Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Les amants black de Julien.(2)

je deviens dépendant de tous ces beaux blacks, et de leurs belles bites, surtout celle d'Isaac

Proposée le 9/07/2015 par jeanmi

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Petit rappel
Moi c’est Marc, ceci est une histoire vraie que j’écris pour un copain, il a lu mes récits, et il veut vous faire partager son expérience avec plusieurs blacks, il m’a raconté son aventure que je connaissais déjà succinctement, je l’ai écrite, il l’a lue et après quelques corrections, il m’a demandé de la publier, bien sûr je l’écris comme si c’était lui qui racontait. Bonne lecture.
Isaac ne viendra surement pas, Édouard a contacté son frère et ses potes mais seul khaled est dispos, il n’est pas black à 100%, son père malien sa mère marocaine, coté bite il a pris du coté black, longue, épaisse, il est endurant donc je vais quand même me régaler, habituellement je ne rentre jamais manger chez moi le midi, aussi je vais dans un petit resto, je tel à Édouard, je lui demande vers quelle heure je peux venir, il est chez lui donc quand je veux, j’attends et à 13heures je file chez lui, j’ai le code du portail, je rentre et me gare comme d’habitude derrière le bâtiment, je monte, il m’ouvre, il est déjà à poil, je lui en fait la remarque et il me dit que quand il est chez lui il est toujours nu, sa bite pend entre ses jambes je suppose qu’il s’est branlé pour être plus endurant, il a vu mon regard et confirme ma pensée, je me dessape, il vient me caresser le cul, je lui titille le gland, effet immédiat, il bande, khaled ne sera là que dans une heure, on file dans la chambre, on s’allonge sur le lit tête bêche, je m’amuse avec son gros zob, lui s’occupe de me dilater le trou, je le suce une dizaine de minutes et il me remplit la bouche de son jus, j’avale, lui ne suce pas, j’ai trois de ses doigts qui s’agitent dans mon cul, il me demande de me mettre à quatre pattes il s’empare de mon trou avec sa langue épaisse, il me fouille l’anus, j’adore ça, il se mouille la queue et je sens son gland me pénétrer, il me baise lentement, il fait sortir sa bite entièrement et la replonge d’un coup jusqu’au fond, à chaque fois ses couilles frappent mes fesses, il accélère et me démonte littéralement le fion, à chaque bourrade j’avance de 20cms sur le lit, c’est sur je vais jouir du cul, je sens son jus épais envahir mes entrailles, je jouis comme un malade, je gémis, me tortille sous lui, il continu à me pilonner, il ralenti, sa queue se dégonfle, il ne bande plus, il se retire, on va se laver, je suis assis sur le bidet et je regarde son sperme s’écouler entre mes fesses, une quantité importante, je me lave l’intérieur, je me rhabille partiellement, lui se met un caleçon, on parle de tout et de rien pour faire passer le temps, je lui racontes mes expériences, pratiquement que des petites bites, très rarement des plus grosses mais jamais comme les leurs, il se touche la queue, je lui dis qu’il faut attendre khaled, il ne reste que dix minutes, il piaf d’impatience, on sonne, il va ouvrir le portail, il entrebâille la porte, voilà nous somment tous les trois prêts à en découdre, Édouard enlève son caleçon et décrète « tout le monde à poil et au lit » on ne se fait pas prier, je me met à quatre pattes en travers du lit, khaled me donne sa belle queue à sucer, Édouard lui il veut m’enculer, je me retrouve avec une bite dans le cul et l’autre dans la bouche, ils s’activent chacun de son coté à me baiser, ils éjacules presque en même temps, j’ai les deux orifices plein de sperme, ils échanges les positions, et j’en reprends encore et encore, deux étalons, je me régale, j’aime qu’ils me saillissent, cela fait plus d’une heure que j’en prends plein la bouche et le cul, marqué par de petits temps mort pour recharger les batteries, et me vidanger du foutre de mes amants avant d’en reprendre encore autant, là on fait une pause conséquente, une bière pour se désaltérer, on repart pour la chambre, khaled me demande si je veux bien qu’on fasse un 69, je suis d’accord, il se couche sur le dos en travers du lit, je comprends de suite pourquoi, je me place au-dessus de lui, je prends sa bite, il prend la mienne et on entames un 69, Édouard s’est placé derrière moi et il m’empale d’un coup sec, je pousse un petit cri, il m’a fait mal, il s’en excuse et me pilonne avec de grands coups de rein, khaled me suce de plus en plus vite, je vais décharger, sa queue se met à vibrer dans ma bouche, il va jouir, Édouard jouit, il se retire et déverse son jus sur le visage de khaled qui a lâché ma bite, la bouche grande ouverte il reçois le foutre d’Édouard, il l’aval, il reprend ma bite, il jouis dans ma bouche et me fait jouir dans la sienne, Édouard veut l’enculer mais il refuse, trop grosse mon pote, celle de julien peut être, je l’encule ma bite est rentrée toute seule, merci