Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Pique-nique

Mon Maître m'exhibe à l'occasion d'un pique-nique puis d'une sortie en club mais suis-je réellement soumise ?

Proposée le 25/01/2017 par Crabou

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: Forêt, campagne, nature
Type: Fantasme

Cette après-midi, nous allons participer aux Goûters du Marquis au Château des Lys. Il fait beau et nous avons donc décidé pique-niquer dans un parc à proximité avant d’aller jouer.

Pour sortir, je me suis vêtue d’une courte jupe en corole et d’un petit top sexy. Arrivée sur place avec mon mari Marc, nous étalons une nappe et déballons notre pique-nique. La pelouse est déjà occupée par d’autres personnes qui ont eu la même idée que nous.
Marc sourit quand il voit que je relève ma jupe pour m’assoir les fesses nues directement en contact avec l’herbe. Nous mangeons tranquillement et chaque fois que je me penche pour prendre quelque chose, Marc profite aussi d’une belle vue sur ma poitrine peu couverte par mon top.
Le repas se termine et je commence à ranger les restes du pique-nique. Je prends le pot de vinaigrette et avec une fausse maladresse qui n’échappe pas à Marc, je le renverse sur ma jupe.
• Zut, alors
• Va laver la tâche avant qu’elle s’incruste

Il y a une fontaine au milieu de la pelouse. Je me lève avec un sourire à mon mari, j’enlève mes chaussures et je m’y rends. Mais au lieu de juste mettre un peu d’eau sur la tâche, j’enjambe le bord de la fontaine et y met les deux pieds. Je m’agenouille jusqu’à ce que ma jupe soit entièrement dans l’eau et je la nettoie. Ma façon de faire n’a pas échappé aux gens autour de nous qui ont arrêté de parler et me regardent faire ma lessive. L’eau est un peu froide et me donne la chair de poule.
Je ressors de la fontaine et ma jupe colle à mon corps dévoilant mes formes.
• C’est malin, tu ne vas pas aller au Château des Lys dans cette tenue. Il faut te changer.
• Ici ?, demandais-je d’une petite voix coquine
• Je ne vois pas où d’autre tu pourrais le faire ?
Sous le regard des gens autour de nous, j’enlève mon top puis ma jupe. Je suis maintenant intégralement nue et je suis déjà très excitée par cette exhibition.
• Tu vas directement mettre la tenue que je t’ai prévue pour cet après-midi

Connaissant Marc, je sais que les spectateurs autour de nous ne vont pas être déçus. De fait, Marc plonge sa main dans le sac qu’il a apporté et en sort mon collier de soumise. Il me le tend et je l’attache à mon cou. Vient ensuite un rosebud muni d’un anneau. Je le lèche consciencieusement puis l’introduit en moi en jetant un coup d’œil autour de moi. Les gens ne me quittent pas des yeux.
Cette fois, c’est une laisse en cuir qu’il me donne.
• Mets-la autour de ta taille

Enfin, je vois apparaître une pince à sein et une clochette. Je choisis mon sein gauche, je fais ressortir le téton et j’y accroche la pince puis j’y fixe la clochette. Etre exhibée ainsi équipée me donne une furieuse envie de me caresser jusqu’à la jouissance mais ça m’est interdit sans autorisation de mon Maître une fois que je porte son collier.
• Cherche autour de nous deux personnes. A la première, tu demanderas de fixer la clochette à ton rosebud au lieu de la pince à sein. La seconde devra accrocher la laisse à ton collier et déplacer la pince où bon lui semble.

