Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

L'éducation de Pierre (Chapitre 3)

Jeune garçon en perte de repères Pierre fait le désespoir de son père veuf qui ne sait plus comment s'y prendre. Un couple d'amis se propose de l'aider dans cette tâche compliquée.

Proposée le 14/09/2020 par Lolo67

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Effectivement le samedi à 14h45 précises, le scooter de Petit Pierre remontait l’allée menant à la maison. Casque sous le bras, il sonna à la porte d’entrée.
Sans me dépêcher, je vins lui ouvrir.

- Bonjour Pierre, comment vas-tu ?
- Bien, me répondit-il et alors qu’il s’engageait directement vers la salle à manger je le stoppai net.
- Attends mec, tu n’as pas oublié quelque chose ?

Il n’avait pas imaginé que j’étais dans la confidence et encore moins que je serais celui qui lui demanderait d’exécuter les consignes de son professeur.
Un peu intimidé et sans un mot il commença à se déshabiller jusqu’à se trouver complètement nu.
Visiblement très gêné, il ne souhaitait qu’une chose à ce moment-là : se réfugier dans la salle de bain, hors de ma vue.
Mais je l’arrêtai dans son élan et lui demandai gentiment :

- Montre-moi un peu si tu as bien exécuté les ordres de Chantal. Elle déteste les poils tu sais ?
Présente-moi ta queue et tes couilles que je vois ça. J’employai sciemment ces termes un peu crus pour qu’il comprenne que Chantal et moi étions complices.
Penche-toi vers l’avant s’il te plaît. Il marqua un petit temps d’arrêt puis s’exécuta. Tu as oublié quelques poils entre tes boules et ton anus. Tu trouveras un rasoir dans la douche pour rectifier cela.

Il disparut dans la salle de bain. J’en profitai pour aller voir Chantal et lui raconter ce qui s’était passé dans l’entrée. Elle avait tout entendu naturellement et se réjouissait par avance du cours d’allemand qui se profilait.

- N’y va pas trop fort quand même, je le sens un peu fébrile, lui conseillai-je.
- Ça va bien se passer, ne t’inquiète pas. Nous allons élargir la palette de ses connaissances en allemand tout en faisant son éducation de la vie.
Son père ne peut pas se charger de cela et si personne ne le fait Pierre deviendra quelqu’un d’imbuvable qui en fera baver à tout son entourage et surtout aux filles qui croiseront sa route. Il a un tempérament dominateur très affirmé, tu l’as bien remarqué lorsqu’il s’adresse à son père. C’est encore plus frappant sur un terrain de foot où il commande à tous ses partenaires.
Il doit apprendre la modestie pour mieux se dominer lui-même. Je vais me charger de cela et il me remerciera plus tard, j’en suis certaine.

Lorsqu’il sortit de la salle bain, il se présenta de lui-même à moi avant de rejoindre Chantal.
- Ça va comme ça ?
- Tourne-toi et écarte les cuisses.

Je constatai que son sexe était maintenant totalement lisse sans aucun poil indésirable. Ses testicules parfaitement visibles ne ballottaient pas entre ses jambes comme le font généralement ceux d’hommes plus âgés et étaient contenus dans un scrotum peu ridé. Sa verge quant à elle pendait sagement, le gland bien caché dans son prépuce.

- Oui c’est OK, tu peux y aller, elle t’attend.

Pierre entra dans la salle à manger. Lui, d’ordinaire si sûr de lui, en particulier avec les filles de son âge, n’en menait pas large en ce moment.

- Bonjour madame le professeur, parvint-il difficilement à articuler.
- Bonjour Petit Pierre, approche et vient t’asseoir. Nous allons pouvoir commencer.

Comme si de rien n’était Chantal le regarda se rapprocher de la table les yeux rivés dans ceux de Pierre. Ce dernier ne sachant pas où mettre ses mains marchais tel un zombie.

- Détend toi, lui dit-elle, j’ai l’impression que quelque chose te tracasse. Tu as peut-être mal dormi ?
- Non, non, je vais bien lui répondit-il en s’asseyant à sa place habituelle.

Sa voix sonnait faux mais Chantal fit semblant d’y croire pour ne pas en rajouter au malaise du gamin.
Le cours débuta par le même rituel de la révision des différentes déclinaisons puis les exercices s’enchaînèrent pendant une bonne heure. Pierre paraissait avoir oublié sa tenue de lycéen bien peu orthodoxe.

- Allez, installe-toi au salon, nous allons faire une petite pause avant d’attaquer l’étude de ce texte de l’écrivain Klaus Mann. Tu sais que ce fils de Thomas Mann était un opposant farouche au nazisme, mais ce que tu ignores sans doute, c’est qu’il était homosexuel. Son œuvre est riche bien que mal connue.

