Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Campus : L'éducation d'une vierge

Campus, première partie consacrée à l'histoire de Maya, étudiante en médecine de 18ans, encore vierge, qui déménage dans une cité universitaire. Elle fait la connaissance de son voisin et va tomber sous le charme de sa langue experte...

Proposée le 16/04/2020 par Blueberry89

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Première fois
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Roman

Maya venait d'avoir dix-huit ans. Fini le lycée, place à l'université ! La vie d'étudiante lui tendait les bras.
Elle venait d'emménager en cité universitaire dans un tout petit 9m².

La résidence était vieille et les murs, décrépis. La chambre était étroite, tout en longueur, meublée seulement d'un lit, un bureau, une chaise et un placard intégré. Les toilettes et les douches étaient sur le palier, seulement quatre douches par étage. Et tout était mixte, évidemment. A chaque étage, une cuisine délabrée sans un seul frigo, seulement quelques plaques électriques plus ou moins fonctionnelles.

Le bâtiment vétuste, niché au cœur du campus avait quatre jumeaux, immeubles identiques en tout points. Tout était prévu de sorte que les étudiants avaient tout sur place: restaurant universitaire, bibliothèque, stade et gymnase, et même une petite épicerie. Les différentes facultés entouraient ce campus et Maya fut ravie de voir que sa fac de médecine était seulement à dix minutes à pied.
Maya était une jeune femme intelligente. Elle comptait sur sa volonté de fer, son ambition naturelle et ses capacités innées pour réussir son année. Clairement, elle n'était pas là pour s'amuser.

Ses amies, Jessica et Amandine, quant à elle, avaient déjà fait une liste de tous les endroits branchés qu'elles aimeraient visiter. A son plus grand désespoir. Elle allait encore passer pour la Rabat joie de service. Déjà qu'elle était un peu le mouton noir du groupe, étant la seule fille encore vierge.
Maya découvrait avec plaisir les joies de la vie d'étudiante. Avant même d'avoir fini de s'installer, elle avait rencontré presque tous ses voisins : Leila et Samuel, le couple hippie très sympathique qui occupait les chambres de gauches, l'une en face de l'autre; Justin un jeune geeks boutonneux plutot timide, lui, occupait celle à sa droite.
Seule la chambre face à elle restait close et silencieuse. Personne n'y entrait, personne n'en sortait. Et ça attisait sa curiosité.

Au bout d'une semaine, elle n'avait pas réussi à croiser la route de son voisin. Elle savait seulement qu'il s'appelait Benjamin. Elle l'avait lu sur sa boîte aux lettres.
Hormis, ce détail qui la turlupinait, Maya s'était bien accommodée à sa nouvelle vie, jonglant entre les cours et les révisions, ne s'accordant que peu de répit.
Son répit, c'était les livres qu'elle lisait, seule dans son lit. De la littérature érotique. Elle qui ne connaissait pas encore les plaisirs de la chair, se contentait de les imaginer, et chaque fois, elle en finissait trempée d'excitation, les nerfs à vif, la vulve gonflée de désir. Alors elle s'adonnait aux plaisirs solitaires, ses moments précieux qui la rendait femme.
Elle voulait découvrir le sexe et tous ses secrets, mais pour ça, il lui fallait trouver la bonne personne. Elle avait refusé plusieurs fois de donner sa virginité à son ex petit ami Loïc, ce dernier avait fini par la tromper, ce qui n'avait fait que la conforter dans son choix. Ce n'était pas qu'il n'était pas beau, au contraire, Loïc faisait partie des plus beaux partis de son lycée. Il ne l'excitait pas c'est tout. Ses baisers, ses caresses, ses tentatives...tout la laissait de glace. Elle voulait ressentir les frissons dont parlaient ses livres. Lassée d'attendre, elle avait fini par abandonner l'idée.
Vendredi soir, Maya venait de terminer un passage hot de son livre et était toute retournée. Il l'avait tellement excitée, qu'elle décida d'aller prendre une douche. Elle se déshabilla et s'enroula dans une serviette, puis alla jusqu'aux sanitaires, son gel douche en main.

