Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 9

Toujours grâce à mon site, je me retrouve à Toulouse avec un groupe d'hommes avant de passer en boite de nuit et finir au petit matin nue au Shangaï.

Proposée le 11/01/2021 par sexyelfes

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Nympho, vicieuse
Personnages: FH
Lieu: Inclassable
Type: Histoire vraie

Mon site, ce n’est que du bonheur !

Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 9

Suite à une série de mails, deux hommes décident de m’organiser une rencontre à Toulouse. Ils souhaitent m’inviter chez eux, puis finir la soirée chez un de leurs amis ayant une cave aménagée en périphérie de la ville. Après avoir pris connaissance de leurs désirs, je leur ai donné mon accord.
Le soir du rendez-vous, comme convenu, je sonne à leur porte. Je suis nue sous mon imperméable entrouvert. Deux personnes m’attendent dans le salon. Tout en prenant l’apéritif ils me demandent de me déshabiller. Je m’exécute promptement, trop heureuse de m’exhiber devant eux. Je prends quelques poses coquines selon leurs désirs.

Nous devons nous rendre chez leurs amis. Avant de partir, je les suce brièvement. Ils éjaculent sur mon corps. Je suis ravie de recevoir leur semence sur ma peau…

Dehors, il fait maintenant un temps épouvantable : il tombe des trombes d’eau. Pendant que l’un de mes hôtes glisse mon imper dans la malle d’une voiture, l’autre me fait sortir sous la pluie. Il n’y a que quelques mètres à effectuer. Bien assez pour être totalement trempée lorsque je pénètre dans l’habitacle. Entre eux deux, j’effectue les dix minutes du trajet le plus confortablement du monde. Galants, ils s’empressent de me réchauffer avec ardeur.

La voiture se gare contre le trottoir d’une longue avenue presque déserte. J’effectue une dizaine de mètres entre eux. Puis nous nous engageons dans une petite rue. Nous nous arrêtons devant une belle demeure du quartier. Je suis maintenue fermement par les deux hommes qui m’accompagnent. Nous franchissons un portail et traversons un petit jardin. Je suis transie de froid quand ils me poussent dans la cave de la jolie maison. Une douzaine d’hommes attendent le long d’un bar sommairement aménagé pour l’occasion.

Leur présence sympathique et quelques gorgées d’alcool me réchauffent très rapidement. Je suis tout à fait bien. Je commence à les détailler.

Après une rapide présentation, je m’aperçois que plusieurs d’entre eux doivent posséder la carte vermeille ! Ce ne sont pourtant pas les derniers pour me palper sans retenue. À genoux, je suce et branle tout ce qui se présente à moi. Allongée sur des tabourets, les cuisses largement écartées, ils profitent totalement de mon abandon à leurs désirs avant de m’entraîner et de me coucher sur un matelas.

Ils se succèdent alors dans mon corps les uns après les autres, jouissant et déversant leur sperme sur mes fesses, mon ventre, ma poitrine et mon visage. Ils font cercle autour de moi et m’empalent sur un double gode. Ils me défoncent simultanément le sexe et l’anus jusqu’à ce que je hurle de plaisir !
La jouissance passée, ils m’allongent à même le sol. Avec un stylo de feutre noir, ils écrivent sur une bonne partie de mon corps des mots obscènes dont je n’ai pas du tout honte.
Une fois de retour dans la voiture, je vous assure que je suis dans un drôle d’état.
Il est encore tôt pour nous. Nous décidons d’aller finir la nuit dans un club libertin à fréquentation principalement masculine.

Il y a très peu de femmes ce soir. Mon arrivée ne passe pas inaperçue. Nue, le corps couvert de graffitis, je suis un véritable appel pour ces hommes. Je disparais rapidement sous une véritable marée humaine. Allongée sur l’estrade en fer, je suce à m’en décrocher la mâchoire. Rapidement ma bouche dégorge de jus épais et délicieux, pendant que des sexes me pénètrent de toutes parts.
Je pense que tous les hommes présents ce soir ont joui et profité de mon corps.
Au moment de partir, j’allais entrer dans la voiture, quand deux clients qui sortaient du Club comme moi, vinrent me retrouver pour me demander de les suivre. Ils voulaient que je finisse la nuit avec eux en « after au Shanghai ». J’acceptais avec grand plaisir. Je conservais d’excellents souvenirs d’une très belle soirée passée en ce lieu.