Elle se leva et proposa une boisson à Pierre qui opta pour un verre de Coca. Deux minutes plus tard Chantal revint de la cuisine avec un café pour elle et le verre de Pierre.
Ce dernier avait pris place dans un fauteuil.
Chantal avait opté pour le canapé en face de lui. Assise tout au bord, jambes croisées, elle commença sans attendre à déguster son expresso. Elle adore le café serré et surtout bien chaud. Généralement elle le termine vite pour éviter qu’il refroidisse.

- Tu as fait de gros progrès tu sais ? lui confia-t-elle pour le mettre en confiance. Quelle note as-tu obtenue à ton dernier contrôle ?
- J’ai eu dix-huit. Le prof avait l’air content.
- Je suis également fière de toi et je pense que tu mérites une récompense ajouta-t-elle en décroisant les jambes de manière très naturelle.

Pierre avait à présent une vue imprenable sur les cuisses de son professeur. Les genoux disjoints d’une vingtaine de centimètre, Chantal avait parfaitement conscience du trouble qu’elle semait dans la tête du gamin mais son visage resta parfaitement impassible.
Le regard de Pierre était à présent rivé comme un aimant sur l’entre-jambes et la fente de Chantal. Il tenait son verre de Coca à deux mains sans pour autant le porter à ses lèvres. Il n’arrivait pas à détacher son regard de ce magnifique spectacle.

- Dis-moi Petit Pierre, fit-elle pour rompre le silence. Tu es plutôt beau gosse, tu dois avoir du succès auprès des filles ? As-tu une petite amie ?
- Non, répondit-il laconiquement, troublé par cette question.
- Quoi non ? Non, Les filles ne s’intéressent pas à toi ou non tu n’as pas de petite amie ?
- Je n’ai pas de petite amie attitrée, je les trouve trop nunuches.

Chantal avait relevé ostensiblement sa jupe un peu plus haut sur ses cuisses, comme pour se mettre à l’aise.
Pierre avait maintenant l’intégralité de son intimité sous les yeux. Il pouvait ainsi constater que le sexe de son professeur avait la forme d’un bel abricot et était aussi glabre que le sien.
Il ne put contrôler la réaction physiologique qui se produisit alors. Son sexe commençait à durcir et à pointer vers le ciel sans qu’il puisse rien y faire.

- Tu dois bien avoir des envies pourtant, reprit Chantal qui faisait semblant de ne pas avoir remarqué l’érection qu’elle avait sous les yeux.
Ce serait normal à ton âge. Les filles ne t’attirent pas ?
- Si bien sûr, elles m’attirent mais elles sont trop… enfin, comment dire… Pas assez…
- Trop ou pas assez ? lui demanda Chantal. Qu’attends-tu d’une fille Petit Pierre ? Si ce que tu attends des filles ressemble à ce que montrent les films pornos que tu visionnes sans doute en cachette, tu ne l’obtiendras jamais.
- Mais je ne regarde jamais de films porno protesta-t-il de manière véhémente.
- Ne me dis pas que tu n’as jamais regardé ce genre de film, je ne te croirais pas. De nos jours, tous les ados ont vu ce genre de films. Tu serais bien le premier qui ne l’a jamais fait. Je n’y crois pas.
- Bon, c’est vrai j’en ai déjà vu, admit-il.

Saisissant la balle au bond, Chantal le questionna davantage.
- La dernière fois, c’était quand ? Et arrête de me mentir s’il te plaît !
- Ce matin avant de partir, répondit-il honteusement.
- Tu t’es masturbé en regardant ce film ?
- Oui répondit-il en baissant les yeux vers le sol, gêné par cet aveu.
- Tu n’as pas à avoir honte de ça tu sais, le réconforta Chantal.
Tu as déjà vu un sexe de fille, en vrai, Petit Pierre ?
- Mis à part le vôtre, madame, non. Pierre bandait maintenant très dur.
- Et ça te plaît ?
- Oui beaucoup.
- Montre-moi donc l’effet que ça te fait, lève-toi s’il te plaît.

Pierre s’exécuta et une fois debout il fut tenté de masquer son sexe de ses mains.
- Mets tes mains dans ton dos ! L’ordre de Chantal claqua aussitôt, sans appel.

Pierre affichait alors une superbe érection. Sa queue bien dressée, le gland violacé totalement décalotté et une paire de boules bien accrochées au-dessous, avait à présent fière allure.

- Écarte un peu les pieds que je vois bien ta queue et tes couilles.

Pierre évitait de croiser le regard de son professeur.

- Eh bien dis donc ! On dirait que tu es drôlement excité ! le railla-t-elle, en écartant cette fois ses cuisses de manière franchement obscène. C’est moi qui te fais ça ?
Tu ne peux pas rester ainsi, ça doit te faire mal non ?
- Oui un peu, reconnut-il.
- Alors soulage-toi, je t’en prie, lui ordonna-t-elle en mimant le geste de la masturbation masculine.

