Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Histoire d'Eric et Lisa. Episode 1 : la rencontre

Eric rencontre Lisa dans une soirée. Ils vont se revoir.

Proposée le 13/02/2017 par marc dubois

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Eric a la trentaine. Il est technicien chauffagiste chez "Lambert Tec", une PME d'environ 50 personnes. Il travaille là depuis une dizaine d'années, et son boulot lui plaît. Les conditions aussi. Un truc à propos d'Eric c'est qu'il est facilement content de son sort. Il aime son métier, et est un bon technicien, mais n'a pas d'ambition. Eric peut sembler mou. Il a des gestes lents, parle lentement avec une voix grave. Mais d'un autre angle, on voit des mouvements souples, une démarche féline. Sa placidité passe parfois pour de la confiance. Il a un physique assez commun. Plutôt grand, les cheveux châtains. Bien bâti, sans être très musclé. Il a par contre 2 beaux yeux noisettes pétillants, un regard très expressif qui contraste avec la neutralité de sa personnalité. Il a un caractère facile, ne s'énerve quasi jamais. Il aime rendre service, est apprécié de ses collègues et de sa direction.

Il arrive pourtant à Eric de "sortir de ses gonds", pour des raisons qui peuvent sembler futiles. C'est rare mais quand ça arrive, c'est spectaculaire! Il devient tout blanc, avec une rage rentrée, mais très puissante. Ses mâchoires se serrent. Les rares personnes qui l'ont vu dans cet état savent qu'il faut s'écarter, surtout ne rien lui demander! Il n'est pas un grand séducteur, mais son regard pétillant lui a tout de même permis d'accrocher quelques beaux morceaux à son tableau de chasse. La majorité en ont été plutôt satisfaites. Dans l'"action", il changeait. De placide, il devenait nerveux, réactif. De doux, il devenait dominateur. De souple, il devenait puissant, fort. Et pour celles qui y étaient sensibles, l'entendre dire lentement "retourne toi" ou "prends la en bouche" de sa voix grave était terriblement excitant. Avec Lisa, ils partagent une maison modeste depuis cinq ans.

Lisa est deux ans plus jeune. Son parcours dans la vie a été difficile. Issue des bas quartiers, parents chômeurs, alcooliques. Elle a reçu peu d'aide et peu d'amour, et s'est forgé un caractère bien trempé. Elle est très jalouse de son indépendence. Avec les parents qu'elle a eu, elle a bien conscience que les gens sont imparfaits et pardonne facilement. Mais elle ne supporte pas qu'on la snobe, qu'on la méprise parce qu'elle vient d'où elle vient. Elle a du travailler dur pour payer ses études, et les réussir. Payé de sa personne aussi....Mais nous y reviendrons. Elle a un graduat en secrétariat et travaille au grand hopital de la région.

Dés qu'elle a touché ses premiers salaires, elle est partie de chez elle. Elle a trouvé un petit appart pas cher et proche de l'hôpital. Evidemment pas le grand luxe, mais elle a été habituée. Physiquement, elle est de taille moyenne, mince mais avec un petit brin de rondeurs aux hanches et aux fesses. Ses seins sont bien dessinés, fermes et tournés vers le ciel, volontaires. Pas très gros, mais disons qu'ils peuvent remplir une main moyenne. Elle a le visage ovale, avec un petit renflement sous le menton quand elle baisse la tête, et des cheveux bruns mi longs. Un petit nez mutin et de grands yeux gourmands. Ce n'est pas une grande beauté, mais Lisa a reçu le don d'être sexy. Tout en elle est sexy. Sa voix, chaude et un peu éraillée. Son corps rebondi, sa façon de bouger, son regard. Son moindre geste, sans qu'on puisse l'expliquer, évoque la sensualité. Une femme dont on ne tombe pas amoureux au premier regard mais qu'un homme a directement envie de "sauter". Dès sa puberté elle en a pris conscience en devant repousser les avances parfois insistantes, voire les tentatives de viol, des garçons du quartier. Elle s'habille donc le plus souvent très sagement, sachant aujourd'hui qu'il n'est pas besoin d'en rajouter.

