Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Premier rendez-vous

C et moi nous sommes connus sur un site de rencontres. Nous avons échangé des histoires pour finalement en réaliser un. C’est celui-ci: un 1er rendez-vous à l’aveugle. Merci C pour cette nuit magique.

Proposée le 13/11/2020 par Forrest Gump

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Hôtel
Type: Fantasme

Je t’ai donné rendez-vous dans un hôtel parisien juste après le déjeuner, nous avons donc l’après-midi pour nous. C’est notre tout premier rendez vous, nous ne connaissons que nos mots, nos photos et nos voix. C’est un risque un peu fou et tu hésites depuis 3 jours. Là encore, juste devant l’entrée, tu te demandes si tu dois aller te donner à un inconnu. Déjà 5 mn de retard, il faut prendre une décision. Tu esquisses un demi-tour mais te ravises, c’est si excitant. Finalement, tu suis mes instructions et passes devant l’accueil en baissant la tête, direction les ascenseurs.


La porte de la chambre est entre ouverte. Tu prends une inspiration et pousses le battant. Tu pénètres dans la pièce où de la musique joue en sourdine. Aucun mouvement. Dans la pénombre, tu distingues un grand lit sur ta gauche et un fauteuil droit devant mais retourné. Tu sens ma présence avant d’apercevoir ma tête et mes épaules, de derrière puisque je suis assis dans le fauteuil et te tourne donc le dos. Nous nous souhaitons le bonjour ainsi.
Je te demande doucement: « Es tu prête ? Tu peux encore renoncer mais, après, il sera trop tard ». Tu prends quelques secondes puis, d’une voix mal assurée, tu dis: « Oui, je suis prête. Fais de moi ce que tu veux ».


Je te demande de mettre le bandeau qui se trouve sur le lit et de te tenir debout au centre de la chambre. Lorsque c’est fait, je me lève, m’approche de toi et te murmure à l’oreille: « Tu es ravissante. J’étais impatient de te voir et de m’occuper de toi ». Je sens ton parfum. Est ce La Petite Robe Noire ? Et toi, sens tu le mien ? C’est Acqua di Gio, Armany. Après l’ouïe, la vue et l’odorat, il faut encore découvrir le toucher et le goût.
Pendant que tu restes immobile avec les yeux bandés, je te frôle, je passe mes mains très lentement sur ton corps encore vêtu: tes bras, tes hanches, ton ventre et tes seins lorsque je suis derrière toi, ta nuque, ton dos, tes reins et tes fesses lorsque je suis face à toi. Mes lèvres ne sont pas en reste; elles effleurent ton cou, tes joues, ta bouche, ... Rien de trop appuyé. C’est très doux ... juste une mise en bouche. Est ce effrayant ou bien excitant de sentir un homme inconnu contre toi ? Les deux sans doute.


Je commence à détacher les boutons de ton chemisier, toujours très lentement (dans le récit, je fais cela avec sensualité, dans la réalité je galère :-)). Tout en s’affairant, mes doigts touchent ta peau; je glisse mes mains sur tes épaules sous le chemisier et l’écarte. Je te caresse une nouvelle fois puis m’attaque à ta jupe. Je descends la fermeture et la laisse glisser lentement là tes pieds. Tu es désormais presque nue devant moi. Tu portes un joli ensemble de lingerie mauve et noir. Délicieuse. Que ressens tu ainsi exposée ?
De nouveau, je te caresse mais cette fois j’embrasse aussi ton corps: tes épaules, tes seins. Je m’agenouille pour aussi prendre soin de tes jambes, de tes fesses, de ton pubis avec mes mains et ma bouche à tour de rôle. « Tu aimes ce que je fais ? ». Tu acquiesces et poses tes mains sur ma tête, passes les doigts dans mes cheveux. J’enlève ta culotte et effleure ton sexe avec ma bouche, ma langue puis mes doigts. Je me relève pour dégraffer ton soutien-gorge et caresser tes seins. J’abaisse la tête et pose mes lèvres dessus. Je lèche les mamelons, les tète aussi un peu.
Pendant ce temps, la guitare de Keith Richards dégouline sur Beast of Burden tandis que Mick Jagger chante:
« Am I too hard, Am I too rough, Am I too rich, I’m not too blind to see »


