférent.
Il composait le numéro figurant sur un des panneaux. C'est Sophie qui répondit.
"Allô? "
"Bonjour, je vous appelle pour l'annonce concernant un appartement à vendre. Est-il toujours disponible ?"
"Euhhh, oui bien sûr."
"Je me trouve juste devant. Est-il possible de le visiter maintenant ?"
"Mais que tu est bête !" Sophie était sortie sur le balcon, avait écarté de la main une plante verte et regardait Alex hilare. Sa chevelure était complètement ébouriffée. Visiblement, elle sortait de la salle de bains.
"Bonjour Sophie, comment vas-tu ? Je n'ai pas pu résister et vous faire une bonne blague !"
"Ne reste pas là, entre dans le hall, je t'ouvres." lui dit alors Sophie en disparaissant derrière l'écran de verdure.
Alex entrait dans le hall de l'immeuble et se dirigeait vers la porte qui s'entrouvrait.
Sophie s'effaçait pour le laisser entrer.
Lui ayant claqué la bise, Alex s'asseyait sur un des sofas du salon alors que Sophie revenait avec un jus d'orange. Sur la table du salon, les traces d'un petit déjeuner étaient la preuve que Sophie n'était pas réveillée depuis longtemps.
"Mais où se trouve Yann ? Il fait la grasse matinée ?" demanda Alex
"Pas du tout ! Il est parti en randonnée avec des copains pour la journée ! Je suis toute seule et j'étais sous la douche lorsque tu as appelé !" lui dit-elle en s'asseyant face à lui. Alex avait immédiatement remarqué le peignoir en soie blanche ne dissimulant que le haut des jambes et plutôt très échancré sur la poitrine. Il se concentrait pour ne pas trop appuyer le regard sur les parties dénudées qui s'offraient à lui.

Une bonne blague

Ils parlèrent un petit moment du projet de pavillon et des acheteurs intéressés par l'appartement.
Sophie se penchait vers la table de salon pour prendre son jus d'orange tandis qu'Alex sirotait le sien. Il ne put cependant s'empêcher de lorgner dans le décolleté de Sophie. En effet, les seins voluptueux de celles-ci bougeaient librement sous le peignoir et eurent pour effet de faire monter d'un cran la température de la pièce. Sophie capta le regard d'Alex mais ne lui en tint pas rigueur.
Elle devait reconnaître qu'elle le trouvait séduisant. D'autant plus que Céline, la femme d'Alex, avec qui elle parlait librement de leur couple respectif, lui avait fait comprendre qu'Alex avait été gâté par la nature et qu'elle était comblée par les attentions que lui portait Alex au lit. Sans le dire ouvertement, Céline avait trouvé le bon coup.
Sophie était elle aussi heureuse avec Yann. Etant tous les deux divorcés d'un premier mariage raté et surtout d'une frustration sexuelles vieille de plusieurs années, ils s'envoyaient en l'air comme de jeunes amants découvrant les plaisirs de la vie. Chaque occasion était bonne et dans les endroits les plus improbables. D'ailleurs, pas plus tard qu'hier, elle avait sucé Yann dans une cabine d'essayage dans un grand magasin de prêt à porter alors qu'il lui faisait voir un caleçon moulant. Une jouissance terrible !
Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer Alex en pleine action avec Céline. A ces pensées, elle sentait son ventre faire des vagues alors que sa chatte était déjà trempée.
Tout en devisant avec ce dernier, elle l'observait et ne pouvait s'empêcher de le provoquer. Elle jouait avec lui, laissant volontairement ses jambes légèrement s'ouvrir, dévoilant juste la limite tolérable, c'est à dire la lisière de son intimité. Elle feignait la pudeur en remettant de l'ordre dans sa tenue mais jubilait de voir le visage décomposé d'Alex. Elle savait que malgré les années, elle était encore très excitante. Les regards d'Alex en étaient une des nombreuses preuves.

"Je te fais la visite ? Tu m'as bien dit que tu voulais acheter non ? " dit Sophie avec un sourire espiègle.