Pierre ne savait pas comment réagir. Devait-il obéir à son professeur ou partir en courant ainsi que lui conseillait une partie de son cerveau.
Chantal ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus longtemps et ordonna :
- Allez branle-toi Petit Pierre, je sais que tu n’attends que ça.

Tel un robot, Pierre prit sa verge de sa main droite et commença à se masturber les yeux clos.

-Regarde-moi, je t’interdis de fermer les yeux, ordonna son professeur.

Les yeux dans ceux de Chantal, il remarqua qu’elle prenait visiblement plaisir à le torturer de cette façon. Mais son désir de se soulager était plus fort que sa pudeur. Il devait absolument se libérer de toute cette tension accumulée depuis son arrivée.

- Regarde ma chatte petit cochon, elle te plaît ? Alors montre-le moi.

Pierre n’en pouvait plus et après seulement une trentaine de secondes de mouvements frénétiques du poignet, il ne put contenir un puissant jet de sperme qui s’étala pour partie sur la table du salon.
Il cessa brusquement ses mouvements alors que son membre était encore bien raide et tenta maladroitement d’endiguer avec ses mains le flot de liquide séminal qui s’écoulait à présent entre ses doigts.
Pierre paraissait désolé d’avoir sali le carrelage du salon.

Chantal éclata d’un rire moqueur devant l’air dépité du gamin tout en lui tendant une serviette en papier.

- Déjà ? Tu as déjà terminé ? Tu dois apprendre à te maîtriser Petit Pierre. Tu as beau être très mignon, tu n’arriveras jamais à garder une nana si tu éjacules au bout d’une minute. Et là, je suis large !
Je vais donc t’apprendre une première chose : une fille préférera toujours un mec pas très beau mais qui baise comme un dieu à un mec beau comme un dieu mais qui baise comme un lapin.

Pierre, tout en se séchant les doigts avec la serviette de papier, était mortifié, il ne savait ni quoi faire ni quoi répliquer.
Constatant son profond désarroi, Chantal se radoucit.

- Ne t’inquiète pas, ce n’est pas grave gamin, tout s’apprend et je peux t’apprendre à te contrôler si tu veux. Tu le veux ?
- Oui s’il vous plaît, madame le professeur.
- Alors c’est bien, mais avant de t’enseigner les techniques qui conduisent les filles au septième ciel, nous devrons commencer par t’apprendre à mieux connaître ton propre corps.
Nous avons d’ailleurs déjà commencé aujourd’hui sans que tu t’en rendes compte vraiment.
Pourquoi crois-tu que j’ai exigé que tu te rases complètement ? Que tu te montres ainsi à Laurent ? Tu n’en as pas la moindre idée, je suppose ?
- Non, répondis Pierre.
- Le seul but de ces petits « exercices » était que tu acceptes ton corps et que tu n’en aies pas honte.
Quel était pour toi l’objectif du dernier exercice où tu as dû te masturber devant moi ?
- Pour m’humilier ?
- Certainement pas, rétorqua Chantal.
Je devais de faire comprendre que tu dois apprendre. Apprendre à utiliser ton corps au mieux pour le plaisir de ta partenaire.
Ton plaisir à toi, tu peux l’obtenir sans effort en te branlant devant des films pornos alors que le plaisir que tu seras capable d’offrir à une fille est bien plus gratifiant encore, mais beaucoup plus compliqué à obtenir.
Crois-tu que j’ai pris du plaisir aujourd’hui ? Non, je n’ai vu qu’un petit mec maladroit qui n’était pas capable de me donner envie de lui.
Dorénavant, si tu acceptes de me faire confiance je t’apprendrai tout ce qu’il te sera nécessaire de savoir pour devenir un vrai petit mâle.
Mais pour cela, tu devras m’obéir dans tout ce que je te commanderai. Ton apprentissage sera long et pas toujours agréable, je te préviens.
Es-tu capable de ça ? Et le désires-tu vraiment ?
C’est la dernière fois que je te poserai cette question. Réfléchis bien avant de répondre Petit Pierre.

Pierre prit quelques instants pour bien analyser tout ce que venait de lui dire Chantal. Il avait bien compris que l’engagement qu’il prendrait aujourd’hui devant elle l’engagerait pour quelques semaines encore. Lui, l’ado rebelle devrait obéir à quelqu’un. Il n’aurait pu imaginer cela il y a à peine deux mois de cela.
Sa décision était pourtant déjà prise.