Bien sûr, elle a eu beaucoup d'aventures. Mais a rarement été satisfaite. A croire que tous les hommes étaient éjaculateurs précoces.... Même quand le mec "assurait", elle éprouvait du plaisir, mais sans plus. Il y avait eu des exceptions, heureusement. Avec le recul, elle sait maintenant qu' elle a besoin de circonstances particulières pour bien jouir. Ou pour le faire avec une femme...

Ils se sont rencontrés dans une soirée. Quelqu'un du groupe de copains d'Eric connaissait quelqu'un du groupe de copains de Lisa. Les deux groupes ont fusionné. Eric, comme tous les mecs, a senti son sexe frétiller dans son caleçon en regardant Lisa. D'autant qu'elle a eu l'air de s'intéresser à lui au début.
_aah, tu es chauffagiste! Super! Est ce que je pourrais te demander un service?
_ Mais oui, bien sûr! (tu parles il ne demandait pas mieux!)
_ Mon chauffe eau est en panne. Je dois prendre mes douches à l'eau froide! Je l'ai dit à ma proprio mais elle n'a pas l'air de se bouger. Est ce que tu voudrais bien passer voir?
_ Sans problème, donne moi l'adresse, je peux passer demain si tu veux.
_ Cool, c'est vraiment sympa! Donne moi ton numéro, je t'appellerai demain dans la journée.

Hmm, elle lui demandait son numéro! C'était bien engagé! Puis un beau brun genre "latin lover" s'est pointé et l'a emballée en cinq minutes. Bon, tant pis c'était comme ça! Comme je l'ai dit plus haut, Eric acceptait facilement les choses. Puis Lisa et le beau brun étaient partis, et revenus une heure après. Lisa n'avait pas le visage rayonnant de celle qui revient du septième ciel, et lui avait plutôt la tête basse. N'importe, ils n'avaient plus eu l'occasion de se parler.

Le lendemain, début d'après midi, Lisa avait appelé. Eric, surpris, s'était rendu chez elle, perplexe. Après avoir sonné deux fois, il avait failli partir, mais il avait vaguement entendu un son qu'il avait interprété comme "attend, j'arrive". Il avait patienté quelques instants, mais il ne l'avait pas regretté. Lisa était venue lui ouvrir les cheveux mouillés, en t-shirt blanc et petit short rouge ajusté.
_ Désolée je rentre du sport et je prenais justement une douche!
_ Pas de problème, t'inquiète!
Elle n'avait pas eu le temps de se sécher correctement, et l'humidité de sa peau rendait le t-shirt transparent au niveau des seins. On distinguait nettement les aréoles, et, du fait de l'eau froide, le tétons semblaient près de traverser le tissus. Eric en avait eu le souffle coupé et son sexe avait fait un bond dans son boxer. "Gloups! ne regarde pas ne regarde pas ne regarde pas!" Mais rien à faire, les yeux d'Eric avaient pris leur indépendence, et y retournaient systématiquement. Trop souvent pour passer inaperçus. Lisa s'en était rendu compte.
_ Euh, j'ai vite enfilé ça pour venir t'ouvrir! Suis moi.
Eric avait repris son souffle et son sang froid, mais ses jambes tremblaient un peu. "Bon dieu, quels nichons! Et ils ont l'air bien fermes! pfffff du calme!". Quant à elle, elle n'avait pas remarqué sa voix dans le bruit de la soirée, mais maintenant, quand il parlait, elle sentait quelque chose frétiller, vibrer en elle.

Eric l'avait suivie à l'intérieur, hypnotisé par le balancement prometteur de son derrière. Elle avait le dos légèrement cambré qui en accentuait la rondeur. On pouvait percevoir que ses fesses étaient souples, légèrement dodues. Arrivés dans la sale de bains, Eric avait déposé sa boite à outils.
_ Alors, explique moi.
_ Ben, je sais pas, y a plus d'eau chaude....Après, j'ai chipoté. J'ai peut être tout déréglé...
Bon, il allait devoir tout reprendre. Ca risquait de durer un peu. Au fond c'était aussi bien, il allait pouvoir rester plus longtemps avec elle.
_ Ecoute, je vais vite finir de me sécher et me changer parce que je caille!

Il l'avait regardée s'en aller avec regret, et avait commencé à démonter l'appareil. En examinant l'évacuation, il avait tout de suite trouvé le problème : un bouchon causé par un nid d'oiseau.

