Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

La roue de la chance 1

Dernier volet (en deux parties) d’un triptyque consacré à trois épisodes marquants de la vie sexuelle d’Isabelle, 45 ans. Son jeune voisin Luc l’invite à une soirée avec des amis de son âge. Grâce à trois jeux sulfureux préparés par Luc, cette soirée « dérape » en une belle orgie. C’est Isabelle elle-même qui nous raconte cette soirée inoubliable.

Proposée le 11/01/2021 par Clitorine

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

« Mes parents et moi avons le plaisir de t’inviter à une petite fête pour célébrer la réussite de mon année scolaire, ce vendredi à partir de 20h30, dans notre appartement. J’espère que tu pourras venir !» Luc

Je relis le petit mot que Luc a laissé dans ma boîte aux lettres cette semaine. J’ai pu lui confirmer ma présence par texto. Luc, c’est mon jeune voisin du dessus et, depuis quelques mois, le garçon que j’ai initié au sexe pour mon plus grand plaisir. Ma rencontre avec Alex, mon compagnon adepte du candaulisme, n’a que très peu espacé mes rendez-vous avec Luc, qui s’associe parfois à nos ébats. Ce soir, Alex étant occupé tout le week-end, je me rends seule à cette fête.

La fête de ce soir, même si les parents de Luc sont présents, pourrait se terminer par un bon plan cul avec mon jeune sexfriend. C’est avec cette idée que je décide de m’habiller de manière sexy. J’oublie la culotte (il s’en rendra vite compte) et j’enfile un legging en cuir. Pas de soutif, c’est de plus en plus à la mode, juste un t-shirt gris un peu ample pour que ça ne se voie pas trop.

Il est 20h25 et, bizarrement, j’ai déjà entendu pas mal de mouvements dans l’immeuble depuis une bonne heure. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde à cette fête (je trouve même bizarre que ses parents m’invitent, car nous ne sommes pas forcément très proches), il a donc peut-être invité d’autres personnes à une autre heure.
Je monte d’un étage, je frappe à la porte et Luc m’ouvre directement. Les lumières principales de l’appartement sont éteintes, ce sont deux abat-jours et quelques bougies qui éclairent la pièce. Des boissons de toutes sortes et des chips garnissent la table du salon. Dix personnes sont installées autour, se partageant sofas, fauteuils et accoudoirs, chacune avec un verre déjà entamé.

« Tes parents ne sont pas là ? »

« Non… je voulais te faire une petite surprise… J’avais peur que tu ne viennes pas si je t’avais dit qui serait là ».

Les personnes présentes sont de l’âge de Luc : entre dix-huit et vingt ans.

« Je te présente mes amis : Maureen et Lucas, Sarah et Louis, Gwenaëlle et Nathan, Margaux et Fabrice, Laura et Massimo. »

Les filles sont plutôt bien foutues et assez sexy, et les garçons ont une silhouette sportive et une belle gueule. Leurs attitudes indiquent qu’ils ont déjà bu deux ou trois verres. Je me sens assez mal au milieu de ces jeunes dont je pourrais être la mère.

« Isabelle est ma voisine du dessous et mon amie. Je ne vous ai pas dit qu’elle serait là mais, vous verrez, elle n’aura aucun problème avec les jeux que nous avons prévus ce soir ».

Les jeunes se regardent en peu étonnés. Luc me sert un verre et me propose de m'asseoir sur une chaise à côté de lui.

« Comme je le disais avant qu’Isabelle n’arrive, on va commencer le premier jeu. C’est une roue de la chance, ou peut-être de la malchance ».

Il se lève et revient avec une roue fixée sur un chevalet. Il y dirige une lampe et nous pouvons prendre connaissance de ce qui y est écrit.
« La roue est divisée en huit, avec les possibilités suivantes », enchaîne-t-il. « J’embrasse une personne au choix, j’enlève un vêtement, j’enlève tous mes vêtements - cette possibilité est présente deux fois dans la roue, j’enlève un vêtement du haut, j’enlève un vêtement du bas, j’enlève un vêtement à la personne qui est à ma gauche, j’enlève un vêtement à la personne qui est à ma droite. Le dernier habillé a gagné. Chacun va faire tourner la roue et devra exécuter ce qu’elle décidera pour lui. Le plus jeune commence et puis on fonctionne dans le sens des aiguilles d’une montre. Ça va pour tout le monde ? »

Le petit salaud. Il m’a attiré dans un traquenard érotique. J’hésite une seconde à m’enfuir en courant, mais mon corps est plutôt partant : je sens mon sexe qui s’humidifie. Le problème est que je vais très vite me retrouver à poil avec le peu de vêtements que je porte…

Tous les jeunes approuvent la proposition de Luc. Ils me regardent pour voir ce que je vais faire. Alors que j’hésitais encore, leurs regards me mettent involontairement au défi et je pense à ce qui va se passer.
« Ok pour moi, et j’espère bien ne pas gagner! »

“Elle est en forme, la dame!”, réagit un des amis de Luc.