Elle était de plus en plus excitée, d'autant plus qu'elle ne portait absolument rien sous son peignoir. Elle venait juste de terminer sa toilette intime. Tandis qu'elle enlevait les derniers poils rebelles du pubis à l'aide d'une pince à épiler, elle avait commencé à jouer avec son clito de l'autre main. N'y résistant plus, elle avait sorti son vibromasseur préféré. C'était un objet en métal doré, plutôt long et fin. Ainsi, lorsqu'elle était seule comme c'était le cas aujourd'hui, elle aimait "tromper" son mari avec ce formidable jouet intime. Elle le promenait partout sur son corps puis le glissait lentement entre ses lèvres trempées d'excitation pour ensuite partir à la recherche de plaisirs plus particuliers. Bien lubrifié, le jouet vibrant partait à la découverte de ses fesses, trouvait la petite entrée lui procurant des sensations divines.
Elle aimait la sodomie mais éprouvait une sorte de gêne lorsqu'elle tentait d'en parler à Yann. Alors qu'elle allait jouir, la sonnerie de son téléphone avait retentit.
Sans regarder le nom du correspondant, elle avait répondu tout en se regardant dans le miroir de la salle de bains. Sa toilettes était parfaite. Seul un buisson façon ticket de métro indiquait qu'elle était brune. Sa chatte était parfaitement lisse. Tandis qu'elle répondait à l'inconnu, elle soupesait ses seins de sa main libre. Les tétons se dressaient instantanément. Lorsque le correspondant lui annonça qu'il était devant l'appartement, elle fut troublée au plus haut point, retirant le vibromasseur sans y prêter attention. Puis elle s'était dirigée vers la fenêtre de la salle de bain et avait découvert le visage d' Alex ce qui ne fit qu'accentuer le trouble.


"Avec plaisir ! Sait-on jamais, je pourrais succomber au charme de ton appartement ." répondit Alex en la suivant. Les hanches de Sophie ondulaient sous le peignoir, semblant appeler les mains d'Alex pour quelles se posent dessus.
"Dire que je suis seul avec Sophie nue sous son peignoir et que je ne peux rien faire par respect pour Yann !" pensait Alex en regardant la chute de rein évocatrice. "Elle est vraiment très excitante !"


"Après la salle de séjour que tu connais bien. Voici la cuisine." lui dit Sophie en désignant celle-ci d'un geste large. Alex se tenait dans l'entrée tandis que Sophie se positionnait légèrement en retrait. Elle laissa volontairement la ceinture du peignoir se relâcher afin qu'Alex puisse de nouveau mater ses seins durcis de désir.
Son plan fonctionna à merveille. Alex se retourna et ne put résister à la vision offerte.
Les seins lourds de Sophie aux tétons dressés sous le tissu semblaient réclamer les caresses. Cela ne dura qu'une fraction de seconde mais suffisamment pour que Sophie jubile intérieurement. Leurs regards se croisèrent furtivement, juste le temps de constater qu'ils étaient déjà dans un état d'excitation extrême.

Sophie lui fit visiter ensuite la chambre d'amis ainsi que celle où elle dormait avec Yann. Le lit portait encore les traces de la nuit qu'ils avaient passé ensemble, les draps froissés en attestaient.
Alex imagina Sophie nue tandis que Yann la pénétrait avec vigueur. Il sentit des ondes de plaisir lui traverser le corps et une érection poindre dans son pantalon de sport. Cela pouvait être gênant car il sortait d'une séance de sport et n'avait pas mis de sous-vêtement en quittant la douche. L'atmosphère devenait de plus en plus étouffante.
Sophie regardait elle aussi le lit d'un air absent.
"Dire que je pourrais m'envoyer en l'air avec Alex dans ce lit ! Un geste et je suis sûre qu'il me sauterais dessus dans la seconde! Mais non ! Arrête de délirer Sophie ! Tu est trop excitée et tu ne penses qu'à te faire sauter !" pensait-elle à ce moment précis.
"Tu rêves ?" lui demanda alors Alex en la dévisageant de façon étrange. Il devinait ce à quoi elle pensait mais essayait tant bien que mal de garder le contrôle.
"Non, non ! je pensais à quelque chose." lui répondit Sophie, semblant se réveiller en sursaut.
"Si tu savais... !" pensa Sophie.
"Viens, je vais te faire visiter la salle de bains. Ne fais pas attention, c'est un peu en désordre."
Elle ouvrit la porte pour le laisser entrer, réalisant seulement alors son oubli.

