Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Thibault et ses copines 1 - Vive l'internat et les chambres de trois

Je m'appelle Thibault. Le lycée a propulsé ma vie sexuelle au sommet. Cette première histoire raconte ma nuit avec Chloé et Jeanne dans une chambre de mon internat. C'est cette première nuit dans le monde du lycée qui va me faire vivre mes meilleurs moments de sexe de tout ma vie.

Proposée le 4/05/2020 par BaronX

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FFH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Je m’appelle Thibault et je suis lycéen dans un lycée du centre de la France, cet établissement est plus qu’un lycée car j’y suis également interne.

On ne va pas se mentir, ce lycée est plutôt bien fourni. Et dès ce début d’année, je me suis déjà trouvé quelques cibles très intéressantes.

Tout d’abord, dans ma classe il y a April et Emma qui est un duo qui, ma fois pourrait faire très plaisir à enfiler. Ensuite, à l’internat, on va retrouver un trio avec une certaine Jeanne, Chloé et Astrid et pour finir une certaine Morgane qui est une magnifique blonde avec des melons à la place des seins.

L’avantage de ce trio de demoiselles est qu’elles sont dans la même chambre, et aujourd’hui Astrid n’est pas là. Ni une ni deux, je fonce vers Chloé lui demandant s’il n’y avait pas moyen que l’on passe la soirée à trois en sachant que si ça venait à se faire, mais ça elle ne s’en doute pas, il faudrait qu’elle m’héberge du début de soirée au lever du jour car je n’ai officiellement pas le droit d’être dans leurs chambres et il ne faudrait donc pas que je me fasse prendre dans leur chambre. Elle me dit sans hésiter que pour elle c’est un grand oui, ce qui me fais bander comme jamais, mais qu’elle devait cependant demander à Jeanne si elle est partante.

Elle revient me voir avec son pull beige qui lui moule bien les seins et elle a fait exprès de laisser dépasser de celui-ci sa bretelle de soutien-gorge rouge, comme pour me faire passer un message. En revenant, elle était un peu déçue mais pas totalement en me disant que Jeanne, devait prendre sa douche et faire ses devoirs mais que pour demain soir c’est ok.

Cette nuit fut remplie de fantasmes tels que je n’en avais jamais ressenti où je me rendis compte que Jeanne était… Foutu sonnerie ! Quelle idée de se lever à 7h15 !

Toute cette journée fut une épreuve pour rester en place pendant les heures de cours. Rien qu’à l’idée de passer la nuit avec ces deux bombes me procurait une impatience et un plaisir de dingue.

Quand enfin la sonnerie retentie, c’était la délivrance.

Plus tard dans la soirée, nous nous dirigions vers le self pour aller manger et j’étais tout exciter car je savais que dans 45min allait débuter la meilleure soirée de toute ma vie.

Cependant, Chloé qui avait vu clair dans mon jeu me stoppa dans mon élan et m’emmena dans un endroit caché, toujours la bretelle de soutien-gorge a l'air libre, pour me dire qu’elle avait bien compris mes intentions et que ça ne la gênait pas du tout, au contraire ça l’enjouait autant que moi, mais que cependant Jeanne n’était pas au courant qu’il faudra donc y aller tranquillement.

Elle s’apprêtait à repartir tandis que moi, qui avait bien compris qu’elle était prête à ce que je l’embroche, la retint et l’embrassa langoureusement et elle prit part à cette première galoche d’une longue série. Mais je ne voulais pas m’en arrêter là et je lui passais la main sous le T-shirt et commençait à tâter ces seins magnifiquement plaisant à caresser et à palper. Mais après une dizaine de seconde de caresses, de baisers et de câlins, et quand je commençais à en vouloir encore plus, elle m’arrêta et me dis que j’y aurait le droit mais plus tard.

Nous allions donc au self et me débrouillait pour me positionner en face d’elle. Et pendant tout le repas je ne cessai pas de lui glisser mon pied entre ces cuisses pour lui stimuler son clitoris et la forcer de se retenir de gémir malgré que plusieurs fois, certains ne purent lui échapper et elle me jetait un regard plein de plaisir en faisant passer ces gémissements par un hoquet à répétitions.