En se séchant dans sa chambre, Lisa s'interrogeait. Elle ne comprenait pas pourquoi, mais Eric l'intimidait, et l'attirait aussi. Le séduire? Facile, elle savait déja qu'il ne demandait qu'à lui sauter dessus, mais est ce qu'elle en avait envie? Sans décider, elle avait remis un simple legging noir avec un top noir aussi et un soutien en dentelle, noir encore. Elle ne voulait pas être provocante.

Ce n'est pas ce qu'Eric avait pensé en la voyant revenir. Sa mâchoire avait encore failli se décrocher en la voyant dans ces vêtements un peu trop moulants. Il s'était repris et très professionellement, lui avait expliqué la panne.

_ Tu as de la chance qu'il se soit arrêté, ton chauffe eau!
_ Ah? Pourquoi?
Et avec sa voix lente et grave :
_ Parce que sinon tu serais morte!
Elle l'avait regardé bêtement, bouche bée.
_ Viens voir!
Lisa était venue près de lui dans cet espace exigu. Craintive, elle s'était collée à lui comme si un diable allait jaillir du chauffe eau. Eric avait du serrer les dents en sentant les seins de Lisa se coller à lui. Il s'était mis à bander légèrement.
_ Tu vois, le conduit est bouché. Si l'appareil ne s'était pas mis en sécurité, il aurait produit du CO. Un gaz mortel...
Etait ce la crainte rétrospective, son odeur, sa voix? Lisa n'avait pas envie de se décoller de lui.
_ Qu'est ce qu'il faut faire?
_ Ben d'abord enlever le bouchon...Apporte moi une brosse ou une raclette stp!

Ca lui avait fait bizarre quand il lui avait donné cet ordre pourtant anodin. Il l'avait fait d'une voix un peu différente, plus...elle ne savait pas. Sensuelle? Peut être...Mais maintenant un bouton avait été tourné, et elle le voulait! Une envie qu'elle avait rarement ressentie. Animale, venant du plus profond de son être.

Quand elle lui avait tendu la brosse, leurs mains s'étaient touchées. Ils s'étaient regardés dans les yeux, elle avait fait un pas vers lui et ils avaient commencé à s'embrasser. Fougueusement, sans retenue. Immédiatement, Eric avait bandé comme un âne. Lisa se frottait à lui, respirant fort. Quand Eric avait pris ses seins, les pétrissant avec force, elle avait commencé à gémir. Elle mouillait déja fort, alors qu'il ne l'avait pas encore vraiment touchée. Et elle avait senti l'érection d'Eric. C'était trop fort, il fallait qu'il la prenne la tout de suite! Le désir d'Eric aussi était maximal et soudain, il l'avait retournée contre la machine à laver. Un peu surprise, mais comprenant où il voulait en venir, elle lui avait tendu sa croupe, se pliant en deux.

_ Ferme les jambes!
Elle avait obéi puis il avait rapidement baissé son legging. Pas de culotte! Hmmm! Il avait sorti son sexe aussi dur que de l'acier et avait pénétré d'un coup la chatte trempée, ouverte et offerte sans pudeur.
_ AAAAAH!
Lisa avait ressenti immédiatement un énorme soulagement. Il était en elle et c'était bon! Elle en voulait plus et l'encourageait en allant à sa rencontre. Mais Eric l'avait prise aux hanches, la maintenant fermement. Le cul de Lisa, ainsi présenté le rendait fou et il commençait à la pilonner sans retenue. Lisa avait senti comme une boule de chaleur dans son ventre. Bon dieu, l'orgasme arrivait déjà! Elle savait qu'il allait être fort.
_ Oooh! Vas y baise moi fort! Défonce moi!

Eric la défonçait effectivement. De toute ses forces, déchaîné. Il aurait voulu se retenir mais impossible. Lisa s'était mise à crier un grand "aaaaah" saccadé, ininterrompu. La boule de chaleur avait explosé, irradiant tout son corps. Eric jouit comme jamais, allant et venant encore pendant que des giclées brûlantes s'écrasaient au fond du ventre de Lisa. Lui aussi grognait, soupirait bruyamment.