Ils découvrirent ensemble le vibromasseur doré et le lubrifiant négligemment posés sur le rebord de la baignoire. Sophie le ramassait précipitamment et se penchait pour le ranger.
C'est à ce moment précis que tout bascula.
En se baissant, la ceinture se détachait laissant les pans du peignoir s'ouvrir entièrement sous les yeux écarquillés d'Alex.
Tenant le vibromasseur d'une main, elle semblait figée telle une statue. Alex était pétrifié par la situation incongrue.
Elle était encore plus belle que dans ses rêves les plus fous. Les seins au galbe parfait donnait à Alex une envie irrésistible de les prendre en mains.
Baissant les yeux, il détaillait le ventre plat et les hanches d'une finesse exquise.
Son regard se posa un court instant sur la toison minimaliste surmontant les lèvres du sexe parfaitement épilé.
Sophie essaya de refermer le peignoir, en le regardant de façon affolée.
Elle avait cependant remarqué qu'une bosse déformait le pantalon d'Alex.
N'y tenant plus, il se jeta sur Sophie et l'embrassa fougueusement en lui tenant le visage dans les mains. Leurs langues se mêlèrent avec violence.
Ils perdirent toute notion des choses dans l'instant qui suivit. Les mains d'Alex pétrissaient les seins, maltraitant les tétons durcis.
Sophie lui mordait la langue en poussant de petits cris. Elle sentit un doigt se glisser dans sa chatte inondée puis remonter sur le clito dressé. Le doigt tournait autour, lui arrachant des soupirs de plaisir.
Alex repoussa alors Sophie pour l'asseoir sur le rebord de la baignoire. Il arracha le peignoir et se jeta entre ses cuisses.
Sophie gémissait, lui tirant les cheveux tandis que la langue d'Alex fouillait sa chatte détrempée. Elle sentit le vibromasseur lui échapper de la main.
Alex l'avait réquisitionné et le guidait déjà dans le fourreau détrempée. Sophie gémissait de plus belle en tenant la tête d'Alex.
Elle se tenait sur le rebord de façon impudique, écartant au maximum les cuisses afin de mieux sentir la langue et le vibro fouiller son intimité.
Alex la pénétrait sans vergogne avec le jouet brillant de cyprine tandis que la langue s'acharnait sur son clito devenu douloureux. Elle cru défaillir lorsque la jouissance surgit sans crier gare.
Poussant un long cri, elle plaqua le visage d'Alex sur sa chatte. Elle transpirait à grosses gouttes alors qu'elle avait inondé le visage de son ami de cyprine.
Sans chercher à reprendre son souffle, elle redressa Alex de façon autoritaire et se rua sur le pantalon de celui-ci.
Plongeant la main sous l'élastique, elle marqua un temps d'arrêt.
Alex ne portait rien sous son pantalon mais ce n'est pas cette découverte qui l'avait stoppée dans son élan.
Allant encore plus loin dans le pantalon, elle parcourait à présent le sexe dissimulé sous le pantalon.
Alex bandait comme un cheval, suppliant silencieusement Sophie de le libérer de sa prison de tissus.
Tirant soudainement le pantalon vers le bas, Sophie resta interdite devant le membre qui se dressa devant elle. Elle comprenait maintenant pourquoi Céline utilisait le mot "comblée" !
Jamais, elle n'avait vu un si gros sexe en réalité !
Ses doigts n'arrivaient pas à se refermer autour du sexe dressé devant son visage. Elle tira sur la peau afin de décalotter le gland. Celui-ci apparut immédiatement, violacé, énorme ! Voulant s'assurer qu'elle ne rêvait pas, elle fit le tour du bout des doigts puis guida le gland vers sa bouche. Elle avait du mal à le prendre entièrement.
Alex se tenait debout devant elle, les yeux mi-clos. Il était lui aussi épilé excepté un petit buisson couvrant le haut de son membre hors normes le rendant encore plus impressionnant.
Sophie devenait folle à la vue de son engin et le prit plus loin en bouche. Elle sentait les veines du sexe gonfler dans sa main tandis qu'elle réussissait à gober l'énorme gland. Elle saisit alors le membre des deux mains et le branla tout en gardant le gland dans la bouche.

