Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Soirée Rugby entre copains

Quel plaisir de te lire. Après la soirée foot, voici la soirée Rugby. Ou tu m'as fait découvrir des sensations extraordinaires qui resteront dans ma mémoire.

Proposée le 8/06/2016 par Dany le coquin

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme soumise
Personnages: FHH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Et coucou mon chéri, c’est avec plaisir que je viens de découvrir que tu avais publié presque 2 ans après, jours pour jours notre première expérience libertine. Quel bonheur et quel changement cela a-t-il provoqué dans notre couple !!!!
Moi qui était timide et introvertie, je me suis libérée des carcans qui m’emprisonnaient et me faisaient même souffrir par moment.
Je ne pense pas que cela présenterait un grand intérêt pour les lecteurs que je reprenne cette aventure pour en modifier certains passages. Le contenu global étant très proche de la réalité.
Je préfère maintenant que tu as ouvert la voie, raconter une autre de nos aventures un peu plus récente.
Mais au paravent je voudrais te remercier de m’avoir ouvert l’esprit et de m’autoriser à jouir des plaisirs du sexe.
Tant de couples explosent à cause d’une relation extraconjugale alors que dans bien des cas il s’agit juste d’une incartade, de jeux entre adultes et qu’il n’est absolument pas question de sentiments, juste une attirance physique. Pour rien au monde je ne foutrais en l’air ma famille pour un autre homme, sois en sur.
Il y a tant de mari jaloux sur cette planète ou qui se croit libertin car ils baisent ailleurs que je suis encore plus heureuse et fière de vivre à tes cotés car au court du temps je me suis vraiment rendu compte que tu étais candauliste pour de vrai, mais moi aussi je le deviens de plus en plus, avant, je pensais très souvent : est ce qu’il prend son pied ou le fait-il pour moi ? Mais chaque jour je constate ton épanouissement et ta joie de vivre, ce qui prouve ta sincérité.
Je profite donc de ce texte pour te dire Merci et combien je t’aime.
Revenons à notre aventure.
Voilà comment cela s’est passé.
Rappelles toi :
S’était pendant la coupe du monde rugby 2015, la France jouait en fin d’après midi contre je sais plus qui.
Ce jour là il faisait beau et chaud encore chez nous comme pour la soirée foot mais moins tout de même.
En fin de matinée après mettre prélassée au bord de la piscine une idée m’est venue.
Et si ce soir je te faisais une surprise !!!!
-Mimi, ce n’est pas ce soir que l’équipe de France joue ?
-Euhh si à 21h00 s’est France – Italie, pourquoi ?
-Tu comptes le regarder ?
-Oui, sauf si tu as prévu un truc…..
-Non rien mais tu aurais pu inviter Marco et Gérard pour le regarder, se serait l’occasion de les voir avant l’anniversaire de Marco.
-Ok, si tu veux j’envois des invitations par texto.
-Yessss, j’espère que se sera ma fête.
-De quoi ?
-Rien, rien.
Marco est un VRP toujours sur les routes sans aucune attache familiale qui va bientôt fêter ses 40 ans et qui profite de la vie « Carpe Diem » comme il dit et Gégé qui est divorcé depuis bientôt 2 ans et cela n’a pas l’air de beaucoup lui peser. Il faut reconnaitre qu’il était tombé sur une jolie fille certes mais quel caractère de merde.
Bref, là n’est pas le but de ce récit.
5 minutes passent.
Réponse de Marco : « Ok, merci pour l’invit. Pas de problème j’amène à boire ».
Réponse de Gérard : « Ok, super, j’amène les boissons ».
Bon bé va y avoir de quoi s’hydrater alors. Hihihihi
Déjeuner sur la terrasse, petite sieste ou je mets en place mon stratagème pour que la soirée dérape de nouveau. Je suis déjà toute excitée rien que d’imaginer ce qu’il pourrait se passer.
Toi aussi tu as fais un petit som.
-Chéri faudrait qu’on aille faire des courses quand même, nous n’allons pas juste boire ce qu’ils vont amener.
-T’as raison mais s’est samedi va y avoir beaucoup de monde au supermarché.
-Tant pis puis comme tu dis souvent il faut regarder les gens tant qu’il y en a, restez assis 5 minutes sur banc …..
Les plus vieux reconnaitront cet air de musique.