Quand la fin du repas fut enfin sonnée, elle me réisola pour faire mine de s’énerver contre moi et me dire qu’il faudrait sûrement qu’on attende que Jeanne dorme pour ne pas la stresser. J’approuvai à contre cœur cette idée et continua de l’embrasser longuement.

Quand j’arrivais enfin dans leur chambre, Jeanne était sous la douche et Chloé en sortait et était donc en petite culotte et avec son sous tifs rouge que je découvrais enfin dans sa splendeur et son intégrité. Ni une ni deux, profitant que Jeanne soit dans la douche, je saute sur Chloé et finit de la déshabiller en l'embrassant pour mettre ma tête entre ses cuisses et lui brouter le minou.

Pendant que je la mettais en conditions pour la suite de la nuit, Jeanne finit sa douche et pris peur lorsque qu’elle en sortit car elle ne m’avait pas entendu arriver. J’étais à ce moment-là entre les cuisses de Chloé qui mouillait tel un Mr Freeze complètement fondu et par la même occasion je lui caressais ses merveilleuses tétines pointues comme des crayons bics.

Au moment, donc, où elle sortit de la douche je me retournai et la regardait comme elle était belle nue avec son cul énorme, sa petite foufoune rasée et ses seins similaires à ceux de la fille qui m’avait entre ses cuisses. Ce regard dura quelques longues secondes d’incompréhension. Cependant, comme elle n’était au courant de rien, elle se renferma dans la salle de bains (toute petite) et demandait à Chloé ce qui se passait.

Chloé me retira sa somptueuse chatte pour aller rejoindre Jeanne dans la salle de bain et lui expliquer la situation. J’entendais tout ce qu’elles disaient et j’appris donc que Jeanne était vierge et qu’elle ne voulait pas trop changer cela.

Je priai pour que Chloé réussisse à la convaincre qu’elle allait adorer mais je me suis vraiment dit que ce serait compliqué. D’un autre côté, nous avions toute la nuit pour la convaincre.

Les filles avaient fini par se rendre compte que je pouvais entendre ce que je disais et donc chuchotaient. Et moi ça faisait 15 min que j’attendais et je commençais un peu à ne plus tenir en place. La cyprine de Chloé agissait comme une drogue et me procurait une certaine dépendance. J’en voulait d’autre.

Je les appelais donc en leur demandant quand est-ce qu’elles en auraient fini. A ce moment-là elles sortirent toutes les deux : Chloé nue comme un ver et Jeanne avec le sous tif bandant de Chloé, sa culotte trempée de mouille et une serviette. A croire qu’elles voulaient me faire bander (ce qu’elle réussit en très peu de temps) et se faire désirer. Chloé revint me voir, je l’embrassai, puis elle me dit qu’elle allait m’installer dans le lit d'Astrid au fond de la chambre pour ne pas que l’on puisse me voir et elles avec.

Quand mon lit fut installé, ce qui se fit très rapidement, j’allai me brosser les dents pour ne pas que les filles (car j’avais bien l’intention de me taper ces deux cochonnes) ne soient trop embêtées par un goût de nourriture pendant que l’on s’embrassera avec passion.

Lorsque je revins, une dizaine de minutes plus tard, je vis Jeanne nue, jambes écartées sur mon lit, ce qui confirmait mes précédents soupçons sur son attitude, et Chloé au-dessus d’elle le cul en l’air, ce qui laissait apparaitre sa magnifique foufoune, en train de faire un cunnilingus à Jeanne pour lui prouver que le sexe donne un plaisir fou. J’en conclus que dans la salle de bain, Chloé avait réussi à la convaincre.

Elles m’avaient donc vu arriver quand Chloé se retourna, elle fut directement en contact avec ma bouche et je l’embrassai donc pendant de longues secondes. Pendant ce temps, Jeanne nous observait sans rien dire, donc je m’approchai d’elle et lui fit sa première galoche en forçant un peu l’entrée avec ma langue. Ce ne fut pas la plus belle galoche de toute ma vie, mais pour une première fois, c’était largement satisfaisant.

