Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Le porno n'est pas mort

Quand le cul et le cynisme s'accouplent sous le regard complice de la société de consommation, il arrive qu'un grain de sable fasse sauter la machine.

Proposée le 19/07/2016 par Ziggy Kaïros

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: Groupes
Lieu: Parking
Type: Fantasme

Blogueuses mode, statistiques Google et panels de consommateurs s'accordaient sur un point : Amber et Zack Slider formaient le couple le plus sexy du moment.
Une équipe de tournage suivaient le moindre de leurs pas dans la rue. Et le couple n'était pas en reste puisqu'il se filmait lui-même - en double - en se mettant en scène dès que possible.
En les regardant poser sur la terrasse du dernier Starbucks construit à Cleartown, un touriste lambda aurait pu les prendre pour des jeunes gens comme les autres. Ils étaient beaux. D'une beauté clinique et plastique. Mais cela ne les différenciait pas du reste des habitants de la ville.
Ce qui les distinguait des anonymes ? Une cohue déclenchée dans les rues du centre-ville à l'annonce de leur sortie surprise. Jamais Cleartown n'avait connu un tel chaos - même pour la venue de Madonna ou de Mark Zuckerberg.

Le porno n'est pas mort
La force du couple tenait à leur auréole psycho-érotique dans un monde totalement apaisé.
Un monde sans violence. Un monde à la lumière éblouissante. Un monde modèle pour le futur où le mal avait été évacué de l'autre côté de la frontière.
À Cleartown, Amber et Zack incarnaient le top niveau en matière de sexualité. LE COUPLE ALPHA avait titré l'édition locale de Vanity Fair - Alpha comme un nouvel archétype du star system.
Leurs qualités physiques et leur énergie aurait suffit à en faire des stars dans le cinéma X. Mais ce qui leur valaient une réputation sans égale venait de leur capacité à sublimer la sexualité. Ils personnifiaient ce moment historique où le tabou de la pornographie venait de voler pour de bon en éclat.
Au même titre que d'autres sous-genres artistiques avant lui, le porno venait de perdre son aura négative pour servir à vendre des produits de consommation courante. Premier couple d'acteurs pornos en activité à se mettre au service des marques, Amber et Zack Slider ne faisaient que leur job en se rendant à l'inauguration de la nouvelle Nissan GT-R.


Toutes sortes de rumeurs avaient couru sur le fil Twitter du constructeur. Personne n'avait prévu que le service de communication réquisitionnerait le plus grand parking de la ville pour l'occasion.
La nouvelle Nissan GT-R allait être présentée lors d'une cérémonie très privée. Devant un public trié sur le volet : clients, partenaires, pilotes et quelques stars… Les spectateurs découvrirent le lieu de l'avant-première en même temps que les deux acteurs.
L'ambiance sombre du parking souterrain donnait à la réception un soupçon d'interdit. Il flottait dans l'air un parfum de pneu brûlé - une rumeur de courses clandestines où la présence d'une caméra était à peine tolérée.
Le public accueillit le couple sous une clameur inquiétante dont les échos prospectaient les recoins les plus sombres du niveau le plus bas de l'édifice.


Amber et Zack étaient chargé de dévoiler le bolide.
Amber portait un ensemble Saint-Laurent Paris et une paire de Louboutin, comme prévu au cahier des charges.
Zack - lié par contrat à la marque Diesel - avait opté pour la panoplie total cuir de la marque.
Le couple se déshabilla pendant que l'on servait les convives en alcool et amuse-bouches. Ils s'élancèrent contre la voiture et commencèrent à s'enlacer sur la bâche poussiéreuse qui recouvrait la carrosserie. Leur étreinte se devait d'être intense - tels deux membres d'un couple qui se retrouvaient après une longue séparation.
La marque souhaitait transmettre un message simple. Il ne s'agissait pas d'un énième nouveau coupé sport lancé sur le marché. Les clients devaient s'attendre à des retrouvailles avec un état d'esprit bien précis : des retrouvailles avec la passion.
Et la passion fut au rendez-vous quand Zack se déchaîna sur Amber.
La toile de nylon tombait peu à peu, dévoilant en douceur les formes agressives du bolide - sous des applaudissements de plus en plus insistants.
Après ce court moment d'excitation, les encouragements se tarirent et le couple continua son set - une performance huilée comme un moteur de Formule 1.