Elle songeait encore aux lignes qu'elle venait de lire, la tête ailleurs, quand elle entra en collision avec un corps massif. Elle s'écrasa contre le torse nu de l'homme qui était encore humide de la douche qu'il venait de prendre.
Bien vite, elle se recula, laissant tomber son gel douche quand elle croisa enfin le regard sombre de celui qu'elle venait de percuter. Il était grand, environ 1m90, avec des abdominaux dignes des magazines, des cheveux bruns coupés courts et des yeux marrons où brillait une lueur lubrique.
Il ne dit rien, se contenta de la comtempler , la déshabillant du regard. Il remarqua tout de suite ses pupilles dilatées, ses joues rouges, sa respiration erratique...cette fille allait s'amuser dans sa douche, il en était persuadé.
- Excuse moi, dit elle, gênée, en se baissant pour ramasser son gel douche, je ne regardais où j'allais.
Elle ne se rendit pas compte tout de suite de son erreur.
A genoux devant lui, elle se figea, envahie par des pensées lubriques. Et apparemment, lui aussi. La serviette qui entourait sa taille dévoilait une généreuse érection.
Maya n'avait jamais pratiqué aucun attouchement avant. Elle n'avait même jamais vu de vrai bite. Alors qu'est-ce qui expliquait sa furieuse envie de tirer sur cette serviette et de s'emparer de ce qui s'y cache?
Troublée, elle finit par se relever, incapable de le regarder dans les yeux.
- Je m'appelle Benjamin, dit il avec un sourire en coin
- Moi c'est Maya, je suis dans la chambre en face de la tienne.
- Intéressant...
Ce simple mot déclencha un frisson le long de son corps.
- Et bien, bienvenue chère voisine. Au plaisir de discuter une prochaine fois, dans une tenue plus ...convenable, dit il en s'éclipsant avec un clin d'œil
Maya en était toute retournée. Plus besoin de son livre, elle avait trouvé son nouveau fantasme. Son charmant voisin, au regard si intense.
Il s'écoula environ deux semaines avant qu'elle ne recroise la route de Benjamin. Maya discutait devant le bâtiment avec Jessica et Amandine.
- Franchement Joris est un super coup les filles, s'enthousiasmait Jessica, vous devriez essayer..
- Je suis en couple je te rappelle, fit remarquer Amandine
- Je parlais surtout pour mademoiselle la vierge effarouchée, rit Jessica
- Ce n'est pas parce que je suis à la fac, qu'il faut a tout prix que je me débarrasse de mon pucelage ! S'emporta Maya
C'est précisément ce moment que choisit Benjamin pour venir la saluer
- Salut voisine! Tu montais?
- Euh oui, s'empressa t elle de dire, je vous laisse les filles, à demain.
Ils entrèrent alors dans le bâtiment et gravirent les marches en discutant.
- Je me disais, ça te dirait qu'on mange ensemble ce soir? On se cuisine des pâtes et on fait connaissance tranquillement. Je sais pas si tu as essayé de cuisiner ici, c'est juste l'enfer.
- Oh oui, m'en parle pas, quarante cinq minutes pour faire bouillir de l'eau...
C'est ainsi qu'ils se retrouvèrent tous deux dans la petite cuisine commune à mettre à bouillir une casserole d'eau, tout en discutant de tout et de rien. Benjamin était drôle et particulièrement charmant, mais dans ses yeux brûlait une flamme de desir qui la rendait fébrile.
Quand il s'approcha d'elle, elle recula jusqu'à sentir le plan de travail buter dans ses fesses. Acculée, elle dut se résoudre, elle ne pouvait rien faire pour se dégager et n'en éprouvait pas la moindre envie.
Benjamin colla son corps à celui de la jeune vierge, dévoilant l'ampleur de son désir. Il porta une main à son cou qu'il caressa puis vint frôler de ses lèvres le chemin parcourut par ses doigts. Sa bouche continua de son cou à sa mâchoire, déclenchant en elle de puissants frissons. Il approcha de sa bouche sans jamais la toucher, jouant avec ses nerfs.
Ce fut elle qui craqua et elle l'embrassa avec une telle ferveur qu'elle s'étonna elle-même . Leurs baisers s'intensifièrent. Benjamin passait ses mains le long de ses flancs, remontant son tee shirt pour découvrir le joli soutien-gorge vert émeraude. Ne pouvant résister à l'appel d'une si belle poitrine, un bon 90C, il mit fin à leur baiser pour s'emparer avec délice de ses tétons dressés. Elle gémit de plaisir, oubliant l'endroit où elle était. Elle ne pensait qu'à lui, à ce qu'il lui faisait.
Soudain, une inquiétude lui vint, elle s'empressa de le prévenir.
- Benjamin, je suis encore vierge, on ne peut pas aller plus loin.
- Ne t'inquiètes pas, on ne fait que s'amuser. Tu as déjà goûté aux plaisirs des préliminaires ?
- Non, je n'ai jamais rien fais.
- Dans ce cas, je vais te montrer ça tout de suite.
