Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une vie de chien Partie 2

Le réveil indiquait 10h, je me levai brusquement et sautai dans mes vêtements. Une semaine était passée depuis mon rêve, mais je n’y pensais plus, je n’étais pas retourné sur mes vidéos malgré une furieuse envie de me toucher chaque soir.

Proposée le 26/12/2016 par Isno

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FHH
Lieu: Autres lieux publics
Type: Histoire vraie

Le réveil indiquait 10h, je me levai brusquement et sautai dans mes vêtements. J’avais rendez-
vous avec des amis en ville et étais déjà en retard. Une semaine était passée depuis mon rêve, mais je
n’y pensais plus, je n’étais pas retourné sur mes vidéos malgré une furieuse envie de me toucher
chaque soir.

J’arrivai en courant sur la place, à moitié décoiffé, m’assis au bord de la fontaine et cherchai
mes amis du regard. Il faisait chaud et le soleil m’empêchait de bien voir. Mon regard s’attarda sur un
des coins de la place carrée, Alice était avec Nicolas, une de ses connaissances, ils discutaient, assis sur
un banc. Je m’approchai d’eux, et me laissai aller à contempler la magnifique jeune fille qui se tenait
devant moi. Ses longs cheveux noirs volaient dans le vent, ses yeux noisettes brillaient d’une lueur
malicieuse et, comme toujours, son sourire me faisait ressentir des émotions étranges… Elle portait
une tenue très simple, une jupe à volants bleu marine laissant voir ses superbes jambes ainsi qu’un
haut blanc légèrement décolleté. Je l’enlaçai, savourant ce moment puis déposai un baiser sur sa joue.
Elle me sourit, plongeant ses yeux dans les miens puis au bout de quelques secondes, se détourna. Elle
me présenta son ami, il était assez grand, les cheveux châtains clairs, assez long. Il portait un t-shirt et
un jean moulants, on devinait aisément un torse musclé et une bosse était légèrement visible dans son
pantalon…

Je m’assis sur le banc à côté d’eux et nous entamâmes une discussion enflammée à propos d’un futur
film à aller voir ensemble au cinéma. Soudain, Nicolas essaya de chatouiller sa voisine qui le poussa
pour le faire arrêter. J’en profitai pour passer un bras autour de ses épaules et elle se blottit contre
moi, cachant sa tête dans mon cou. Je caressai amoureusement ses cheveux en souriant.
_ Et si on allait au parc ? proposa son ami, manifestement jaloux de ce retournement de situation.
Nous nous levâmes et Alice, s’accrocha à mon bras. Je profitai de ce contact, marchant lentement à
ses côtés. L’air boudeur, Nicolas pressa l’allure et nous entraîna vers un petit parc ombragé. Nous
trouvâmes un banc sous un grand saule et nous nous assîmes. Nous commençâmes à chahuter, à nous
pousser et soudain, je basculai et tendis la main pour me rattraper. Je restai en équilibre de longues
secondes, ma main avait atterrie sur un objet mou, d’une dizaine de centimètres. Je palpai par réflexe
et sentis la chose bouger sous mes doigts… je regardai ma main et vis qu’elle était posée sur
l’entrejambe de Nicolas. Un frisson parcourut tout mon corps et je me redressai, laissant
négligemment mes doigts courir le long du sexe en érection. Je le regardai furtivement et crus
apercevoir un sourire sur son visage.
Une voix me fit lever la tête.
_ Je vais chercher des croissants à la boulangerie je reviens, annonça Alice avec un sourire.

Elle partit en courant, sa jupe volant autour d’elle… Je regardai rêveur ses longues jambes blanches
tandis qu’elle s’éloignait.
_ Tu l’aimes n’est-ce pas ? me demanda Nicolas.
_ Ça se voit tant que ça… ?
_ Tu la dévores des yeux, je suis sûr qu’elle l’a remarqué.
_ Je suppose que tu es jaloux, rétorquais-je sur la défensive.
_ Un peu et pourtant je suis intrigué... répondit Nicolas en se collant contre moi. Elle n’est pas la seule
à t’intéresser apparemment.

