Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

CHEMS avec une amie

Une Soirée avec une Amie qui tourne au sexe hard à cause de produit interdits...

Proposée le 23/01/2017 par Yoane2a

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Nympho, vicieuse
Personnages: FH
Lieu: Vacances, voyages
Type: Histoire vraie

J’étais partie quelque jour sur Marseille afin de rendre visite à une Amie, Cécile pour ne pas la nommer. Cécile est une jolie blonde, grande et très sexy, j’avoue avoir souvent craqué sur elle, mais avec le temps c’est devenue une amie des plus chers et des plus sincères ; aussi dès que je peux lui rendre visite c’est avec plaisir.

Me voilà donc sur Marseille pour un séjour d’une dizaine de jours et installé chez mon amie de puis une semaine. Nous avons tourné viré toute la semaine sortie en pub, bar, restau etc. … Si bien qu’en cette fin de semaine je lui propose pendant qu’elle travaille de lui préparer un chouette petit repas chez elle accompagné d’des ou deux bouteilles de bon vin. La Miss travaille les après midi et est donc de repos le lendemain et accepte.
L’idée c’est on mange on boit on rigole et on avise.
Je me mets donc en quête des ingrédients pour passer cette bonne soirée et commence tranquillement à préparer le repas…
Mes préparatifs on bien avancé les plats sont au chaud j’ouvre une bonne bouteille de vin rouge, me sert un verre. Je suis un peu tendu, je me dis que j’adorerai que cette soirée soit cool, qu’on rigole, je voudrais pouvoir me laisser aller …

J’ai dans la trousse de toilette 5g de 4MMC, sans faire l’apologie de ce produit, c’est une substance qui rend love fortement dosée Elle vous donnera envie de sexe toute la nuit et vous poussera vers vos fantasmes, mais dosé plus léger elle vous rend plus loquace et sociale.

J’y réfléchis, et me dis que je ne peux pas reprendre l’avion avec autant de produit ; je me sert donc un verre de vin que je charge en produit, car j’ai constater qu’il est plus facile de doser les effets avec un verre riche en produit qu’on ingère par petite gorgés, que avec de petite doses dans un verre qu’on bois en entier.

Je mélange bien le tout et comme je sais les effet assez rapide je réserves mon verre dans un coin.
Un peu plus tard mon amie arrive toute contente, un peu crevée et trempée. Il pleut à verse dehors je lui prends son parapluie, elle me dits qu’elle le range sur la terrasse je m’y précipite, en effet il pleut à verse on est bien à la maison, je me dits que j’ai eu une bonne idée, Cécile me laisse sous entendre la même chose avec un :
« T’es génial on est mieux ici ce soir »
Elle me dit aussi qu’elle se prend vite fait un bain.
- « En attendant prépare l’apéro ! Oh jte prend le verre de vin … »
- Heu.. NON !!! Attend, il n’est pas …
- « trop tard, je suis dans la salle de bain »
MERDE, le verre !!! je réfléchis à toute vitesse, que faire que dire . Rien ne me semble être une excuse valable et je n’ose pas me griller. En plus elle est dans la salle de bain impossible d’y rentrer et mes :
« le vin c’est pas trop pour l’apéro attends. » N’ont rien fait à l’affaire.
J’attends donc qu’elle finisse en espérant qu’elle ne boive pas tout, ou qu’elle remarque le gout un rien chimique qui la dissuaderait de boire.
Mais la voilà qui sort, elle est en robe de chambre plutôt sexy et me lance :
-« Waouh le bain ça réchauffe ! Pfuiou le vin ça réchauffe hi hi !! Je ne sais pas quoi mettre pour m’habiller.
Un coup d’œil dans la salle de bain et je constate le verre quasi vide, ça promet …

Je me sers un verre de vin, j’entends qu’elle farfouille dans sa chambre de longue minute et pour finir la voilà qui sort habillée d’un long T-shirt sur lequel est écrit « Girly », elle s’est également maquillée d’un rouge à lèvre rouge sang.
Arrff trop sexy la meuf ! je me reprend lui propose un autre verre qu’elle accepte et l’écoute me parler de sa journée de boulot.et rapidement ça dérive sur le compliment qu’elle reçoit tout au long de la journée, et le fait qu’une jolie fille dans un labo se fait souvent draguée. Puis elle me parle de son copain enfin son ex.
- « Tu vois ce qui serai bien là, ce serai un petit joint, pour ce laisser aller… Ah mais c’est vrai tu ne fume pas toi ! »
Je ne sais trop pourquoi, peut être parce que j’espérais encore désamorcer la situation je lui dit :
- « Je ne fume pas mais j’ai de quoi s’amuser un peu »
- « Roooo ! Toi !!! Tu as quoi ?? »
Je me ravise immédiatement :
- « Non mais c’est pas une bonne idée, le produit a tendance à développer d’autre envies »
- « on s’en fou amène j’veux tester »
- « Non mais, ça donne envie de sexe »
- « Pfff ah ah ah, ptit cochon, tu voulais l’utiliser avec qui ? «
- « Ben je … «
- « Allez va chercher, VAS CHERCHER ! VAS CHERCHER »
Je m’exécute et ramène un pochon remplis d’une poudre légèrement verte et le pose sir la table basse
- « voilà ! »
- « c’est pas de la coke, ton truc ? »
- « Non on appel ça de la 3MMC »
- « Ah ouai les drogues du net la famille de cathinone »
- « oui »
- « tu prends ça comment »
- « Ben tu sniffe »
- « vas y »