La première à faire tourner la roue est Maureen. Je suis en troisième position dans le jeu.

« Encore une chose avant de commencer », dit Luc. « Pas de contacts sexuels durant ce jeu. Hors de question de laisser l’excitation prendre le dessus ».

Maureen se lève et se dirige vers la roue. C’est une très jolie blonde. Elle porte une mini-jupe bleu foncé et un top qui met ses gros seins en valeur. Elle ne semble pas porter de soutien-gorge et, par chance pour elle, la roue indique qu’elle doit enlever un vêtement du dessous. Elle n’hésite pas un seul instant. Elle ouvre la fermeture éclair de sa mini-jupe et la laisse doucement glisser le long de ses jambes bronzées, dévoilant un petit string blanc échancré dont le triangle en tulle transparent ne cache rien de son épilation en ticket de métro et de la naissance de sa vulve. Elle se fait siffler par les garçons.

« on voit sa chatte, les gars! » « ça où rien, ça aurait été le même, Maureen! »

Le suivant est Lucas : il doit embrasser sa voisine de droite, qui n’est autre que sa copine, et c’est donc à mon tour. La flèche de la roue indique que je dois enlever un vêtement du haut. Pas le choix, je n’en ai qu’un, que j’enlève sans manières.

« Directement topless, sympa! », « Belle petite paire de loches, la dame ! », « Les filles, je me demande qui aura de si beaux seins dans vingt ans ! ».

J’ignore les commentaires et m’assieds pour laisser la place à Luc, pour qui la roue indique qu’il doit enlever tous ses vêtements.

« Perdu ! » crient les autres. Luc se déshabille. « Il bande déjà ! C’est ta voisine qui t’excite ainsi ? »

S’ils savaient…

Après Luc, c’est au tour de Sarah, une jolie fille très mince aux longs cheveux noirs. Elle est vêtue d’un jeans taille (très) basse et d’un crop top (très) court qui montrent un ventre bien gainé. La roue tourne et la flèche s’arrête aussi sur « j’enlève tous mes vêtements ». Les garçons applaudissent, sifflent et attendent avec impatience que la demoiselle se déshabille. Lascive, provocante, elle déboutonne son jeans, attendant les encouragements des garçons pour continuer. Vu le succès qu’elle récolte, elle enlève son string en dentelle noire en même temps, offrant son sexe épilé et sa vulve charnue à la vue de tous. Ensuite elle lève les bras et son top remonte juste au-dessus de ses tétons. Elle l’enlève et caresse sa petite poitrine bien ferme. Un piercing orne son téton droit.

Elle retourne à sa place et c’est Louis qui s’y colle. Il doit enlever un vêtement à la personne située à sa gauche: Laura. Laura, c’est la Bimbo du groupe. De longs cheveux blonds, bronzée, un visage bien maquillé et une silhouette parfaite: mince et des seins de belle taille. Elle se lève et Louis choisit de lui enlever son t-shirt. Elle prend son tour et la roue s’arrête sur « enlever un vêtement du haut ». Pas de chance pour elle… Elle dégrafe son soutien-gorge noir et libère sa magnifique poitrine. Sifflements et commentaires des garçons.

« Elle bronze seins nus, les gars ! »

On ne voit effectivement aucune trace de bronzage alors que sa peau est loin d’être blanche…

Son copain, Massimo, doit se foutre à poil. Comme Luc, il a déjà une belle érection. Il est plutôt bien membré et ses couilles bien rasées sont particulièrement grosses. J’ai devant moi deux belles bites bien tendues et ça m’excite. Avec Alex, j’ai découvert les clubs libertins et j’adore cette ambiance érotique, la présence de corps nus qui s’apprêtent à se mélanger pour se donner du plaisir.

Gwenaëlle fait tourner la roue: elle doit juste embrasser une personne de son choix et elle se dirige, non sans me surprendre, vers Sarah. Elle profite du baiser pour passer sa main entre les jambes de Sarah, qui accepte ce baiser et la main de Gwenaëlle. Gwenaëlle enfonce un doigt dans le vagin de Sarah, qui sursaute légèrement.

« Les filles, on attend encore un peu pour le sexe! » dit Luc sur un ton sévère. Les filles retournent à leur place, l’air déçu.