Amber et Zack se forçaient à garder le sourire. Ils usaient de leurs meilleures techniques d'acteurs pour prouver à leur public qu'ils prenaient leur pied.
Zack sentait un malaise chez Amber. Il l'entendait à ses gémissements. Il y avait un truc en plus, ou en moins. Il manquait aussi un supplément d'âme dans les attentions de Zack. Comme s'il retenait ses caresses pour ne laisser transparaître aucune tendresse.
Ce n'était pas qu'une vue de l'esprit, mais une exigence de l'organisateur.
#mécanique, #précis, #explosif étaient les trois mots clés associés au scénario dont les termes prévoyaient - en plus de l'introduction sur le capot - une pénétration contre la porte côté conducteur, une autre scène dans l'habitacle de la voiture de sport, et un final sur un point précis du parking. Un point marqué d'une croix noire sur le béton d'où le cadreur pourrait immortaliser les images de la campagne de publicité à venir.


En s'installant dans l'habitacle minuscule, les deux acteurs se rendirent compte d'un désintérêt total pour leur performance. On les regardait comme des robots, sans convoitise, comme on envisage l'achat d'une nouvelle voiture de sport quand on en possède déjà une dizaine dans son garage.
Le couple - voyant qu'il n'était là que pour le décor - décida de se lancer dans une improvisation et de réaliser une cascade non prévue au programme.
Zack aida Amber à monter sur le toit de la voiture. Là, il guida ses hanches pour qu'elle se pose à quatre pattes. De manière à ce que la moitié de l'assistance voit à quel point son cul était superbe. Un cul bien ouvert en deux et une chatte pleine de jus qui coulait à la simple pensée de la provocation dont ils allaient se rendre les auteurs.
Zack cracha plusieurs fois. Dans ses mains et entre les fesses d'Amber.
L'autre moitié de l'assistance, quant à elle, pouvait observer les nuances de rouge envahir le visage d'Amber à mesure que Zack la fouillait par-derrière.
La sodomie n'était pas prévue au programme. Mais le contrat ne l'interdisait pas expressément. Alors Zack ne ressentit aucune hésitation quand il se posta au-dessus du bassin d'Amber pour forcer l'entrée de ses reins.


D'un côté : le public jouissait d'une vue unique sur la pénétration. Les couilles de Zack tapaient sur le sexe d'Amber en provoquant des bruits de détonation.
De l'autre côté : l'essentiel du spectacle résidait dans la danse extatique des seins de la belle et dans la vision du visage des amants transfigurés par cette plongée au fond des entrailles.
Les cris d'Amber - en augmentant progressivement d'intensité - coupèrent la parole à tous. Une gêne venait de remonter à la surface. Comme un vieux fond de culpabilité.
Ici, l'on cherchait à dissimuler son regard. Là, un couple retrouvait le chemin de la sortie. Tandis qu'un groupe d'amis se rapprochait dangereusement de la voiture.
La foule se réorganisait autour de la nouvelle Nissan GT-R. Les agents de sécurité n'avaient aucune idée de la manière de réagir à cet imprévu. Cela faisait-il partie du show ? Personne ne le savait. Et la responsable de l'événementiel était introuvable.