- Oui, je veux appendre avec vous madame.
- Parfait, puisque telle est TA décision, j’espère ne jamais regretter la proposition que je viens de te faire.
Pour aujourd’hui le cours est terminé. Le texte de Klaus Mann attendra bien la semaine prochaine.
Ramasse tes affaires, tu peux aller te rhabiller dans la salle de bain.
- Oui madame. Voulez-vous que je nettoie ce que j’ai fait avant de me rhabiller ?
- Non je m’en occuperai pour cette fois. Passe nous dire au revoir avant de partir. Laurent et moi serons au jardin.
- Bien sûr madame.

Dix minutes plus tard Petit Pierre nous rejoignait au jardin.
- La leçon s’est bien déroulée si j'en crois ce que m’a raconté Chantal, lui fais-je.
- Oui très bien, j’ai appris plein de choses aujourd’hui. Je dois rentrer maintenant.
- Oui, fit Chantal mais j’ai deux recommandations à te faire avant que tu partes.
Primo, tu devras veiller à ce que ton sexe reste totalement lisse en permanence et pas uniquement quand tu viens ici.
Secundo, je t’interdis dorénavant de te masturber hors de ma présence. Ton sexe m’appartient, ton sperme m’appartient également et, de plus, ce serait dommage de gâcher de la bonne marchandise…
Interdit aussi de regarder des films pornos qui pourraient t’exciter un peu trop et risqueraient de te faire oublier ta promesse.
C’est bien compris gamin ?
- Oui madame, répondit Pierre, avant de démarrer en trombe.

Dans la soirée, Chantal me fit un petit débriefing complet de sa séance avec Petit Pierre. Elle souhaitait ne pas le faire à chaud de manière à rester la plus objective possible.
- Tu sais, c’est pas un mauvais gamin. Il est seulement un peu perdu et c’est normal à cet âge. Il n’a pas encore les bons codes. Mais il semble plein de bonne volonté et finalement plus mature que l’on pourrait imaginer. C’est comme un petit chien fou à qui l’on doit fixer les règles et les limites.
Il est puceau tu sais ? Personnellement je pensais qu’il avait déjà franchi ce cap. Ce point est plutôt positif d’ailleurs car ainsi il n’a pas pris de mauvaises habitudes. Il faudra donc tout lui apprendre et en particulier à s’accepter et surtout à respecter les autres. Y a du boulot, mais c’est excitant comme projet.
- Oui j’imagine mais tu devras veiller à ne pas aller trop vite avec lui et à ne pas être trop sévère.
- Je sais, mais au début de son éducation, je ne peux pas l'autoriser à franchir certaines limites. N’oublie pas que c’est un vrai mâle alpha en puissance et qu’il essaiera encore maintes fois de prendre le dessus.
Pour ça je te fais confiance ! Il a tout intérêt à se tenir à carreau et à écouter son « professeur ».

(A suivre)


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
L'éducation de Pierre (Chapitre 2)
L'éducation de Pierre
Rochefeuille - Chapitre 8 : L’éducation du petit Marquis (1ère partie)
Rochefeuille - Chapitre 8 : L’éducation du petit Marquis (2ème partie)
Pierre libertine - Douceurs et gourmandises épisode 7



recit erotique premiere foisfellation inconnuma femme suce un inconnusoumise puniehistoire de sexe en lignevoisine cougarhistoire de sexe inconnuhomme soumis a sa femmebaise a la campagnehistoire de sexe gangbanghistoire de sexe mots crustrio avec ma femmehistoire de sexe extremehistoire sex gayrecit erotique gratuithistoire erotique xhistoire de sexe mot crurecit erotiques incestehistoire de sexe jeunehistoire de sexe lesbiennehistoire de sexe gratuitrecit salopetexte herotiquecousine coquinema femme baisee devant moipremiere levrettemenu histoire de sexehistoire de sexe photohistoire de sexe dxdhistoire de sexe*histoire eroticpucelles en chaleurcocu soumishistoire de sexe vieuxma femme en club echangistepremiere experience candaulistehistoire d echangismerecits trashhistoire de sexe hypnosehistoire de sexe femme murehistoire de sexe insolitex-erotiquedressage de puterecit de femme soumiseune grosse bite pour ma femmema mere veut ma bitema femme gangbanghistoire de sexe animalhistorie de sexehistoire erotiqhistoire de sexe mere fillesoumis cocuhistoire de sexe entre amiehistoire de sexe tres harddepucelage lesbienma premiere piperecit erotique gayhistoires-intimeshistoires erotichistoire eromaman veut ma bitehistoire de sexe d incesteil se tape la voisinevideo porn du jourcandaulisme recithistoire de sexe au bureaurecit de fesseerecit naturistehistoires de candaulismetexte erotiqueslectures erotiqueshistoire de sexe entre cousin et cousinema femme me leche le culhistoire de sexe zone rougehistoires de maturescandaulisme recithistoire de sexe au travailrecit hothistoires coquinebranlette publichistoire de sexe diane et laurentanne dupre histoire de sexejeune fille erotiquehistoire de sexe inceste