Il aggripa par la taille et la hissa sur le plan de travail, tout au bord. Il vint d'abord frotter son entrejambe contre sa chatte, adoptant les mêmes mouvements de va et vient que s'il la baisait. Le frottement de son membre tendu avait tout humidifié la jeune pucelle qui gémissait sans se cacher.
Enfin, il s'agenouilla, remonta sa robe et déposa des petits baisers entre ses cuisses, remontant doucement, tout doucement jusqu'à son intimité. Il souffla légèrement sur sa vulve trempée, déclenchant un spasme de plaisir. Sa langue s'amusa à contourner son clitoris, passant délicatement entre les lèvres mais s'arrêtant toujours à la limite. Il allait la rendre folle. Elle fermait les yeux, inconsciente de tout ce qui l'entourait. Elle ne pouvait imaginer un plaisir plus intense que celui là. Il utilisa alors un doigt pour entrer dans sa grotte humide, tout en continuant de la lécher. Doucement il insinua son doigt, jusqu'à l'entrer entièrement, pour le ressortir et commencer un doux va et vient. Maya ne se maîtrisait plus, elle haletait, et quand enfin sa langue trouva son clitoris, quelque chose s'empara d'elle. Comme une puissante montée de bonheur, aussi bien physiquement que mentalement. Son corps se contracta sous l'assaut de cet homme qui a présent suçait son clitoris en la doigtant plus vite et l'orgasme la submergea.
Benjamin se releva, satisfait de lui et lui sourit.
- Alors, tu as apprécié ?
- C'était..wahou! Fantastique ! Merci, mais je...
- Ne t'inquiète pas, je ne te demande rien en échange.
Soulagée, Maya descendit de la table et remit sa robe en place. Une idée lui vint.
- J'imagine que tu en connais un rayon sur le sexe et tout ça..
- Oui, c'est ma langue experte qui t'a fait deviner? Plaisanta t il
- Je voudrais que tu m'apprennes. Le sexe, tout ça...
- Il va falloir que tu sois plus claire si tu veux que je t'aide
- Je veux que tu m'apprennes à baiser, à branler, à sucer...enfin que tu me montres quoi.
-D'accord. Dit il en la prenant par la main, Pour ta première leçon, nous allons aller dans ta chambre.
- Ma première leçon ? Demanda t elle avec appréhension
- La branlette.
Il l'amena dans la chambre et s'installa sur le lit. Elle s'agenouilla devant lui, observant cet homme se déshabiller et dévoiler enfin la taille de son engin. Et quelle taille! Elle en resta bouche bée tant il était impressionnant. Un sexe tendu, d'environ 22cm de longueur et particulièrement épais, pointait vers elle.
- Prend la dans ta main, lui dit il doucement
Elle s'exécuta. Elle savait ce qu'elle devait faire, elle l'avait lu dans les livres. Sauf que maintenant c'était la réalité. Ce qu'elle tenait dans la main était une véritable bite, chaude et douce, plus simplement un songe.
Elle enserra de son poing le membre de Benjamin puis le fit coulisser lentement, de bas en haut, avec un rythme lent. Il appréciait le traitement qu'elle lui infligeait, en témoignent les soupirs qu'il laissait échapper.
Une perle de liquide se forma au bout de son méat et Maya, comme hypnotisée, approcha son visage, prise par l'envie irrépressible de le goûter. D'un coup de langue, elle la savoura , puis décida qu'elle en voulait plus et se mit à lécher son gland avec volupté. Elle fit courir sa langue le long de sa hampe, insistant un peu sur le frein, puis recouvrit de salive sa queue aux veines gonflées.
Benjamin n'en crut pas ses yeux quand il sentit les lèvres de Maya se refermer autour de son gland. Il crut qu'il allait jouir directement. Il dut se contrôler car arriva le moment où elle aspira sa queue, maintenant entièrement dans sa bouche. Elle prit grand soin de continuer à creuser les joues pendant qu'elle entamait son mouvement de va et vient. Elle le suçait avec tellement d'application, qu'il eut du mal de croire que c'était sa première pipe.
Mût par un désir sauvage, oubliant sa raison, Benjamin posa sa main sur la tête de Maya et lui imposa une cadence plus élevée, un rythme plus rapide et surtout une profonde pénétration de sa gorge. Si bien qu'il ejacula sans prévenir, elle fût obligée d'avaler les puissantes giclées qui se déversèrent dans sa gorge.
Maya fut surprise mais cela l'excita plus que ça ne l'offensa. Le goût de son sperme était agréable et elle avait particulièrement aimé le moment où il avait pris les choses en main. Sa culotte était de nouveau trempée. Elle regarda la verge de Benjamin qui ne ramollissait pas avec envie. Elle fit tomber sa robe, dévoilant sa taille gracile et sa poitrine généreuse.
- Et bien, on peut dire que tu apprends très vite toi, dit il en la couchant sur le lit une fois nue
- J'ai un bon professeur.
- Tu veux ta troisième leçon tout de suite?
- Et la deuxième ?
- Hmmm crois moi, tu maîtrises très bien la deuxième.