Si Amber avait provisoirement perdu toute capacité de discernement, Zack avait parfaitement sentit le souffle de discorde qui divisait l'assistance. Il claqua les fesses d'Amber pour la prévenir de ses intentions scandaleuses.
Attends-toi à ce que ça secoue ma belle, semblaient dire la paire de claques qui avaient marqué les hanches de l'actrice. À ce signal, ses pénétrations redoublèrent d'intensité et Amber hurla à en faire plisser le métal. Zack la transperçait si fort qu'il en perdit l'équilibre. Son pied glissa. Il s'enfonça pleinement dans Amber, jusqu'à la garde, et l'entraîna dans sa chute.
Ils tombèrent dans un ballet improvisé : du toit sur le pare-brise - puis du capot sur le sol de béton - sans pouvoir se raccrocher à un élément de la voiture dont le design était complètement orienté vers l'aérodynamisme.
La scène aurait pu en rester à l'état d'accident. Un accident de la route à l'arrêt. Mais certains invités ne voyaient pas les choses sous cet angle. Un cadre d'une célèbre marque d'équipement automobile sortit son sexe, aidé en cela par sa patronne (maîtresse BDSM à ses heures) qui l'avait convaincu de donner à Amber une nouvelle chance de s'envoler.
Je crois qu'elle est assez chaude mon jeune ami, lui avait-elle dit, je vous propose de lui offrir un bon tour de piste.


En face, Matthew McAllister n'aurait pour rien au monde accepté de laisser la vedette à sa concurrente directe.
Alors que la foule s'était divisée en deux parties distinctes, la minorité de pervers se réunissait en cercle autour de la voiture. Ils découvrirent la plus vicieuse des assistantes de Matthew McAllister se délester de sa robe Versace et remettre Zack Slider sur ses pattes.
Les invités les plus indécis quittèrent le parking quand ils comprirent que la situation était devenue totalement hors de contrôle. Le service d'ordre - débordé - se gardait bien d'intervenir dans cette partie de débauche pour riches.
La responsable de l'événementiel n'était toujours pas joignable. Ce qui était normal puisque l'une de ses mains se situait en ce moment même sur l'une des cuisses d'Amber.
La jeune actrice fut allongée sur le capot. Tout le monde devait profiter du spectacle. Des bras la retenaient pour éviter qu'elle ne bouge ni ne glisse. Des mains la fouillaient de partout. Elles lui palpaient le ventre, lui pinçaient les fesses et la chair de sa poitrine. Chacun pouvait alors juger de la réalité de son 95C. Une taille de poitrine validée par un algorithme tenu secret.


Un des hommes - plus acrobate que les autres - grimpa sur le capot pour lui fourrer son sexe dans la bouche. Pendant qu'elle suçait cet ancien pilote vêtu d'un costume Armani, Amber se faisait baiser par une suite de bites aux tailles diverses et variées.
Un homme en remplaçait un autre. Tour à tour dans la chatte ou dans le cul. Ils se relayaient avec la même hâte. La même hargne à jouir en elle. Alors que son corps se recouvrait de maintes couches de sperme en provenance de couilles trop pressées pour attendre leur tour.
Comme la rareté des orifices d'Amber limitait les possibilités de pénétration autant qu'elle attisait les passions - les hommes agglutinés autour du carrosse métallique se frictionnaient en meutes indécises. Leur impatience s'exprimait en bourrades viriles et en échanges de regards belliqueux.
Il fallut l'intervention d'un jeune présentateur télé promis à un brillant avenir pour éviter que la file d'attente ne se transforme en ring sanglant. Le pantalon baissé sur les genoux, son superbe cul sculpté en salle de fitness s'exhibait en guise d'offrande réconciliatrice.
Son anus cerné d'un bourrelet tuméfié n'allait plus connaître de repos avant le lever du jour. Un sexe sorti de nulle part se fraya un chemin dans cette boursouflure malléable. La bite massive de l'inconnu s'y enfonça comme une petite cuillère dans un pot d'Häagen-Dazs sous les regards approbateurs des spectateurs.