Comme nous vivons quasiment toujours nu dès que le temps le permet et qu’il n’y a pas les enfants. Ce qui est le cas ce week-end. Merci papy et Mamie.
J’enfile ma petite robe blanche à fleurs que je n’osais pas porter avant ; et que j’avais prête à Caro lors de cette mémorable soirée foot et sans rien dessous, s’il vous plaît.
-Tu sors comme ça ?
-Oui pourquoi tu ne veux pas, ca fait trop léger?
Ohhhh que si, tu peux, mais je ne sais pas si tu ne vas pas causer des esclandres surtout qu’il y a un petit vent juste suffisant pour soulever ta robe.
-T’as raison je vais mettre des sous vêtements.
-Comme tu veux mais je te préfère sans.
Coquinou moi aussi je préfère être cul nu tu le sais, plutôt que d’être serrée dans des textiles qui donnent chaud et des démangeaisons.
-Allez zou au diable les commères, on y go.
-Puis tant pis les hommes que nous croiserons ne s’en plaindrons surement pas et les femmes se diront que j’ai bien de la chance d’être aussi légèrement vêtue par cette chaleur, enfin pas toutes mais les chieuses je m’en fou.
Direction le Leclerc du coin ou il y a effectivement beaucoup de monde ; le parking est plein donc on se gare assez loin de l’entrée et hop si tôt sortie de la voiture , première rafale de vent et voilà que mes fesses voient le soleil toi aussi d’ailleurs et peut-être d’autres personnes mais maintenant j’apprécie la caresse du vent et le regard des autres sur mon corps contrairement à avant ou il aurait fallu que je mette des sous vêtements, les bras le long du corps et j’aurais systématiquement tiré sur ma robe et eue un nœud au ventre de peur que l’on me regarde.
Si à 40 ballets je ne profite pas de la vie après il sera trop tard.
Je me rappelle très bien que tu n’as eu de cesse de me caresser sois les fesses soit les hanches soit le creux des reins. Moi je ne pouvais pas me défendre je poussais le cadi, c’est ballot.
Saches que de mon coté j’ai tout fais pour te chauffer aussi et que j’apprécie que tu me sollicite en public. Merci aussi pour ces simples démonstrations d’affections que tu me porte avant je les trouvais déplacées, quelle idiote j’étais!!!
Rappelle toi quand j’ai attrapé le paquet de chips et que j’ai du m’étirer un max pour l’attraper tu as vu mon minou tout lisse comme le papy à coté de nous. Rrrrrrrrooo, ce n’est pas bien.
J’adore ça maintenant, ou lorsque j’ai attrapé les bouteilles de limonades en bas du rayon sans serrer mes cuisses et sans trop plier les genoux.
Tout cela mon chéri était volontaire de ma part, peu importe si tu as été le seul à en profiter.
Puis lorsque j’ai déposé les affaires dans le coffre il a fallu que je rentre un peu dedans et hop le courant d’air. Je m’en suis rendue compte mais je n’ai rien fait pour la rabattre, des voitures sont passées tu n’as rien dit mais je suis sur que tu as tout vu aussi.
Tu en as bien profité je le sais, hihihihi puisque tu avais une bosse sous ton short et comme à ton habitude tu n’avais pas de caleçon, la déformation était facile à voir.
Retour à la maison, il est déjà 17h00, préparation des toasts, limonade au frais car je sais que nos invités adorent les mojitos donc au cas où ils amèneraient du rhum nous ne serons pas dépourvus.
Petites taches ménagères diverses et voilà que 20h00 approche.
Petit plongeon pour se rafraichir et j’attends que l’on sonne à la porte.
Vers 20h30 tu m’annonce : ils ne vont pas tardés, Marco m’a envoyé un texto.
-Ils vont encore te voir à poil.
-Ca m’étonnerai je suis toute lisse, ahahahahahah
-Hummm, petite exhibitionniste.
-Cela te plaît-il ?
-Beaucoup Monique l’exhib. J’adore ça et s’ils amènent du rhum je sens que tu vas te régaler toute la soirée.
-Tu ne crois pas si bien dire.
S’est le signal pour moi, je fini par sortir de la piscine et me précipite sous la douche extérieur pour me rincer.
Bingo la sonnerie de l’entrée et double bingo vous venez sous la véranda pour me regarder tous les 3 quand j’attrape une serviette. Oh mince j’ai pas eu le temps de me cacher…..
