Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Quiproquo

Une attitude mal interprété, ma emmené dans une aventure non voulue au départ, mais qui ma entrainé dans une histoire qui ma rappelé de bon souvenirs.

Proposée le 1/10/2016 par titine

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: extra-conjugal
Personnages: FH
Lieu: Hôtel
Type: Histoire vraie

Tous les faits, narrer dans cette histoire, sont réels, les dialogues sont scénarisé au plus près de la réalité.
Cette aventure a eu lieu courant juillet.
A 53 ans, je ne suis pas une oie blanche.
Ayant mis de nombreux coups de canif dans mon contrat de mariage.
Par contre depuis 2010, pas le moindre accros, mer calme, rien a l'horizon.

Le temps étant magnifique, nous avons donc décidé avec Michel mon mari, d'aller faire une ballade dans la forêt de Compiègne, à la sortie du boulot vers 18 heures.
Sortant du travail à 16h30, j'ai été me garer à côté du champs de course pour l'attendre, car il sort a 17h30.
Vu la chaleur, je suis sorti de la voiture et me suis mise a marcher le long de la route à l'abri des arbres.
Vu la chaleur, j'étais habillé d'un haut un peu transparent sans soutien gorge et d'une jupe courte.

Au bout d'un moment, je me suis adossé à un arbre ,mon pied droit venant touché l'arbre a hauteur de mes fesses.
J'étais dans mes pensées , quand soudain une voiture s'arrête a ma hauteur, le chauffeur ouvre la vitre passager et me fait signe.
J'approche pensant qu'il voulait un renseignement.
« C'est combien ? »
Sans réfléchir, plaisanterie pour plaisanterie.
«100€ »
«D'accord, on va ou »
Moi, totalement décontenancé.
«Je sais pas »
«T'es une occasionnelle »
Je répond n'importe quoi.
«Oui »
. «J'ai une chambre d'hôtel au campanille, avenue de Huy, c'est a côté, tu montes, je t'emmène »
« Non, j'ai ma voiture, je te suis »
« Ok, chambre 23, je t'attend dans 10mn »
Interloqué, je ne sais quoi faire.
C'est vrai que ma position le long de l'arbre pouvait prêter a confusion
Je décide de jouer le jeu, surtout qu'un picotement dans mon bas ventre et l'excitation, suscité par cette situation maintes fois pratiqué, de rencontrer un inconnu dans une chambre d'hôtel, m'empêchaient maintenant de réfléchir.
J'ai donc envoyé un SMS a mon mari, en me dirigeant vers ma voiture.
«Ne vient pas je rentre vers 20h »
«Pourquoi ? »
«Je t'expliquerais »

Arrivé au campanille, je frappe à la porte et j'entre.
Il était nu sur le lit, la cinquantaine, un peu bedonnant, mais pas trop mal.
Je fais 3 ou 4 pas.
«Stop, arrête toi là et pas un mot  »
Il se lève, me tend 5 billets de 20€ et demande mon doigt pour me piquer et ainsi faire un test sida.
Il en fait de même.
C'était la première fois que je voyais et que je faisais cela.

En attendant les résultats, il passe derrière mois, me caresse le dos, la nuque, les flans, passent ses mains par devant pour me peloter les seins, sa main a glissé sur mon mont de vénus et a écarté délicatement mes nymphes.
Il a passé ses doigts le long de ma fente et a commencé a jouer avec mon bouton.
Je sentais son sexe tendu le long de ma raie des fesses
Puis, il a enlevé mon haut et m'a sucé les tétons, tout en malaxant mes fesses.
Il bandais déjà très fort et sans être exceptionnel, il étais bien monté.
Il a fait tomber ma jupe, descendu mon string, m'a caresser le clitoris, les grandes lèvres, mit 2 et 3 doigts dans mon vagin, le tout sans une parole.
Se salaud me faisait mouiller et il avait l'air satisfait de lui.
Une vingtaine de minutes étant passé, il ma fait constater que les 2 tests étaient négatif.
«Super, un rapport sexuelle créampie c'est vraiment l'extase, mets toi a genou sur le lit, la tête dans les oreillers, le cul bien haut et les cuisses écarté »