Le tout avait duré à peine deux minutes, mais quelle puissance! Doucement, il l'avait relevée et prise dans ses bras, très câlin. Ils reprenaient doucement leur souffle. Puis une petite gêne s'était installée.
Lisa était sonnée. Mais qu'est ce qui s'était passé? Elle avait joui si fort! Eric l'avait regardée, un peu bête.
_ Euh...Ca va?
Puis ils avaient tous les deux eut un fou rire et la gêne avait disparu. Alors il l'avait tendrement enlacée, caressée, lui donnant des petits baisers dans le cou, la nuque. Puis ça avait été la séance peu glamour du "nettoyage des outils".
Lisa avait tout simplement remonté son Legging et Eric s'était rajusté.

_ Dis, ce serait possible maintenant, une douche chaude?
_ Je ne sais pas, on va essayer...
A l'aide du manche de la brosse, il avait enlevé le nid. Puis il avait réglé le chauffe eau , et fait un essai.
Tout fonctionnait nickel! Il s'était dit qu'il prendrait bien la douche avec elle, mais elle était vraiment très petite et semblait peu solide.
_ Waah, génial!
Elle s'était pendue à son cou et l'embrassait. Puis lui avait murmuré un "merci" à l'oreille. Il savait que ce n'était pas que pour le chauffe eau.
_ Bon, ça marche mais il faudra absolument remettre un "chapeau" sur le conduit. C'est prévu pour et c'est obligatoire. Si tu veux, je passerai t'en remettre un. Mais je vais te laisser prendre ta douche...
_ Oh, s'il te plaît, ne pars pas! J'en ai pour 5 minutes. Il faut absolument que je te remercie! Attends moi au salon...
Tout en disant ça, elle s'était collée à lui, le regardant d'un air entendu.
_ Bon, ok...

Elle l'avait installé dans le fauteuil, apporté une bière, et allumé la TV. Puis elle était partie dans sa chambre et avait retraversé le salon avec des habits sur les bras, lui donnant un petit bisou au passage. Il avait bien sûr regardé ce cul magnifique qui s'en allait en ondulant, s'était dit qu'il avait de la chance. Une fois dans la douche, Lisa avait commencé à gamberger. Elle ne savait pas ce qu'il avait ce mec, mais elle n'avait jamais ressenti une attirance si violente et soudaine pour personne. Elle était troublée.

De son côté Eric réfléchissait aussi. Qu'est ce qu'elle avait en tête? Juste un petit coup pour service rendu? Il avait vraiment ressenti quelque chose de spécial dans cette sale de bains. Quelque chose de magnétique entre eux.
Puis, il y avait le gars d'hier. Enfin bon il verrait ce qui arriverait, fataliste comme toujours.

Après une petite demi heure, elle était enfin réapparue, coiffée, maquillée (légèrement), habillée d'une simple robe en jeans lui arrivant à mi cuisse, fermée à l'avant par des boutons pression. Une large ceinture en cuir marquait sa taille. Le bleu de la robe mettait le léger hâle de sa peau en évidence. Le haut, un peu trop ouvert, laissait par moment apparaître un liseré de dentelle noire. Elle était venue directement l'embrasser, toute contente.
_ Oh, merci si tu savais comme ça m'a manqué! Presqu'un mois à l'eau froide, c'est trop!
_ Bah, t'as vu, c'était rien, j'ai pas fait grand chose...
_ Moi je vois qu'avant j'avais de l'eau froide, et que maintenant j'ai de la chaude, et que ça me fait super plaisir, et que je ne sais pas comment te remercier!
Elle était un peu excitée, ou c'était la nervosité? Lui avait envie de lui dire que le moment dans la sale de bain l'avait amplement rémunéré, mais elle risquait de mal le prendre. Il avait décidé d'être un peu charmeur pour une fois. Ses yeux avaient exprimé une grande douceur quand il avait dit :
_ Passer un moment avec toi, c'est une belle récompense, tu sais?

La elle avait vraiment fondu! Elle l'avait embrassé longuement, fait des petits bisous sur le visage, dans le cou. Puis elle s'était couchée la tête sur ses genoux, et ils avaient un peu parlé. De leur vie, de leur boulot. Un peu de leurs relations avec le sexe opposé aussi, mais très vaguement. Eric la regardait, lui caressant doucement le visage, les épaules, le cou. Il aimait son parfum léger, un peu fruité. Elle avait replié ses jambes, mettant en évidence le galbe parfait de ses cuisses et faisant remonter sa robe presque jusqu'aux hanches. La main d'Eric s'était égarée vers la bouche de Lisa. De l'index, il en avait dessiné doucement les contours. Il avait alors senti comme un fluide sensuel qui circulait entre eux. Lisa avait pris sa main et s'était mise à lécher son doigt, en le regardant dans les yeux sans équivoque.