Je te prends par le bras pour te conduire au lit. Je t’allonge, écarte tes jambes et tes bras. Tu es là devant moi, nue et offerte. Inutile de t’attacher puisque tu te donnes. Je me mets à l’aise et à genoux à tes côtés. Mes mains partent en exploration. Je veux porter ton corps à ébullition mais lentement, très très lentement. Mes caresses sont douces, à la limite des chatouilles. Aucune zone ne m’échappe mais je m’attarde là où je sens une réaction, là où tu es plus sensible : l’intérieur des bras, des cuisses (je remonte très haut), le cou, tes seins. Je passe mes mains délicatement sur ton visage, tes lèvres. Puis je fais la même chose avec ma bouche; parfois, ma langue entre dans la danse. Je t’embrasse enfin à pleine bouche, nos langues se mêlent, s’emmêlent.
Pendant ce baiser, je laisse glisser ma main sur ton sexe. Un doigt en fait délicatement le tour puis le masse. Je procède avec douceur bien évidemment. Je passe entre les grandes et petites lèvres, j’explore un peu l’intérieur mais juste avec le bout du doigt; je tourne légèrement pour détendre et ouvrir ton sexe. Puis je porte mon attention un peu plus haut. Je masse de nouveau. Je sens ta respiration qui change; plus lourde ou plus rapide ? Les deux sans doute.


Alors je me déplace pour poser ma tête entre tes jambes, mon visage face à ton sexe. Je pose ma bouche sur tes lèvres intimes et tu remontes les genoux pour venir à ma rencontre, me faciliter l’accès. T’ai je dis que cette activité était l’une de mes favorites avec les baisers?
Je commence par lécher le clitoris, lentement et délicatement. Au bout de quelques minutes, je descends un peu pour m’occuper des lèvres (je les embrasse, j’en fais le tour avec la langue). Je te lèche de bas en haut sur tout la longueur.
Enfin je reviens vers la zone si sensible et ne la quitte plus. J’accélère le rythme et la pression au fur et à mesure que je sens ton plaisir monter. Tes mains se posent sur ma tête. Tu passes tes doigts dans mes cheveux et appuies sur ma tête.
Maintenant, tu bouges légèrement le bassin, tu le fais tourner comme pour accélérer le rythme de ma langue. Je ne change surtout rien pour laisser la vague t’envahir. Enfin, tu cambres le dos, pousses le bassin violemment vers moi en même temps que tu pèses sur ma tête (aurais je dû attacher tes mains ?), serres tes cuisses autour de moi et soupires .... Je ne bouge plus (à vrai dire, je ne peux même pas respirer) en espérant prolonger ce moment autant que possible.


Enfin tu te détends. Je me libère et viens m’allonger à côté de toi. Je te retire le bandeau et dis: « Bonjour ». Nous nous voyons face à face pour la première fois. Pendant que tu reprends ton souffle, je laisse glisser un doigt sur ta joue, ta poitrine.
Après quelques minutes, je te parle doucement mais fermement : « J’ai été très gentil avec toi, plus que je n’aurais dû. Maintenant, tu vas devoir t’occuper de moi, suivre mes instructions. Es tu prête ? » Tu hoches la tête alors je commence : « D’abord, embrasse moi et viens sentir ton jus qui s’est répandu sur ma bouche et mon visage. Tu aimes ça ? ».


Une fois que tu as repris tes esprits, je te demande de t’exhiber devant moi. Tu te redresses doucement et te lèves en sentant mon regard qui te suit et se pose sur ta chute de reins. Tu n’oses pas croiser mon regard. Es tu soumise ou bien honteuse de t’être mise à nue et laissée explorer ainsi ?
D’abord très hésitante, tu te tiens juste debout et te tournes, un peu maladroite. A mon regard avide, tu sens que j'apprécie ton corps. Cela t’encourage et, progressivement, tes mouvements se font plus souples, plus sensuels. Pendant que la voix de Kate Bush miaule sur Sexual Healing, tu te mets à onduler, tes hanches et tes seins semblent s’animer d’une vie propre. Tu remontes tes bras derrière ta tête en prenant tes cheveux que tu laisses retomber délicatement sur tes épaules. Suis je le 1er homme à bénéficier de ce spectacle ?


Tu te tournes pour me laisser admirer ton dos et tes reins. Tu te penches en avant pour me laisser admirer en détail tes fesses, ton sexe et ... De nouveau face à moi, tu lèves une jambe et poses le pied sur le lit puis, dans un mouvement d’un érotisme fou, tu descends ta main sur ton sexe et commences à te caresser en passant ta langue sur tes lèvres.


Avec un sourire coquin, tu demandes: « Est ce que ça te plaît ? ». Cette fois, c’est moi qui ai la voix mal assurée. Mais je me reprends et te réponds : « Oui, tu m’excites beaucoup ... énormément ». Je me lève et vais m’assoir dans le fauteuil. J’écarte les jambes et te dis, non, t’ordonnes: « Occupe-toi de moi ».


Tu t’approches pour frotter tes seins contre mon torse. Je sens ton parfum et mon souffle se fait plus rapide. Tes mains dans les miennes, tu effleures du bout des lèvres mon cou. Je perçois ta respiration quand ta bouche remonte le long de ma joue pour venir mourir sur mes lèvres. Puis ta langue vient à la rencontre de la mienne. Reconnais tu le goût de ta chatte humide ? Moi, je l’ai encore en bouche et j’aime ça.