le gel, j’apprends qu’à une époque il s’était fait enculer mais que par de petites bites, moi je ne suis pas aussi performant qu’eux, j’ai besoin de me ressourcer avant de rebander, eux ont vite repris du poil de la bête, ils m’enculent à tour de rôle, je suis tellement dilaté et graissé par leur jus que par moment je ne sens presque plus leurs queue pourtant énormes, j’ai eu plusieurs orgasmes j’ai jouis du cul aussi plusieurs fois, le temps passe vite, 16h30 , ça fait plus de 2h30 que je suis le jouet de mes deux amants, ils m’ont comblés, on se laves, s’habille, Édouard lui se met juste un short, khaled me roule une pelle et me dit que la prochaine fois je devrais encore l’enculer, je suis d’accord, il part le premier, par la fenêtre on le vois sortir, Édouard enlève son short, il bande encore, je le suce vite fait, on se déplaces vers le bidet, quand il va jouir il se retire de ma bouche et y balance son foutre, il m’embrasse sur la joue, je rentre chez moi, personne, je me brosse les dents pour l’odeur, une idée saugrenue me vient, comme j’ai l’impression que mon cul ne s’est pas complètement refermé je prends un petit miroir, je regarde, mon trou est encore ouvert, au moins du diamètre d’une pièce de deux euros, j’évoque la bite d’Isaac, il me tarde d’être à dimanche, vendredi je rencontre Charles il me dit avoir regretté de ne pas avoir été libre mercredi, moi aussi, c’est un super baiseur, très endurant, il me promet de se libérer pour la prochaine occasion, comme nous somment sur un parking de super marché nous gardons nos distances, je vois son gros paquet se gonfler, je préfère couper court, j’invente une raison pour partir précipitamment, il me demande de passer chez lui si j’ai un moment, quand je peux, l’envie passe avant la raison, en fin d’après-midi lui dis-je si je peux me libérer, j’ai très envie de lui, je deviens dépendant de ces grosses bites de black, de ma vie je ne me suis jamais fait autant baiser que depuis que j’ai rencontré Édouard, moins d’une heure après je suis devant la porte de Charles, il me reçois avec un large sourire, me roule une pelle tout en me flattant les fesses, j’ai eu le temps de me changer, un short sans slip, des tongs, un teeshirt, je suis à poil en cinq secondes, lui aussi, sa superbe queue me nargue, il se dirige vers sa chambre, je le suis, il n’a pas beaucoup de temps, on rentre dans le vif du sujet, il est couché sur le dos, je me cale entre ses jambes et je m’occupe de sa superbe bite et de ses couilles, comme d’habitude il jouis rapidement, j’avale son suc, il bande toujours je me mouille le cul avec ma salive et je m’empale sur son gros pieux bien raide, je m’encule de suite avec frénésie, il accompagne mes va et viens, dix minutes plus tard on change de position, je suis sur le dos mes jambes sur ses épaules, il me pilonne à grands coups de reins, je sens ses couilles frapper mes fesses, je jouis du cul, lui est insatiable, il n’arrête pas de m’enculer bien à fond, il se raidit, je descends mes jambes pour lui emprisonner la taille, je veux le garder en moi quand il va jouir, encore quelques aller-retour, assez violents, il a un râle, et il libère son merveilleux foutre, je sens bien ses longs jet remplir mon cul, il est en sueur, ne pouvant pas se libérer il se couche sur moi, j’ai toujours sa bite au plus profond de mon cul, il m’embrasse, il se redresse, me branle il veut me faire jouir, sa bite commence à ramollir, elle a tendance à vouloir s’échapper, je serres d’avantage mes jambes je veux jouir avec cette queue dans le cul, mon plaisir arrive très vite, j’éjacule, j’ai le ventre et la poitrine plein de mon sperme qu’il ramasse avec ses doigts et qu’il me met dans la bouche, j’adore mon sperme, j’ai les yeux mi-clos, il continu de ramasser mon foutre pour le mettre dans ma bouche, j’avale mon jus, je le surprend en mettre un peu sur sa langue, il a l’air d’apprécié car d’une main ce qu’il récolte c’est pour ma bouche de l’autre c’est pour la sienne, il a vu que je le regardais faire, sa bite était vraiment molle aussi j’ai desserré mon étreinte, il s’est reculé, c’est penché sur moi et a léché ce qui restait sur mon corps et sur le bout de ma bite, la sienne était sortie, on s’est levés, lavés, il m’a dit que c’était la première fois pour lui, j’ai fait semblant de le croire, je me suis habillé et je suis rentré chez moi, ma femme rentre tard du boulot, au garage j’ai une boule d’attelage neuve, je veux voir si elle rentre dans mon cul, une capote et j’essaie, c’est pas le pied mais elle pourrait bien rentrer, je mets du gel je me branle le cul, j’ai vraiment envie de la prendre, je la représente, ça rentre, je me branle le cul avec, j’ai 5cms d’acier dans mon trou, je pense que j’ai pété un câble, je redescend sur terre, j’ai quand même du mal à m’en séparer, j’entends la voiture de ma femme, vite je sors cette boule de mon cul, je m’essuie, je