Presqu'immédiatement, elle avait senti quelque chose gonfler dans le pantalon d'Eric. De son autre main, il avait défait un bouton, puis deux de la robe, se donnant accès aux seins de Lisa. Il la caressait doucement, insistant un peu mais pas trop sur les tétons. La respiration de lisa s'accélérait, ponctuée d'un hmmm par ci par là. Elle suçait maintenant le doigt, tout en le caressant de sa langue agile. Eric était descendu plus bas et caressait maintenant les cuisses largement ouvertes. Il passait doucement d'un intérieur à l'autre en frôlant le sexe de Lisa. Qui relevait son bassin à sa rencontre, commençait à gémir.
_ Tu veux que je te caresse le sexe, c'est ça?
Cette voix , ce ton, la situation , elle ne savait pas. Mais Lisa venait de s'enflammer.
_ Oh oui s'il te plaît! Caresse moi!
Eric avait commencé à la caresser doucement, à travers le tanga noir. Elle avait commencé à gémir et à remuer les hanches en se calquant sur son rythme. Elle haletait maintenant bruyamment tandis qu'Eric accélérait le rythme.

D'un coup, elle avait défait le dessus de sa robe et porté la main d'Eric sur ses seins. Il pouvait maintenant en apprécier la fermeté, la rondeur.
_ Ca te plait, comme je fais, hein?
_ Oooh oui, continue!
Puis il avait passé sa main sous la culotte et touché son clitoris, le faisant tourner en le touchant à peine.
_ AAAAh!
Elle avait soulevé le bassin vers la main, en voulant manifestement plus. Eric avait accentué sa caresse, appuyant un peu plus fort. Lisa devenait folle, remuant le bassin frénétiquement. Puis elle avait tourné la tête, portant la bouche sur la braguette d'Eric. Elle semblait vouloir manger son sexe à travers le pantalon. Eric avait soupiré. On ne lui avait jamais fait çà! Il se déboutonna et fit sortir le sexe tendu vers la bouche de Lisa qui l'avala complètement, comme une affamée, et se mit à le sucer vigoureusement, tant la caresse d'Eric l'excitait. En même temps, elle gémissait, et cette vibration sur le sexe d'Eric ajoutait à son plaisir. Puis Lisa avait rompu, se remettant debout.
_ déshabille toi, s'il te plait. J'ai envie de te sentir contre moi.