Notre baiser devient maintenant appuyé et très sensuel. À la forme de mon boxer, tu peux deviner le « petit » cadeau qui se tend vers toi tandis que je me demande à quelle sauce je vais être mangé, peut-être dévoré car ton visage exprime de la gourmandise. À genoux entre mes cuisses, tu passes tes lèvres sur ma poitrine et frottes tes seins sur mon boxer. Bientôt, tu y glissent les doigts pour en extraire mon sexe.


Tu le regardes avec un sourire pendant que tu le tâtes et en explores tous les recoins pour le sentir se dresser. D’un regard interrogateur, tu demandes la permission de le goûter et je réponds par une pression de mes mains entourant ton visage. Mon rythme cardiaque s’accélère à cause d’une décharge d’adrénaline. Tu poses tes lèvres sur mon sexe et suis ses courbes de ta langue.


Ta bouche va et vient lentement, puis sous l’effet d’une excitation mutuelle (tu sens mes mains qui impriment mon rythme dans tes cheveux) accélère. Tu sens que je suis de plus en plus dur. Es tu aussi excitée de faire une fellation ? Tu lèches mon sexe de bas en haut puis mes testicules; tu les aspires dans ta bouche, les caresses de tes doigts.


J'écarte ton visage pour me relever. Je veux que tu me suces à genoux devant moi, les mains derrière le dos. Tu obéis immédiatement comme si tu attendais ce moment. Ta tête balance d’avant en arrière de plus en plus vite. Je finis par l’attraper avec mes mains pour lui imprimer un mouvement plus profond. C’est maintenant moi qui vais et viens dans ta bouche, jusque dans ta gorge, qui te pénètre.


L’excitation amène un kaléidoscope d’images qui se télescopent dans mon esprit: moi en train d’ejaculer au fond de ta gorge, ou bien sur tes seins, ou encore sur ton visage... Je n’en peux plus ... mais dans un ultime effort, je repousse ton visage en arrière, un peu brusquement. « Non », dis-je, « Pas encore ! Pas avant de t’avoir pénétrée, de t’avoir possédée. ».
Tu sembles déçue de ne pas goûter à ma sève mais tu sais que ce n’est que partie remise.


Je te prends la main pour t’aider à te relever. Une fois debout, encore très excité par cet orgasme contrarié, je ne peux m'empêcher de t’enlacer et de t’embrasser à pleine bouche. Inutile de te forcer, nos corps se serrent, mon sexe droit et humide coincé entre nos deux ventres rappelant mon extrême excitation.
Je t’amène jusqu’au fauteuil et t’indique: « Mets toi à genoux dessus avec tes bras sur le dossier. Je veux que tu exposes ta croupe. Elle est magnifique. ». Tu obtempères sans un mot en me lançant un regard qui semble dire: « Prends moi, fais de moi ce que tu veux ». Après avoir offert ton sexe allongée sur le dos, puis ta bouche à genoux, voici donc le tour de tes fesses.


Afin de faire durer le plaisir, je me tiens debout à côté de toi et commence par te caresser le dos. Une main passe de tes homoplates à ton cou puis à tes épaules tandis que l’autre effleure tes reins et tes fesses.
Je veux faire retomber la température pour mieux la faire remonter ensuite. Je caresse ta croupe du bout des doigts que je laisse errer dans le sillon si érotique que j’ai sous les yeux. Je descends jusqu’a l'entrée de ton vagin, touche ton clitoris avant de remonter. À chaque fois, je laisse mes doigts effleurer l’autre orifice. Sais tu que cette zone est très innervée, ce qui la rend très sensible, douloureuse lors de pénétrations mais délicieuse sous les caresses ?


Progressivement, mes caresses se font plus précises et plus appuyées. Je masse ton clitoris. Plus détendue qu’au début, tu m’encourages de la voix, tu me guides même : « hmm, oui. Continue, plus doucement. C’est ça, oui. Mets ton doigt dedans s’il te plaît. Frotte à l’avant de ma chatte. Hmmm. Ne t’arrête pas ».
Alors que Bryan Ferry susurre « Slave to love », justement, je m’arrête pour revenir vers ton anus. Mon doigt n’y entre pas mais le masse avec douceur en tournant; dans un sens puis dans l’autre; en passant dessus de bas en haut puis de haut en bas. Tu ne sais pas quoi penser de mes gestes. C’est très agréable et très érotique... pourtant tu n’es pas à l’aise. Qu’ai je en tête ? Est ce que je veux vraiment aller dans cette direction alors que nous ne nous connaissons pas?


