Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

J'ai craqué........ suite et fin

Comme raconté dans les deux premiers récits, après 10 ans j’ai craqué pour mon ami, six mois plus tard c’est lui qui me demandait de remettre ça, il me restait une chose à lui faire découvrir la sodomie.

Proposée le 2/09/2020 par jpbe01

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: HH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Mais je voulais à tous prix lui donner le plaisir de la sodomie, je sais il y a du pour et du contre, pour ma part lorsque je suis bien dans une partie de jambes en l’air et que mon partenaire est bon je sodomise et me laisse sodomiser, pas question d’être actif ou passif, seul le plaisir compte.

Connaissant mon ami et pour l’avoir vécu c’est une véritable pile, le moindre geste, la moindre caresse déclenche chez lui une réaction, gémissements, râles, cris et d’autres choses qui montrent son plaisir.
Nous étions dans notre petit bistrot préféré, près de nos immeubles respectifs pas question de vivre ensemble, chacun chez soi, c’était un mercredi début de soirée, comme nous n’avions plus aucuns tabous question sexe, je me lançai donc ;

Tu sais il y a encore un acte que je me dois de te faire découvrir

Ha oui et quoi, tu m’as déjà tellement comblé.

Oui mais il reste la sodomie, je veux t’y faire gouter

Je vis à sa tête qu’il avait une certaine crainte à ce sujet.

Il parait que ça fait vachement mal

Si cela est fait brutalement et sans préparation c’est vrai, et je ne te cacherai pas que la première fois on ne prend pas forcément son pied.

Ecoute j’ai une totale confiance en toi, donc si c’est ce que tu veux faire avec moi ok je prends le risque.

Tu ne risque rien sinon de prendre du plaisir et te connaissant mieux je sais que ce sera le cas, tu es une zone érogène ambulante, si tu réagis comme ça avec les filles waouh.

Non pas du tout là je me concentre sur elle et puis elles n’ont pas ta façon de faire, tes gestes, tu sais où il faut toucher.

Oui mais toi ou que je te touche tu réagis hahahahaha

Et pourquoi ne pas essayer ce soir dit il

Pas de problèmes pour moi au contraire, j’ai hâte de voir comment tu vas aimer ou pas du tout, on va chez moi ?

Oui si tu veux
.
Nous nous sommes mis en route, j’étais déjà très excité et mon sexe devenait de plus en plus dur au fur et à mesure que nous approchions de chez moi, j’allais encore profiter de ce corps sublime, de ce sexe que j’adorais.

Je pensais qu’il devait en être de même pour lui, sachant qu’il aimait faire l’amour avec moi.

Arrivés dans mon appartement, cachés de tous regards indiscrets je le collai au mur et l’embrassai fougueusement, il répondit de suite à mon baiser en fourrant sa langue dans ma bouche.

Je relâchai mon étreinte, il fallait que je me calme et ne pas le faire monter trop vite dans les tours et comme il démarrait au quart de tour.
OK calmos, nous allons prendre une douche, mais pas ensemble, je nous connais on n’arrivera pas au but fixé.

Hoooo pourquoi, je serai sage promis, je veux découvrir la sodo.

Bien mais si je vois que tu as l’air de partir pour prendre ton pied j’arrête tout.

Bien chef, à vos ordres chef hahahahaha.

Décidément mon ami, amant, avait sur cette ‘courte’ période bien changé, le voilà presque soumis, et ce n’était pas mon but, je le voulais libre et surtout partenaire dans tous les sens, on s’est donc retrouvés nus sous la douche nos queues raides et donnant déjà du précum, j’avais une envie folle de prendre ce superbe sexe en bouche et de lécher ce précieux liquide.

J’entrepris de le laver, prenant soins d’éviter tous contacts avec ses tétons ou son sexe, je m’appliquai sur sa raie et sa rosette, déjà ça le faisait gémir, ce garçon s’abandonnait complètement dès que je lui faisais l’amour.