Une fois Eric nu, elle avait déboutonné lentement les pressions, ondulant de tout son corps, se caressant les seins, les cuisses. Elle s'était retournée et remontant légèrement sa robe, se caressait les fesses en vagues sensuelles, puis avait planté ses doigts dedans en faisant un petit "ah". Elle aurait fait fortune dans un club de strip-tease! Eric bandait comme un âne, le souffle court. Puis elle s'était rapprochée de lui, le laissant la toucher, puis, une fois le dernier bouton enlevé, lui avait laissé sa robe. Elle s'était retournée et, faussement pudique, avait placé se mains devant ses seins et son sexe, puis cette sagesse était devenue lascivité et les mains l'avaient caressée. Elle avait dégrafé son soutien et, prenant ses seins par dessous, s'était mise à les presser, à pincer ses tétons en gémissant. Puis elle l'avait fait glisser le long de son bras gauche en se retournant. Elle avait alors abaissé puis remonté le tanga qui soulignait la rondeur de ses fesses. S'était retournée de nouveau, laissant Eric admirer ses seins qui valsaient au rythme de sa danse. Elle était revenue contre Eric, et, présentant sa croupe, avait fait doucement descendre le tanga jusqu'à ses genoux, puis, de nouveau face à lui, l'avait définitivement enlevé.
Eric avait pu voir qu'elle était rasée, mais pas complètement. Un triangle de poils délicatement taillé subsistait au dessus de son sexe. Tout à fait à son goût! Elle était venue se mettre à califourchon sur lui, et avait soufflé à son oreille :
_ Laisse moi faire...
Pendant qu'il caressait son dos et embrassait ses seins, elle l'avait doucement introduit en elle, avec des mouvements de va-et-vient souples, tendres, retenus. Elle respirait de manière saccadée. Eric avait murmuré :
_ Oooh, c'est bon! Continue doucement comme ça!
Il avait ses deux mains sur ses fesses, les pétrissait tant qu'il pouvait. Elle l'embrassait dans le cou en gémissant.
Imperceptiblement, elle avait accéléré. Ils s'embrassaient fougueusement, leurs bouches ne pouvant plus se décoller. Puis Eric avait ajouté son mouvement à celui de Lisa, et elle avait poussé un petit cri. Qui s'était répété, encore et encore. Eric grognait. Quand il s'était mis à prendre ses tétons en bouche et à les mordiller, elle avait perdu le contrôle, et ses mouvements étaient devenus frénétiques, son cri ininterrompu. Leurs sexes se rejoignaient de plus en plus vite, les hanches d'Eric lui faisaient mal à force de claquer avec violence les fesses de Lisa. Puis il avait senti le plaisir monter, avait poussé un "oooh", qui avait comme autorisé Lisa à se laisser aller. Elle sentait de nouveau cette boule de feu dans son ventre, et elle grandissait!
_ ooooh ouii-i-i-i-i-i!!! ahiiiinnn!!!
Pendant qu'Eric se déversait en elle dans un grand "aaaaahhhh", la boule de feu avait explosé et Lisa avait de nouveau joui. Fort, de tout son corps. Elle avait continué son va et vient doucement, tremblante et sanglotante, et pendant qu'Eric la prenait doucement dans ses bras, avait murmuré :
_ Hmmmm, c'était ....
Et elle l'avait serré fort, reprenant doucement ses esprits. Eric avait embrassé doucement ces lèvres qui avaient tout déclenché. Lisa se sentait mieux que jamais. C'était bon d'être dans ses bras après ça. Mais purée! Deux orgasmes en une heure, elle n'était pas habituée. Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, il lui était très difficile de vraiment jouir. Ca lui était arrivé une dizaine de fois tout au plus, avec les deux d'aujourd'hui. Au bout de longues minutes, elle s'était décollée de lui. Et avec un petit rire :
_ bon ben, redouche! Je te promets d'aller vite.
Elle avait ramassé ses habits, puis s'était éloignée, nue, de sa démarche naturellement sensuelle.
Elle avait tenu parole et était revenue au bout de cinq petites minutes. Elle l'avait embrassé.
_ vas y si tu veux...
Ce n'était pas de refus, il était un peu crevé! Quand il était revenu, rapidement lui aussi, la table était dressée, et l'apéro servi.
_ Je t'invite! Tu ne peux pas refuser!
_ Avec plaisir!
_ Il est déjà 8 heures, pas le temps de préparer un truc! On commande une pizza?
Et ils avaient pris l'apéro en se bécotant. Se racontant de nouveau leur vie. Il avait fait une petite allusion à son"épilation". Elle avait un peu ri.
_ Peut être qu'un jour, je te dirai d'où ça vient...
_ Allez, dis moi!
_ Non c'est trop secret!
Elle l'avait fait taire en l'embrassant.

Pour accompagner les pizzas, Lisa avait sorti un vin rouge plus que correct, Eric l'en avait félicitée.
_ j'ai quelques bonnes bouteilles. Juste pour quand j'ai des invités. Puis, tu as vu il n'y a pas tellement de place ici.
Et ils avaient passé la soirée l'un contre l'autre, tendrement. Ils se sentaient bien, mais l'heure tournait...
_ Bon déja onze heures! Il faut que j'y aille!
Elle l'avait enlacé, câline :
_ S'il te plaît, passe la nuit ici! J'ai peur dans le noir...(elle avait dit ça d'une petite voix suppliante. Bien sûr c'était faux, ils le savaient)
_ Ah, si tu as peur, alors...
Elle l'avait pris par la main et mené jusqu'à sa chambre.
_ laisse moi te déshabiller!
Elle lui avait enlevé ses vêtements un par un, ne lui laissant que le boxer, en profitant pour distiller quelques caresses. Il s'était coché sur le dos, la regardant se déshabiller dans la pénombre.
_ J'aime bien dormir toute nue!!
Puis, plus doucement, en l'embrassant :
_ Merci pour cette journée! Tu ne veux pas que je te masse un peu pour te détendre?
Quand Lisa le touchait, ça ne le détendait pas vraiment, mais c'était agréable...
_ Hmm d'accord!
Il s'était couché sur le ventre, et elle s'était assise à califourchon sur ses fesses après avoir enlevé le boxer. Elle avait commencé à appuyer doucement ses mains sur le dos d'Eric, à palper ses mucles, à les tirer.
_ Hmmm ça fait du bien!
_ Tu aimes?
_ Hmm oui, continue!
Son massage s'était fait plus sensuel, montant sur les bras, caressant le haut des cuisses. Elle lui donnait des petits baisers dans la nuque. Elle s'était mise à lui murmurer de douces paroles, en lui mordillant le cou et l'oreille.
_ J'aime te toucher, te caresser. Et j'aime le goût de ta peau.