Une fois sur place, après avoir négocié l’entrée à cause de mon absence de vêtements, rien n’avait changé, il y avait toujours autant de monde. Impressionnant !

Sitôt descendue, je me précipitais sur la piste pour bouger sur cette musique aux sonorités si particulières de cette boîte. Plusieurs personnes me voyant passer me firent des smacks. Rapidement je sentis un corps se coller derrière moi. Je lançais mes bras en arrière, les passants derrière la tête de l’homme qui m’enlaçait. Tout en me regardant dans un immense miroir, je me laissais aller dans une danse de plus en plus osée.

Les mains courraient sur mon corps. De nombreux jeunes hommes me regardaient. Plusieurs s’approchèrent. Je me laissais aller avec plaisir à toutes ces mains fouilleuses et indiscrètes. Les seins et le sexe à l’air, on me branlait à en mourir de plaisir, nue sur la piste à la vue de tous !.

À ce moment-là, je m’aperçus que j’étais entourée par trois jeunes filles. C’était elles, en me caressant, qui me procuraient autant de plaisir. Accroupie devant moi, l’une me pénétrait consciencieusement le sexe avec sa langue titillant mon clito. C’est fou le plaisir que je prenais. Petit à petit je sentis ses doigts entrer dans mon vagin béant, puis la main entière qui s’agitait en cadence. Je jouis énormément. Quand elles me laissèrent tomber j’étais complètement défaite de trop de plaisir.

Il y avait tellement de monde que nous avons continué la fin de soirée coincés au fond du bar.
De nombreuses personnes profitaient de la cohue pour me caresser au passage : cela amusait beaucoup mes voisins. Je me suis accroupie à plusieurs reprises pour sucer de superbes verges qui jouissaient abondamment dans ma bouche, sur mon visage et sur mes seins. Je vous laisse imaginer l’état dans lequel j’étais !

Il était environ 10 heures quand nous sommes sortis de « l’after ». Le soleil était éclatant pour nos yeux fatigués. Plusieurs hommes m’entouraient pour m’accompagner au parking. L’un d’eux m’avait prêté son blouson car j’étais nue, mon imperméable étant resté dans le coffre de la voiture. Une fois que nous arrivâmes au parking souterrain, je m’offrais à eux une dernière fois pour les remercier. Debout contre la voiture ils m’ont sodomisée les uns après les autres me laissant complètement anéantie.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

beautyfrance.ru lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 7
Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 3
Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 5
Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 8
Je m'appelle Sexyelfes voici l'histoire de ma vie 1



histoire sexe cocuhistoires x gayhistoire gros seinsrecit xhistoire de sexe extremehistoire de sexe groupehistoires smbaise entre copinerecits erotiques incesterecit gay sexil baise sa colochistoire de sexe gros sexehistoire de sexe premiere foissexe exibhistoire de sex gayreve de sexe histoire erotiqueje baise ma belle merepremiere experience echangisterecit fellationpapa encule moihistoire de sexe courtesexe chez le medecinhistoire erotique lesbiennehistoire de sexe gangbangma cousine me sucelesbiennes sadohistoire caudaulistehistoire de sexe dominationhistoire de sexe .nettrio avec ma femmehistoire de sexe a la plagehistoire gay beurhistoire de sexe famillerecit erotique mere filsrecit pornographiquehistoire sexe mere filscocu soumirecits de culrecits erotiques incestehistoire de sexe gangbangje baise ma niecesoumis a ma femmema femme pose nuehistoire erotique lesbienneroman erotique gratuithds recitrevebebe erotiquehistoire de vieille salopesexe erotiquebaise la copine de sa fillesoumis a ma femmehistoire de sexe zoophilepapa m'enculehistoire erotique lesbiennemaman suce ma bitehistoire de femme sexehistoires gaysrecits gayhistoire deculhds erotiquehistoire de sexe colocatairedoigte dans le busbranlettes en publichistoire vecue de sexehistoire de sexe infidelehistores erotiqueshistoire de sexe baise sur la piste de dansemec qui sucedressage de putetexte herotiquenouvelle erotiquefilm de sexe avec histoireje baise ma belle-mererecit candaulisteune inconnue me branlecoquine a la plagehistoire de sexe de couplehistoires de sexe menuhistoire de sexe transcomment je suis devenue une putainhds histhistoire de soumise