Alex devenait de plus en plus nerveux, tenant la nuque de Sophie d'une main pour mieux la guider sur sa queue. Il poussait maintenant des cris rauques tandis qu'un rictus de plaisir déformait son visage. Il en voulait plus.
Il demanda alors à Sophie de se placer face au miroir. Le genou droit reposant sur le rebord du lavabo, elle était maintenant complètement offerte à Alex. Il se plaça derrière elle, plaçant son sexe entre les fesses de Sophie. Il tenait toujours le vibromasseur dans une main et le promenait sur ses fesses. Elle frissonnait de plaisir. Cependant, il pouvait voir dans le regard de Sophie un mélange d'inquiétude et d'impatience.
Le visage dégoulinant de transpiration, la respiration haletante, elle observait dans le miroir le dard dressé. Elle le sentit se présenter à l'entrée de sa chatte. Alex la regardait tandis qu'il posait le vibromasseur sur sa petite entrée. Tournant autour, il saisit alors le lubrifiant sur le lavabo puis laissa le liquide transparent couler entre ses fesses. Sophie sentit instantanément la sensation de fraîcheur sur sa rondelle. Le vibro se frayait déjà un passage, la faisant gémir. Alex jouait avec ce sexe artificiel tandis qu'il pressait imperceptiblement le gland sur ses lèvres boursouflées d'envie.
Lentement, elle sentit son sexe s'ouvrir.
Elle "voyait" les lèvres de celui-ci se distendre alors qu' Alex progressait lentement en elle.
Elle pensa alors demander à ce dernier d'arrêter car elle paniquait sous la taille de l'engin.
Et pourtant, elle savait qu'elle le voulait entièrement en elle.
Elle voulait connaître la sensation d'être "comblée" comme Céline !
Alex, de son côté, prenait les plus grandes précautions.
Il connaissait parfaitement les avantages et surtout les inconvénients d'être ainsi doté par la nature.
Plus jeune, il en avait effrayée plus d'une lorsqu'elles découvraient la taille de son sexe.
Il en avait fait un complexe à une période de sa vie mais Céline avait su lui rendre confiance en prenant le temps de l'apprivoiser. Maintenant, elle n'échangerait pour rien au monde sa queue, saisissant la moindre occasion pour prendre un maximum de plaisir.
D'ailleurs, il avait ouie dire qu'elle ne se gênait pas pour faire des allusions très suggestives à ses amies. Il avait remarqué le regard envieux de celles-ci lors de certaines soirées où des groupes se formaient naturellement et les femmes chuchotaient entres elles en poussant de petits rires.
Petit à petit, il voyait son sexe disparaître de plus en plus loin dans le fourreau soyeux. Il prenait son temps, appréciant chaque millimètre, partageant ce plaisir avec Sophie qui se laissait complètement aller.
Elle fermait les yeux afin de mieux ressentir cette sensation unique d'être comblée de la sorte. La queue d'Alex était si grosse ! Elle sentait le gland se frayer un passage à chaque poussée. Les sensations étaient démultipliées par les vibrations du sexe doré planté dans son derrière avec lequel Alex jouait en permanence. C'était divin.
Alex commença à aller et venir de plus en plus rapidement en elle.
Tout en n'entrant que le gland pour le ressortir lentement, il sentait le sexe de Sophie s'assouplir rapidement.
Il se planta alors brutalement en elle et s'immobilisa quelques instants.
Retirant le vibromasseur afin d'avoir les mains libres, il prit les hanches de Sophie des deux mains
A partir de cet instant, Alex ne se retint plus.
Sophie redressa le visage et observa la scène dans le miroir. Elle sentait le sexe d'Alex la pénétrer comme jamais personne auparavant.
Celui-ci, croisant son regard, la maintint encore plus fermement, accélérant encore la cadence, provoquant le balancement frénétique de ses seins au dessus du lavabo.
Sophie poussait maintenant des cris à chaque ruade.
Elle cru perdre la raison lorsque Alex augmenta encore le rythme.
Le ventre d'Alex tapait sur ses fesses de plus en plus rapidement alors qu'Alex poussait des "han, han, han !" de plaisir.
Soudain, il s'immobilisa au plus profond de sa matrice.
Elle sentit la chaleur de la semence se répandre en elle. Elle pu voir dans le miroir son propre visage ravagé par l'effort produit.
Ils respiraient tous les deux bruyamment, la sueur perlant sur leurs fronts.
Alex s'était laissé tomber sur le dos de Sophie, les yeux fermés. Elle sentait un liquide s'écouler sur sa cuisse.
Alex se retirait alors lentement, libérant un flot conséquent de semence sur le carrelage. Sophie était sidérée de l'expérience vécue.
Quelques minutes plus tard, elle proposa à Alex de prendre une douche en sa compagnie afin d'effacer les traces de leurs ébats.
Tandis qu'ils se lavaient mutuellement, elle laissait volontairement traîner ses doigts sur le sexe offert.
Comme elle l'espérait secrètement, Alex retrouvait rapidement de la vigueur.
Sa queue tapait contre le ventre de Sophie tandis qu'ils s'embrassaient fougueusement sous la douche.
Ils s'essuyèrent grossièrement pour se précipiter dans la salle à manger.
Sophie était comme hypnotisée par le sexe d'Alex, le caressant, le suçant, l'embrassant comme un trophée.
Allongé sur le tapis de salle, il regardait Sophie se placer au dessus de lui puis se positionner juste au dessus de sa queue.
Il observait avec délice la chatte de Sophie faisant disparaître sa queue en elle.
Sophie ne ressentait absolument plus de crainte à la vue de cette formidable queue.
Au contraire, elle la voulait entièrement et s'empalait littéralement dessus sans aucune pudeur en s'appuyant des deux mains sur le torse d'Alex. Ce dernier pétrissaient les seins qui bondissaient à chaque pénétration.
Alex croyait rêver. Quelle femme !
En plus d'être sublime, elle était une partenaire hors norme !
Jamais personne ne l'avait fait jouir comme tout à l'heure !
Sophie quant à elle savait que ce genre d'opportunité ne se représenterait pas de sitôt et réfléchissait à un scénario qui se devait d'être inoubliable.
Soudain, une idée lui traversa l'esprit.

