Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Accroc aux grosses bites de blacks (2)

Mes amants de l’hôtel ne sont plus là, je dois trouver une solution les petites bites ne me régales plus

Proposée le 16/06/2015 par jeanmi

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: pratiques sexuelles
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Histoire vraie

Maintenant j’ai 58ans, Alain est revenu à Toulouse, il est à la retraite, divorcé depuis 2ans, sa femme l’a surpris avec un homme, il me reçoit quand je suis libre et on fait l’amour comme avant, il m’a présenté un ami bi jacques, on fait une bonne équipe, Alain lui aussi a gouté au bonheur de ce faire enculer, on s’amuse bien tous les trois, bien qu’ils soit bien membrés ils n’ont pas des bites de la taille de mes amants blacks, j’ai essayé de retrouver Omar et Hector sans résultats, je contact tous les blacks que je trouve sur les sites spécialisés mais pour l’instant je n’ai pas vraiment trouvé de remplacent à mes deux amants, j’ai eu l’occasion de me faire enculer par certains avec de très grosses bites, mais jamais de relations suivies, cet aprèm j’ai un rencart avec un black de 37ans qui aurait une très grosse bite, il cherche une relation stable avec un sénior, je verrais bien, j’ai son adresse et je dois le retrouver vers 15h, 14h45 j’arrive à l’adresse indiquée, une belle maison dans un quartier chic, je pense m’être trompé mais un beau black m’interpelle, vous êtes Jean ? oui c’est moi, il m’invite à entrer chez lui, je suis impressionné par son élégance, une fois à l’intérieur il me dit d’emblée, vous me plaisait beaucoup, je cherche un sénior, si vous n’avez rien contre un black fortement membré, et que vous aussi cherchez une relation stable nous pouvons faire un essai, et si de part et d’autre nous nous convenons je vous propose de vous recevoir régulièrement ici, je lui donne mon accord, il me propose de passer dans la chambre, on se déshabilles, et le renflement que j’avais aperçu sous son pantalon n’était pas une illusion, un chibre comme je n’en avais encore jamais vu, plus grosse que celle d’Hector il me dit que si son sexe était trop gros pour moi il ne m’en tiendrait pas rigueur si je refusais qu’il me sodomise, je lui dis que tant que je n’ai pas essayé je ne peux pas savoir si mon cul accepterait un si gros pieux, devant ce bel homme musclé je ne voulais qu’une chose c’était de me faire enculer par lui, même si je devais souffrir, on s’est allongés sur le lit et il s’est occupé de moi comme d’une femme, il a caressé tout mon corps, m’a embrassé, m’a sucé les tétons, après de longs préliminaires il m’a retourné, je me suis mis à quatre pattes et il m’a léché l’anus en y pénétrant sa langue, personne ne s’était occupé de mon cul et de mon corps de tel façon, il m’a présenté son énorme chibre que j’ai eu du mal prendre dans la bouche, je l’ai léchée ainsi que ses grosses couilles, je l’ai gobé et je lui ai pratiqué une fellation, il a éjaculé en disant des mots que je ne comprenais pas, j’ai avalé son sperme et sans attendre il a entrepris de me préparer le cul avec beaucoup de gel, d’abord avec un puis deux et enfin trois doigts qui ont pris possession de mon trou déjà dilaté par le plaisir à venir, il a présenté son gros gland contre mon anus et il a poussé doucement mais surement pour me pénétrer, j’étais tellement excité que je l’aidais dans sa progression en me reculant de plus en plus j’avais mal, des larmes coulaient sur mon visage mais je voulais qu’il enfonce cet énorme engin dans mon cul ouvert et très réceptif, une fois sa bite au fond de moi, il s’est arrêté un court instant, et il m’a enculé, gentiment au début puis il a accentué ses va et viens jusqu’à me démonter littéralement, je me retenais de crier tellement la douleur était dense mais au bout d’un moment je ne ressentais que du plaisir et du bonheur, je crois avoir jouis du cul pour la première fois de ma vie, il a jouis, il est resté en moi, il me caressait la poitrine et le sexe, quand il s’est retiré je me suis rendu compte qu’il y avait une importante quantité de sperme dans la capote, je l’ai sucé pour le nettoyer, il m’a caressé s’est excusé de m’avoir fait mal et de m’avoir fait pleurer, je lui dis que j’avais souffert mais que je serais heureux s’il voulait de moi, sa réponse fut bien sûr que oui, depuis bientôt 2ans je le rejoint régulièrement chez lui, il me fait l’amour toujours avec la même douceur dans les préliminaires et la même fougue pour la sodomie, plus question de mettre systématiquement du gel, juste un peu de salive, mon cul s’est adapté à ce superbe engin qui fait mon bonheur et me donne tant de plaisir « cette superbe bite noire ». Honoré a été muté en Provence me laissant désappointé, j’ai recommencé à voir Alain et Jacques, à présent ils vivent ensembles, malgré leurs beaux calibres ce n’est pas comparable avec mes amants blacks, à ma grande surprise Honoré me tel et me demande si je suis