Nathan doit enlever un vêtement du bas: il se retrouve en caleçon et la forme de son sexe laisse deviner qu’il bande déjà bien dur. Pas vraiment étonnant avec le spectacle qui est offert.

La suivante, c’est Margaux. Margaux est une jolie brune aux formes généreuses. La roue lui indique qu’elle doit enlever un vêtement au choix. Comme elle est vêtue d’une robe, elle décide d’enlever son soutien-gorge. Habilement, elle libère sa poitrine lourde et volumineuse : ses gros tétons se marquent bien sous sa robe.

« T’aurais pu enlever ta robe, Margaux! » « T’inquiète, au prochain tour, elle se retrouvera seins nus, c’est sûr! »

Pour terminer ce premier tour, Fabrice fait tourner la roue qui s’arrête sur « enlever tous ses vêtements ». Il s’exécute et en voilà un troisième qui exhibe une grosse bite un grosse bite bien tendue vers le haut et complément épilée.

Je suis de plus en plus excitée et je le sens dans mon entre-jambes. Mon sexe ne demande qu’à être caressé et pénétré jusqu’au plus profond.

Maureen entame le deuxième tour en enlevant son string. Elle le met autour de son poignet.

« Voilà qui est fait! Belle épilation, Maureen! » commente Luc.

C’est le suivant qui est sans doute le plus intéressant. Lucas tire le striptease complet. Les filles semblent s’en réjouir. Il enlève son t-shirt, son jeans et son caleçon. Son sexe est énorme.

« On ne nous avait pas menti: il est bâti comme un cheval! » s’écrie Luc.

Mes yeux ne quittent pas l’engin hors norme qui est à cinquante centimètres de moi. Lucas se caresse le sexe face à tous et en accroît encore la longueur. Il fait bien vingt-cinq centimètres et le diamètre est impressionnant. J’en suis toute émoustillée. Je sais qu’un tel sexe peut me donner un plaisir vaginal intense et je n’ai plus qu’une chose à espérer: pouvoir profiter de cet homme avant la fin de la soirée.

« A toi, Isabelle », me dit Maureen. « On dirait que mon mec te fait envie! »

Je reprends mes esprits, je fais tourner la roue et ça tombe sur ce que je voulais: je dois enlever le bas. Je baisse mon legging en cuir et je me retrouve la chatte à l’air, ce qui étonne un peu l’assistance.

« Pas de culotte, la dame ! » « Chaud, ça » « Et bien rasée, en plus » « Regardez comme sa chatte est luisante : elle mouille ! » « waouw ! Quelle belle chatte ! »

Je glisse les doigts sur les lèvres de mon sexe pour les écarter et montrer ma moule humide aux garçons, plus particulièrement à Lucas.

« Il faudra la mériter, celle-là... » leur dis-je en me caressant. « Il me faut du gabarit, là-dedans! ». Lucas caresse son gourdin. Oui, mon beau, tu m’auras facilement, toi...

Luc ne se tient plus, comme les deux autres qui ont aussi la bite à l’air, il ne peut s’empêcher de se toucher. Et moi, je ne sais pas comment je vais rester sur cette chaise sans en faire de même...

Entre-temps, ça boit pas mal car Luc remplit les verres dès qu’ils sont à moitié vides. L’ambiance commence à être vraiment chaude.

Comme Luc et Sarah sont déjà nus, c’est à Louis de faire tourner la roue. De nouveau, il doit enlever un vêtement à sa voisine de gauche. Laura, à qui ça arrive pour la deuxième fois, râle un peu mais se prête au jeu. Elle se lève, il se positionne derrière elle, déboutonne son petit short noir et l’ouvre délicatement. Son pubis est visible: elle ne porte rien sous son short. Il le baisse et expose le sexe de Laura qui n’est couvert que d’une courte ligne de poils dans le prolongement de la vulve.. Elle fait un tour sur elle-même pour montrer la totalité de son corps. Elle est parfaite et les garçons ne peuvent s’empêcher de faire leurs commentaires.

« Y a des stars du porno qui ne sont pas aussi bien foutues », « Pas de culotte non plus, Laura? », « Et dire qu’elle savait à quoi on allait jouer, la petite salope! », « vous avez vu ses traces de bronzage? », « Ouais, elle bronze seins nus et avec un petit string! »

C’est ce que j’ai aussi remarqué. Le petit triangle de peau blanche sur son pubis et les lignes qui partent du triangle vers l’arrière montrent qu’elle bronze vêtue d’un très petit string de plage, le genre de truc minimaliste qui exige une bonne épilation.