Allez viens que je te prépare à ton nouveau plaisir, allons au lit.
Je le fis se mettre à quatre pattes, bras pliés son cul bien offert, je ne pus m’empêcher une légère caresse sur sa belle bourse, évidemment petit cri de plaisir.

Je commençai par toucher sa raie avec mes doigts juste une caresse, réaction bien sûr, je me fis plus entreprenant mettent un doigt à l’entrée de sa rosette là il gémit très fort, je me dis c’est de bon augure.
Je me penchai en avant et je lui donnai quelques coups de langue sur son trou d’amour, ensuite le léchant j’introduisis ma langue un peu plus avant.

Il était déjà agrippé aux draps.

Mais tu me fais quoi là encore, je deviens dingue, continue je t’en prie c’est trop bon

Attends je passe à autre chose.

Je pris mon gel lubrifiant dans la table de nuit, je m’en enduisis généreusement un doigt, que j’enfonçai doucement dans son trou, il se cabra d’un coup
.
Pardon je t’ai fait mal, j’y suis allé trop vite.
.
Ho non c’est divin Mon Dieu fait moi la totale, j’attend avec impatience ton sexe en moi.

Encore un peu de patience.

J’enduisis un deuxième doigt de gel, lui enfonçai deux doigts cette fois en faisant de petits allers retours, même réaction de sa part, sinon encore un peu plus intense, ce garçon m’étonnait encore une fois, lui l’hétéro pur et dur, mon œil oui.

Je décidai de passer à l’acte, je m’enduisis le sexe de gel, de même pour sa rosette.

Bon j’y vais mon grand

Oui viens entre ton sexe en moi

Je présentai mon gland à l’entrée de son trou je poussai juste un peu, comme prévu il était étroit, je ne voulais en aucuns cas brusquer les choses, centimètre par centimètre je le pénétrais, lui gémissais,
s’agrippait des deux mains aux draps une grimace sur sa belle figure.

Ça va ? Tu n’as pas trop mal ? Tu veux que j’arrête.

Non continue j’ai un peu mal mais c’est supportable, vas y fais comme il faut que ce soit fait.

Je commençai un lent mouvement de vas et vient au fur et à mesure je sentais qu’il se dilatait, se relâchait.

Ça va toujours ? Toujours mal ?

Non je n’ai plus mal, c’est le contraire, c’est bon maintenant, t’es un chef me soufflât-il.

Je repris mon mouvement mais plus rapide ma queue complètement en lui, mes couilles tapant sur ses fesses et comme prévu il était en extase, je sentais le plaisir monter en moi, ce cul tant désiré je le possédais enfin.

Il criait, gémissait râlait de plaisir.

Oui oui c’est bon, vas y sodomise moi à fond hoooo encore, encore, t’arrête pas, il n’était plus sur terre mais au royaume du plaisir.

Soudain il poussa un grand cri, j’ai eu peur de lui avoir fait mal étant donné que j’y allais franco dans mes mouvements, j’oubliais que c’était sa première fois, mais non il éjaculait comme ça spontanément, la tête dressée, cambré à mort cela déclencha mon propre orgasme je jouis comme je n’avais que très peu de fois jouis, profondément, intensément.

Je m’affalai sur lui le souffle court, lui c’était couché, j’étais toujours en lui, la queue toujours aussi raide malgré ma jouissance.

Nous sommes restés comme ça quelques minutes les yeux fermés profitant pleinement de l’après jouissance, ma queue sortait doucement de son corps et mon sperme se répandit sur ses cuisses.

Je ne te demande pas si tu as aimé, d’après ce que j’ai entendu et vu tu es le premier qui se fait sodomiser pour la première fois et qui prend un tel pied.

J’ai adoré ça tu y as été en douceur, me préparant bien et je sentais mon ventre en ébullition et mon cul était devenu lui aussi une chaudière j'ai hâte de te sodomiser à mon tour.