Je m'exécute.
Il me pétri les fesses, me fait une feuille de rose puis descend sa bouche sur mon clitoris et mes grandes lèvres, super cunnilingus.
Je ne mouille plus, j'inonde.
«T'es pas une vrai pute, mais une sacrée salope, je vais te la mettre bien profonde »
«Oui, va y »
Je sens alors sa queue me pénétrer la chatte d'un coup.
S'est bon.
Il me défonce la vulve à grand coup, tout en faisant durer son plaisir au maximum ; s'arrêtant même, quand il sent qu'il va partir.
Je voudrais jouir, je lui dis
«C'est toi qui paye ou c'est moi, si tu es très gentille, alors je ferais peut être un effort pour toi »
Je subit donc de bonne grâce car j'appréciais la situation.
Je voulais jouer à la catin, j'étais une catin.
Après, une vingtaine de minutes, il décharge tout son sperme au fond de mon vagin.
Il se retire, écarte mes grandes lèvres et regarde son sperme couler de ma fente.
« Rien de plus beau qu'un trou rempli de foutre »

En attendant, qu'il récupère, on discute, de choses et d'autres, il voulait savoir pourquoi je faisais ça
«Pour le plaisir et pour finir les fins de mois difficiles »
Autant jouer le jeu jusqu'au bout.
Puis, je l'ai sucé pendant qu'il me forçait l'anus avec ses doigts.
Alors, il m'a fait remettre dans sa position favorite et m'a enculer d'un coup sec.
Vive douleur, mais il était déjà rentré jusqu'aux couilles.
Il m'a laissé quelque instant de répit, puis a commencé un va et vient de plus en plus violant.
J'adore la sodomie et je n'est pas pu le cacher, il faut savoir qu'avec moi toute séance de baise, digne de ce nom, doit se terminer par une sodomisation profonde et musclé, pour que je prennes un plaisir fou.
«Tes vraiment la pire des salopes »
«Oui, mais continu de me défoncer »
Je haletais, je poussais des petits cris, c'était trop bon.
Au bout de 10mn, il a envoyé son foutre au plus profond de mes entrailles.
Vu les gémissement sortant de sa bouche, on voyait bien qu'il avait apprécié
«Petite salope, tu m'as tué »
«Toi aussi »
On c'est étalé tous les deux sur le lit, il m'a embrassé longuement comme deux amants.
Je lui ai alors avoué l'équivoque du départ ;
«Charmant quiproquo, c'est mon jour de chance, il ne pouvais y avoir de plus joli confusion, j'en suis ravi et tu l'a fait comme ça ? »
«Oui, l'habit ne fait pas le moine, mais l'occasion fait le larron, je n'ai pas réfléchi, ça a été à l’instinct »
«Tu regrettes »
«Pas du tout »
«Moi c'est Jérôme et toi »
«Monique »
«Alors Monique, si tu me suçais, que je m'occupe un peu de ton si accueillant puits d'amour »
De nouveau en pleine forme, il m'a fait le chevaucher.
Je me suis alors branlé sur sa queue, jusqu'à ce que je jouisse.
Je me suis affalé sur lui, il a sorti sa queue de mon trou béant et s'est fini dans ma bouche.
Il m'a inondé le palais de son jus épais, m'a obligé a tout avaler et avec ma langue, a ramasser jusqu'à la dernière goutte.  
«Les bonnes choses ayant toujours une fin, rhabille toi maintenant, des collègues m'attendent pour souper »
Avant de partir, il m'embrasse et me dit :
«Je suis itinérant, mais, ma boite est a Compiègne, laisse moi ton numéro, que je puisse t'envoyer un SMS quand je repasse par ici »
«Ok je te le donne, mais je serais ta pute a 100€ »
«Bien sur, mais tu y as pris goût, on dirait ?»
« Oui, combiner vénal avec plaisir est une source supplémentaire de fantasme assouvi »