intéressé pour faire la connaissance d’un ami à lui qui va bientôt arriver à Toulouse et qui va loger à son ancienne adresse puisque c’est la propriété de son employeur, avant de lui répondre je lui dis qu’il me manque et que je pense énormément à lui, il me dit que pour lui c’est pareil, il m’explique que son collègue qui a 50ans il est comme lui très demandeur de sexe avec des gays matures, je lui dis que je verrais au moment voulu, je pense à Alain et Jacques et je lui demande si je peux proposer à son ami de les rencontrer aussi, il pense que je devrais lui en parler quand il sera sur place, on se quitte après pleins de mots tendres, je passe chez Alain, ils sont là tous les deux, je leur demandes s’ils serait d’accord pour se faire enculer par un black très bien monté, Jacques me demande de lui dire quand, Alain est plus réservé, mais ne dit pas non, je leur précise que je ne connais pas le gars et qu’il fallait que je lui propose avant, ils sont d’accord, j’ai de suite vu que Jacques bandait, je me suis approché de lui, j’ai défait son pantalon, comme d’habitude il n’avait pas de slip, j’ai caressé sa belle queue, je me suis accroupi et je l’ai sucé, Alain m’a baissé le pantalon et mon slip et m’a bouffé le cul en le mouillant abondement, sa langue épaisse faisait des aller-retour à l’intérieur, il m’a embroché jusqu’à la garde et m’a enculé à grands coups de rein, j’ai senti que jacques allait jouir, j’ai ralenti m’a fellation, Alain a commencé à se crisper, j’ai de suite accéléré mes aller-retour sur la bite de jacques, ils ont jouis pratiquement en même temps, j’ai avalé le sperme que j’avais en bouche et Alain m’a fait boire son foutre qui était dans la capote, j’ai baisé jacques, lui ne voulait pas de capote aussi je lui ai remplis le cul, je suis rentré chez moi tout pensif, ai-je bien fait de parler du black ? On verra bien. Quelques jours plus tard Honoré me fait savoir qu’Éloi est arrivé à Toulouse, qu’il est installé, il me donne un N° de portable, j’attends 2 jours et je lui tel, une voie grave avec un fort accent africain me répond, il me dit qu’il attendait mon appel, il voudrait bien faire ma connaissance, Honoré lui a dit beaucoup de bien de moi, il me propose de venir l’après-midi même, je lui donne mon accord, après mangé je fais ma toilette, un lavement, et me voilà parti, j’arrive devant cette maison où je me suis tant fait baiser, je sonne, Éloi viens m’ouvrir, m’offre un café, nous sommes assis l’un en face de l’’autre, on se présente, on parle de tout et de rien, il m’observe, mes yeux se portent vers sa braguette, j’y voie une protubérance assez importante, il me demande si je veux que l’on fasse l’amour, bien sûr, il me convie à passer dans la chambre, je passe en premier et il en profite pour me caresser les fesses, pas du tout le même style qu’Honoré, on se dessapes, il me pousse doucement vers ce grand lit où j’ai eu tant de plaisir, il se met à genoux et me présente une jolie bite, moins épaisse que celle d’honoré mais aussi longue, je ne peux m’empêcher de faire des comparaisons, je le prend en main et je la caresse, la branle, et je la suce sur toute sa longueur sans oublier de gober ses couilles au passage, il frémit a chaque passage de ma langue sur son gland circoncis, je la gobe d’un coup, je reste quelques secondes avec cette queue au fond de ma gorge sans bouger, il appui sur ma tête et là je lui pratique une fellation dont j’ai le secret, il s’est mis à me pilonner la bouche, j’ai bien senti qu’il allait jouir, il s’est vidé dans ma bouche, j’avale ou pas ? Tant pis c’est décidé j’avale après avoir dégusté ce sperme onctueux, abondant, et de bon gout, il ressort sa bite et je la lui nettoie à grands coups de langue en ramassant au passage ce qui lui restait de foutre, il me complimente sur mon application et façon de faire, il me dit que lui avait besoin d’un petit moment avant de recommencer, il me fait mettre à genoux, se positionne derrière moi et me caresse la raie avec ses gros doigts en insistant sur mon trou qui commence à se détendre, il mouille ses doigts et me pénètre avec deux directement, il me crache dans le trou pour le lubrifier, dans le miroir de l’armoire je vois qu’il se branle, je vais enfin me re faire enculer par une bite de black, il se rapproche de moi et je sens son gland contre mon œillet, il me demande de me l’enfoncer moi-même, je m’exécute avec plaisir, quand elle est presque entièrement en moi il finit de me la rentrer d’un coup sec, je pousse un petit cri vite étouffé, je sens ses couilles contre mes fesses, il commence à m’enculer, au début doucement puis de plus en plus vite et surtout plus fort, il l’a sort entièrement et aussitôt d’un seul coup il l’enfonce à nouveau, je sens un plaisir énorme qui m’inonde, il se ressort, me positionne sur le dos, un coussin sous les fesses, mes jambes sur ses épaules, il me prends à nouveau et me pilonne le cul, je sens monté en moi un orgasme magistrale, pas une seule