"Non ! Ce n'est pas possible, tu est complètement folle, ma pauvre ! Tu n'oserais quand même pas faire ça !" s'entendit-elle penser tout continuant sa chevauchée fantastique.
"Et puis zut ! Je m'en fiche, je veux prendre un pied mémorable ! C'est maintenant ou jamais."

Elle demanda alors à Alex de la suivre.
Elle ouvrit la porte-fenêtre donnant sur le balcon. Celui-ci était entièrement dissimulé par les plantes vertes notamment du bambou arrivant jusqu'au plafond. Elle appuya sur un interrupteur qui fit sortir un store au dessus d'eux.
De l'extérieur, on pouvait croire que ce balcon était envahi par les plantes mais c'était se tromper.
Une table et quatre chaises se trouvaient au beau milieu de la végétation procurant la sensation d'être seul.
Et pourtant les cris d'enfants jouant dans le square distant de quelques mètres trahissaient la présence d'êtres humains.
"Vient !" dit Sophie en prenant la queue d'Alex d'une main pour la guider vers sa chatte.
Elle s'appuya alors contre la rambarde en cambrant les reins au maximum afin de faciliter le passage à l'énorme queue.
Alex se plaça derrière elle et la pénétra lentement..
Alex s'immobilisa soudainement lorsqu'il entendit des voix toutes proches. Cela devait provenir de l'étage supérieur mais il n'en était même pas sûr. Il n'osait plus bouger, craignant d'être découvert. Sophie au contraire l'encourageait à continuer en remuant les fesses.

