Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Quiproquo 4

Mon premier rendez-vous comme escort-girl et la petite photo en récompense.

Proposée le 12/01/2017 par titine

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FHH
Lieu: Hôtel
Type: Histoire vraie

Jeudi, je dois servir d'escort-girl à un homme d'affaire du sud de la France.
A dix sept heure, je monte au studio.
Jérémy me reçoit et me présente le scénario.
«Tu dois jouer la secrétaire très classe, très bourgeoise, d'un homme d'affaire qui dîne avec des clients au Mercure.
Tu seras habillé d'une robe sexy sans plus, mais nue et très pute en dessous.
Je vais t'équiper. »  
Des pinces à tétons, un rosebud et un écarte lèvres à pinces, son mon appareillage.
J'ai des bas avec une jarretière, une robe longue, ouverte sur le côté avec un joli décolleté.

Ses mains sur mon corps, ont un effet immédiat, je mouille.
«Fais moi l'amour avant que je me sauve. »
«Pas question, ma chéri, tu dois être pure et très enflammé pour réussir ta mission. »
Tous ces ustensiles sur mon corps sont très gênants et un peu douloureux au début.
«Il faut t'y faire mais, tu verras, très vite, tu n'y penseras plus. »

Dix huit heures trente, je me présente à l'hôtel Mercure.
J'attends au bar comme convenu et commande un kir champagne.
Il arrive, se présente Monsieur X et prend la même chose que moi.
Il a la soixantaine, très chic, autour d'un mètre quatre vingt, mais assez gros et ventru, pas le genre préféré de mes partenaires de coucheries.
Mais, qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse.
Il me brief sur mon rôle de secrétaire devant ses clients et sur le fait que l'on ne devra pas se tutoyer.
Je suis Madame Dupont.
Il me fait monter.
La chambre est spacieuse, une bouteille de champagne est posée sur un petit guéridon, le lit est grand.
J'admire quand une voix me sort de ma torpeur.
«Enlevez votre robe doucement, que j'admire vos superbes formes. »
Je fais tomber ma robe à mes pieds et j'écarte lentement les jambes pour qu'il puisse mater ma fleur écartelée par les pinces.
«Votre edelweiss est enchanteur, cet équipement vous va a ravir. »
Il avance sa main pour me caresser délicatement un sein, l'autre main descend le long de mon corps, arrive à mon sexe, ses doigts passent à l'intérieur de mes grandes lèvres.
La température de mon corps est montée d'un cran, je ne peux me retenir de parsemer ma cyprine.
«Charmant, continuez que je m'abreuve de votre nectar. »
Il me pousse sur le bord du lit, se met à genoux et me fait un cunnilingus.
Il tire sur l'écarteur de lèvres pour m'étirer encore plus mes grandes lèvres, le jus sort maintenant sans discontinuité de mon volcan.
«Oui, oui, j'adore, coulez encore, vous savez, je suis un putassier et c'est la première fois que j'ai affaire à une catin qui mouille comme vous.»
Il me lèche, encore et encore, mon volcan est en éruption, je me lâche et j'ose.
«Déshabillez vous et possédez moi. »
Il est totalement surpris, mais s’exécute, sans mot dire.
Il est gras et a une ceinture abdominale très relâchée.
Je le prends en bouche, sa bitte est correcte, assez large, je m'efforce de le sucer comme une professionnelle.
Très vite, il me dit :
«Stop ou je décharge dans votre bouche. »
Il enfile un préservatif, je me place dans ma position préférée, les fesses hautes et la tête dans les oreillers.
Il me pénètre aussitôt, en laissant l'écarteur en place, je sens peu sa queue,malgré un lent va et vient, je le laisse œuvrer, mais au bout de quelques minutes, ma faim inextinguible de jouissance me dévore le ventre.
J'enlève l'écarteur, je le couche sur le dos et décide de le chevaucher.
Il est sidéré par mon initiative.
«Vous me surprenez de plus en plus »
Il me pelote les deux seins, le plug toujours au fond de ma croupe, je m'enfonce sa queue au plus profond de mon intimité.
J'ai la bonne cadence, je l'inonde de ma sécrétion vaginale.
Je sens les crispations monter dans mon pubis, qu'il doit ressentir jusqu'au bout de son gland, tant il souffle maintenant de plaisir.
Je sens la sève monter dans sa tige, je contracte mon périnée pour mieux le sentir .
Puis, d'un coup, il se crispe, m'agrippe un sein et il graisse le préservatif de son sperme au fond de mon puy béant.
Cela, me déclenche, un mini orgasme, je lui jouis dessus.
On tombe tous les deux sur le lit, satisfait de l'ouvrage réalisé.
Il joue avec le rosebud, le sortant jusqu'à son diamètre le plus large pour le rentrer de nouveau.
Il remarque, que je ne suis pas insensible à sa pratique.
«Madame Dupont, je pense que l'on a encore d'excellents moments a passé ensemble. »

