Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L’Éducation par l’Exemple !

On apprends mieux quand on est confronté à la réalité, quel que soit le domaine!

Proposée le 17/04/2017 par maximilien7

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: SM, bondage
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Vingt heures, le repas est finit et il faut avouer qu’on s’ennui passablement.
Maëva elle, n’est jamais à cour de ressource et ses idées sont toujours pleines de surprises. Nous sommes venus pour nous amuser, donc tout est bon pour une distraction.

Maëva, ne renie pas ses origines elle est tahitienne dans toute sa splendeur. Elle est habitée par le soleil des îles, de longs cheveux noirs bouclés qui retombent sur ses épaules et qui encadrent un visage angélique.
Un corps de rêve, qu’elle ne rechigne pas à faire voir dans son plus simple appareil.
C’est une femme langoureuse d’une extrême finesse, Mirko à côté d’elle est un peut une brute, adepte des châtiments infligés sans pitié, mais je sais aussi que Maëva se laisse porter par ses excès avec une certaine satisfaction.
Moi, je suis plutôt prude, ces dernier temps l’espèce de routine dans laquelle nous naviguons, Malik et moi, nous incite à déroger aux règles de bienséance.

Maëva m’en a déjà parlée et sa façon d’expliquer est pour le moins attractive.
Ce soir nous nous sommes rendus à leur invitation qui n’est pas dénuée de sens et je suis un peu inquiète de la tournure que pourraient prendre les choses.

Mais pour être honnête la curiosité l’a emporté, savoir ce que je pouvais découvrir, une sexualité plus accomplie, plus épanouie !
Se coucher dans un lit, écarter ses jambes et se laisser pénétrer, même par Malik, oui c’est devenu banal et si la jouissance n’en fait plus partie, c’est inutile.

Mirko est un gars qui en impose, se trouver entre ses mains ne dois pas être toujours agréable a vivre, donc je me méfie.
Je demande à avoir quelques précisions, Malik lui bien sûr s’en fout il lorgne Maëva, dont le parfum exotique, s’est emparé de la pièce. Elle, elle virevolte en robe tahitienne très courte, offrant à qui veut bien voir, tous ses attributs.

Ses longues jambes se croisent et se décroisent elles donnent envie d’en voir plus,… bien plus !

Voilà, Mirko nous invite à visiter le sous-sol, je suis sidérée de découvrir un monde étudié pour leurs plaisir.

Il y a là des anneaux fixés au mur, des chevalets étudiés pour un usage percutant, toutes sortent d’accessoires de tortures de soumissions ! Je ne suis pas rassurée, Malik lui exulte il n’est pas loin de bander. Là, sous un escalier un cachot et le nécessaire pour faire ses besoins, un enfermement de plusieurs jours donc !

Je suis de moins en moins rassurée, dans un coin un peu plus bas, une porte donne sur une pièce carrelée, un écoulement au milieu et un robinet à gauche pourvu d’un tuyau d’arrosage. Des anneaux fixés au mur me laissent deviner à quoi ils peuvent servir.

J’ai des frissons sur tout le corps, et une forte envie de fuir ! C’est clair ici ça ne rigole pas on fait les choses en grand !

Mirko en a fait un commerce, et nous explique que dans une demi-heure il devra recevoir un couple pour une séance d’initiation. Nous pourrons participer et assister à ce dressage, car c’est de cela qu’il s’agit !

J’ai envie de partir, Maëva tente de me rassurer, il paraîtrait que cela pourrait être intéressant pour nous. Malik trépigne d’impatience, je ne suis pas étonnée il en parle depuis un moment et sa curiosité n’a pas de limite.

La demi heure est vite passée, trop vite, lorsqu’effectivement se présente un couple très jeune, elle ne dépasse pas vingt ans, lui peut-être un peu plus !
La présentation sont faites dans le couloir, nous ne saurons pas leurs noms, tous cela doit rester sous le couvert de l’anonymat le plus stricte. Des noms de substitutions sont attribués et la séance peut commencée.

Le couple se présente devant nous la fille semble gênée, stressée, elle a l’air de se présenter devant un tribunal. J’avoue que je m’enflamme, le gars est plus serein. C’est lui qui doit être à l’origine de cette démarche !
Des questions sont posées indiscrètes, très indiscrètes :
• Nombres de rapports par semaine
• Préférences sexuelles
• Fantasmes de chacun etc.