Merci pour les compliments mais je ne voulais pas te rater et surtout te dégouter d’un plaisir, voilà maintenant tu connais tout ou presque tous des plaisirs mâles.

Et je te jure que je ne regrette pas d’avoir sauté le pas, je ne regrette qu’une chose c’est de t’avoir fait attendre si longtemps mais je te promets de me rattraper.

J’étais aux Anges, il voulait encore refaire l’amour avec moi.
Nous nous sommes couchés sur le coté face à face, très collé l’un contre l’autre.

Nous nous bécotions doucement nos sexes pour une fois au repos, il me regardait droit dans les yeux, son beau regard bleu me pénétrait.

Serre moi fort me dit il

Ce que je fis et dans le creux de mon oreille il me dit: je t’aime.

Mes larmes se mirent à couler spontanément, j’étais aux combles du bonheur, de la joie.

Je lui dis moi aussi au creux de son oreille, merci moi aussi je t’aime.

Je sais dit-il.

Je sais qu’il voit de moins en moins de fille même presque plus, pour ma part j’ai renoncé aux plans cul ou autres, je suis à lui et rien qu’à lui, nous faisons de plus en plus souvent l’amour toujours de façon très intense pour les deux cette fois car moi aussi maintenant je réagis plus qu’avant, chacun de nous a apporté quelque chose à l’autre, lui aussi m'a sodomisé et je dois dire que j'ai pris un pied énorme son sexe épais en moi hmmmmm.

Nous envisageons même de déménager, de quitter cette ville pour une autre, et là de vivre ensemble, je n’ai pas la prétention de dire que je l’ai transformé en Gay, il l’était inconsciemment, d’où sa course aux conquêtes féminines, mais je fus sans conteste son révélateur.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Après 10 ans j'ai craqué
Gilbert me craque la craquette et plus...
Après 10 et 6 mois il a craqué
Mon ami Ted (suite)
Le blé en herbe, suite



histoire de sexe homme soumisdoigtee en publichistoire gayhistoire de sexe adoskuathistoire de sexe en boitehistoire de sexe esclavehistoires de sexe menuhistoire de sexe zone rougehistoire vrai sexewebcam coquinrecits erotiques lesbiensmec suce mecrevebebe histoirehistoire sexe cousinehistoire secehistoire de sexe culottebaise entre copinehistoire de sexe freehistoire de sexe dans les transports.ma femme est une putehistoire:de sexebourgeoise nymphohistoires erotiqueexhibition sans culotteffm engage sportabdl histoirehistoire de sexe chevalhistoires travestishistoire erotique depucelagehistoire de sexe zoohistoire de sexe candaulistehistoire sexj'encule ma voisinecandauliste.comhistoire chaude de sexerecits de lesbienneshistoire de de sexesoumis cocurecit femdomhistoire de sexe matureshistoire.erotiquehistoires gays gratuiteshistoire de soumisbranlette au cinemaestheticienne lesbiennehistoire de sexe torrentunion recitshistoire de vieille salopehistoire de sexe harry potterwebcam gratuitehistoire de sexe insolitehistoire de soumissionil baise une inconnuehistoire erotique xhistoire de sexe au lyceehistoire de sexe doctissimohistoire de sexe gros seinprend moi le culhistoire de sexe adoskuatlevrette brutalerecit erotique belle merehistoire de sexe dans un cinemasexe chez le medecinhistoires erotiques incestehitoire de sexehistoire erotique tabousexe story: la premiere histoire de la sexualite en bdhistoire de sexe avec un chienhistoire de sexe arabehistoire de sexe avec ma merema femme veut une grosse bitehistoire erotique triohds histoiresrecit sodomiebelle mere histoire de sexeil baise une inconnurecit triolismehistoire de sexe gros seinsetudiante coquinerecit hdshistoire de sexe incestueuxtante chaude