Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Jeune beau et de passage dans la région - Part 1

Première fois avec un homme. J'héberge un jeune voyageur de passage dans la région.

Proposée le 2/12/2016 par vitavigor

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: HH
Lieu: Vacances, voyages
Type: Histoire vraie

Partie 1 – Première pipe.

A la base je ne suis pas homosexuel. Mais après la semaine que je vienne de vivre je dois je pense me remettre en question. Ou peut-être n’y a-t-il pas d’homosexualité, pas plus qu’il n’y ait d’hétérosexualité. Après tout, mon corps ne change pas si je couche avec une femme ou un homme, alors pourquoi faire la distinction ? Ne sommes-nous pas physiquement tous bi et décidons au fil de notre éducation de quel côté notre attirance porte ? Mais je laisse à des gens plus avisés que moi le soin de débattre de tout cela car de mon côté, une chose est sûre, ce n’était pas le principal sujet de mes préoccupations ces deniers temps.

Enfin me voici donc aujourd’hui à vous raconter ma récente première expérience sexuelle avec un beau jeune homme. J’ai 28 ans, je vis seul dans un studio et à l’occasion, lorsque je suis célibataire, j’aime recevoir les gens à dormir chez moi. Je ne parle pas d’amis en particulier mais de voyageurs au travers du site couchsurfing qui permet de mettre ton canapé à disposition de ceux qui veulent voyager pour peu de frais. Cela permet ainsi d’économiser une chambre et de rencontrer du monde.

Vous n’êtes pas dupes, je n’ai toujours reçu que des filles, 5 au total. Et puis je m’étais dit que la prochaine fois, j’accepterai d’héberger un mec, pour changer, pourquoi pas. Quitte à ne pas niquer, on pourra toujours sortir, picoler, jouer à la console, fumer des joints, inviter du monde à l’appart etc.

Et c’est ainsi que j’ai rencontré Damien, 26 ans et de passage dans la région, cherchant un « endroit où crécher » et rencontrer du monde pour sortir un peu. Il était là pour un entretien d’embauche et n’avait pas pu trouver d’hôtel dans le coin et avait alors atterri chez moi pour 3 nuits histoire de visiter le coin...

Il arriva le vendredi soir. Nous passâmes la soirée à parler de ci et ça, bûmes les bières qu’il avait apportées, le courant passait bien et très vite une complicité s’installa. Je remarquais au fil de la soirée qu’il était assez maniéré et s’habillait un peu plus « fashion que la normale » mais peu importe. Il était charmant, un peu plus grand que moi, beau sourire et… très beau torse… Lorsqu’au moment d’aller se coucher, il enleva son t-shirt pour aller prendre une douche, je ne pu m’empêcher de fixer son torse, je le trouvais beau, lisse, parfait, je l’enviais. Je pense (et su plus tard) qu’il le remarqua. Aussi par réflexe de virilité hétéro, ai-je ensuite parlé un peu des « meufs » et tout ce qui va autour.

Nous allâmes à la plage le lendemain et le soir nous sortîmes faire la tournée des bars du coin. Nous y croisâmes quelques potes et étrangement son côté passablement efféminé s’effaça en leur présence. Nous rentrâmes dans l’intimité des relations amoureuses et il nous parla de quelques copines parmi tant d’autres. Etonné, je me dis que finalement soit il mentait soit il était homo mais ne le savait pas encore.

Nous rentrâmes à la fermeture. Ivres (le mot est faible) certes mais surtout assez tactiles de sa part sur le chemin du retour. A nouveau ses manières réapparaissaient et avec l’alcool son rire était devenu sans l’ombre d’un doute exagérément gay. Comme pour me faire passer un message. Et puisque le message était reçu, je me permis de lui demander si il n’était pas « un peu gay sur les bords » :
- « Tu vas me mettre dehors si je réponds oui ? » me demanda-t-il en souriant, sachant pertinemment à l’avance quelle serait ma réponse.
- « Bah oui évidemment » ironisais-je. « Mais non je m’en fous, t’inquiètes »

Il ria et m’expliqua alors qu’il avait eu des copines par le passé mais préférait les hommes depuis quelques années maintenant.

- « et toi ? » me demanda-t-il.

C’est vrai ça. Et moi ? Je lui expliquai alors que j’avais à l’université un ami gay qui me parlait de ses petites aventures mais le pauvre, sans être véritablement repoussant, n’était en tous cas pas assez beau pour me faire basculer de l’autre côté. J’enviais en revanche cette liberté sexuelle (apparente) de pouvoir baiser quand il le voulait, tant les homosexuels ont tendance à ne pas faire dans le sentiment et recherchent le plaisir avant tout et ne pas avoir à s’emmerder à devoir séduire et promettre la lune à une fille pour pouvoir enfin coucher avec.