J’avais aussi volontairement retiré toutes les grandes serviettes du local extérieur s’est donc dans une petite serviette que je m’enroule pour venir accueillir nos invités.
Nouée au dessus de ma poitrine, elle couvre à peine mes cuisses et elle s’ouvre si je fais de trop grand pas.
Salut Marco, salut Gégé.
Bisous, bisous.
Marco pose sa main sur mon épaule en me faisant la bise ce qui me provoque un frisson qui ne passe pas inaperçu.
-Tu sais Mimi, Marco était justement en train de me dire qu’il avait rarement vu une aussi jolie femme.
-Pfuuu quel flatteur, ça m’étonnerai beaucoup que lors de tes déplacements tu n’en vois pas des plus jolies mais ça me plaît de te l’entendre dire. Merci.
-Non je t’assure des plus jolies oui et encore mais des aussi belle et naturelle que toi. Ca non c’est sur !!!!
-Et toi Gégé t’en pense quoi ?
-Bennn que,…. si tu quitte Monique je postulerais de suite pour la consoler et plus si affinités.
Bingo j’ai fais mon petit effet et re bingo ils ont amené du rhum.
Echange de banalités sur la terrasse, nous restons tous debout moi collée de biais contre toi en fasse de Marco et Gégé légèrement décalé coté gauche avec les croisés sur ton bras droit qui m’enserre.
La position de Gégé lui permet j’en suis sure de voir ta main sur mes fesses et le creux de mes reins sous la serviette bien sur, sinon s’est pas drôle, coquin.
Marco aussi regarde vers le haut de mes cuisses de temps en temps, la serviette doit s’ouvrir un peu plus quand tu remonte ta main dans mon dos.
Je suis toute humide et pas que les cheveux qui dégoulinent sur mes épaules, tu dois t’en rendre compte car tu deviens plus précis dans tes explorations. Allant même jusqu’à plongé un doigt dans ma chatte pour le ressortir humide et de venir forcer l’entrée de mon petit trou qui n’est pas d’humeur à résister et qui cède à la première pression.
Imaginez un peu la scène, je n’en reviens pas moi-même la fille sainte ni touche que j’étais « avant » se fait doigter le cul devant des copains.
Mais je décide de mettre un terme à ce petit jeu. La pression doit encore monter d’un cran pour que tout le monde soit à point.
-Ahhh, Les hymnes commencent.
-Allez les gars ça va commencer.
-Je vais m’habiller et j’arrive.
-Mais tu peux rester comme ça.
-Non quand même je ne veux pas vous distraire pendant le match.
-Puis il faut que je sèche mes cheveux.
-Allez vous installez, j’arrive.
-Tout le monde veut un Mojito, je suppose ?
-Oui avec plaisir. Tel un chorale.
-Bon ok je les prépare.
-Merci.
J’adore le rhum. Certains diront que j’ai besoin d’alcool en lisant les 2 récits pour me lâcher.
Pas du tout mais j’aime cet état d’ébriété légère qui me fait planer et en plus je deviens plus sensuelle et tactile et ça tu le sais et tu vas en jouer, j’en suis sure.
C’est pour cela que tu m’as surement précisé de faire ma recette un peu corsée des mojitos.
J’ai un grand checker pour faire mon mélange. Une bouteille de rhum de 70cl et une bouteille de limonade de 1,5 litre du jus de citron vert, de la menthe fraiche de la glace pillée et je touille le tout.
4 grands verres de 50 cl que je rempli et je rajoute un peu de sucre roux et une paille pour chacun.
-Voilà messieurs.
-Merci.
-Mais avec plaisir.
-Je prends le mien à la salle de bain si non vous seriez capable de me le boire.
Séchage, brossage, petit lavage anal en prévision,…. un peu de crème sur le corps et j’enfile ma saharienne en jean à même la peau, si je me caresse encore je vais jouir !!!!
Prenant soin de fermer tous les boutons il y en a 12 au total.
J’ai bu tout mon verre quand je reviens au salon je suis déjà toute guillerette, les premières vapeurs d’alcool font leurs effets.
-Dis donc il fait chaud ici.
-Vous n’avez pas chaud vous ?
-Non ça va, bon alors se doit être le rhum.
-Chérie tu n’as qu’à déferre un boutons par mojitos servi ou restée nue comme d’habitude.
-Oulahhh Mimi s’est qu’il n’y a pas beaucoup de boutons.
-Allez chérie un peu de folie, le match est nul ça va nous redonner un peu de peps.