Puis elle lui avait léché la colonne, doucement. Hmmmm! Eric était complètement électrisé, et sous lui, son membre semblait vouloir creuser le matelas. Lisa n'était pas en reste, et frottait sans vergogne sa chatte sur les fesses d'Eric. Il pouvait sentir ses lèvres humides glisser sur lui.
_ J'ai envie de te donner du plaisir, de te faire jouir!
Eric n'en pouvait plus! Il s'était retourné, et avait retourné lisa. Il était maintenant sur elle, l'embrassant langoureusement. Il sentait son sexe pointer à l'orée du sexe de Lisa. Elle avait emprisonné sa taille entre ses jambes et le serrait fort contre elle. Doucement, sans même se rendre vraiment compte qu'il la pénétrait, il avait été en elle, ressentant une onde de douceur, de tendresse, de chaleur. Il sentait que cette onde émanait de Lisa, qu'elle la ressentait aussi. Il remuait en elle avec une grande lenteur, profitant de chaque seconde, de chaque millimètre, de chaque battement du coeur de Lisa.
Ils avaient la sensation délicieuse et nouvelle de se fondre l'un dans l'autre, et l'envie de fusionner plus encore. Ils s'embrassaient tendrement, doucement. Sur la bouche, dans le cou, au creux de l'épaule, tout en se caressant le visage, le dos, les bras. Cette lenteur délicieuse était aussi exaspérante, une sorte pression montait en eux comme dans une cocotte minute. Plus la pression montait, plus le plaisir était intense, les ooh et les aah, plus bruyants. Le baisers devenaient morsures. Lisa plantait ses ongles dans le dos et dans les fesses d'Eric. Après un temps qui leur parut très long, Eric était complètement en elle, Ils serraient leur bassin l'un contre l'autre à se faire mal, s'embrassant en gémissant. Puis marc se mit à tourner légèrement les hanches. Un long hmmmmm de Lisa l'encouragea. Il avait reculé légèrement pour la repénétrer très fort, un peu brutalement. Lisa avait crié. Il avait recommencé et Lisa avait crié plus fort, abattant sa main sur les fesses d'Eric. Puis encore, et encore, et encore, toujours plus fort. Quand il s'était mis à la pilonner, elle était devenue comme folle, prononçant des sons inarticulés, suppliants. Et ils avaient joui tous les deux dans un long baiser gémissant, sanglotant, tremblant. Ils étaient restés ainsi de longues minutes, comme refusant de revenir chacun dans leur corps.