Mirko, les invitent à passer dans la pièce d’à côté, en les prévenant que la décision de poursuivre doit être prise là maintenant. Une fois l’affaire conclue, il n’y a pas de retour possible, ils devront se soumettre sans conditions !

Après un quart d’heure, ils ressortent et se disent d’accord pour vivre l’aventure ! La tension est palpable, je suis plutôt contente d’être à ma place, les deux amoureux ne se quittent pas des yeux ! Ils sont inquiets, c’est visible et cela rajoute à la dramaturgie du moment.

Mirko, s’est levé l’air menaçant Malik donne des signes évidant d’excitation, moi je suis dubitative.

- Dis-moi mon gars, tu aime baiser ?

- Euh oui bien sûr ! je ne suis pas contre !

- Oh ! dis donc il fait de l’humour, c’est bien, donc tu aime, tu
l’encule de temps en temps ta petite là ?

- Oui, mais elle n’apprécie pas trop, donc j’insiste un peu.

- Ah ! oui elle n’aime pas donc tu insiste, tu la viole quoi ?

- Non, on ne peut pas appeler cela comme ça ! c’est ma copine !

- C’est ta copine, oui, oui, donc tu la possède, n’est-ce pas et t’en fait
ce que tu veux, oui, ou, non ?

- Bien, on va passer aux choses sérieuses, t’est d’accord j’espère, de
toute façon c’est nous qui décidons, toi tu va te soumettre, Ok !
- Euh oui…

- Oui monsieur, la prochaine fois tu prends une raclée, compris ?

- Maëva, il t’intéresse ce clown là, occupe t’en, Emma, tu es libre d’en faire ce que tu veux !

Nous pouvons nous en occuper ? Je ne comprends pas de suite, mais il est clair que je ne vais pas me faire sautée par ce type, donc j’attends les initiatives de Maëva, qui tourne autour du bonhomme, qui se fait des idées, c’est très visible aux protubérances qui se font jours sur sa braguette !

Maëva plonge ses mains résolument dans la chemise du gars et joues des ses mains, sur le buste en s’arrêtant pile au dessus de la ceinture, puis elle remonte jusqu’au cou .il doit se dire que l’affaire est bâclé, il doit déjà se voir se la faire sur un coin de table.

Moi, je serai plus prudente que lui, elle ne semble pas vouloir aller dans cette direction ! Le pantalon est dégrafé, Maëva, continue avec volupté le déshabillage du bonhomme, qui jubile sous les mains de cette nymphe, et elle sait y faire, ça doit être quelque chose de se laisser aller à cette prise de pouvoir par une sorte de sirène dorée !

Le slip glisse, une onde chaleur transverse mon, bas-ventre, quand apparaît le pénis rouge et survolté, dressé comme un dard. Le voilà nu, elle joue de ses mains sur les pics en érection, l’autre se pâme, exulte et jubile ! Elle frotte masturbe, étire et laisse un filet se salive couler sur le pénis surchauffé.
Le type ferme les yeux, il est aux anges !

De l’autre côté, les gars ont fait déshabillé la fille qui, les joue colorées, attends debout, les ordres qu’elle devra suivre.

- Eh ! bien , tu es bien monté ! Si je te demandais maintenant d’enculer ta copine ici devant nous, le fera tu ?
- Oui, et avec plaisir, et au plus profond possible !
- Et la douleur qu’elle ressentira ?
- Oh ! ça lui passera … !
- Ouai ! Tu es un peu sadique sur les bords, toi, tu sais qu’elle n’aime pas, mais tu le feras là devant nous ! Ok

- Bien, ce n’est exactement ce qui est prévu, mais tu va voir ça va te plaire aussi. Maëva, menottes pour le monsieur !

Le type est menotté et forcé à se mettre à genoux, j’ai une vision démente sur sa bite toujours fièrement dressée, et dans mon esprit germe l’image de la fille empalée par ce pointeau, les fesses écartelées ! Je mouille, Maëva l’a remarquée, je rougis.

- Mademoiselle, c’est à vous, couchée vous là sur la petite table sur le dos ! Allez, ne me faite pas répéter, soumettez vous ça vaut mieux !