Tu rentres dans mon jeu, tu as compris que ce soir je voulais me lâche grave.
Bon ok pour les boutons mais pas au mojitos servi mais au mojito fini, ok les gars?
Ok, ok ok.
-Moi qui croyais être en retard sur vous je vois que le rugby vous a bien occupé tout de même. Seul Gégé vient de finir son verre en ma présence.
-Bouges pas et avec Marco vous finissez votre verre cul sec mais ils étaient presque vide.
-On peut choisir les boutons à défaire ?
-Si vous voulez, moi j’enlève celui du haut.
-Dans l’ordre, alors Gégé lequel ?
-celui du bas.
-Okaiiii.
Marco ?
-celui en suivant le tien en haut.
-Mimi ?
-Celui du milieu.
-Du milieu ?
-Oui il y en a 12 je crois bien donc tu compte 5 et tu défais le suivant.
- Ok 1-2-3-4-5 et le sixième, coquin on voit mon nombril et mon petit piercing.
-Bon, Je peux sortir les toasts et chips.
-Qui veut une deuxième tournée.
Banco pour tout le monde. Cela ne m’étonne pas vu la tournure de la chose. Ces hommes tous les même.
-Vous avez aimé ma recette?
-Le dosage était parfait dit Marco.
-Bon bé avant de m’assoir je vais vous servir mais après je bouge plus.
-Ok on s’occupera de toi on sera à tes ordres.
-Ahhhh très intéressant ça promet alors.
Même mixture et le 2éme mojito est servi.
-Voilà pour vous, messieurs.
-Merci maitresse.
-Maitresse ?
-Oui nous sommes à tes ordres.
-Arrètez ça avec moi je serais capable d’en abuser.
-Même pas cap…..
J’ai bien senti que tu voulais passer la sur multipliée.
-Ok et je bois une grande gorgée de mon verre.
-Vous me faites une place.
-Je choisi entre Gégé et toi, légèrement appuyée sue le torse de Gégé je pose la jambe droite sur la tienne et je respire le parfum de Gégé qui me plaît bien, Kenzo bleu je crois.
-J’ai volontairement calée mes fesses contre le dossier, donc dés que je me sers un toast je me penche en avant mais dès que je me réinstalle ma robe remonte et à ce petit jeu je cache plus grand-chose de mes cuisses.
-Marco j’ai mal aux pieds tu veux bien me les masser, s’il te plaît?
-Avec plaisir madame.
Mine de rien j’ai quasiment fini mon verre en 3 gorgées.
- Allez zou, cul sec comme ça j’ai les mains libres.
-Finie, je choisi le bouton.
-Non moi aussi j’ai fini le mien.
-Allez honneur aux invités, choisi !!!
-Celui du bas.
-Mais comme j’ai gagné je peux le défaire moi-même ?
-non c’est moi qui te l’ordonne.
-Merci Madame.
Un puis deux boutons.
Aucuns doutes il peut voir ma chatte.
Après avoir défais les 2 boutons, il pose ses mains à plat sur mes cuisses.
Nouveau frisson en plus je ferme les yeux et bascule la tête en arrière.
Sans hésiter il descend vers les genoux mais il passe un coup de langue sur ma chatte qui n’attend que ça. Je pense que tu l’as invité à le faire du regard, n’est ce pas ?
-Pour le principe je proteste que c’est à moi de décider qui fait quoi.
-Vilain Marco tu n’avais mon autorisation tu auras droit à une punition.
-Ahhh mince je le ferais plus.
-Moi aussi j’ai fini.
-Alors tu veux défaire lequel.
-Le 4éme en commençant par le bas.
-Ouhlalala j’ai du mal à compter.
-1,2, 3 et 4 ouvert.
- On voit mon pubis, rooooo Mimi tu veux vraiment que je finisse la soirée nue avec tes jeux à la con.
-A vos ordres Madame mais s’est vous qui voyez, je décide de rien.
-je me redresse et je tire sur les 2 pans de ma robe et je m’affale de nouveau sur le torse de Gégé.
-Voilà, messieur.
-Non tu n’es pas nue, enlève-la.
-Ehhhh, C’est moi qui commande ?
-Excusez-moi madame.
-Bon, vous avez gagné.
Je me redresse me lève et hop la robe vole.
-Marco et si tu continuais ce que tu as commencé.
-Avez plaisir, c’est ma punition.
