Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Le diable en elle - 1ère partie

Rentrant plus tôt chez lui, un quadra tranquille voulant se repose se surprend à se retrouver à espionner la fille de sa compagne en plein ébats avec son copain...

Proposée le 18/04/2020 par cielooros

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Exhibition, voyeurisme
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

On a vite fait de se retrouver dans des situations totalement imprévue voir inimaginable, et dont a du mal à s’en sortir…

J’ai 42 ans, je suis bien bâti, entrepreneur, et ai jamais réussi à trouver une relation durable. Depuis quelques mois cependant, je suis dans une sorte d’union libre avec une belle femme, Ronda, de 40 piges, elle aussi a son compte. Nous voyageons beaucoup pour notre travail, et on est pas souvent ensemble chez elle. Oui chez elle, où je crèche, car finalement on a décidé ça il y a quelques semaines, dans sa grande baraque avec piscine, avec sa fille unique de 19 ans, Nina.

Elle, c’est une sale gosse. Elle fout rien de sa vie, elle claque le pognon de sa mère, fait des teufs à la maison tout l’été, et surtout elle est vulgaire et désagréable. Et pourtant, elle m’a entraîné dans une relation diabolique, car oui je crois bien qu’elle a le diable en elle. Je vais vous la décrire : 1 mètre 75, cheveux brun jusqu’au milieu du dos qu’elle porte attachés avec une grande queue de cheval, elle a de grandes jambes, un peu fortes, ce qui se confirme avec des cuisses qui se touchent et un bassin assez large, une poitrine qui a l’air généreuse mais pas trop, un corps aussi un peu fort, mais pas trop, normal en fait.

Un vendredi d’été, j’étais seul pour une semaine, ma compagne ne devant passer que le soir pour repartir le lendemain matin, dans cette grande baraque quasi-vide, avec la petite peste. Elle était avec son mec, un imbécile avec qui elle va bien. Et je suis sorti faire des achats pour quelques heures, lui rappelant avant de partir qu’elle était seule à la maison. Mais finalement, je suis rentré presque de suite car les deux magasins où je voulais chercher des choses étaient fermés.

Je n’ai pas trop fait gaffe en rentrant, mais pied nus dans la grande maison calme, je n’ai pas fait de bruit, et ils ne m’ont pas entendu arriver. Car arrivé devant l’entrée de la véranda, j’ai entendu des petits soupirs de plaisir, étouffés, venant de la pièce. D’habitude, ces deux là sont toujours dans la piscine à se rouler des pelles ou enfermés dans la chambre. Me sachant dehors, ils ont visiblement pris des libertés. J’ai évidemment songé à ce que ces deux là étaient en train de faire. Amusé, me retenant de rire et d’interrompre leur manège, j’allais partir, mais par curiosité tout autant parce que ca m’aurai amusé de les embêter un peu, je passais ma tête rapidement dans l’ouverture. Je m’en doutais pas, mais j’allais rester là un petit moment.

La pièce était dans la pénombre, les volets presque fermés, mais on voyait quand même bien les deux tourtereaux. Et faut dire ! D’abord le rayon de lumière pointais directement sur eux, et puis j’étais à un mètre d’eux, au pied du canapé lit sur lequel ils s’amusaient. Lui était en calecon, sur le dos, allongé, comme me faisant face, et elle, me tournant le dos, assise sur lui, à califourchon.

De suite, j’eu chaud. La demoiselle était presque nue, je voyais son dos sans rien, je voyais sa jupe en jean et son débardeur sur le sol, en fait elle ne portait qu’un string noir qui s’enfonçait au mileu de son large cul et serrait bien ses hanches. Je l’avais déjà vue dans des tenues légères, au bord de la piscine, mais pas autant. Immédiatement, je senti malgré moi mon membre se réveiller.

Les deux s’embrassaient à pleine bouche, et gémissaient de plaisir, alors que l’homme palpait les fesses de sa copine. Celle-ci soulevait parfois le bassin et le frottait contre celui du gars, mimant l’acte, avec une assurance qui me surprenait. Je savais qu’elle était pas sage, mais pas à ce point. Maintenant, avec une petite érection dans le pantalon, j’attendais la suite, je voulais en voir plus. Le gars continuait de palper le derrière de Nina, parfois les cuisses, parfois lui caressant le dos.

J’attendais le moment où j’allais en voir plus ou au contraire où j’allais devoir discrètement m’éclipser. J’entendis alors Nina chuchoter quelque chose, et un instant plus tard, je la voyais reculer, toujours sur la canapé et sur l’homme et je compris ce que la vilaine allait faire. Par son corps elle cachait tout et je ne voyais rien, mais je savais très bien ce qu’elle faisait. Je devinais qu’elle baissait le sous-vêtement du gars, puis elle baissa la tête alors que ce dernier gémissait.

La fille était en train de le sucer ! J’en revenais pas. Son mauvais genre et son comportement de dehors, douteux, se confirmait vraiment. Je la voyais à présent faire de grands gestes de la tête, montant, descendant, sa queue de cheval bien tirée, le gars posant parfois la main dessus. Mon érection redoublait de dureté alors que je voyais la gamine pomper ce nul avec une assurance incroyable, ce n’était clairement pas son premier coup !