planque le tout dans un tiroir à outils, j’ouvre la porte de garage pour qu’elle puisse rentrer sa voiture, toute la soirée j’ai pensé à ce que je venais de faire, il faut être malade pour réagir comme ça, dimanche je fais une dernière partie avec Isaac et après j’arrête tout, je ne veux pas sombré dans l’addiction, je vais en parler à Édouard pour qu’il réunisse tous ceux qui m’ont enculés, je veux leur dire combien j’ai aimé ce qu’ils m’ont donné mais que j’arrête, je ne veux pas devenir dépendant de leur bites, dimanche je vais chez Isaac, je n’ai pas le cœur à lui dire ce que j’ai décidé, je le suce, il m’encule trois fois, on a passé deux heures ensemble, je prends mon courage à deux mains et je lui parle de ma décision, il la comprend mais la regrette, je lui dis que si je devais un jour revoir un de mes amants ce serais lui, il m’embrasse, il embrasse mes yeux pleins de larmes, je pars, je monte en voiture mais je ne peux me résoudre à démarrer, je sais que je lui ai fait de la peine, je démarre et je me dépêche de quitter son quartier, Édouard me contact, il peut réunir ses potes et son frère samedi prochain, je l’en remercie, je passe la semaine à concocter un discours pour leur expliquer ma décision, samedi arrive, je suis angoissé, ai-je pris la bonne décision, j’attends près de chez Édouard, je les vois arriver les uns après les autres, le dernier c’est Isaac, j’ai un pincement au cœur, j’ai un sentiment très fort pour lui, presque de l’amour, j’attends quelques minutes pour permettre à Édouard d’expliquer la situation, je rentre, ils sont tous silencieux, je leur fait part de ma décision, je les remercie du bonheur et du plaisir qu’ils m’ont donnés, ils seront toujours dans mon cœur, je vais pour partir, khaled le plus jeune se lève m’embrasse, Isaac avait le regard triste, quand j’ai pu lui parler en aparté je lui ai dit que je le verrais dimanche, son sourire est revenu, on s’est tous séparés, je n’ai plus eu de contact sexuel avec mes amants, le seul que j’ai revu et qui s’est occupé de mon cul c’est Isaac, depuis 2 ans je ne le vois plus qu’une fois par mois et encore pas tous les mois, Marc le connais et il comprend que je n’arrive pas à décrocher de ce beau mâle. Voilà mon récit se termine, aujourd’hui je sais que j’ai pris la bonne décision. Merci à Marc pour avoir écrit à ma place.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Ohib
Je me suis masturbé tout au long de la lecture. J'aurais aimé être baisé pareil
Posté le 20/08/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Les amants black de Julien.
Le beau black imprévu
Les aventures de Morgane: Julien mon beau-frère
Lucienne et ses amants plutôt gays mais pas que
Lucienne et ses amants plutôt gays mais pas que 2


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe avec ma femmehistoire sexe trashhistoire de sexe entre adoshistoire sexe adohistoire de sexe triolismehistoire de sexe humiliationil baise sa nieceerotique toulousecandaulisme interracialhistoire de sexe etudianthistoires taboohistoire homme soumishistoire vrai de sexetexte erotiquemec qui sucerecit erotique lesbienbdsmvar histoire de sexeerotique histoirecoulybacahistoire de sexe avec photosmature devergondeehistoire de sexe adoskuatsexe exibhistoires de sexesanne dupre histoire de sexerecit erotismereciterotiquehistoire erotismehistoire de sexe avec mamanma femme m'enculestory histoire de sexehistoire d homme soumissexe story: la premiere histoire de la sexualite en bdfellation inconnuhistoire erotique lesbienneil baise une bonne soeurcoulybacapartouze entre amishistoire de sexe avec grand merehomme soumis a sa femmehistoire de sexe violenthistoire de sodomiecandaulisme blackrecit gay erotiquehistoire de sexe au travailhdsmenuhistoire de sexe beau perefantasmeursecretaire soumiserecits erohistoire de dominatriceforum recit erotiquesex punitionma femme gangbanghistoire de sexe soumissionhistoire de sexe avec niecehistoire de sexe ultra violentenculee par surprisehistoire de sexe premiere foishistoire abdlbelle mere histoire de sexehitoire de sexehistoire de sexe jerem 19histoires x gayil baise la copine de sa fillehistoire de sexe cousinhistoire erotique soumisehistoire de sexe d incesteelle se fait depucelerhistoire de sodomiecoiffeuse coquineje baise la voisinesexe exhibitionhistoire erotique gratuithistoire sexe cocuhistoire de sexe interactiveconcours de masturbationje baise ma nieceelle se caresse sur la plageles seins de ma cousinehistoire erotique candaulismesodomise par surprisehistoire sexe hardhistoire de sexe beau pererecit maturehistoire erotique belle merehistoire de sexzil se tape sa tantecandaulisme une autrehistoire/de/sexehistoire caudaulisterecit depucelagesadomaso hardil offre sa femme a des inconnushistoire de sexe avec belle mamanhistoire de sexe mere filsbranlette publiquehistoire sexe femme de menagehistoire de sexe beau pererecits de cul