Il me parle de sa femme, pas très portée sur la chose.
Le discours de tous les hommes pour justifier leurs méfaits.
Il aurait aimé, que sa femme soit une salope pour conclure ses marchés, dans la suite d'une chambre d'hôtel.
Du coup, il est obligé d'externaliser cette tâche.

Equipé de mes ustensiles, on descend au restaurant.
Ses trois clients arrivent, dont un accompagné de sa femme, messieurs, W, Y, Z.
On s'installent autour d'une table ronde.
Au cours du dîné, monsieur X me dicte souvent des notes , que je consigne sur un bloc note, toujours accompagné d'un :
«Oui, monsieur. »
A la fin du dîné, ils décident de prendre un digestif au salon.
Monsieur Z en profite pour s'absenter, un petit quart heure.
«Madame Dupont voudriez vous aller dans ma chambre, me chercher le dossier dans l'intercalaire rouge »
Dans le couloir menant à la chambre, je rencontre monsieur Z qui me balance une main au cul.
Quel rôle jouer ?
«Monsieur, un peu de retenu, s'il vous plaît. »
«Ne joues pas l'effarouché, tu ne serais pas la secrétaire de monsieur X, si tu n'écartais pas les cuisses.»
Il me pousse dans la chambre, me tripote, soulève ma robe.
Il est fasciné par le spectacle du rosebud dans mon cul et de l'écarteur dans ma fente.
«Et Madame, me la joue petite bourgeois, alors que c'est une grosse salope. »
Son pantalon est à ses pieds, sa tige dressé.
Il insère un préservatif sur sa verge, me retire le plug et met immédiatement sa verge à la place.
Il m'encule sans ménagement, me traite de tous les noms d'oiseaux et éjacule au bout de trois minutes, accompagné de râles significatifs.
«Petite pute, tu n'as que ce que tu mérites et ne traînes pas, ils t'attendent en bas. »
Il remonte son pantalon et quitte la chambre illico.
Je remets le rosebud, me réajuste, prends le dossier et je descends à mon tour.

Tout se passe normalement, jusqu'au départ des invités, vers vingt trois heures trente.
Alors, monsieur X propose à monsieur Y de boire une dernière coupe dans sa chambre.
Là, cela sent le roussi pour moi.
Dans la chambre,monsieur X nous sert une flûte.
«Monsieur Y, pour sceller notre contrat, si vous voulez, ma collaboratrice a des talents cachés, elle peut vous les dévoiler.»
En même temps, il subtilise ma robe, je suis nue et offerte.
Monsieur X me tourne, m'écarte les jambes, me penche pour montrer, mon cul et ma vulve déjà occupés.
Monsieur Y est un peu timide sur le coup.  
«Vous pouvez, vous amusez avec son jouet planté dans son bas du dos, elle adore ça. »
Il s'avance, prend le plug et me pilonne mon trou, qui s'agrandit à vu d’œil.
Monsieur X se met à genoux entre mes jambes et pose sa main entre mes cuisses.
«Continuez cette salope inonde comme une fontaine.»
Il m'ôte l'écarteur.
Il est équipé d'un énorme vibromasseur, qu'il commence a rentrer dans ma vulve.
Le vibromasseur malgré sa grosseur, s'enfonce de plus en plus profondément.
Il gagne centimètre par centimètre.
Je suis surprise, qu'il me pénètre relativement aussi facilement.
Ma chatte est donc si large que ça ?
Je vacille, je m'agrippe à son épaule, il est rentré jusqu'à la garde.
Je suis transpercé par le sex-toy.
Il le remue, pour m'écarteler encore plus les parois.
Victor continue de me labourer le cul, de plus en plus violemment.
Je suis violenté des deux trous, mais que c'est bon.
Je gueule, je crie, le plaisir monte inexorablement dans mon bassin.
J'explose dans un dernier râle, mes jambes ne me supportent plus, monsieur X me retient, afin que je ne tombe pas.
Je suis traversé par des spasmes interminable.
Ils ont un grand sourire aux lèvres, fière de leur coup.
«Monsieur X, je suis content d'avoir connu ça une fois dans ma vie. »
«Oui, monsieur Y, c'est beau une collaboratrice aussi ouverte. »
Je m'allonge sur le lit.
Ils m'ouvrent mes volcans dilatés, pour prendre des photos avec leurs portables.
Monsieur Y enfile une capote et me décharge au fond du rectum.
Puis il part.
Monsieur X me pénètre lui aussi par le cul et ne tard pas a tout lâcher.
Je suis frustré, de ne pas sentir le sperme couler dans ma chatte.