Je décide alors de changer de position en me mettant face à toi, mon sexe à hauteur de ton visage. Je m’amuse un peu avec toi en passant ma queue de gauche à droite devant toi. Tu essaies de la happer mais elle t’échappe à chaque fois. Mais je ne résiste pas longtemps et la mets dans ta bouche une nouvelle fois. Ta tête monte et descend pour avaler mon sexe jusqu’à la garde ou bien pour lécher la hampe pendant que tes mains caresses mes bourses. C’est divin et, très rapidement, mon excitation retrouve ses sommets.


Je vais alors me positionner derrière toi, m’agenouille et enfouis mon visage dans tes fesses. Avec mes mains, j'écarte tes deux globes pour m’ouvrir l’accès en grand. Tu le sais maintenant, j’adore utiliser ma langue sur ton sexe, lécher ton clitoris, enfoncer ma langue dans ton vagin. Mais à ce moment précis, avec l’excitation accumulée, mes instincts ont pris la direction des opérations et je lèche littéralement toute ta croupe. Je m’arrête même longuement, de nouveau, sur ton anus où ma langue vient te rendre folle. Car, toi aussi, tu sembles perdre le contrôle. Tu pousses tes fesses à ma rencontre et, alors que je lèche ton petit orifice si sensible, tu as glissé une main sous toi pour caresser ton clitoris.


Je ne tiens plus. Je me relève et place ma queue raide (et avec sa protection évidemment) à l’entrée de ton vagin. Je pousse lentement jusqu’à m’enfoncer totalement en toi, bien au fond, tout au fond. Tu pousses un soupir que j’interprète comme « Enfin ! ». Je fais quelques mouvements à droite et à gauche puis commence un va-et-vient. D’abord lentement, j’accélère progressivement. Tu n’es pas en reste puisque tu lances tes fesses vers moi.
Plus rien de sensuel maintenant, nous sommes deux animaux qui laissent libre cours à leur instinct. Nos peaux claquent quand elles se télescopent tandis que j’expire bruyamment à chaque poussée et que tu laissent échapper de petits cris. Ce rythme effréné semble durer une éternité ... puis devient saccadé alors que nos voix vont crescendo. Nous partageons une ultime poussée, brusque presque violente, tandis que l’orgasme nous submerge. Je m’allonge sur ton dos pour vivre ce moment comme si nous ne faisions qu’un et sentir les soubresauts qui agitent ton corps. Nous restons dans cette positions plusieurs minutes; nous sommes essoufflés et avons besoin de retrouver nos esprits.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Bonbon
fantasme ... soporifique
Posté le 25/11/2020


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Premier rendez-vous
Le Rendez Vous
Le Manoir Aux Fleurs - Mystérieux Rendez-Vous
Rendez vous commercial avec Jennifer
Beau-papa. Chapitre 11 Vous vous souvenez ?



histoire de sexe bukkakehistoire de sexe entre amiehistoire de sexe maman et filshistores erotiquesrecits candaulismesexes enormesma femme en club echangisteplage coquineje baise ma niecerecits etotiquesma femme adore le spermehistoire de sexe infidelehistoire erohistoire de sexe culottehistoires de sexcaresse dans le bushistoire secehistoire de sexe en streamingbourgeoises soumisesdoigtee en publichistoire de sexe*baise chez le dentistefemme mariee baiseehistoire de sexe enceintedepucelage vaginaleelle baise son beau freresalope allumeusefemme doigte hommeje baise ma niecehistoire de grosse bitehistoire herotiquecouple erotiquerecit de fesseehistoire eropremiere fois en club libertindepucelage anal gaycondolistehistoires taboosecretaire soumisema cousine me branlesoumis a ma femmeje baise ma belle merehistoire de sexe candaulismehistoire de sexe milfhistoire.erotiquebander chez l'osteopathehistoire amateur de sexehistoire erotique orgpucelle sexehistoire gay gratuithistoire erotique gayhistoire erotique gratuiterecit pornographiquehistoire de sexe chaudhistoire de sexe sauvagehistoire de sexe avec ma merehistoire de sexe et soumissionhistoire de sexe colocatairejeu erotique gratuitcandaulisme hardrecit hothistoire de sexe amateurelle baise avec son gendrehistoire premiere sodomiehistoire erotique unionhistoire deculma femme veut une grosse bitehistoire de sexe plagehistoire de sexe raconterhistoire erotique cousinehistoire de sexe mots cruhistoire premiere sodomieune histoire de sexehistoire de sexe jerem 19ma femme aime s'exhiberhistoire de sexe en photohistoire de sexe arabehistoire de sexe elle baise avec son beau perehistoire de sexe femme de menagehistoire de sexe a troishistoire de sexe avec ma fillecandaulisme blackhistoire de sexe femme soumisesex voisinerecit erotisuewebcam coquinhistoire de sexe ovidie streaminglitterature adulte en ligneelle suce pour la premiere foishistoire de sexe union