Au point ou j’en suis … je me fais rapidement une ligne sur la table basse et je me dis qu’on verra bien. Je sent immédiatement le gout mentholé du produit dans ma gorge, et suivent les première bouffé de chaleur qui précèdent l’envie…
Je la regarde, Elle aussi ses yeux pétille elle rie
- « waou tu es parti de suite. Ca doit déchirer ton truc ! »
- « Plutôt pas mal ouai, Mais ça donne aussi envie de plein chose »
- « Ah ah ah ! Envie de quoi ? »
- Tu sais j’ai toujours fantasmé de voir une nana se sniffer un raille de prod en sous vêtement ! »
Cette phrase est venue et sortie tout droit du néant
- « ho ho, cochon ! Attend »
Disant cela Elle fait le geste de soulever son t-Shirt puis se ravise et file tout droit dans sa chambre. J’en profite pour me sniffer un autre raille de prod. Elle revient simplement vêtue d’un soutien-gorge rouge vif et d’un slip tanga assorti.
- « les sous vêtement des grande occasions, j’allais pas faire ça avec un ensemble dépareillé. »
Et la voilà en petite tenue en train de se préparer une ligne de CHEMS sur la table, une partie de moi voudrait l’arrêter, mais l’autre est subjugué et dans un tel état d’excitation…
L’orsqu’elle s’est penchée après s’être improvisé une paille avec un billet de 10€, j’ai eu une vue sur sa poitrine à peine retenue par ce petit morceau de dentelle rouge vif. L’image fut si forte et si puissante que je crois bien en avoir joui.
Rappidement elle se redresse tousse balance un :
- « Waou ça arrache, ça sent bien le chimique »

Je la regarde, je connais bien les effets ; je sais qu’elle à ce goût de menthol si caractéristique au fond de la gorge. Dans quelques secondes une douce chaleur va l’envahir puis ensuite l’envie de sexe, cette envie qui vous pousse à l’excès où totalement désinhibé vous rampez dans l’attente d’un orgasme.
Et en effet ça ne tarde pas, Elle se caresse et commence à se dandiner. Puis viennent les mots crus :
- « Cochon !! Tu va me la mettre !? »
Moi aussi je suis excité mais je ne m’attendais pas à cette débauche vulgaire ces mots de sexe accompagnés de postures indécentes.
Elle à maintenant partiellement défait son soutien-gorge révélant une poitrine généreuse et lourde, Elle m’appel et m’invite à me déshabiller. A peine ais je le tep de retirer mon pantalon qu’elle est sur moi saisissant mon sexe et le mettant dans sa bouche ; ces lèvres rouges vif dépose un peu de rouge à lèvre sur mon gland, à peine le temps de voir qu’il a disparu gobé dans sa bouche douce et tiède.
Elle entame alors de lent vas et viens cumuler avec des mouvements d’aspiration. Mon sexe s’enfle et devient dur et ce malgré le fait que j’ai joui peut être 30secondes plus tôt.
Je la veux, et je la désire salement je voudrais la prendre par derrière… Et je lâche :
- « Je veux ton cul »
Abandonnant ma queue dans un « plop » de sucions sonore, elle se met à 4 pattes ses fesses tournée vers moi et me dit :
- « Baise moi gros cochon ! Attends, je peux me refaire une ligne ?? On m’a jamais enculé »
- « Oui bien sure, mais tu n’est pas obligée on fait peut être … »
- « TA GUEULE !! TU VAS ME BAISER !! Tu ne peux pas me laisser comme ça, mais laisse moi sniffer une ligne je veux être bien perchée ! »
- « Ok »

On se fait une ligne chacun, je roule à mon tour un ptit billet pour faire ma paille, puis je passe derrière elle. Elle cambre ces fesses de manière obscène, je sais qu’elle s’est enfichée le petite rouleau de billet qui fait office de paille dans la narine… Elle attend que je fasse pression sur sa delicate rondelle pour sniffer un grand coup. Mon sexe est bandé à mort et l’idée de la remplir de mon sperme est jubilatoire pourtant je ne peux pas lui faire ça !
- «Tu as du gel et des capotes ? »
- «ON S’EN FOU !! DEFONCE MOI !! »
- «T’as pas de gel ? »
- PUTAIN, oui dans la salle de bain, le petit meuble, Premier tiroir »
Je file a toute vitesse et je trouve mon bonheur capote plus gel. Quand je reviens, Elle s’est sniffer la ligne et en redemande. J’hésite, puis nous refait une ligne chacun et nous revoilà dans la même position si ce n’st que Cécile ma aidée à enfiler mon préservatif avec sa bouche.
Elle se cambre, me supplie de la baiser ; moi j’étale le lubrifiant sur son petit trou violet, masse tout doucement Elle gémie.
La paille dans le nez Elle se penche vers sa ligne de poudre verte tandis qu’avec mon Gland turgescent j’exerce une pression sur son sphincter, lentement mais inexorablement je force le petit anneau de chaire, Elle gémie puis pousse un léger cris. Je marque une pause j’entend le bruit de son inspiration Elle vient d’avaler toute une ligne de poudre, alors je pousse, la rondelle cède et Cécile pour un râle…
Maintenant que je suis en Elle je pousse jusqu’au fond, je m’attend à une protestation ou a un cris mais rien…
Bien inséré dans son fondement je marque un temps d’arrêt et la laisse s’habituer à la présence de mon bâton de chaire. Quelques secondes suffisent et je la sens palpiter autour de mon chibre. Alors tout doucement très lentement j’entame les vas et viens de rigueur.
- « Vas y defonce moi gros porc ! Allez accélère »