Comme pour encourager Amber dans sa terrible épreuve, d'autres fesses masculines se révélèrent sous la lumière chirurgicale des néons.
Une gamme de relations complexes entre la cruauté et la curiosité se manifestaient dans les plis et replis de ces trous du cul nouvellement exposés. Une palette de tentatives de pénétration qui allait de la simple avidité à la violence pure - de l'envie d'une nouvelle expérience sexuelle à la volonté de défoncer un cul, quelqu'il soit.
La voiture ployait sous le poids des corps et des coups. La chair et le métal s'unissaient dans une célébration ardente de cette bestialité retrouvée. Et ceux qui avaient eu leur compte de sexe investirent leurs forces dans un autre genre de défouloir : la Nissan GT-R était devenue à sa manière un corps qu'il fallait marquer.
À l'inventaire des stigmates irréversibles l'on comptait un siège éventré avec un couteau à caviar, des vitres explosées à coup de talon aiguilles, des obscénités gravées dans la peinture, et un fatras de câbles arrachés au moteur.
Outre les sévices mécaniques, d'autres convives redoublaient d'imagination pour alimenter l'habitacle en offrandes : du Champagne Armand de Brignac, des petits fours à presque cent dollars le kilo, et toutes sortes de déchets ramassés dans les recoins les plus douteux du parking.


À l'arrière de la voiture - du côté du moteur à propulsion de presque six cents chevaux - Zack n'avait pas le temps de considérer les outrages que subissaient la voiture et sa compagne.
Son cas n'était pas si différent. On se l'arrachait. Sa présence avait provoqué une bagarre entre femmes. Une rixe dont la chorégraphie amusait beaucoup le public masculin.
La scène venait de tourner à l'émeute, si bien qu'aucun des invités restants ne se tenait à un rôle de voyeurs. Chacun participait ou avait participé au carnage à sa manière.
Les femmes se battaient entre elles pour se faire baiser par le célèbre Zack Slider et quand l'une d'elles atterrissait sur le sol après avoir reçue une manchette ou un coup de sac Hermès dans l'estomac il y avait toujours un mâle pour lui sauter dessus et lui donner ce qu'elle venait de réclamer avec tant d'ardeur.
Témoignages de la fureur sourde qui avait soulevé le public, des restes de tailleurs Chanel et de lingerie Victoria's Secret gisaient sur le sol, arrachés de leurs propriétaires pour faciliter la rencontre des sexes et la frénésie de copulations à même le béton.


L'une de ces femmes - une fille de bonne famille au teint de porcelaine - venait de se faire rudoyer de la sorte. Entre les bris de verres et les morceaux de métal, le visage plaqué contre le pied d'un pylône, elle s'était fait baiser si violemment qu'elle n'avait pas eu le temps de comprendre que deux hommes l'avaient prise à la suite.
L'action l'avait transformée en une sauvage affublée de vagues haillons poussiéreux. Les jambes couvertes d'hématomes et de plaies coulantes. Mais cela ne l'empêcha pas de se relancer dans la mêlée pour retenter sa chance auprès de Zack quand une intervention singulière suspendit les hostilités.
Valentina Von Sordoza - la célèbre égérie Gucci - venait de faire son entrée dans le cercle.
Comme repoussées par l'effet d'un champ magnétique, les autres femmes reculèrent d'un pas. Il aurait fallu être complètement cinglée pour s'attaquer à une icône aussi prestigieuse.
En prenant en main les deux fesses du mannequin - deux sublimes lobes aussi précieux qu'une paire d'œufs de Fabergé - Zack Slider ne savait pas s'il devait se réjouir de ce court moment de répit.


Chanteuse à ses heures perdues, Valentina Von Sordoza se servaient à présent de ses cordes vocales pour hurler des insanités entre deux râles de plaisir.
Elle insultait les convives à mesure que Zack prenait ses aises entre ses cuisses. Et quand la pression était montée trop forte, et que la jalousie avait pris le pas sur le respect induit par le rang du top model, il avait suffit qu'une des femmes se décident à rompre la barrière invisible pour que toutes les autres se jettent à leur tour sur le mannequin.
Leurs intentions variaient. Certaines voulaient juste la frapper. D'autres en voulaient à ses bijoux. L'une d'elle tenta d'arracher sa crinière dorée tandis que le reste des femmes cherchaient le meilleur moyen d'insérer leurs doigts dans les profondeurs de son bas-ventre.
La frontière était mince entre la profanation gratuite et la quête barbare d'un secret de beauté. Et aucun des cris de jubilation des femmes n'auraient pu nous renseigner sur le sens véritable de leurs intentions.