«Ils savent qui je suis ? »
«Non, ils pensent réellement que vous être ma secrétaire. »
Vers quatre heures du matin, un sexe s'immisce dans mon fondement encore tout endolori.
A sept heures trente, il remet le couvert, mais ce coup-ci dans mon gouffre à bittes.
Monsieur X me libère à huit heures.
«A dans quinze jours, madame Dupont, vous avez été parfaite. »

En récompense, pour les lecteurs qui subissent mes narrations, après le recto, le verso en position de recevoir.

La suite, mon premier dressage, si vous le désirez....


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Titine
Oui, aujourd'hui 25 janvier, je suis toujours en activité, il faut lire les épisodes suivants et tu comprendras tout
Posté le 25/01/2017

Cnamiste
Bonjour Titine Une belle expérience très exitante (notamment le cadeau). Êtes vous toujours en activité?
Posté le 20/01/2017

TITINE
Si tu aimes le sexe, lâches toi Olivia. La vénalité va booster ta libido et ton mari va te faire l'amour comme jamais en pensant à ça. Tu peux me joindre par email, je te répondrais. Le sexe est le nerf d'un relation, alors, profite de la vie.
Posté le 16/01/2017

olivia83
mon mari m'a fait lire vos récits. Je suis toute intimidée de vous lire (je n'ai pas l'habitude de lire des histoires coquines) mais tout excitée. je vous remercie . mon mari m'a "soulagée" et veut que je joue la prostituée à mon tour... j'hésite mais j'ai envie. Olivia
Posté le 15/01/2017

jean
pas mal vous devrez prescrire le sex-toy publier une photo du gode
Posté le 13/01/2017

vendeen
Merci continus de nous régaler. Toujours très bien écrit Jolie paire de fesses
Posté le 12/01/2017


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Quiproquo
Quiproquo 2
Quiproquo 3
Quiproquo 5
Quiproquo 6


Online porn video at mobile phone


ma premiere fellationdoigtee en publicbaisee par un inconnuma meilleure amie me sucehistoire vraie de sexehistoire de sexe .netrecit erotichistoire sodomiehistoires erotiqueshistoires de sxehistoire de sexe mot cruhistoire hardehistoire sexehistoire de sexe candaulismehistoire erotiqfemmes candaulisteshistoires erotiques incestehistoires de salopeshistoire de sexe bisexuelhistoire etotiquehistoires smhistoire de sexe brutalmassage exitanthistoire de sexe salopemari cocu soumisj'aime me faire enculervrai histoire de sexepremier fist analhistoire sexe hardhistoire de sexe medecindepucelage vaginalhistoires gaysmeres et filles nuesma femme me goderecit gay erotiquehistoires de coculesbienne erotiquepunition erotiquehomme soumis sexeforum candaulovidie histoire de sexesoumis a ma femmehistoire de sexe esclavehistoire de sexe mere et filspremiere experience candaulistehistoire de grosse bitehistoire de sexe entre cousin et cousinehistoire de sexe a la piscineenormes ejaculationsje baise ma vieille voisinemon mari est cocuhistoire de sexe il prete sa femmehitoire de sexehistoire de sexe a troishistoires coquines gratuiteshistoire intime de sexeil baise une inconnuetante coquinerecits sexeplaisirs lesbiensbaise sur le chantierj'ai baise ma soeurexhib fenetrehistoire de sexe femme soumisecouple sado masohistoire de sexe en voituresexe camping carhistoire insolite de sexehistoires tabousles histoires tabousrecit salope