Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Monique

Une rencontre pleine d’imprévues avec une femme paressant délurée mais qui en fait ne l’était pas vraiment, et qui s’est dévoilée pleine de ressources.

Proposée le 10/02/2015 par michelgay

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: FHH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Je faisais des courses dans un magasin de bricolage (celui où il y a tout ce qui faut) au rayon luminaire, une femme d’une cinquantaine d’année m’a abordée pour me demander si je pouvais lui attraper un carton en haut du rayon, ce que je fis bien évidemment, elle me remercia en me disant tout naturellement il faut que je trouve quelqu’un pour me le mettre, je lui dis avec un petit sourire : l’installer pas vous le mettre ? Elle m’a rétorquée ça aussi ça peut se faire, je lui ai souri et j’ai continué mes achats. Au rayon suivant je me suis retrouvé une fois de plus en sa présence, elle est venu vers moi et m’a donné un bout de papier en me disant faite en ce que vous voulait, elle m’a souri et elle est repartie vers les caisses, ce jour-là je ne l’ai pas revue. J’ai déplié le papier il y avait son prénom « Monique » son N° de téléphone et j’aimerais bien vous revoir. Arrivé chez moi par curiosité j’ai regardé sur un annuaire inversé et j’ai trouvé ses coordonnés. J’ai mis son N° sur mon téléphone au nom luminaire (je suis marié donc prudence). J’ai détruit le papier et je ne m’en suis plus préoccupé.

Quelque temps plus tard j’avais pas mal de temps devant moi et je n’étais pas loin de chez elle, je me décidais et je l’ai appelée, elle a été surprise elle avait pensé que je ne la contacterais pas, je lui ai demandé de ses nouvelles et si elle avait trouvé quelqu’un pour lui installer le luminaire, oui son fils s’en était chargé, elle m’a demandé si je voulais la voir, je lui répondit que j’étais dans un certain quartier et elle m’a aussitôt dis, vous n’êtes pas loin de chez moi et si vous le voulait venez prendre un café j’acquiesçais, elle me donna son adresse (que je connaissais déjà).

Cinq minutes plus tard j’étais devant chez elle, elle me guettait depuis sa fenêtre elle a ouvert la porte d’entrée me faisant signe trois, j’en ai déduit que c’était l’étage, en effet devant la porte de l’ascenseur elle était là à m’attendre dans une petite robe noire, je la trouvais très désirable, nous somment entrés chez elle, et là je me suis rendu compte qu’au final elle était très gênée, je lui en fis part et m’avouait que ce n’était pas dans ses habitudes de faire des avances a un inconnu.
Je l’ai prise dans mes bras et je l’ai embrassée, elle a répondu à mon baisé, nous somment restés un long moment soudés ensembles, elle a pris l’initiative de me guider vers sa chambre ou j’ai continués à l’embrasser tout en lui caressant les seins, a ses réactions j’ai senti qu’elle devait être sevrée de sexe depuis un bon bout de temps, ce qu’elle me confirma d’elle-même appréhendant de recommencer une séance de sexe qu’elle appelait de tout son corps.

Je lui enlevais sa petite robe qui me dévoila un corps svelte, son soutiens gorge qui libéra deux jolis seins bien fermes, je l‘ai fait asseoir sur le bord du lit et tout en m’occupant avec ma bouche de ses deux jolis globes je lui ai retiré son mini slip, gênée elle avait tendance à serrer les jambes, mais quand ma bouche s’est approchée de son puits d’amour elle n’a plus résisté et m’a permis de m’occuper de ce sexe qui n’avait pas servi depuis longtemps, à chaque fois que je touchais son clito avec ma langue je l’a sentait frémir et assez rapidement je me suis retrouvé avec la bouche mouillée par sa cyprine, elle jouissait déjà ( le manque surement) après un long moment elle me pris par les cheveux pour que je remonte vers elle, je me suis débarrassé de mes vêtements en un temps record, elle s’est abandonnait à mes caresses et quand je l’ai pénétrée elle a eu comme un spasme, a fermé ses yeux, serré ses lèvres, pendant que je la baisait elle ondulait du bassin et elle ma enserré le corps de ses jambes pour profiter au maximum de mon sexe, je me suis retenu au maximum et quand j’ai senti qu’elle commençait à jouir je me suis lâché et je me suis répandu en elle par grosses saccades de sperme, elle a frissonné et nous somment resté un bon bout de temps collés l’un a l’autre nous embrassant et j’ai cru reconnaître un regard qui me remerciait.