Jeanne étant un peu timide, je me décidai de l’épargner pour le moment. Mais ça n’allait pas durer.

Ayant vu Chloé brouter Jeanne, je leur proposais de faire l’inverse. Elles acceptèrent sans broncher et elles échangèrent leurs places. Pendant ce temps je me déshabillai. Jeanne était donc dos à moi et j’avais sa foufoune juste devant ma bouche. Je ne me privai donc pas faire les présentations entre ma langue et sa chatte trempée en lui donnant quelques fessées en prime. Ce qui eut pour effet de la faire gémir. Et du fait qu’elle suive les instructions de Chloé pour le cunnilingus au pied de la lettre, fit que Chloé se mit également à gémir. Cette soirée annonçait une nuit torride.

Jeanne étant vierge, j’en vint à la conclusion que son hymen était toujours présent et me décidait de lui rompre doucement. Pour se faire, je me privai de sa cyprine délicieusement salée et acidulée en même temps pendant quelques secondes et retirai mes mains de ses obus énormes coiffés de tétons durent comme le fer pour lui introduire discrètement le doigt dans le chatte et avant qu’elle s’en rende compte, je brisais d’un coup sec ce petit bout de peau en enfonçant mon doigt dans sa chatte ce qui la fit pousser un petit cris de douleur mais je repris rapidement de lui pétrir les seins et de la doigter en même temps, ce qui lui calma ses douleurs.

Elle s’arrêta tout de même pour me demander ce qui s’était passé et je laissai Chloé s’en charger. J’étais, pendant son explication, sur Chloé pour lécher tout le jus qui n’avait pas été bu à la source et lorsque qu’elle eut fini, elle nous expliqua que vu l’heure, on devrait faire une petite pause pour laisser la maître d’internat faire sa ronde et reprendre nos aventures vers minuit lorsque tout le monde dormirait.

Pendant cette « pause », nous passâmes notre temps à nous embrasser et à se tripoter les uns et les autres sans dire un mot.

Le coup de minuit sonna et à ce moment-là, pour moi fin de la pause et il n’était plus question d’attendre une minute de plus. Les deux filles qui n’avaient pas arrêter de me sucer pendant une heure, se remirent dans la position du début de soirée avec Chloé qui me présentait son cul et qui suçait Jeanne. Je commençai donc par fourrer ma tête entre sa paire de fesses et reprendre un peu de cunnilingus pour réhydrater sa chatte et parce que je commençai également à avoir soif.

Puis, sans hésiter, cette fois ci, son minou eu le droit à ma bite que j’enfonçai d’un coup sec ce qui eut pour effet de la faire gémir d’un coup et se retourner pour me dire que j’aurais pu prévenir. Je lui répondis avec un ton autoritaire de se laisser faire et de recommencer à sucer Jeanne.

Après une longue série de va-et-vient, J’annonçai que j’allai commencer à les arroser ce qui fit que Chloé se retourna et se coucha à la place de Jeanne en lui disant que la première était pour elle et elle lui dit de venir me voir et de me sucer jusqu’à ce que ça arrive.

Cette petite cochonne ne se fit pas prier et se présenta à moi pour m’embrasser et je reconnais qu’en deux heures, elle a énormément progressé. Et au même titre pour la fellation, elle ne m’avait jamais procuré autant de plaisir en me suçant. Si bien qu’en une dizaine de seconde, tout mon foutre se retrouva dans sa bouche, et elle alla le partager avec Chloé en lui crachant dans la bouche.

Suite à cela, pour prendre un peu de repos je me mis à la place du milieu avec à ma disposition les seins de Jeanne que je n’arrêtais pas de téter, tel un bébé, comme ceux de Chloé, depuis le début de la soirée, et sa chatte magistrale qui mouillait pas mal non plus et Chloé me suçait par derrière.