-Gégé tu veux bien masser les seins.
Il avait sa main gauche tellement proche déjà qu’aussi tôt dit aussi tôt fait.
-Je me laisse faire la maitresse devient soumise, faites moi jouir.
-dis comme ça on va bien s’appliquer mon amour.
A partir de ce moment là, l’alcool le bien être et la joie de vivre me font décoller vers le 7éme ciel.
Première secousse, je viens de jouir sur le visage de Marco.
-Déshabillez vous les mecs, je veux vous sucez.
-Pour une soumise tu ne devrais pas donner des ordres.
-Ah pardon, messieurs voulez vous que je vous suce.
-tu seras toi aussi punie.
-Ohhh ouiiiiiii, j’adore les punitions.
-Mettez vous à 4 pattes, Soumise Monique.
Gégé vient à son tour me butiner la chatte et le cul il doit savoir que j’apprécie les deux, pendant ce temps je vous ai sucé Marco et toi.
Sans prévenir, Gégé s’est positionné pour me prendre en levrette.
Je n’ai pas vu sa queue mais vu la sensation et malgré mon excitation il doit avoir du gros calibre entre les cuisses.
Mais l’excitation était telle qu’il décharge déjà en me pilonnant très fort après seulement quelques allers-retours.
Marco s’échappe de ma bouche pour prendre sa place.
Déjà bien dilatée je la sens quand même passer car il y est allé franco, le Marco.
Tant mieux j’aime me faire démontée dans certaines situations.
Te sentant proche de la jouissance je me fais un plaisir de te gober entièrement pour que tu crache au fond de ma gorge. Mais tu avais tellement de réserve que je n’arrive pas à tout avaler d’un coup.
Mais tu m’as toujours dit que tu aimais me voir en train de me lécher les babines. Alors je m’exécute.
Pendant ce temps là Marco pilonne et titille mon petit trou avec son pouce.
Pour l’encourager je tire sur ma fesse droite et comme par magie son pouce disparait dans mon cul qui n’a offert aucune résistance.
Encouragé par mon comportement il me dilate le fion comme pour me préparer à un changement de trou en introduisant 2 doigts.
-Est-ce que notre divine soumisse accepte la sodomie ?
-Oui tu peux la prendre par là aussi.
-Monsieur est trop bon mais c’est mon cul quand même. Mais je crois que je suis bien prête n’est ce pas ? Puis s’est bientôt ton anniversaire.
-Je confirme tu es à point et oui par ailleurs j’apprécie ton cadeau.
-Alors vas-y démonte moi le cul aussi.
Après quelques précautions d’usage il se déchaine comme dans ma chatte. Je jouis de nouveau Marco m’aura fait jouir 2 fois en peu de temps.
-Gégé de nouveau en forme me présente son gros calibre, je comprends mieux pourquoi je l’ai senti passée.
Marco se vide dans mon cul en me gratifiant d’un râle très masculin. S’est vraiment très flatteur d’entendre et de provoquer ça chez un homme.
Laissant mon cul béant, Gégé me dit : A mon tour ma belle.
-Euhhh, je sais pas si ça va rentrer.
-T’inquiète je vais faire doucement.
Le passage étant déjà fait il rentre sans trop de problème comme quoi cet orifice se dilate avec une facilité déconcertante.
-Tu as retrouvé la forme mon chéri et si tu venais sous moi.
-Avec plaisir, on va te prendre par tous les trous.
Marco se positionne dans ma bouche, toi dans ma chatte et Gégé toujours dans mon cul.
Je conseille ce traitement à toutes les femmes en manque de sensations s’est merveilleux de voir 3 mâles se déchainer sur soi.
Gégé décharge le premier, laissant sa place je me redresse pour que tu t’y mettes toi aussi je dégouline de partout, mon jus, vos jus. Je jouis en permanence c’est divin.
-Et si on essayé la double ?
-Double quoi ?
-Anale ?
-Non vous allez me déchirer le cul.
-On va essayer et si tu as mal on arrête, Ok ?
-Si vous voulez mais faites doucement.
-T’inquiète pas on n’est pas des sauvages, puis entre la bite de Gégé est le deux notre y a pas grosse différence, je crois.
-Marco qui a retrouvé sa vigueur, se positionne.
-Après quelques hésitations et dérapage sur mes fesses le voici en place.
J’ai 2 bites dans le cul et j’ai même pas mal.