- J'ai envie de toi.
Il n'en fallut pas plus à Benjamin pour se mettre en position et placer son gland à l'entrée de sa chatte encore vierge. Il l'embrassa langoureusement tandis qu'il s'enfonçait doucement dans son vagin étroit. Elle essayait de retenir ses cris de douleur, tant le membre qui se frayait un chemin en elle était énorme. Il fut enfin entièrement en elle et resta immobile le temps pour elle de s'en remettre.
Puis il ressortit son sexe, pour revenir aussi vite, plus fort cette fois. Et il continua, adoptant un rythme effréné. Elle gémissait, de plaisir cette fois. Elle se sentait pleine, remplie, comblée, débordante de bonheur... Plus il y allait fort, plus elle aimait ça et entre deux baisers elle lui chuchotait des "plus fort" qui le rendirent complètement fou. Il se mit alors à la pilonner avec force, oubliant qu'elle était encore vierge il y a peu de temps. Cette fille le rendait dingue, il ne se contrôlait plus. Elle réveillait l'animal en lui et il avait fait la même chose avec elle.
Elle atteint l'orgasme le plus puissant qu'elle ait connu quand Benjamin posa un doigt sur son clitoris tout en l'empalant profondément. Il se retira et sa jouissance s'etala sur les seins et le ventre de Maya qui essayait encore de reprendre son souffle...
Ils s'allongèrent dans les bras l'un de l'autre, épuisés, puis s'endormirent.
Maya fut réveillée par une drôle de sensation. Benjamin avait une main posée sur son sein et jouait avec son téton, tout en frottant son érection contre ses fesses. Il avait réussit à faire glisser son sexe dans le sillon de ses fesses et il se branlait doucement. Quand il vit qu'elle était réveillée, il la mit à quatre pattes.sur le lit et aggripa ses hanches. Il se baissa alors pour lui prodiguer un délicieux cunnilingus, dérapant légèrement sur son anus, ce qui la fit se cambrer encore plus.
N'y tenant plus, il se présenta à l'entrée de sa chatte humide et d'une poussée, il prit possession d'elle. Il y allait doucement au début, mais elle réclama
- Plus fort , je t'en prie vas y! Prends moi! Baise moi! Plus fort!
Il accéléra, donnant de violents coups de reins, investissant profondément sa chatte comme elle le désirait. Elle criait, soupirait, gémissait...avide de ce membre qui la prenait sauvagement.
Son orgasme fût déclenché par une douce intrusion. Benjamin avait enfoncé son pouce dans son anus et il le sentait se contracter sous l'effet de l'orgasme qui la submergeait.
Il sortit sa bite pour voir son foutre s'étaler sur ses fesses et dans son sillon, dégoulinant le long de sa chatte.
- Bordel, j'ai jamais ressenti ça, on aurait dit un animal, constata Benjamin, tu me rends fou.
- Et toi tu me rends folle de plaisir...on s'est bien trouvé je pense.
Ils s'endormirent à nouveau, comblés.
Le lendemain matin, quand Benjamin proposa une douche à Maya, elle ne put refuser, anticipant avec plaisir de se retrouver nue contre ce corps si plaisant. Elle se retrouva les mains sur le mur, dos à la porte, les jambes écartées, l'eau ruisselant le long de son dos. Benjamin dévorait sa chatte avec gourmandise, alternant les coups de langues et les soucions. Il remonta sa langue jusqu'à son anus et entreprit de bien le préparer. Elle n'opposa aucune résistance, se cambrant encore plus sous ses caresses.
Quand il se releva pour se placer derrière elle, elle eut un frisson d'angoisse. Il allait la sodomiser. Elle allait certainement avoir mal. Mais elle le voulait. Elle adorait quand sa langue jouait avec son petit trou, alors elle mourrait d'envie de sentir sa queue en elle.
Il poussa doucement, faisant pénétrer d'abord le gland avant de marquer une pause. Elle se crispa sous la douleur. Puis doucement elle s'évanouit peu à peu. A ce moment là, il s'enfonça profondément en elle, poussé par le besoin de sentir sa chair l'enserrer.
Son cul était encore plus serré que sa chatte , c'était une torture. Il ne put s'agiter dans son cul bien longtemps mais il en profita au maximum, la défonçant littéralement, faisant claquer ses couilles contre sa chatte ruisselante. Il dit la bâillonner avec sa main tant elle criait, mais il sentait qu'elle adorait ça. Elle jouissait encore pendant qu'il se vidait dans son étroite fourreau, la remplissant de sa semence épaisse.
- Quatrième leçon apprise...
- J'ai vraiment adoré cette leçon professeur, dit elle avec un grand sourire.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Campus : Aventure en forêt
Le jour où j'ai dépucelé une vierge avec ma meilleure amie (2)
Le jour où j'ai dépucelé une vierge avec ma meilleure amie (1)
L’Éducation par l’Exemple !
L'éducation d'une soumise (3)