Mais cette espèce de transe s'était estompée, et ils avaient repris conscience. Ils avaient fini par se séparer, puis, après avoir fait "le nécessaire", s'étaient blottis l'un contre l'autre et s'étaient endormis.
Quand Lisa s'était réveillée, il était 6 heures du mat'. Dans vingt minutes, il allait falloir démarrer. Ils étaient toujours dans la même position, en "cuillères". Eric semblait dormir, mais Lisa sentait son sexe durcir entre ses cuisses. Elle avait bougé légèrement, plaçant la main d'Eric sur ses seins. Il avait directement commencé à les pétrir, puis ils s'étaient embrassés et, presque en même temps, il l'avait pénétrée.
Maintenant bien réveillée, elle avait ajouté son mouvement à celui d'Eric, qui haletait derrière elle. D'une main il lui prenait les hanches tandis que de l'autre il lui tirait la tete en arrière en agrippant ses cheveux. Lisa sentait le plaisir monter rapidement en elle. La main d'Eric était remontée de la hanche de Lisa sur ses seins les pressant, donnant comme des petites claques sur ses tétons. Oh, mais c'était bon ça?! Puis Eric, tout en continuant à lui tirer les cheveux, avait relevé sa jambe et passé sa main entre les cuisses de Lisa. Quand elle avait senti les doigts d'Eric stimuler son clitoris tandis qu'il la défonçait, Lisa avait crié. Eric, encouragé, l'avait caressée et défoncée de plus belle, déchainé. Puis il avait agrippé le bas de son ventre pour la prendre encore plus fort et ils avaient encore joui en même temps. Après cet élan violent, il l'avait de nouveau enlacée tendrement, remuant doucement en elle. Elle n'avait jamais connu un mec qui était si tendre après l'amour. Une douce euphorie l'envahit.
6 heures 20. Le réveil sonnait. Pfffff! Comme elle aurait aimé rester dans ses bras! Mais il fallait y aller...elle s'était levée doucement après l'avoir embrassé. Eric, se remettant doucement de ses efforts, l'avait suivie. Il commençait à huit heures, pas le temps de traîner! Il s'était rhabillé en vitesse et rejointe dans la cuisine. Elle avait remis rapidement sa robe de la veille. Décoiffée, les yeux cernés, elle lui était apparue encore plus belle. Il l'avait serrée dans ses bras. Timidement, elle lui avait demandé :
_ Tu fais quoi ce soir?
_ Si je reviens mettre le "chapeau" sur le conduit, tu m'invites à souper?
Et, souriante :
_ Bien sûr! Je te montrerai mes talents...de cuisinière...


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
Histoire très existante
Posté le 1/08/2017

Anonyme
top!
Posté le 24/06/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Histoire d'Eric et Lisa. Episode 2 : un bon souvenir
Histoire d'Eric et Lisa épisode 3 : la valise
Histoire d'Eric et Lisa épisode 4 : chez Madame Hendrix
Eric et Lisa s'ennuient
L'histoire de Salomé 1 : La rencontre


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe tanteje suis candaulistehistoire de sexe bisexuelunion histoire de sexehistoire de sexe photohistoire de sexe film streamingrecots erotiquesfeminisation forceehistoire gay soumishistoire de sexe avec un inconnuhistoire de sexe au travailsecretaire salopehistoire homme soumiserotique gratuithistoire de sexe hommehistoire de sexe hdshistoire de sexe audiohistoire de sexe belle fillesexe chez le medecinhistoire de sexe diane et laurenthistoire de sexe au bureauwebcam coquinhistoire de sexe d incestedepucelage vaginalhistoire de sexe en famillehistoire de sexe illustrebaise erotiquehidtoire de sexehistoire de sexe entre amisil se tape sa voisineconcours branlettehistoire eroticrecits erotiqueshistoire etotiquerecit erotique travestihistoire de grosse bitehistoire de sexe pokerpartouze entre amishistoire de sexe jeuxtrans encule hommehistoire gros seinshistoire de sexe hard violjeune fille erotiquehistoire de sexe film streaminghistoire sexe cocusa tante le sucegai erohistoire de sexe voyeurcam coquinewww.candaulisme.frhistoire sexe tabouelle se caresse sur la plagerecit erotique adulterehistoire de sexe a la fermehistoire hardemasturbation erotiquehistoire de sexe interracialhistoires de cocuhistoires de sexeles seins de ma cousinehistoire de sexe abusepartouzes entre amishistoire de sexe maman et filsrecits de travestishistoire de sexe il prete sa femmelavements erotiquesrecit ero doctihistoire de sexe echangema femme aime s'exhiberma femme suce un inconnuhistoire de sexe avec ma belle soeurhistoire de sexe avec un chienhistoire de sxecocu voyeurhistoire de sexe avec mamanhistoire de dominatricejeu erotique gratuitje dresse des salopeshistoire de sexe film xhistoire de sexe infirmiereforum histoire de sexehistoire gay gratuitehistoire de sexe mamanhistoire de sexe enculer devant son mecma femme est une putehistoire de sexe mere filshistoire de sexe saunama femme se deshabillehistoire de mari cocuhistoire de sexe gangbanghistoire echangistehistoires porno gayjeune couple candaulisteerotique couple