- « Dommage, t’es mignon » me dit-il avec un sourire.
- « Haha. Tu me rappelles vraiment mon pote gay » répondis-je.

Nous arrivâmes à l’appart et aucun de nous deux n’avait envie d’aller se coucher. Nous fumâmes un joint, je pris ensuite ma douche puis lui la sienne. Il sortit en serviette, le temps de trouver un boxer. J’avais envie de toucher son torse. J’avais soudainement envie de le prendre dans mes bras et de toucher ses fesses. C’était nouveau pour moi. J’avais déjà pensé à avoir un rapport avec un mec, « pourquoi pas », mais jamais je n’étais allé plus que la pensée et lorsque j’avais tenté de regarder des films gays sur internet, cela me dégoutait et me coupait toute envie. Les acteurs étaient simplement dégueus et la façon dont s’était filmé était trop « brutal » à mes yeux.

Alors qu’il était toujours en serviette, je l’invitai à venir prêt de la télé pour sélectionner un film à regarder. Il s’approcha et je pus voir une bosse sous la serviette. Il se mit entre la télé et le canapé où j’étais assis. J’avais envie de tirer sa serviette, tirer sa serviette, tirer sa serviette… et c’est ce que je fis !

Je tirai sur sa serviette, qui tomba et laissa mon invité entièrement nu. Sa bite était presque à l’horizontale. Même taille que la mienne. Rasée… comme la mienne. Mais elle me semblait différente. Je n’avais jamais vu le sexe d’un autre mec aussi près et aussi longtemps. En général dans les douches, je ne regardais pas la bite des autres, du moins je fuyais du regard ; et pour tout dire cela faisait longtemps probablement depuis le lycée que je n’avais pas vu d’autres bites que la mienne en vrai.

Il sourit et me demanda ce que je faisais. Mais plutôt que d’attendre ma réponse qui ne venait pas, il s’approcha de moi. Moi assis sur le canapé et lui debout, sa bite était à la hauteur de mon visage. Il avançait doucement. Et lorsqu’elle n’était plus qu’à 10 cm de ma bouche, je la saisis délicatement avec ma main droite, puis la main gauche. C’est la première fois que je touchais la bite d’un autre gars. Je la caressai. C’était étrange et excitant en même temps, elle était dense et molle à la fois. Elle pointait désormais vers ma bouche. J’hésitais à aller plus loin. Aucun de nous deux ne parlait. Je réalisai alors qu’il n’y avait aucun bruit dans l’appart. Je le branlais très doucement. Elle sentait le gel douche. Il sentit que j’hésitais et me murmura que si je voulais aller plus loin, cela resterait entre nous. J’approchai alors ma tête et glissai ma langue le long de sa queue. Puis je rentrai son gland dans ma bouche et refermai mes lèvres dessus. Il engouffra plus profondément sa bite vers ma gorge et j’accompagnai alors le mouvement de va-et-vient. Ca y est, j’étais en train de sucer une bite, de tailler une pipe, moi, hétéro encore il y a 1 minute de ça. Je pense que je me souviendrai de ce moment toute ma vie. Sa queue n’avait aucun goût particulier. Je lècherais une main ce serait la même. J’y prenais cependant beaucoup de plaisir, essayais de « m’appliquer », j’apprenais sur le tas, évitais le contact des dents. Lui de son côté gémissait au fur et à mesure que mes lèvres glissaient le long de sa queue qui s’enfonçait dans ma bouche. Je me reculai et nous allâmes vers mon lit où il s’allongea sur le bord. J’étais alors à genoux par terre, entre ses deux jambes et repris son sexe désormais bien dur en bouche. Je voyais son bas-ventre s’approcher puis s’éloigner puis s’approcher puis s’éloigner. J’arrêtais et léchais ses boules, puis sa bite puis repris les succions baveuses. Je me mis à le branler en même temps que je le suçais. « Oui comme ça, comme ça c’est parfait, c’est bon, t’arrêtes surtout pas ». Il était aux anges, j’étais aux anges et continuais de plus belle, à un rythme régulier. Puis il commença à gémir différemment, quelque chose arrivait, il allait venir, je le sentais, allait-il me prévenir ? Oui ? Non ? Peu importe je ne m’arrêtais pas, je continuai à le sucer encore et encore et enfin : il se contracta et éjacula. De grosses giclées de foutre vinrent éclabousser mes amygdales tandis que je poursuivais mes va-et-vient très lentement. Une fois fini, il se relâcha complètement et je continuai pendant quelques secondes encore, dans le plus grand silence à nouveau puis me reculai. Lui, regardait le plafond, encore dans son orgasme.

J’ai la bouche pleine. J’ai du sperme plein la bouche et je ne sais pas quoi en faire. Je me lève et vais cracher dans le lavabo. Pas encore prêt à avaler. « Merci ! Merci énormément ! Merci ! C’était génial ! » Me dit-il, reprenant enfin ses esprits. Je venais de vivre un des moments les plus excitants de ma vie grâce à lui et c’est lui qui me remercie haha. Il me proposa de me sucer à son tour mais je ne bandais quasiment pas et ne me sentais pas encore prêt.