Je sentis le rouge me monter aux joues, je détournai le regard en me mordant la lèvre.
_ Je t’ai senti tout à l’heure, tu sais, elle ne mord pas.
Le vide se fit dans ma tête, mon cœur battait à tout rompre, je posai la main sur la cuisse de Nicolas et
la laissai glisser.
_ Hum…tu vois, tu le veux, murmura ce dernier.

Ma main caressait maintenant le sexe dans toute sa longueur, savourant chaque partie de son intimité.
Arrivé à la ceinture, je laissai ma main se frayer un chemin dans le caleçon de Nicolas et sentis son
corps se raidir lorsque je touchai le gland chaud. Il était très différent du mien, doux, légèrement
humide… Ma main et mes doigts se promenaient sur le sexe en érection quand Nicolas l’enleva d’un
mouvement sec et s’écarta de moi. Je vis Alice arriver au loin et comprit cette réaction, j’avais chaud
et tremblais comme une feuille.
_ Ça ne va pas ? demanda-t’elle inquiète en m’enlaçant tendrement
_ Si, si ne t’inquiète pas, répondis-je.

Elle posa sa tête sur mon épaule et nous partageâmes un croissant. Je ne pus m’empêcher de jeter des
regards vers Nicolas qui me les rendaient en souriant.
Le ciel se remplissait de nuages et quelques gouttes se mirent à tomber sur nous.
_ On peut aller chez moi c’est juste à côté, proposa Alice.
_ Ok ! répondit-on en cœur.

La pluie se mit à tomber à verse, nous nous dépêchâmes de nous abriter chez elle. Le petit chat roux
et blanc que je connaissais bien nous accueillit et je me penchais pour le caresser quand je cru sentir
quelque chose sur mes fesses. Je me relevai brusquement, regardai derrière moi et ne vis que Nicolas,
l’air innocent en train de se déchausser. Je fis de même et me dirigeai vers le salon.
_ Je vais faire du thé, annonça Alice. Mettez-vous à l’aise.

Je lui souris et me dirigeai vers la bibliothèque, remplie de recueils de pièce de théâtre. J’en pris un et
commençai à le feuilleter lorsque je sentis deux mains se poser sur ma taille. Je voulu me dégager mais
il se colla contre moi. C’était agréable et différent de ce que je connaissais. Je sentais la bosse de son
pantalon contre moi.
_ Tu aimes ça ? murmura-t’il en me mordant le lobe de l’oreille.