fois depuis le début je ne me suis pas touché la queue, elle est raide et je sens que je vais jouir, mais c’est lui qui éjacule avec de longs jets de foutre, j’espère que la capote va tenir, j’enlève mes jambes de ses épaules et j’enserre sa taille pour que ce merveilleux chibre ne s’échappe, à mon tour je joui, j’ai du foutre plein le ventre et la poitrine, il le ramasse avec ses doigts et me le fait avaler, il a un regard rieur, il me dit qu’il ne remercierait jamais assez Honoré de m’avoir présenté à lui, je lui dit que malheureusement je ne suis plus aussi disponible qu’avant, il fait la moue, j’en profite pour lui parler de Jacques et d’Alain qui eux sont dispos même la nuit, je lui dit qu’à chaque fois que je pourrais je viendrais le voir car il m’avait comblé, il me sourit, je sens son sexe recommencer à grossir, je desserre mon étreinte pour qu’il puisse remplacer sa capote, il me reprends à grands coups de butoir, après dix bonnes minutes il jouis, il commençait à se faire tard, passage par la douche, c’est lui qui m’a lavé, ce type est un phénomène il bande encore, je le branle, le suce et il me remet une couche sans capote, je ne suis pas pour, quand il sent la sève monter il se sort et me met la queue dans la bouche pour que j’avale son suc, je m’habille l’embrasse sur la joue et je m’en vais, je passe vite fait chez Alain, ils sont là tous les deux, je leur raconte mon aprèm, je leur dit que j’ai parlé d’eux, les yeux de jacques se sont agrandit, il est devenu tout excité, il m’a demandé la taille de la bite d’Éloi, il a dit elle a l’air d’être drôlement grosse mais si toi tu la prends je la prendrais aussi, Alain lui était plus mesuré, je lui dit que ce n’était pas une obligation et que la première fois je lui ferait le passage, je repart les laissant réfléchir, le lendemain Alain me contacte, ils sont d’accord, je vais donc en reparler à Éloi, un coup de fil et le rencard est pris chez Alain, je récupère mon beau black et direction notre nouveau espace de jeu, on arrives je fais les présentations, Éloi me fait signe que ça lui conviens, Jacques est tout émoustillé en voyant la bosse du pantalon de celui qui allait devenir notre amant, on décide de commencer, on se dessape, Jacques s’empare de suite de ce gros pieux et le suce avec application, moi je suce Alain je sais qu’il va jouir rapidement, trois minutes à peine et j’ai la bouche plein de foutre, il me suce à son tour, on voit la salive couler de la bouche bien remplie de Jacques, il se régale, Alain veut m’enculer on va dans la chambre, il m’encule avec vigueur, les deux autres nous rejoignent, Éloi bouffe le cul de Jacques et le sodomise, ce dernier couine comme une femelle, Alain a éjaculé j’en ai plein le cul, Éloi a fini avec Jacques, j’encule Alain pour faire le passage, j’invite Éloi à prendre ma place, quand il prend possession du cul d’Alain ce dernier pousse un cri de douleur, Éloi veut se retirer mais Alain le supplie de continuer, Éloi le ramone de plus en plus fort, j’encule Jacques mais son cul est resté tellement ouvert que ma bite se perd dans son cul, il me rend la pareil, après un temps de repos, nous en avions bien besoin, Jacques encule Alain et Éloi m’encule enfin je ressent une jouissance m’envahir, Éloi me bucheronne comme une bête, à chaque coup de bite j’avance de vingt centimètres, il n’a pas mis de capote et je sens de longs jets de sperme envahir ma cavité anale, je me régale, je joui avec force, Éloi s’écroule sur mon dos, il est HS, Jacques veut m’enculer mais je n’en ai plus ma force, il insiste aussi je me laisse faire, je ne sens presque pas sa queue, il jouit et il est heureux, tout le monde à la douche, moi je vais direct sur le bidet, je me nettoies l’intérieur avec la douchette, au début il sort du liquide avec beaucoup de traces blanches mais au bout de quatre lavages l’eau ressort limpide, on se congratule, se rhabillent, je ramène Éloi chez lui, pendant le trajet il me remercie de lui avoir fait connaitre mes amis, il sait qu’il retournera les voir quelques fois pour y passer la nuit, moi je suis toujours le bienvenu en journée puisque je ne suis jamais libre le soir, pour me remercier il m’a enculé une dernière fois pour ce jour, je suis rentré chez moi le cul démonté mais très heureux, pendant plusieurs moi j’ai profité de sa belle bite chez lui et quelques fois avec Alain et Jacques, je sais que cela ne va pas durer car il va lui aussi être muté ailleurs, il bosse pour une boite d’import où les employés sont souvent mutés ils sont en majorité des blacks, moi je profite au maximum du moment présent et de cette bite magnifique et surtout très endurante, qui sait le prochain sera peut-être lui aussi black et amateur de gays, si c’est le cas il y aura surement une suite à mes récits.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Capelanus
C'est bon une belle bite dane le cul. Après la lecture du texte j'ai tellement envie. .. Note 10. Merci
Posté le 11/08/2018