Après une pause bien méritée nous avons repris nos ébats, c’est elle qui a commencée, elle s’est saisie de ma queue et la sucée avec application en prenant bien soin de la lécher sans oublier mes couilles, je l’aie faite basculer sur le côté et nous avons fait un soixante-neuf, quand ma queue a repris toute sa vigueur je l’ai fait mettre à quatre patte pour la prendre en levrette et en même temps je la masturbais, son clito avais grossi et durci je me suis promis de m’en occuper plus tard avec ma langue et ma bouche, par ses déhanchement elle m’a fait comprendre qu’elle voulait que je la pilonne plus vite et plus profond, je me suis exécuté et elle a jouis en gémissant, comme je n’avais toujours pas éjaculé elle a repris ma bite dans sa bouche et m’a fait jouir dans sa bouche, elle a recraché le sperme dans un mouchoir en papier, et on est resté soudés ensembles.

Remis de nos émotions nous avons pris une douche et on s’est rhabillés, elle en a profité pour me raconter que son mari était partie avec une amie a elle plus jeune, pourtant elle faisait ce qu’il lui demandait, il a même à plusieurs reprise emmené un ami pour faire une partie à trois ce qui l’a choquée au début mais elle a fini par aimer. Depuis le départ de son mari quatre ans plus tôt elle a eu une aventure avec un collègue de travail pour qui elle servait surtout de vides couilles, elle l’a vite viré. A part une expérience pas concluante avec une amie lesbienne qui lui a fait l’amour avec un gode en « plastique » plus rien depuis plus de deux ans. Je lui ai dit que j’étais marié elle m’a répondu qu’elle s’en doutait et que finalement s’était mieux ainsi pour éviter d’avoir un autre homme chez elle.

Elle m’a demandé si j’avais eu une expérience avec un couple et si j’avais aimé? Je lui ai répondu que oui, et que le mari était BI et que nous avons vraiment fait l’amour a trois complètement et que moi par contre j’avais apprécié la pénétration anale en tant que passif, bien sûr j’ai eu mal au début mais tout est rentré dans l’ordre au bout d’un certain nombre de rencontre, il nous est même arrivé de se rencontrer juste entre hommes.

Eberluée par ma confession mais pas offusquée elle m’a demandée si je connaissais quelqu’un qui pourrait se joindre à nous car je lui avais donné des envies, en effet je connais un gars qui adore baiser aussi bien les femmes que les hommes avec tout de même une préférence pour les hommes et il est très endurant (grâce à une petite pilule bleue).

Nous avons convenu d’un rendez-vous dans un bar pas très loin de chez elle pour qu’elle puisse voir si le gars lui plaisait, si oui elle devait venir à notre table ce qu’elle a fait, je lui ai présenté Jean et nous sommes partis chez elle.

A peine entrés dans l’appartement Jean s’est dessapé et a entrepris dans faire autant avec Monique tout en l’embrassant et la caressant, pendant ce temps moi j’avais disposé sur la table de chevet les préservatifs et gel car j’avais l’intention de sodomiser Monique et me faire sodomiser par Jean qui lui est exclusivement actif.

Après mettre déshabillé je les ai rejoint au salon ou Monique était à genoux en train de sucer Jean je lui ai présenté ma queue et elle nous a sucé tous les deux, Jean la prise dans ses bras et l’a emmenée dans la chambre, il s’est mis à lui pratiquer un cunnilingus pendant qu’elle me suçait, elle a jouis une première fois, je me suis emparé de la bite de Jean et lui ai pratiqué une bonne fellation, il a jouis et je me suis régalé de son bon sperme, j’ai pris la place de Jean et pendant que je la suçait il l’a prise, pendant qu’il la baisait je sentais sa queue le long de ma bouche et j’en profitais pour donner quelques coups de langue sur sa hampe mouillée par la cyprine de Monique, j’en ai pris un immense plaisir. Il lui a fait changer de position se couchant sur le dos il m’a invité à pratiquer une double pénétration vaginale ce que je me suis empressé de faire, elle a sursauté quand elle a senti ma queue s’associer à celle de Jean dans son vagin mais s’est laissé faire, au bout d’un long assaut de nos deux bites elle a bougé de façon qu’il ne reste que la bite de Jean, j’ai mis un préservatif et délicatement j’ai préparé l’anus de Monique avec un doigt et du gel, puis deux et quand j’ai vu qu’elle était prête j’y ai présenté mon gland, comme elle n’avait pas de réaction négative j’ai commencé à la pénétrer doucement mais surement et de plus en plus profondément, elle a eu l’air d’apprécier ou tout au moins ne pas refuser cette intrusion dans son beau cul, en cadence Jean et moi nous l’avons baisée et enculée, elle a eu l’air d’y prendre gout et elle nous encourageait à aller plus vite et plus profond ce que nous fîmes bien évidemment, elle a jouis et moi aussi quant à Jean lui avec sa prise de pilule il en voulait encore.

Monique est partie se rafraîchir à la salle de bain quand Jean l’insatiable a entrepris de m’enculer et à voir la vigueur qu’il y mettait je savais que l’après-midi n’était pas finie pour lui ni pour moi il avait bien l’intention de me remercier pour lui avoir fait connaitre Monique.