Je poursuit mon pilonnage j’accélère au rythme de ses rales de plus en plus rapide mes cuisses claque de plus en plus violemment sur ces fesse jusqu’au moment ou je suis pris de spasme violents, la tête me tourne, je voie trouble, puis tout blanc et je jouis. J’ai le sentiment de ne plus en finir de jouir je continue mes vas et viens et la jouissance demeure. Il semble en être de même pour ma compagne.
Enfin épuisé et au bord de perdre connaissance je me retire et m’écroule sur le tapis rejoint par la Miss qui pose sa tête sur mon ventre et me murmure un :
- « Merci ! »
Nous restons ainsi de longues minutes puis nous recommençons à parler
- « Ca va ? »
- « Oui ! Et Toi ? »
- « Ca va ! »
- « Je vais te détester demain ! »
- « J’en ai peur »

Tout en échangeant ces paroles, Cécile à entrepris de me masturber, tout d’abord rien ne se passe mais toujours sous l’effet de l’excitation, et après son acharnement je recommence à bander doucement, Du coup on embraye sur un 69…
Nous finissons par reprendre un peu de produit puis nous remettons le couvert à un moment donné nous inversons même les rôles munie d’un vibromasseur Elle s’occupe de mon cul.
Notre orgie s’est prolongée jusqu'au lendemain fin de mâtiné, jusqu'à l’épuisement de nos corps et du produit.
Alors enfin nous nous sommes écroulés l’un sur l’autre dans un mélange de sueur et de fluide corporel.
Plus tard après avoir émergé et l’avoir aidé à tout ranger, Elle m’a demandé de partir, Elle m’en voulait beaucoup.
J’ai donc pris une chambre d’hôtel juste en face de chez Elle et ai quitté Marseille sans pouvoir lui dire au revoir !
Quelques semaine plus tard j’ai reçu un texto de sa part m’expliquant qu’il lui avait fallut le temps de digérer cette histoire, que c’était vraiment trop bizarre. Mais Elle ne m’en voulait plus et la prochaine fois qu’on se verrai que je prenne bien soins d’avoir un peu de produit avec moi.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Le jour où j'ai dépucelé une vierge avec ma meilleure amie (2)
Le jour où j'ai dépucelé une vierge avec ma meilleure amie (1)
Le mari de mon amie est mon amant...
Je déniaise le fils de ma meilleure amie
Ma meilleure amie Caterina et le lycée


Online porn video at mobile phone


histoire erotiquhistoire pornographiqueil baise sa colochistoire de sexe entre couple maturefantasmeurrecits lesbiensmon mari est candaulistepornodu jourrecit ero doctihistoire de sexe au bureaupute offertehistoire depucelagehistoire de sexe avec belle mamanhistoire de sexe adoskuatrevebebe erohistoire de sexe transexuelhistoire de sexe gratuithistoire de sexe avec ma niecerecits taboutrio erotiquehistoire de sexe hardrecit erotiques incestephotos erotiques orghistoire de sexe jeuxrecits herotiquesrecits erotiquema fille me suceencule par sa femmehistoire de sexe trixiehistoire de sexe zone rougescenario erotiquehistoires de sexe menuhistoire de sexe femme maturerecit erotique voyeurencule moi papahistoire de sexe homme soumisxstory voisinehistoires de candaulismehistoire de sexe entre pere et fillehistoire reelle de sexemon premier triorecit sexehistoire de sexe colocatairehistoires de cocushistoire d echangismeauto stoppeuse baisehistoire de sexe mrecit depucelagedoigte dans le buselle se fait depucelerhistoire de sexe avec ma cousinehistoires intimes.comrecits erohistoire de sexe premiere foishistoire femme soumisehistoire de sexe incestueuxhistoire erotique travestihistoire de sexe trixiemere fille nueshistoire de sexe interditfantasmeurhistoire de sexe en imagesites erotiquehistoire de gros sexeil baise la copine de sa fillema femme candaulistehistoire de sexe vieuxma femme candaulistehistoire de sexe entre cousinsex erotiquehistoire gay beurhistoire de sexe avec belle mereencule moi papavisite medicale nuhistoire erotique ma femme