La fille est tétanisée, pendant qu’on la sangle sur la table pieds et points attachées, jambes largement ouvertes, le sexe ainsi découverts à nos yeux, suinte ses sécrétions qui s’étalent. Elle est rasée de prêt, on dirait un sexe d’adolescente, qui invite au touché, je ferai bien le premier pas, elle est si frêle et magnifique d’une douceur juvénile.

- Emma, tu voudras t’en occuper ?
- Eu ! oui, mais que dois-je faire ?
- Tu l’amène jusqu’à l’orgasme, et quand elle est au point tu nous fait signe, ok !
- D’accord je vais faire ce que tu me dis !

La voilà a ma merci, je commence à prendre plaisir à ce jeu, et m’emploie à masser ses seins, j’embrasse cette poitrine au goût de lait, elle se soulève sous mes caresses, elle apprécie mes gestes. Je suis de plus en plus excitée, et cela m’encourage à la découverte du corps de la petite, j’écoute avec volupté ses gémissements.

Je n’attends pas plus longtemps, mes mains courent sur ses jambes, sur ses cuisses, qu’elle tente de resserrer, je persiste et remonte sans discrétion vers le vagin qui m’attire comme un aimant. J’écarte les lèvres m’amuse de la réponse que cela engendre, en peu plus loin je titille, insiste, et provoque !

Ses lèvres sont si douces, très gonflées elles coulent je glisse résolument vers le pistil qui ne se cache plus. Elle à entamée la chanson la plus érotique que je connaisse, elle aime, son intimité s’est ouvertes, elle est en demande et je vais la satisfaire.

Je n’en peux plus, j’applique strictement ce que j’ai appris sur moi-même, ferme ma main doigt et presse, serre, tourne et reçois une giclée ponctuée d’un petit cri.
Mes doigts ont joués leur rôle, elle est près d’éprouver l’orgasme, je le sens venir, dans ce vagin qui se contracte, je me retourne vers les gars et fait le signe convenu ! Pendant que je temporise pour qu’elle reste dans cette forte excitation sexuelle !

Mirko est nu, il astique son gland brillant et dru, la suite est digne d’une bataille, ils ont attrapé le gars toujours munis de sa grande fierté, je le vois piqué de la tête vers le sol, il crie, il proteste.

La fille s’agite en regardant la scène, je continue mes masturbations, elle bascule entre jouissance et panique de voir son compagnon sur le sol le cu en, l’air.

- Voilà mon gars ton heure est arrivé, ta copine peut te voir te faire enculer, puisque tu aime ça, eh ! bien tu va y passer. Quand tu va gueuler, elle, elle va jouir comme une folle, les filles vont s’en occuper !

Malik le maintient par la tête au sol. Mirko enduit le sphincter, l’autre se débat, il tente de se retirer de cette emprise, Mirko se positionne au petit trou, le gars hurle et supplie, le pénis virulent est engagé, je vois sa tête disparaître !

- vous êtes prêtent les filles,
- oui, vas-s-y !

Mirko ne fait pas dans les détails, il enfonce sèchement le gland jusqu’au bout, le type hurle de douleur, ça gicle dans ma culotte !

C’est un chassé-croisé de râles et de cri, Maëva elle, à attendu patiemment cet instant, et d’un geste précis et ferme, elle en fonce son poing dans le vagin de la petite qui gémis de bonheur, elle secoue son bas ventre, et son jus m’atteint en pleine face, ses soubresauts son interminables, elle subit des orgasmes à répétitions, et son copains lui, subit l’humiliation.

Mirko ne relâche pas sa proie, il perfore exécute la sentence, il s’est collé à lui et l’autre est a sa merci, le sexe toujours gonflé frotte sur le sol, ça doit être douloureux, je coule ma culotte est trempé, mes cuisses aussi, je retire le vêtement, Maëva s’en réjouis !

Mirko se saisit de la bîte en contournant les hanches et accélère le va et viens bientôt le gars se projette en avant et éjacule sur le sol, Mirko s’en dégage et contemple le résultat !

- Alors mon gars, c’est agréable de se faire forcer ?, La prochaine fois tu y pense quand tu t’en prends à elle !
- Ramasser le et fixé le aux anneaux face contre le mur !

On ne lui laisse aucun répit, il est soulevé, le sperme coule sur ses cuisses velues, il est attaché au mur, je suis maintenant hors de moi, sous l’emprise d’une énorme excitation et l’envie de plonger mes doigts au plus profond.
C’est Maëva, qui se saisit du fouet, elle se positionne !