« Et que pensent tes parents de ton maillot? »

« Vous êtes cons, les gars. C’est Massimo qui me l’a offert. Vous savez qu’on est revenus de vacances hier et c’est vrai que je n’ai porté que ça à la plage. »

« T’as dû en exciter plus d’un avec ça! »

« No comment, les gars! Ce qui se passe à Ibiza reste à Ibiza! »

Il a dû s’en passer, des choses, à Ibiza...

Massimo étant déjà nu, c’est au tour de Gwenaëlle, qui est toujours habillée et qui tombe sur l’effeuillage complet. Gwenaëlle, c’est un peu la fille d’à côté dans ce groupe, celle qui a une silhouette et un visage moins attirants que les autres. Elle est loin d’être moche, mais face aux beautés que sont Laura, Sarah et Maureen, elle parait un peu terne. Elle s’exécute sans chichis, sous les sifflements des garçons quand même. Jeans pour commencer, t-shirt ensuite, soutien-gorge et culotte en dentelle Bordeaux pour terminer. Son pubis est recouvert de poils clairs taillés bien courts.

Le suivant, Nathan, doit encore enlever un vêtement du bas. Encore un qui se retrouve la bite à l’air devant moi, lui aussi en érection. Son sexe est très long et fin. Il le caresse, le bassin en avant, pour en faire apprécier la longueur impressionnante à l’assistance.

« En voilà un qui tape au fond! », dit Maureen en se caressant la vulve, vautrée dans le sofa, les jambes écartées.

« Je rappelle, pas de sexe pour le moment! », dit Luc pour casser tout élan. « Margaux, c’est à toi! »

Margaux se lève et la roue choisit pour elle le vêtement du haut à enlever. Comme elle est en robe et qu’elle a déjà enlevé son soutif, elle déboutonne sa robe et l’enlève par le haut, révélant ainsi sa grosse poitrine tendue avant de la laisser reprendre sa forme normale. Ses mamelons sont énormes: je n’en ai jamais vu d’aussi gros.

« Quelle paire de nichons ! » « Je rêve de mettre ma bite entre ses gros seins ! » « Tu l’imagines comme Laura, topless sur une plage ? »

La fille est un peu gênée mais elle se rend compte que ça ne sert à rien de cacher quoi que ce soit avec ses mains. Elle n’a pas la fine silhouette des autres filles: on devine un pubis rebondi sous sa culotte, elle a du ventre et des fesses généreuses, mais le tout est harmonieux. Une belle grosse, pourrait-on dire, même si le mot « grosse » est sans doute exagéré.

Fabrice étant déjà nu, on revient à Maureen pour le troisième tour. Il ne lui reste que des vêtements du dessus, et les autres qui ne sont pas encore nus sont Louis, encore tout habillé, Nathan qui ne porte qu’un t-shirt et Margaux en petite culotte.

Pas de chance pour Maureen, qui doit enlever un vêtement du haut. Elle se lève, relève lentement son top, le resserre sous ses seins, continue à le relever jusqu’à ce que la moitié inférieure de ses mamelons soit visible, puis replie son top vers le haut pour lâcher ses seins qui reprennent leur forme naturelle. Elle enlève définitivement son dernier vêtement sous les applaudissements des garçons qui admirent sa poitrine taille D.

Brusquement, Massimo se lève, lâche sa bite en érection et éjacule massivement en poussant un cri de soulagement. Il envoie le sperme par giclées à plus d’un mètre de lui. Il y en a partout sur la table basse du salon, dans les chips et dans des verres des convives. Moi qui suis en face de lui, j’en reçois quelques gouttes sur les cuisses. J’ai rarement vu autant de sperme sortir d’un pénis.

« Ejaculator est parmi nous! » s’écrie Luc.

« Désolé, j’ai pas pu me retenir », répond Massimo avec un sourire de satisfaction.

« Je savais pas que Maureen t’excitait à ce point! », lui reproche Laura, sa copine. « Tu pourrais au moins t’excuser auprès de la dame! » ajoute-t-elle en regardant mes cuisses.

Elle se lève, s’agenouille devant moi et nettoie le sperme avec sa langue. Même si j’en ai un peu assez qu’on m’appelle « la dame », j’écarte les jambes pour laisser sa langue remonter vers le haut et l’intérieur de mes cuisses. Je frissonne de plaisir.

« Toujours pas de sexe maintenant! » rappelle Luc, à mon grand regret.

« Massimo, il faut nettoyer la table, maintenant! »

Nous vidons les verres souillés dans l’évier et jetons les chips à la poubelle. Massimo a besoin d’une fameuse quantité de papier essuie-tout pour faire disparaître le sperme de la table et du parquet.