histoire de sexe hamstermaman suce ma bitehistoire de sexe hypnosehistoire de sexe en voiturehistoire hard de sexehistoire reelle de sexerevebebe recit recentune histoire de sexe gayhistoire de sexe baby sitterhistoire de sexe pornostreap pockerles seins de ma prof d'anglaisgay recitphoto erotique.orghistoire de sexe etudianthistoire de sexe hard violhistoire de sexe entre adoshistoire de sexe avec une vieillepremiere experience candaulistehistoire de sexe gynecohistoire abdlhistoire.de.sexehistoire de sexe xxx.comrecit de baisehds histoireshistoire de sexe entre mecrecit depucelageblog de sexe histoireplage coquinerecit eroticmere fille nueshistoire erotique belle soeurhistoire de sexe frhistoire candaulismehistoire erotique gratuiteil baise une bonne soeurgyneco baisehistoire de sexe violhistoire coquinerevebebe histoireshistoire/de/sexehistoires de salopeshistoire de sexe pornohistoires-intimescandaulisme .comhistoire sexe cocuma femme se deshabillerecit gay sexbaise au couventhistoire de sexe a la plagerecit femme soumisecocu candaulistehistoire de sexe meilleure amiecoquine plagehistoire de sexe tantebourgeoise nymphohistoire gay gratuitphoto erotiqhistoire de grosse bitehistoire erotique unionhistoire de sexe transexuellehistoire de sexe frerehistoire fetichiste des piedsrecits erohistoire de sexe torrenthistoire de sexe docteurhistoire de sexe hermaphroditehistoire de sexe a lirerecits hardlivre erotique gratuitcoulybacarecit coquinx-erotiquehds histhistoire de sexe avec voisinerecit erotiquehistoire erotiqhistorie de sexerecit sexhistoire de sexe perverssexe plombierhistoire transexuellehistoire de sexe pere et fillehistoire/de/sexecandaulisme hardexhibition de ma femmehistoire de sexe campingsexe histoiresexe erotiquehistoire de sexe femme soumiseunion recit erotiquehistoire sexe soeur