D’un sourire, je remercie mon Maître pour avoir imaginé ce jeu et je me mets en quête des deux personnes. Les premières à qui je demande leur aide refusent un peu gênées même si elles ne détournent pas le regard pour autant. Le bon côté des choses est que ça » justifie » le fait de continuer à me promener nue devant dans ce parc.
A mon approche, un homme se lève et propose de m’aider. Il prend la clochette et profite de devoir l’accrocher à mon rosebud pour me caresser les fesses, ce qui n’est pas pour me déplaire.
En balayant des yeux les alentours, je remarque un homme qui me regarde avec insistance. Je me dis qu’il pourrait être mon second assistant. Lorsque j’arrive près de lui, sa femme le précède et me demande ce qu’elle peut faire pour moi. Je suis étonnée mais j’aime aussi jouer avec les femmes et donc sa réaction me plait.
Ses mains parcourent mes flans, descendent sur mes hanches, passent sur mes fesses puis viennent détacher la laisse. Sans que je m’y attende, elle l’abat sur mes fesses me tirant un gémissement. Ça l’amuse et elle donne un second coup plus fort puis elle l’attache à mon cou. Ensuite, une main empoigne la pince enserrant mon téton et la tourne plusieurs fois en me regardant droit dans les yeux pour y lire ma souffrance. Ensuite, elle la détache et s’agenouille pour la fixer sur une des lèvres de mon sexe. J’écarte les cuisses pour lui faciliter l’accès. Elle en profite pour décrocher la clochette du rosebud et pour la pendre à la pince accrochée à mon sexe. Elle sait ce qu’elle fait la bougre car chaque pas va agiter la clochette et faire vibrer la pince, empêchant mon sexe de l’oublier.

Je suis surexcitée et j’aimerai qu’elle me baise sans retenue ici devant tout le monde mais au lieu de ça, elle se redresse, prend la laisse, tire dessus pour approcher sa bouche de la mienne et m’embrasse. Je lui rends son baiser en collant mon corps contre le sien.

Lorsqu’elle me libère, je retourne près de mon Maître non sans l’avoir remerciée. Il me donne une robe que j’enfile sans rien mettre d’autre. C’est une robe longue et suffisamment transparente pour qu’un œil un peu attentif voit clairement que je suis intégralement nue en-dessous. Avant de quitter le parc, c’est moi qui plonge ma main dans son sac pour en sortir un long fouet que je lui remets.

Une fois nos affaires ramassés, nous quittons le parc, moi tenue en laisse et mon Maître avec le fouet dans l’autre main. Le regard des gens sur notre passage me suffit presque pour jouir tant je suis excitée.

Au Château des Lys, nous prenons un verre pour voir qui est là et observer un peu les jeux en cours.
Je repère une belle soumise qui m’attire. Je glisse quelques mots dans l’oreille de mon Maître. Suite à cela, il s’adresse au Maître de la belle soumise :
• Ma soumise voudrait demander un peu d’aide à la vôtre pour la préparer pour notre prochain jeu. Etes-vous d’accord ?
• Oui
Je m’adresse alors à la soumise :
• Déshabille-moi svp puis enlève-moi la pince et le rosebud. Mon Maître va me fouetter et je veux que rien ne vienne me distraire de la douleur et du plaisir qu’il va m’infliger.
Elle s’exécute et me voilà nue.
• Descend un peu les deux chaînes qui pendent du plafond svp. Je vais m’y accrocher pour être bien dans la lumière et que chacun puisse ainsi voir les belles marques que mon Maître va tracer sur mon corps avec son fouet.

Dès que je suis en place, la soumise parcourt mon corps légèrement avec une main, pose délicatement ses lèvres sur les miennes et me susurre « amuse-toi bien » avant de s’éloigner.
Mon Maître me regarde et je hoche la tête lui confirmant que je suis prête. Son bras se tend et le fouet vient une première fois s’enrouler sur mon corps me procurant cette sensation que j’attends depuis ce midi.
Mon Maître varie les angles et le fouet frappe mon corps régulièrement, m’arrachant des gémissements lorsque le coup porte sur un endroit plus sensible. Lorsqu’il s’arrête, dans un souffle, je lui dis « encore Maître svp ». Et il reprend de plus belle la flagellation. Je suis complètement dans ma bulle et je ne vois même plus les gens autour de moi. Je vois juste dans le grand miroir en face de moi mon corps strié de rouge, le bras de mon Maître qui se lève et le fouet qui met trop de temps avant de venir délicieusement me faire souffrir.
Je me contorsionne pour essayer de guider mon Maître vers les parties de mon corps que je souhaite voir frappées par les prochains coups de fouet.