Zack profita de ce déchaînement de violence pour quitter la scène.
Quelques secondes auparavant, Amber avait glissé sur le sol, ivre de terreur et de félicité. Dans la cohue, les hommes s'emparèrent de la première femme à portée de main et la contraignirent à prendre place sur le capot de la Nissan GT-R.
La responsable de l'événementiel assurait désormais le rôle de la victime. Filmée en gros plan par le cadreur qui se masturbait d'une main sans jamais lâcher sa caméra.
Tout comme Amber, elle allait finir la soirée recouverte de marques de coup et de traces de claques. Son teint légèrement halé passant du cuivre à la rougeur grossière et sa coupe de cheveux de créateur sombrera dans un magma de fibres grasses pulvérisées dans tous les sens.
Tout comme Amber, elle allait voir ses orifices déborder de sperme. Elle ne retrouverait son souffle qu'avec peine tant elle aura du mal à tenir sur ses jambes une fois que tous les hommes auraient suffisamment abusé d'elle pour s'en prendre à une autre.


La violence des échanges était telle qu'Amber et Zack trouvèrent le moyen de gagner la sortie sans éveiller l'attention des fêtards.
Lui, les couilles vides et le corps lardé de griffures.
Elle, gluante de foutre de la tête aux pieds.
Ils s'évadaient en laissant derrière eux le grondement d'une bête dont les lamentations continuaient à résonner dans leurs ventres. Drôle de couple originel recraché par quelque kraken en passe de regagner ses abysses.
Dans un dernier regard jeté en arrière, leurs yeux se croisèrent et ils n'eurent pas besoin d'ouvrir la bouche pour se comprendre. Un sourire pervers leur suffit pour se dire que le porno n'était pas mort.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Fan d'Amber et Zack
J'ai adoré...
Posté le 11/11/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Claude s'essaie au porno.
Claude s'essaie au porno. 2
Claude s'essaie au porno. 3
Comment je suis devenu acteur porno 1/5
Comment je suis devenues un acteur porno 2/5



histoire de soumissionrecits hardrecits erotiques gayhistoires gayhistoire erotiqurpucelles en chaleurpremier fisthistoire de sexe entre pere et fillema premiere fellationlevrette brutalehds histoire de sexehitoire de sexehistoire de sexe cousinehistoire de sexe raconterhistoire de sexe famillehistoire de sexe non consentementhistoire salopehistoire de sexe d incestesoumise exhibeehistoires matureshistoire de sexe belle merehistoire de sexe sans capotemaman veut ma bitehistoire de sexe xhamsterhistoires smelle baise avec le voisinrecit sexeerotisme gayroman erotique gratuithistoires taboushistoire erotique et de sexehistoire de sexe romantiquehistoire de maturesexe avec ma tantehistoire sexerecit fellationhistoire de sexe entre cousincam gratuitesil baise sa niecerecits sexehistoire de sexe a la plagehistoire/de/sexehistoire caudaulisteexhib terrassesadomaso hardsexe exibitionhistoire de sexe avec sa soeurje suce mon pererecits pornographiquessexe exhibitionsoumis a ma femmemari candaulistemaman suce ma biteelle baise son gendrehistoire matureil baise la copine de sa fillema femme enculeehistoire de sexe avechistoire de sexe masturbationhistoire de sexe godotcandaulisme hardhistoire de sexe forcehistoire de sexe docteurtexte erotique lesbienhistoire erotique incestehistoire porno gayhistoire de sexe au campingj'ai baise ma tantehistoire de sexe au skihistoire de sexe asstrhisoire erotiquehistoires pornographiqueshistoire de sexe adolescenteblog de sexe histoirehistoire sexe vecusado maso gratuitcocu voyeurerotique gratuitsa tante le sucehistoire de sexe infirmierehistoires de lesbienneshistoire de sexe belle merehistoire de sexe adoskuathistoire de sexe et soumissionhistoire de sexe illustreerevebebe recentssoumis cocu