Pendant que Jean me pilonnait le cul je suis devenu tout confus car je venais de voir Monique a la porte de la chambre en train d’admirer le spectacle en se masturbant, elle est venue s’asseoir devant moi et a engloutie ma bite pour me sucer pendant que je me faisais enculer ce qui a excité Jean qui s’est défoulé et par de grands coups de rein m’a défoncé le cul ça m’a fait tellement de bien que j’ai jouis dans la bouche de Monique qui a ma stupéfaction a tout gardé dans la bouche avant de l’avaler en me regardant droit dans les yeux. Elle prenait beaucoup de plaisir, Jean s’est enfin sorti de mon cul, a retiré sa capote et a couché Monique sur le dos et a recommencé à la baiser avec fougue, elle avait les yeux révulsés et se mordait les lèvres pour ne pas crier de bonheur, Jean m’a demandé si je voulais prendre sa place, beaucoup moins endurant que lui j’ai décliné l’invitation jusqu’à ce que je comprenne qu’il voulait m’enculer pendant que je baisais Monique j’ai donc pris sa place il a remis une capote et m’a enfourné d’un seul coup ce qui a eu pour effet de me faire bien rebandé.

J’e m’aperçut que Monique se régalait de cette situation et quand j’ai jouis elle m’a serre très fort contre elle quant d’un seul coup avec un grognement Jean a jouis à son tour il s’est effondré sur mon dos, nous étions unis tous les trois par nos sexe. Nous nous somment des emboîtés et on est allé se doucher, Monique la première, puis Jean et moi ensembles pendant qu’elle s’habillait il en profité pour m’en remettre encore un petit coup sous la douche, on s’est rhabillés.

Monique nous a offert à boire et nous avons parlé de nos ressentis, bien sûr Jean était aux anges nous félicitant de lui avoir permis de passé un après-midi inoubliable qu’il voulait bien renouveler le plus tôt possible Monique et moi étions entièrement d’accord.

Jean est parti et avec Monique nous avons échangés nos opinions, elle n’a pas été étonnée que je me fasse enculer par Jean, elle a même trouvé ça très bien, vu l’appétit sexuel qu’il nous a gratifié un seul de nous deux n’aurait pas suffi ni tenu la cadence. Elle m’a remercié de lui avoir redonné le gout du sexe.
Avec Monique on s’est revus quelques fois seul et nous avons aussi passé quelques après-midi avec Jean, toujours dans la bonne humeur et le partage.

Ceci est une histoire vraie vécue dans les années 80 et bien sur les prénoms sont fictifs.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

sbine
dommage que ce soit plein de fautes d’orthographe sinon la note aurait été plus élevée
Posté le 30/08/2016

marcel31
c\'est une vraie coquine, j’espère une suite car c\'est bien écrit
Posté le 10/02/2015


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Francis, Monique et moi


Online porn video at mobile phone


recit candaulismehistoire de sexe a la campagneelle baise le voisinune histoire de sexe gayhistoire de sexe entre mecbaise sortie de boitehistoire de sexe interracialil encule sa voisinerecit culrecits lesbienshistoire etotiqueexhib magasinrecit eroticenormes ejaculationselle suce son gendrehistoire de sexe illustreejeunes filles erotiquesrecit candaulismehistoire de sexe en famillehistoire de sexe gros seinelle baise son gendrehistoires de maris cocushistoire de sexe piscinehistoire de sexe xma voisine est une coquinehistoire de sexe meilleure amiehistoire de gros sexehistoire de sexe beurettemon mari m'exhibehistoire erotique beurettehistoire de sexe voisinhistoires erotiques lesbienneshistoire de sexe entre hommeshistoire de lesbienneshistoire erotique ma femmehistoire de sexesurprise en train de sucerhistoire de sexe maman et filshistoire de sexe au campingmature erotiquecandaulisme xj'ai baise ma soeurhistoire erotique ma femmej'ai baise ma tanteblog de sexe histoirehistoire de sexe interactivebranler un inconnurecits erotiqueshistoire de sexe maturehistoire erotique orghistoire de sexe bihistoires coquines gratuitestaxi sexerecit erotiques incestehistoires de sexe menugai erotante et neveu baisehistoire de sexe illustrehistoire de sexe beau perehistoire de sexe illustreejeune puceau nuhistores erotiquescouple erotiquehistoire de sexe chez le medecinrecits trashplaisir solitaire femmeje suis candaulistehistoire de sexe cuckolddepucelage anal gayhistoire de sexe au cinemalavements erotiquesexhib au magasinil encule sa tantehistoire de sexe gros seinshistoire de sexe collantrevebebe histoiresbaise salle de sportrecit sexehistoire de grosse bitehistoire de soumissionlesbiennes sadocandaulismespetite histoire de sexema femme me godehistoires de cocushistoire de sexe en lignepremiere levrettehistoire de sexe frere soeurma femme me leche le cul