"Ainsi, elle aime baiser en public ! se dit Alex. Elle va en avoir pour son compte !"

Tandis que les personnes continuaient tranquillement à deviser de tout et de rien, Alex se retirait puis s'agenouillait entre les jambes de Sophie.
Il plaqua alors sa bouche sur la chatte et entreprit de mordiller le clito dressé. Le ventre de Sophie ondulait sous ses coups de langue experte.
Alex appréciait de plus en plus le scénario. Sophie était son otage car elle ne pouvait absolument rien faire vis-à-vis du voisinage.
Humidifiant alors un doigt, il titilla la petite rondelle de Sophie qui était déjà bien lubrifiée.
Celle-ci l'encouragea en écartant plus largement les fesses, très émoustillée à l'idée d'être explorée de la sorte.
Alex triturait le clito avec ses dents tout en introduisant son doigt plus profondément.
Il sentit rapidement le passage s'assouplir. Il remplaça alors le doigt par la langue.
Sophie creusait les reins pour mieux offrir son derrière à la bouche d'Alex.
"Quel pied !" se disait Sophie en écoutant les voix invisibles tout en fermant les yeux sous les vagues de plaisir.
D'autres voix se faisaient entendre face au balcon. Seule la végétation les protégeaient des regards. Alex instruisit sa langue encore plus profondément dans l'intimité de Sophie.
"Ouahhhh ! C'est trop bon ! Jamais je n'aurais pensé vivre un truc pareil ! Hummmm, vivement qu'il me baise!" pensa Sophie en regardant les voisins au travers de l'épais feuillage.
Passant de la chatte détrempée au petit trou, Alex réussit à parfaitement lubrifier celui-ci avec ses doigts.
Sophie se trémoussait de plus en plus tandis que les discussions battaient leur plein..
Alex se redressa derrière elle et se planta en elle d'un seul coup.
La chatte de Sophie était incroyablement souple. Il allait et venait facilement en elle.
Elle aimait être prise dans des situations improbables !
Ressortant entièrement sa queue, il posa le gland sur la petite rondelle.
Alex la maintenait plaquée contre le balcon de façon autoritaire, les mains solidement arrimées aux hanches de Sophie.
Il avait l'intention d'aller au bout de son scénario.
Il pressa légèrement le gland sur la petite rondelle. Sophie se détourna et lui lança un regard effrayé.
"Non ! Tu ne va pas oser faire ça ! Elle est trop grosse !" criait silencieusement Sophie en l'implorant du regard.
Pourtant, elle ne cherchait pas à se dégager mais au contraire semblait accepter cette proposition qui ne pouvait être que hors normes.

Elle sentit alors le gland se frayer un chemin dans le passage étroit. Sophie écartait de plus en plus les jambes afin de le faire entrer plus facilement.
Soudain, elle poussa un cri étouffé lorsqu'elle sentit la queue d'Alex entrer entièrement en elle. Elle se sentait remplie comme jamais auparavant.
Les sensations ressenties étaient indescriptibles !

Elle ne pouvait que reconnaître qu'elle n'aurait jamais osé se faire sodomiser un jour de la sorte et encore moins par un ami monté comme un cheval !
Mais quel pied !
Pour couronner le tout, Alex lui triturait le clito avec ses doigts. Elle mouillait comme jamais
Elle faillit perdre l'équilibre, se rattrapant miraculeusement lorsqu'elle ressentit une décharge électrique lui parcourir le corps.
Elle jouit une première fois tandis qu'Alex continuait son entreprise effrénée.

Les voisins s'inquiétaient du bruit, cessant leur discussion.
Sophie, la bite toujours en elle, se transformait en statue, n'osant plus respirer.
Alex n'en avait cure, tenant Sophie par les hanches tout en la pénétrant le plus loin possible.
Il semblait avoir perdu le contrôle de son corps, la perforant littéralement debout.
Les voisins, n'entendant plus de bruit suspect, reprenaient leur discussions.
Et pourtant, l'animation battait son plein !
Alex tenait maintenant Sophie par le haut des épaules et la pilonnait sans retenue.