Plutôt chanceux, Louis oblige une nouvelle fois doit une nouvelle fois déshabiller son voisin. C’est celui de droite et la première personne à sa droite qui a encore des vêtements n’est autre que Margaux. Elle reste assise dans son fauteuil, relève les jambes et invite Louis à lui enlever sa culotte, offrant ainsi au garçon une vue sur sa moule et son petit trou plutôt que sur son pubis. Louis lance sa culotte de l’autre côté de la pièce et Margaux écarte les jambes pour faire profiter les garçons de sa vulve toute luisante. Elle s’enfonce un doigt dans le vagin et le ressort trempé. En voilà encore une qui mouille bien...

Pour Nathan, la roue indique qu’il doit quitter son t-shirt. Il l’enlève et je mouille encore plus à la vue de ses abdominaux et ses pectoraux hyper musclés. Il n’hésite pas à bander les muscles et à mettre son beau sexe en érection en évidence. J’en peux plus. C’est tout mon corps qui a envie de sexe maintenant et je dois me retenir, ce qui m’arrive plutôt rarement.

« A poil! A poil! » crient les filles à Louis, le gagnant. Il ne se fait pas prier et nous sommes donc toutes et tous complètement nus.

« Deuxième jeu ! », annonce Luc. « J’étais pas très inspiré, donc ce sera encore une roue de la chance, mais avec de nouveaux défis ».

Il prend une grande feuille de la forme de la roue et la colle.

« Tout d’abord, on change les places pour qu’aucun couple ne soit assis l’un à côté de l’autre, et on garde les alternances filles-garçons. Voici vos huit nouveaux défis : j’embrasse la personne qui est à ma gauche, j’embrasse la personne qui est à ma droite, je lèche le sexe de la personne qui est à ma gauche, je lèche le sexe de la personne qui est à ma droite, je me fais lécher par la personne qui est à ma gauche, je me fais lécher par la personne qui est à ma droite, je lèche une personne au choix et je me fais lécher par une personne au choix. On fait deux tours : celui ou celle qui refuse a perdu. Celui ou celle qui se fait le plus lécher aura gagné. Et cette fois, on commence par la plus âgée du groupe ! ».

Suite et fin très prochainement...

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)

beautyfrance.ru lutte contre le plagiat pour protéger les oeuvres littéraires de nos auteurs.

Cette page est destinée à être consultée en ligne et ne peut pas être imprimée ou copiée.

© Copyright : Ce récit comme tous les autres sont protégés par le Code de Propriété Intellectuelle. Un nombre important d'auteurs nous ont donné l'exclusivité totale de leurs textes.

Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
La corse me porte chance 3
La Corse me porte chance 1
La corse me porte chance 2



histoire de sexe beau perema premiere pipehistoire de sexe avec ma belle soeuril sodomise sa voisinedoigtee dans le busil baise sa niecehistoire erotiquecaresse dans le bushistoire de sexe d incestebelle mere histoire de sexecandaulisme .comhistoires smhistoire erotique tabourecit erotique voyeurhistoire erotique et de sexemaman veut ma biteje baise la copine de ma fillehistoire de sexe avec belle mererecit cuckoldsexe plombierhistoires libertinesfemmes candaulisteshistoire.de.sexerecit lesbientexte herotiquehistoire de sexe esclavehistoire de sexe premiere foishistoire de sexe avec ma femmehistoire d amour et de sexehistoire de sexe mere filshistoire de sexe collanthistoire de lesbiennesoumis a ma femmehistoire de sexe 69punition sexaction ou verite pornoma femme et une salopehistoire de sexe entre potehistoire secehistoires hardshistoire de sexe hard violhistoire:de sexehistoire de sexe a plusieurshistoire de sexe mots crurecits hdswebcam coquineje suce mon perehomme soumis a sa femmej ai baise ma fillehistoire de sexe en famillerecits pornographiqueshistoire de sexe filmrecit gay sexhistoire de sexe forceehistoire de sexe echangerecit sexehistoire de sexe?trackid=sp-006mature se tape un jeunehistoire de sexe ma profhistoire d amour et de sexema femme suce un amihistoires taboushistoire de sexe incestueuxhistoire de sexe avec belle mamanhistoire de sexzcandaulisme interracialbranler un inconnuhistoire de sexe audioenculee par surprisecocu soumisrecit erotique zoophilieje baise avec ma belle merehidtoire de sexescenario erotiqueprend moi le culhistoire de sexe avec ma soeursado maso gratuit