- Compte les coups, si tu en oublie un je recommence,alors concentre toi !

Le premier coup siffle et s’abat sur le haut des fesses, la strie est immédiatement visible, puis il compte, un claquement un cri « 1 » et ainsi de suite !

Je suis a bout, Malik s’est déshabillé, la fille est détachée elle regarde éberluée son ami se faire fouetter.

Mirko ordonne, « va déshabiller Emma, et lèche la ! » Mes vêtements son retirés, et la langue de la petite s’introduit dans ma chatte, je suis en rut, ça devient insupportable, je gicle sur elle sur sa poitrine, et m’affale sur le sol vaincu.

Les cris sont de plus en plus prononcé, l’autre déguste, puis l’ombre de Malik qui se couche sur moi et ce dard qui me transperce, et ces cris, Maëva qui frappe sans pitié, nue comme une amazone, elle est belle, sauvage, magnifique !
Puis j’arrive au terme, coup de boutoirs, je ne respire plus, plus d’air…

« Malik arrête je t’en pris ! », coups de boutoirs encore plus puissants, je vais m’évanouir, plus d’air, dans mes oreilles mes propres cris me transpercent, « Malik,… arrête… »

Je hurle, c’est un hurlement animal qui résonne dans ma tête, je jouie sans fin ! Je suis secouée, torturé par la puissance des sens !

A côté de nous, Mirko se fait la petite je la voie les yeux embués écartelée les cuisses ouvertes, elle me regarde et jouie presque en même temps que moi.
Le type est pendu aux crochets et Maëva, la sauvage s’acharne sur son sexe avec violence, jusqu’à l’éjaculation que nous voyons couler sur sa main et qu’elle montre en signe de victoire.

- Tu vois, mon garçon, l’amour est une affaire de sensibilité, c’est selon, ça peux être agréable ou douloureux, alors à partir de maintenant tu sais ce que c’est que la douleur. Quand tu coucheras de nouveau avec ta copine, il faudra y penser, hein !

- Oui mademoiselle !


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

linda
Les fautes d'orthographe rendent le texte illisible. C'est dommage.
Posté le 11/12/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
L'éducation d'une soumise (3)
L'éducation d'une soumise (1)
L'éducation d'une soumise (2)
Campus : L'éducation d'une vierge
Une relation particulière 1 : Education à la soumission


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe a plusieurshds histoire de sexehistoire de sexe a la campagneplage coquinehistoire lesbiennehistoire de sexe en streaminghistoire de sexe candaulismehistoire de sexe le filmhistoires soumissionhds histoirebaise sortie de boitepremier trio pour ma femmehistoire de sexe infirmierehistoireserotiquesje baise ma belle mererecit fellationhistoire de sexe jeune fillehistoire de sexe en boiterecit 69mere fille nueshistoire de sexe premiere foishistoire intime de sexefemmes candaulistesrecit erotiquessexes enormeshist eroune grosse bite pour ma femmerecit de baiserecits erotiquehistoire de sexe a la campagnehistoire de sexe au skihistoire de sexe interracialcandaulisme plagesex erotiqueles seins de ma voisinehistoire de sexe extremehistoire erotiqurhistoire de sexe hardcoreplaisirs lesbienshistoire de cougarsexe plombierhistoire de sexe illustretextes erotiquesrecits erotiques incestema premiere fellationhistoire femme soumisecaresse sous la tablehistoire de sexe d adohistoire erotique xmenu histoire de sexehistoire de sexe vraihistoire de sexe reellehistoire sexe amie de ma merehistoire de sexe pdfrecit candaulismema femme en gang banghistoire de sexe jeune et vieuxma femme baise avec des inconnusma femme fait la salopehistoire.de.sexema femme gangbanghistoire de sexe de couplehistoire reel de sexehistoire erotique tabouhistoires matureshistoire de sexe plan a 3branlette au cinemahistoire de sexe incestueuxtexte erotique lesbienhistoires de fesseeshistoire sexe mamanplage erotiquerecit depucelagehistoire de sexe medecinrecit femdomhds histhistoire de sexe zoophiliehistoire libertinetextes erotiqueshistoire de sexe pere et fillehistoire de sexe partouzerecit 69histoires coquines gratuiteshistoire de sexe avec grand mererecit candaulistehistoire de sexe pere et fillehistoire erotique lesbienne