"Quelle bite ! J'en veux encore ! " criait mentalement Sophie tandis qu'elle sentait les assauts devenir de plus en plus rapide, "C'est incroyable ! je vais jouir une deuxième fois !"

Alex avait perdu le contrôle de ses mouvements. Les yeux fermés, il jouissait longuement en elle en se plaquant contre ses fesses. Sophie sentait chaque soubresaut au plus profond d'elle ainsi qu'une douce chaleur lui envahir le ventre..
Elle jouit quasiment au même moment.
Elle était à la limite de l'inconscience, le visage cramoisi par l'effort.
Des milliers d'étoiles surgirent dans sa tête comme dans celle d'Alex.
Ils ne faisaient même plus attention au voisinage.
Flageolante, elle s'allongea sur la table.
Alex était toujours fiché en elle, complètement groggy.
A suivre...


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Super histoire, vas t’il y avoir une suite ?
Posté le 20/02/2019

Anonyme
Je mouille comme une folle !!!
Posté le 25/03/2018

Anonyme
battait "son plein" le son est plein c'est un terme de musique (tambour de guerre)
Posté le 4/07/2017

Anonyme
quelpied et que cela ma fait bander dur
Posté le 2/07/2017

Ellicia
Tres très excitant..
Posté le 11/06/2017

sorggulp
Et la suite arrive ! Sophie va tout mettre en oeuvre pour que Yann accepte un trio avec Alex....
Posté le 10/06/2017

marie
mmmmm encord
Posté le 10/06/2017

Anonyme
Très excitant !!!
Posté le 10/06/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La bonne
La bonne - chapitre 2
La bonne - chapitre 3
La bonne - chapitre 4
La bonne - chapitre 5


Online porn video at mobile phone


recit erotique gayhistoire de sexe beau peresite erotiquehistoire de:sexehistoire erotique candaulismerecit xxxmature se tape un jeunehistoire vraie de sexehistoire de sexe(s) (2009) streaminghistoire de sexe entre couple maturedoigte dans le bushistoire de sexe jerem 19baise erotiquevisite medicale nuhistoire de sexe tanteerotiqueehistoires sexehistoire bisexuelhistoire de sexe uroma meilleure amie me sucehistoire erotique.orghistoire de sexe a la piscinerecit sodomielesbienne erotiqueescort de luxerecits etotiqueshistoire de sexe gros sexehistoire intimestexte erobixexuelhistoire erotique de sexerecit de culhistoire de secerecit erotisuehistoire de sexe avec ma merehistoire de sexe doctissimohistoire de sexe arabesoumis a sa femmecouple soumisjeune fille erotiquehistoire erotique hardfilm de sexe avec histoirehistoires porno gayil baise la copine de sa fillehistoire de sexe avec ma belle fillebelle mere baise son gendreil baise une bonne soeurpremier fist vaginalhistoire de sexe avec ma cousinejeux de sexe histoiresa tante le sucehistoire de bondagehistoire de sexe dominationrecit sexe gayhomme soumis sexehds sexerevebebe recihistoire de sexe grosse bitehistoire de sexe humiliationil encule sa voisinehistoires erotiques gratuitesblog de sexe histoirehistoire coquineshistoire de sexe vecuemere et fille nuehistoire de sexe chiennaturiste poiluehistoire erotique belle soeurpapa encule moisexes enormeshistoires candaulismerecits de travestison baise ma femme a deuxhistoire de sexe transexuelhistoire intime de sexerecits candaulistehistoire erotique et de sexehistoire de sexe dans les transports.histoires pornographiqueshistoire de sexe a la pechehistoire de sexe a la fermedepucelage garcongrosse bite pour ma femmehistoire erotique candaulismehistoire de lesbiennesoumis cocuje sodomise ma voisinehistoires de lesbiennestante coquine