Lorsqu’il estime que j’ai assez souffert, il s’arrête après deux ou trois coups judicieusement appliqués sur mon sexe. Il suffit alors de trois doigts dans mon sexe pour faire éclater un orgasme extraordinaire.
Après un moment de repos, je suggère à mon Maître:
• La soumise et son Maître ne devraient-ils pas être récompensés pour leur aide ?
• Bonne idée. Occupe-toi d’eux.
Je commence par lécher et sucer les seins de la soumise tout lui en caressant ses fesses puis je m’agenouille lui fais un cuni jusqu’à ce qu’elle jouisse, barbouillant mon visage de sa mouille. Vient ensuite le tour de son Maître qui me prend par devant et par derrière pour finalement éjaculer sur mes seins.
Je suis fière de ce que j’ai reçu ce soir et je ne m’essuie pas pour garder le plus longtemps possible les marques du plaisir que j’ai donné à ce couple.

Lorsque mon Maître décide de rentrer, il me tend ma robe et une serviette.
• Maître, puis-je restée nue pour rentrer ? Et garder le sperme sur ma poitrine ?
• Si tu veux.
Et c’est donc uniquement « couverte » de mon collier, de sperme et des marques laissées par le fouet que je quitte le Château. Heureusement que notre voiture est garée juste à côté……...encore que j’aurai bien traversé Paris à pied dans cette tenue.
Mais au fait, est-ce vraiment mon mari qui domine ???


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Alex 68
Très bon récit de soumission. je me suis masturbé en le lissant. J'aime qu'une femme soit un salope, qu'elle soit soumise et demandeuse de caresses au fouet. En lisant ce récit, j'aurais voulu être la femme soumise du récit
Posté le 4/07/2018

Maître steph85
Bonjour. Comme toujours.. Le vrai maître dans une relation sm ce n'est pas celui qui tiens la laisse.Le vrai maître de ces situation est bel et bien la soumise.
Posté le 4/08/2017

Alex 68
Très bonne histoire de soumission. La soumise est une salope de 1ère catégorie. Il faut l'encourager à continuer.
Posté le 22/06/2017

diablesse
Super j'adore l'histoire
Posté le 4/04/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Souvenir d'une aire de pique-nique


Online porn video at mobile phone


histoire de cul hardlivre erotique gratuitbranlette au cinemarecit triolismesite d histoire de sexepetite histoire de sexepucelles en chaleurj ai baise ma fillesexe chez le medecinhistoires intimesrecit maturedepucelage lesbienunion recit erotiquecandaulisme interracialhistoire de sexe en famillevideo histoire de sexehistoire caudaulistehistoire de sexe jeunehistoire de sexe homme soumisanne dupre histoire de sexehistoire de sexe publichistoire de sexe reelhistoires coquines gratuitesgang bang candaulistehistoires erotiques illustreesexperience candaulistesoumis a ma femmehistoire de sexe dominationelle suce son beau frerehistoire de sexe au lyceehistoire de sexe entre hommesrecit soumisehistoire de sexe beau peresexe en groupecocu voyeurrecits erotiquehistoire sexe neterotisme amateursodomie erotiquehistoire de sexcondolistecandauliste a la plagesucer par une inconnuerecits taboushistoire de sexe bije baise ma coiffeusebaise a la salle de sportbranlette piscinerecit lesbienhistoire de baiserecits hdshistoire de sexe au skihistoire de sexe avec mamanelle baise son gendrehds recithistoire premiere sodomierecit erotique zoophiliepartouze violentehistoire de sexe gratuithistoire de sexe trixiefilm de sexe avec histoirecunilingus erotiquehistoire erotique xrecit erotique violhistoire de sexzrecits sexyhistoire caudaulistehistoire de sexe(s) streaminghistoire de sexe reelelle baise le voisinhistoire de sexe piscinemanuela nuehitoire de sexerecits erotiques