Il faut croire que j’avais un certain niveau en cunnilingus car je faisais hurler Jeanne de plaisir, si bien que je devais m’arrêter par moment en me réfugiant dans ses seins pour ne pas qu’elle réveil les autres. Cependant, je remarquai que Chloé m’avait cachée son potentiel pour me dévoiler ses talents de suceuse à ce moment précis. Elle se débrouillait tellement bien que je ne puis m’empêcher de retenir un second jet dans sa bouche. Qu’elle ne partage pas avec Jeanne cette fois mais l’avala devant ses yeux se qui eut pour effet de la rendre jalouse et qu’elle en voulait d’autre.

A ce moment-là, j’ordonnais aux filles de se mettre toutes les deux à quatres pattes et j’enchainais sans m’arrêter leurs différents trous. Ce qui les surpris toutes les deux mais leurs faisait prendre le plus de plaisir de toute la soirée.

Elle poussait toute les deux des cris étouffés par les bisous qu’elles s’échangeaient et je projetai mon dernier coup de jus sur leurs deux culs. Qu'elles ne manquèrent pas de lécher jusqu'à la dernière goutte

Après ça, je leurs dis de se relever et leurs proposa d’aller prendre une douche ce que nous ne manquons pas de faire sans cesser de nous embrasser et surtout, les uns dans les autres. Et pour la nuit, je leurs proposais que l’on dorme à trois dans les même lit, nus et que l’on se relaye pour ne pas arrêter de se sucer toute la nuit. Elles approuvèrent sans hésiter et nous nous allions donc dormir dans ces conditions.

Le lendemain, lorsque que le réveil sonna, je me dépêchai de m’habiller et de sortir de leur chambre, après les avoirs embrassée, sous le regard incompris des filles que je croisais à leur étage. Une fois sorti et hors de danger, je leur envoyai un message pour leurs dire que j’avais passé un super moment et que c’était à refaire. Je reçu dans les trentes secondes qui suivirent un message décrivant un plaisir partagé et une envie réciproque de recommencer aux plus vite.

Cependant, j’avais d’autre projets en tête avant de recommencer une soirée avec elles.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Réunion entre copines
A trois, on y va !
Soirée à trois
Partie à trois !
Baise à trois en plein air


Online porn video at mobile phone


litterature adulte en lignehistoire de sexe dialoguexstory histoire de sexehistoire de sexe*recits tabouhistoires erotiques orgcomment je suis devenue une putainencule par surpriserecit triolismehistoire de sexe gratuithistoire de sexe dominatricemature se tape un jeunemere et fille nuema femme adore le spermebaise sur le chantierhistoire de sexe salopehistoire de sexe groupepremiere fois echangistehistoire de sexe avec mamiehistoire erotique travestipucelle sexecaresse sous la tablehistoires matureshistoire de sexe entre freresdepucelage vaginalhistoire de sexe pere et filleforum candaulistesecretaire salopesamia nuecartoon erotiquemanuela nuemasturbation erotiquerecit libertinhistoire erotique violhitoires erotiqueshistoires coquinesaction ou verite pornorecits gaysrecit erotichistoire homme soumisrecits intimeswebcam erotiquesadomaso harddoigtee en publichistoire de sexe en lignecam gratuitesrecit soumiserecit soumissionma femme en gangbanghdsmenuhistoires candaulisteshitoires erotiquesnouvelle erotiquehitoire erotiqueerotiqehistoire de sexe homme soumisbranlette au cinemabranlette au cinemahistoire sex gayhomme soumis a sa femmema meilleure amie me sucehistoire de sexe?trackid=sp-006histoire de salopedepucelage adopremiere experience candaulistetante et neveu baiseelle se fait depucelerma femme suce un poteexhib plombierhistoire de sexe entre mechistoire de sexe couplerecit maturesado maso francaismature devergondeebaise erotiquehistoire de sexe orgieerotiqueeje baise ma vieille voisinehistoire de sexe reelma femme se deshabillesexe plombierhistores erotiqueshistoire de sexe film streamingrecits hard