-Mimi qu’est ce que s’est bon allez-y à fond mes mecs ça monte.
-Ouiiiiiii ca vient allez les mecs encoooooore.
Je pense avoir perdu connaissance une fraction de seconde et vu la quantité de cyprine que j’ai lâchée je crois que cette jouissance fera partie du top 5 de mes orgasmes. Et ça s’est grâce à toi mon chéri et à nos amis aussi. Hihihi
Repus nous nous relevons.
A tour de rôle je vous embrasse et vous serre dans mes bras en vous remerciant.
-Merci messieurs, j’ai vécu un truc extraordinaire.
-Toi qui rajoute : « Vous revenez quand vous voulez ».
-Se sera avec plaisir.
-Tu m’étonne.
Après vous être rhabillé et pour moi un petit tour au toilette je vous rejoins sur le pas de la porte.
Bras dessus bras dessous tu me pousse à les accompagner jusqu’à la voiture, sauf que moi je suis toujours nue.
10 mètres séparent notre maison du portail, je pensais que tu voulais t’arrêter là mais tu m’oblige à venir sur le trottoir.
-Arrête non il y a la lumière chez Marcelle et René.
-On s’en fou Réné te mate bien par-dessus la haie dans le jardin, il t’a déjà vu à poils.
-Oui, mais Marcelle, elle ne m’a jamais vu et ça m’étonnerai que René lui ai dit.
Nous habitons un petit lotissement d’une dizaine de maison dont la route fini en cul de sac mais nous sommes la première maison et la grande route n’est pas loin.
Il y a un feu tricolore juste à 50 m de nous, des voitures s’arrêtent et malgré la nuit les lampadaires nous éclairent.
-Et si quelqu’un du lotissement vient à tourner !!!!
-Tu fais ta timide maintenant ?
-Pfuuu, peut-être mais je ne suis pas du style à me dégonfler.
Après moultes bisous et mains baladeuses de vous trois (toi derrière moi et les deux autres devant moi je me laisse faire. Me procurant encore quelques frissons.
Je ne touche plus parterre avec des doigts à je ne sais pas qui dans la chatte et le cul et toi qui me pétri les seins. Ce qui fait dire à Marco : « mais tu es vraiment intarrisable tu frisonne encore ».
-No limit quand elle l’a décidé, elle m’épuise même des fois.
-Et vous ? ça vous fait pas bander peut-être. Et en disant j’attrape les 2 bites de nos invités. -Mais c’est pour rattraper le temps perdu, je n’ai pas toujours était comme ça. Puis vous faites ça très bien, alors pourquoi s’en priver.
-En tout cas, reste comme ça maintenant tu es vraiment un sacré bout de femme.
Il n’aurait pas fallu qu’il me demande de les sucer une dernière fois sur le trottoir car je crois bien que je l’aurais fait. Heureusement ou malheureusement car ce qui devait arriver, arriva, une voiture tourne et au lieu de me cacher Marco et Gégé se sont retournés pour voir qui passait.
C’est Guillaume, le fils de la voisine du fond du lotissement que l’on connait bien on est tous originaires du coin.
Il est avec Vanessa sa copine et deux autres copains (Xavier et Bertrand) à l’arrière assis sur les portes. Visiblement un peu éméchés. Normal pour des rugbymen un soir de match.
Tututututu, sans s’arreter, oufff.
-Ouaihhhhh, salut les voisins, …… On a gagné, on a gagné.
C’est sur ils m’ont vu à poils. Pour me rassurer je me dis, tant pis ils sont jeunes et compréhensifs enfin j’espère.
- Bravo les mecs, ma réputation est faite.
-Quelle réputation ? De libertine ? et alors tu provoqueras peut-être des vocations chez eux, qui sait ?
-Mouaihhhh.
-Allez nous on y go, bonne nuit les amoureux et à dans 15 jours pour mon anniversaire si on se revoir pas avant.
On vous regarde partir jusqu’au feu.
Au fond du lotissement les jeunes nous souhaitent : « Une bonne nuit. Tout en sifflant comme lorsque les mecs voient une jolie fille. »
On leur répond : « A vous aussi. »
-Tu vois, ils m’ont vu, c’est sur maintenant. Comment vont-ils réagir dans 15 jours à l’anniversaire de Marco ?
-Je ne sais pas puis qui sait peut-être que ça va être sa fête à elle aussi, ce soir.
-Qui sais, il faut bien que jeunesse se passe …… ou pas.