Je commençai à frotter mes fesses contre son sexe et le sentis durcir contre moi. Il glissa ses mains
sous mon t-shirt et atteint mes tétons qu’il caressa du bout des doigts, les faisant durcir. Je me mordis
la lèvre en continuant de frotter son sexe dur entre mes fesses. C'était mauvais si jamais il se rendait
compte de ce qu’il faisait…. Il les pinça doucement et me fit doucement gémir.
_ A…arrête, ça me rend dingue, dis-je en haletant
_ Tu te trémousses comme un fou, je crois que j’ai trouvé ton point faible, répliqua-t’il en les faisant
tourner entre ses doigts.
Le bas de mon ventre était en feu, mon pénis formait une bosse dans mon jean et je résistais de toutes
mes forces à l’envie de le toucher.
Il s’écarta de moi sans un mot, me laissant hébété, le souffle court. Alice sortit de la cuisine quelques
secondes plus tard, un plateau entre les mains.
_ Viens t’asseoir sur le canapé avec nous, me demanda-t-elle.
Je m’exécutai et pris la place la plus éloignée de Nicolas possible. Elle s’allongea entre nous, posa sa
tête sur mes genoux et pris ma main pour la poser sur sa tête. Je caressai distraitement ses cheveux
en repensant à ce qu’il venait de se passer. J’aimais cette fille, c’était certain et pourtant un mec que
je connaissais à peine arrivait à me faire ressentir de telles choses… je fermai les yeux en essayant de
mettre de l’ordre dans mes pensées. Je sentis qu’on me faisait un bisou et j’ouvris les yeux pour voir
Alice devant moi.
_ Tu t’es endormi, me dit-elle d’un air accusateur.
_ Je suis désolé, répondis-je confus. Il doit être tard.
Elle éclata de rire et se leva.
_ Nicolas vient juste de partir ne t’inquiète pas.
Je la suivis à contrecœur dans l’entrée, pris mon manteau et passai la porte. Elle me sauta dessus,
passant ses bras autour de mon cou et nous restâmes enlacés de longues minutes.
_ A bientôt, ça m’a fait plaisir de te revoir, dit-elle.
_ Tu m’avais manqué, répondis-je.
Je lui fis un bisou et me détournai, je ressenti un gros pincement au cœur, je détestais lui dire au revoir.
J’aurais donné n’importe quoi pour passer quelques minutes de plus avec elle. Je lui fis un dernier signe
de la main et partis.
Je ne fus étrangement pas surpris de voir Nicolas dans la rue, adossé au mur.
_ Te voilà enfin. Ne t’inquiète pas je ne vais rien te faire, me lança-t-il avec un sourire.
Je ne répondis rien et continuai à avancer.
_ J’espère que je ne t’ai pas fait peur, continua-t-il. Tu avais l’air d’apprécier.
_ Oui… répondis-je.
_ J’en étais sûr !
_ Je n’avais jamais… commençais-je.
_ Oui, oui ça se voyait, me coupa-t’il en rigolant. Mais c’est mignon.
Je le regardai, gêné et il me répondit par un clin d’œil.
_ Je tourne ici, on se reverra bientôt. Et bon courage avec Alice ! me dit-t’il en s’éloignant.
Je sortis mes écouteur de ma poche, démarrai une playlist et rentrai chez moi le plus rapidement
possible. Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait. Etait-il possible d’aimer une fille à ce point et d’être
quand même excité par un homme ?


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une vie de chien Partie I
Une vie de chien partie 3
Une vie de chien partie 4 Fin !
Une semaine de chien Partie 1/7
La Fouineuse (Partie 1)


Online porn video at mobile phone


recit de culhistoireerotiquehistoire de sexe quebechistoire de sexe avec ma belle mererecit pornoil se tape sa tanterecits candaulismehistoire de sexe dxdrecits smsalope allumeusehistoire de sexe docteurrecit salopehistoire de sexe pokercandaulisme interracialhistoire de soumissioncartoon erotiquesurprise en train de sucerhistoire de sexe violhistoire x gratuitehistoire de sexe en voiturepremiere fois club libertinhistoire vecu de sexehistoire de femme soumisehistoires de fesseeshistoires erotiquehistoire de sexe sans culottehistoire de sexe belle fillehistoire de sexe coquinehistoire erotquehistoire de sexe avec niecehistoire de sexe voisincartoon erotiquebaise a la campagnehistoire vrai sexecam gratuiteshistoire-erotiqueje baise ma petite fillej ai baiser ma tanteplage naturiste sexerecits erotiques gayrecits erotiquesmon pote me sucebaisee sauvagementhistoire sexe femme de menageil encule sa voisinelecture ero en lignedoigtee en publichistoire de sexe vecupremiere levretteencule par un transhistoires erotiques incesterecit de cocuje baise ma belle merehistoire de sexe vieux avec jeuneshistoire de sexe illustreeshistoire de sexe de femmehistoires hardsvideo porn du jourhistoire de sexe baby sitterrecit erotiqueshistoire revebebehistoire de sexe trainhistoire de sexe dans un cinemahistoire de sexe entre mere et filsrecit erotique lesbiennehistoire de sexe triohistoire de sexe orgiehistoire de sexe menuhistoire de sexe masturbationfilm de sexe avec histoirehistoire sex gayil encule sa tantehistoire gay beurhistoires erotiquehistoire de sexe avec ma niecehistoires erotiques incestehistoires tabouetrans enculecandaulisme parkingsexe en grouperecits herotiques