Soudain, un téléphone sonna. Mon coeur s’arrêta, mais je réalisai de suite que c’était pas le mien. Je constatais alors que si Nina se foutait de la sonnerie, continuant sa besogne, le gars lui, avait tourné la tête, et cherchait visiblement son téléphone. Nina utilisa cette fois sa bouche pour autre chose et le rappela à l’ordre, mais le gars marmonna un truc, et elle commença visiblement à s’énerver. Alors que le type la repoussait un peu pour s’extraire et choper son tél qui était par terre à portée de bras, elle parla fort en lui disant « mais t’es sérieux là putain ! Tu t’fous de moi ? ». C’était bien son style de langage.

Le nul répondait au téléphone, comme si de rien était. Finalement, je ne m’en plaint pas. Furax, Nina s’assis de côté, au pied du canapé, juste devant moi, sortant presque complètement de la lumière, mais m’en laissant suffisament pour voir clairement son buste à contrejour, enfin… son sein droit, enfin… plus précisément je voyais les contours, à un mètre de mon nez, mamelle moyenne gonflée et au bout pointu, dont j’étais surpris par la fermeté. Je regrettais de ne pas avoir plus de lumière pour le voir « en couleur », de voir son relief, puisque je ne voyais que le contour.

La vision, excitante, fut très brève, puisque Nina, après avoir pesté « où est mon soutif putain ? », enfila directement son débardeur. Je filai de là en douce, et me jetai en vitesse dans le premier fauteuil que je trouvais, à trois mètres de là !
La porte de la véranda s’ouvrit d’un coup et elle apparu. Elle portait sa jupe en jean, s’arrêtant à mi cuisse, et un débardeur rose, s’arrêtant un peu au-dessus de la taille. Le tissu moulait bien la poitrine de la jeune femme, les deux pointes tendant le tissu.

Nina fut s’arrêta net en me voyant. Marquant une longue pause. « Mais t’étais pas sorti ? ». Auquel je répondis de suite «Oui, mais j’suis revenu » d’un air détendu. Son visage se tendit encore plus de colère, car elle devait se douter que j’avais peut-être entendu des choses, et encore plus quand elle vit mon regard sans gêne mater sa poitrine, suivant mon regard attiré vers son buste. Elle grommela alors et parti en marchant vite, pestant « Mais sérieux ! » suivie de son imbécile de copain.

Je rigolais dans mon coin, le chibre encore un peu dur. C’était le moment de faire une petite sieste pour oublier tout ça, étant loin de me douter que c’était la première étape d’une folle semaine.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Mon amant 1ère partie
Ma découverte du candaulisme, 1ère partie, ma femme me trompe
Histoires de famille – 1ere partie - Trois vicieuses et un puceau
Rochefeuille - Chapitre 8 : L’éducation du petit Marquis (1ère partie)
Retrouvailles sensuelles dans un lieu insolite - 1ère partie



histoire cocu contentbelle mere histoire de sexeerotique histoireil se tape sa tantetante coquineexhibition de ma femmehisoire erotiquehistoire de soumiserecit soumissionhistoire de sexe torrenthistoire de sexe hardcoresodomise par surprisehistoire de sexe trasherotique gratuitrecit de baiserecit lesbienrecits de sexetexte erorecit soumissionhistoire erotique violrecits candaulisteshistoire de sexe lesbiennesje baise la copine de ma fillehistoire de sexe jeuxhistoire sexe adohistoire de sexe intimehistoire erotique tabouhistoire erotique gratuithistoire de feminisation forceehistoire sexe amateurhistoire de sexe inconnuhistoire de sexe vieux avec jeunedepucelage adohistoire de sexe reellehistoire de sexe trainhistoires de cocuhistoire herotiquehistoire de sexe avec mon beau perehistoire de sexe mhistoire de sexe torrenthistoire de sexe mari cocurecit lesbienrecits xhistoire de de sexehistoire de sexe meilleure amiemenu histoire de sexehistoire de sexe cousinsexe en camping carxstory histoire de sexehistoires smhistoire de sexe belle fillehistoire de sexe hommefemme doigte hommecandaulisme interracialhistoire de sexe bdsmrecit ero doctihistoire de sexe avec ma merepremiere experience candaulistecaresse dans le bushistoire de sexe etudiantexhib au travailje suce mon perehistoire de sexe meilleure amiehistoire erotique illustreexhibition sans culottehistoire sexe maturebaise sortie de boitehistoire erotique lesbiennehistoires erotiqueexib magasinil fait enculer sa femmerecits gayrecits sexyhistoire de sexe avec belle soeurhistoires de candaulismerecit hdshistoire de sexe en vacanceshistoire de sexe arabehistoire sexe mere filsbelle mere baise son gendrerecit erotique lesbienhistoire de sexe unionecrits erotiqueshistoire de sexe en vacancesrecit erotique violhistoire de sexhistoire de sexe illustree