Et nous rentrons bras dessus bras dessous, enfin toi tu as posé ta main bien plus bas comme à ton habitude.
J’allume la lumière du perron le temps que tu ferme le portail.
Restant sur la porte, je pose mon pied droit sur le pot de fleur et je descends une main sur ma chatte pour me caresser, voyant ça tu me souris.
-Tu crois que tu as encore un peu d’énergie pour éteindre la chaudière que vous avez rallumé?
-Faut voir…. mais ça devrait aller, je crois.
-On va faire un petit plouf ?
-Volontiers Chérie.
Petit passage sous la douche extérieure pour toi.
A 23 :00, René est encore dehors en train d’arroser.
Au point où j’en suis dans ma nouvelle vie, cela m’excite encore plus.
-Viens Mimi elle est trop bonne.
-Tu parles de quoi ?
-De l’eau bien sur mais pas que j’espère.
-Oui mais toi tu es divinement coquine en plus d’être bonne.
Après un petit coït dans l’eau sous le regard de René notre voisin, nous rentrons nous coucher.
Laissant tout en plan dans le salon, tu me prends par la taille enfin par la fesse comme d’hab. jusque dans la chambre ou tu m’as encore complimenté sur mon comportement de chaudasse.
-tu sais si vous m’aviez demandé de vous sucer sur le trottoir je l’aurais fait je crois bien.
-C’est super, je garde ça dans un coin de mon cerveau pour la prochaine fois.
-Bonne nuit mon chéri.
-Bonne nuit ma belle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Salsifesses
Du vécu ça? Pffff à d'autres
Posté le 6/07/2016

Anonyme
TRES BONNE HISTOIRE
Posté le 11/06/2016

Ptilu
Une belle histoire. Mais totalement gâchée par les fautes innombrables de francais. Plus d'une par ligne en moyenne. Relisez vous avant de publier, ou demandez à un correcteur de vous aider, les lecteurs vous en sauront gré.
Posté le 9/06/2016


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Soirée entre 3 étudiants
Soirée entre couples échangistes 2/2
Soirée entre couples consentents
Une soirée Arrosée entre amis
Une belle soirée d´hiver entre voisins consentants


Online porn video at mobile phone


baise colocataireovidie histoire de sexehistoires coquinerevebebe recirecit sexeerotique sexerecit ero doctihistoire de sexe(s) (2009)mon mari m'exhibehistoire de sexe chaudhistoire de sexe triosrecit erotique illustrehistoire erotique massagerecit de culhistoire de sexe hdshistoire de sexe entre frere et soeurhistoire de sexe de couplerevebebe histoireshistoire de sex gayechangisme entre amishistoire de sexe mere fillecocu soumishistoires erotiquescoquine plagehistoire de sexe ma femmehistoires de gaysma femme candaulistehistoire de sexe travestivisite medicale coquinesex erotiquebaisee sauvagementplage erotiquehistoire de sexe enculer devant son mechistoires sexrecit trio hhfhistoire de sexe entre cousin et cousinehistoire de sexe publicrecit erotique lesbienexhib magasinrecits erotiqueshistoire erotique incesterecit de fesseecoquine a la plagehistoire de sexe 2015histoire de sexe romantiquehistoire sexe mere filsphoto erotiqfellation inconnunue chez le docteurhistoire de sexe candaulismepremiere fois echangistema femme adore le spermemaman veut ma bitecocu candaulistevisite medicale coquinehistoire de sexe reelhistoire de sexe extremeencule par surpriseexhib au bureauhistoire deculrecit de fesseepunition sexrecits tabouhistoire gratuite de sexehistoire de sexe nethistoire de sexe de femmehistoire de sexe reelrecits gayhistoire de sexe excitantecandaulisme xrecits xhistoire echangistecandauliste a la plagehistoire de sexe smxstory histoire de sexehistoire de sexe entre adohistoire de sexe avec cousinehistoire x gayencule par un transrecits erotiquema femme baisee devant moion baise ma femme a deuxrecit naturistehistoire de sexe de femmelactation erotiqueorgie entre amisgang bang candaulistehistoire de sexe menuhds erotiquerecits sexuelshistoire de mec gayhistoire erotique de sexehistoire de sexe avec ma soeurhistoire de sexe a plusieurshistoires de lesbiennesrecit candaulistesoumise puniehistoire de sexe viol