En rentrant chez moi, Michel était impatient de me voir.
Il était sur le canapé, je me suis approché, j'ai soulevé ma jupe et écarté les cuisses.
Il a tout de suite compris, a rentré ses doigts dans mon vagin et mon cul.
Le constat était sans appel, j'étais bien dilaté des deux trous.
«Grosse salope, tu t'ai fait baisser comme une pute »
«Tu ne crois pas si bien dire »
J'ai commencé a lui raconter mon histoire, il m'a prise, m'a posé sur la table de la salle à manger, a sorti son sexe et me la enfilé dans ma chatte .
«Maintenant raconte et fait moi bander »
Le pauvre n'a pas pu tenir plus de 3 ou 4mn, avant de décharger sa purée au fond de mon vagin.
«Quel pied, tu m'as fait prendre, j'ai retrouvé la salope que j'aime »
Il a remis le couvert, dans mon petit trou, après le repas et a souhaité que Jérôme me rappel le plus rapidement possible.
Moi, aussi car maintenant que j'ai replongé, ma seule envie, recommencer au plus tôt.

Mon adage :
Salope j'ai été, salope à vie je serais.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Navigateur solitaire
je me serais vu à la place du Jérôme, c'est inouï,
Posté le 26/01/2018

jean
Pas mal, il faut saisir l´occasion continu, si ton mari est d´accord
Posté le 31/12/2016

titine
le cap des 5000 franchi je vous livre la suite......
Posté le 15/11/2016

Matthiasd
Ça donne envie !
Posté le 12/11/2016

Anonyme
La suite, la suite
Posté le 31/10/2016

Supra
Sinon moi j'habite à côté de Compiègne :D Plutôt bien écris bien que le style est simple, je veux bien connaître le suite ^^
Posté le 16/10/2016

titine
J ai revu Jérôme la semaine dernière. Cela vous intéresse? Dites moi si vous avez envie de savoir.
Posté le 7/10/2016

gege
Super, vite la suite
Posté le 4/10/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Quiproquo 2
Quiproquo 3
Quiproquo 4
Quiproquo 5
Quiproquo 6



exhib en terrassehistoire erotique orgbranlette publichistoire de de sexebaise a la campagneune histoire de sexehistoireerotiquehistoire de sexe annonceshistoire de sexe dialoguehitoire erotiquegangbang candaulistehistoire erotique xhistoire de sexe ovidie streaminghistoire herotiquehistoire reelle de sexehistoire erohistoire de sexe photorecit erotique travestima voisine est une coquinehistoire erotique gratuitenterrement vie de jeune fille sexeelle suce son gendrehistoire-erotiquehistoire sexe aire de reposhistoire libertinehistoire erotique incestlevrette brutaleencule par sa femmebaise la copine de sa fillehistoire de sexe avec imagehistoire de sexe prise par une grosse biteje baise avec ma belle meredepucelage anal douloureuxhistoire de sexe vieuxrecit porno hardsexe camping carhistoire erotique triolactation erotiquerevebebe histoireshistoires tabousrevebebe erotiquesexe entre voisinvrai histoire de sexehistoire erotique et de sexesite:histoires-de-sexe.net histoire de sexerecit coquinhistoire erotique orghistoire de sececoquine a la plageunion erotiquehistoire de sexe enfantil baise la copine de sa femmemaman suce ma biterecit erotismehistoire de sexe bukkakesoumis a ma femmema femme veut une grosse bitehistoire desexehistoire de sexe avec ma cousinehistoire de sexe asstrhistoire sexe mamanhistoire de sexe cougarhistoires de fesseeshistoire de sexe pdfrecit triolismehistoire erotiqurhistoire cocu contenthistoire de sexe beau perehistoire sexe adorecits de fesseeshistoire de sexe*cocu soumis