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Accroc aux grosses bites de blacks
Accroc aux grosses bites de blacks (épilogue)


Online porn video at mobile phone


histoire de sexe cousinebaise entre amiehistoire de sexe au lyceehistoire de sexe a la piscinehistoire de sexe bureauenculer par sa femmeil offre sa femme a des inconnushistoire de sexe romantiquehistoire sexe aire de reposphotos erotiques orgbaise au couventsites erotiquesbaise avec un inconnuhistoire de sexe avec sa soeurcoulybacapartouze entre amidoctoresse lesbiennehistoires erotiques incestehistoire de sexe sauvagerecits intimeshistoire de sexe colocataireelle baise son gendrehistoire de sexe(s)histoire sexe gratuitma femme en gang banghistoire erotique et de sexegage erotiquehistoire de sexe pornohistoire de sexe veuvehistoire de sexe au collegeerotique sexhistoire de baisereciterotiquebaise entre voisinma femme suce un inconnurecit erotiques incestehistoire erotique belle soeurunion histoire de sexedepucelage vaginaltransexuelle activema femme se deshabillestrip tease erotiquerecits erotiqueshistoire de sexe xxx.comhistoire de sexe cocuhistoire-erotiqueil baise une bonne soeurstory erotiquehistoire de sexzhistoire de sexe sous la douchehistoire libertineil encule sa niecehistoire de sex gayhistores erotiquessite:histoires-de-sexe.net histoire de sexesexe erotiquema femme aime s'exhiberhistoire de sexzrecit erotiquerecits candaulismehistoire erotique orgtrio coquinroman erotique gratuithistoire de sexe tanteepouses offerteshistoire de sexe dans le trainhistoire de grosse bitehistoire de sexe punitionrecit erotiques incesteerotique sexehistoire libertinerecit erotique zoophiliex erotique compartouze entre amijeux de sexe histoirehistoires de cul en famillehistoire de sexe scatohistoire de sexe illustrehistoire de sexe hdsma femme m'enculehistoire erotisueles histoires tabousje baise ma belle merehistoire de sexe pucellemon mari est cocuhistoire de baiseencule par sa femmehistoire de sexe soumissionhistoire de sexe a 3action ou verite pornorecit candaulismehist erothistoire de soumissionmaman suce ma bitehistoires de sexeshistoire de mari cocuhistoire erotique soumisehistoire de gros sexe