Cela ne dura pas longtemps car alors que nous commençâmes à regarder le film dans le canapé, Damien s’allongea sur ma cuisse et commença à caresser mon boxer. Il le fit glisser sur mes chevilles et alors que je l’enlevais complètement, il goba mon sexe alors grossissant. Le plaisir fut instantané. Il se mit à me sucer doucement tout en aspirant. Mon sexe était alors dur et gonflé. Je posais ma main sur sa tête et accompagnait les mouvements. J’étais entrain de me faire sucer… par un mec… et c’était tout simplement divin ! Je regardais sa bouche et ses lèvres glissées le long de ma queue que je voyais tantôt s’engouffrer puis réapparaître. Chaque fois que je la voyais disparaître entre ses joues, le plaisir augmentait, je sentais parfois ses dents sur la base de ma queue et cela me rendait dingue, j’avais l’impression que mes boules se remplissait petit à petit et que je n’allais pas pouvoir tenir bien longtemps. Il continua à me sucer, je continuais à gémir et bientôt je ne pus plus me retenir et explosa dans sa bouche pendant plusieurs secondes. Je remplissais à mon tour sa bouche avec mon sperme. Je ressentais les vibrations de mon orgasme se répandre partout dans mon corps.

J’étais comme… soulagé ! Léger. Je volais presque. C’était assurément la meilleure fellation de toute ma vie. Bizarrement nous parlâmes peu, trop fatigués sans doute. Puis sans regarder le film, nous nous couchâmes. Exténués. Heureux. Bref… Gais !

Vivement demain.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Edouard
Très belle histoire pour une première fellation , cela me rappelle la mienne mais qui a fini par ma première sodo qui m'a fait souffrir comme je n'étais pas préparé pour cela et a vif . j'ai resté quelques temps avant de recommencer et avec les précautions d'usages et cela s'est bien passé
Posté le 30/03/2017

Baba
bah alors y a pas de suite ?? vraiment bien. bravo
Posté le 8/02/2017

miki
terriblement excitant....j'aurai franchi le pas moi aussi
Posté le 19/12/2016

franck
comme moi quasiment
Posté le 5/12/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Le Manoir de la Luxure (part 1 : Clarisse)
Le Manoir de la luxure (part 3 : Ophelie)
La Manoir de la Luxure (part 2 : Sophie, Juliette et Nathalie)
Le Manoir de la Luxure (part 4 : Interlude Juliette+Sophie et Clarisse)
Un beau militaire



histoire de sexe lesbienhistoire de sexe chevalphoto-erotique.orghistoire de soumisehds histrecits sexehistoire de sexe couplerecits erotiquehistoire de grosse bitestrip poker sexema femme me goderecit pornographiqueje baise ma petite fillehistoire de sexe violentbaise colocatairerecit erotique belle merema femme suce des inconnushistoire chaude de sexemere et fille nuehistoire sexe gayexhibition sexehistoire de sexe mots crushistoires de lesbiennesmari lopettehistoire femdomhistoire de sexe entre adosrecit erotiques incestehistoire erotique.orgrecits pornographiqueshistoire de sexzhistoire de sexe beau pererecit erotiqueshistoire candaulismetrans encule hommema meilleure amie me sucehistoire de sexe frere et soeurencule par surprisema mere aime ma bitesado maso gratuitplaisir solitaire femmehistoire amateur de sexehistoire erotique amateursodomise par surprisehistoire de sexe frere et soeurrecits erotiques doctissimohistoire vrai sexeauto stoppeuse baisehistoire erotique triohistoire de sexe triolismehistoire de soumishistoire de sexe forceehistoire de sexe entre hommesil se tape sa voisinehistoire de sexe en streamingbourgeoises coquineshistoire sexe en famillehistoire de sexe pornohds histoirecam coquinehistoireserotiqueshistoire de sexe imagehistoire erotique adogang bang candaulistemasturbation erotiquemon histoire de sexehistoire de sexe vieux avec jeunehistoire coquinehistoire de feminisation forceehistoire de sexe en ligneexhibe magasinrecit soumisehistoires erotiques gayhistoire de sexe trainhistoire de sexe matureshistoire de sexe avec mon beau perehistoire cocu contenttrio erotiquetorrent histoire de sexehistoire femme soumiserecit candaulismehistoire de sexe incestetexte erohistoire de sexe veuvemere et fille nueshistoires de lesbiennesbonne soeur baisehistoire de sexe lyceeaventures maturescocu soumisbranle par une inconnuepetite baise entre amishistoire erotique triohistoire de sexe sodomieerotique couplegangbang candauliste