Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Mon frère est somnambule

Tout allait bien dans ma vie, jusqu'à ce que je doive partager une tente avec mon frère pour quelques jours. Ses crises de somnambulismes se sont rapidement déclenchés, développant son appétit sexuel...

Proposée le 22/01/2020 par Julia Nonyme

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Couple, passion
Personnages: FH
Lieu: Forêt, campagne, nature
Type: Fantasme

A l’époque je venais tout juste d’avoir 19 ans. Je vivais dans une petite bourgade perdue en pleine Bretagne, avec une vue directe depuis ma chambre sur la mer. Je vivais avec mes deux parents, Marc et Lily, ainsi que mon frère Alexandre. Moi je m’appelle Léna. Alexandre et moi n’avions jamais été particulièrement proche, lui ayant deux ans de plus que moi et étant un garçon, il était juste mon « grand frère idiot ». Il avait toujours beaucoup intéressés les filles, et il en profita assez durant ses années de lycée ! Mais il était ensuite rentré en prépa scientifique où il décida de se concentrer sur ses études. Pour ma part, j’étais à l’époque en fac de psycho, où je m’épanouissais grandement. Mais tout à changer le temps d’une soirée.

Nous étions en plein mois de mai lorsque mes parents décidèrent de refaire la décoration et la rénovation de toute la maison. Ils voulaient changer leurs quotidien et c’est vrai que la maison en avait grandement besoin. Ils ont donc appelés des professionnels qui se lancèrent dans de grands travaux, et qui nous informèrent qu’il y en aurait pour environ deux semaines. Pendant ce temps, la maison devint inhabitable, nous ressortîmes donc la caravane du garage pour y habiter en attendant la fin des rénovations. Malheureusement, celle-ci ne comportait qu’un seul lit double pour mes parents, ce qui nous obligea avec mon frère à partager une petite tente dans le jardin pour deux semaines. La situation ne me plaisait évidemment pas beaucoup, mais nous n’avions pas vraiment le choix, je m’en accommodait donc.

Pendant la journée qui précéda la première nuit, je profitais du soleil sur la plage et révisait rapidement, sans me douter une seule seconde que la soirée qui m’attendait serait mouvementé. Lorsque la nuit arriva, nous dînâmes tranquillement avec nos parents, puis après quelques heures, je décidais d’aller me coucher. Je rentrais donc dans l’étroite tente, me déshabillais et enfilais mon pyjama, composé seulement de ma culotte et d’un large t-shirt. Mon frère rejoignit ensuite la tente quelques minutes plus tard, tendis que j’étais allongé sur mon matelas et que je pianotait sur mon téléphone. En rentrant dans la tente, il demeura surprit quelques secondes et je vis bien que ses yeux s’attardaient sur mon corps. Il faut dire que j’avais de la chance d’avoir hérité des gênes de ma mère ! Comme elle , je possédais de longues jambes fines et musclés, un postérieur ferme et développé, que j’entretenais régulièrement, et une poitrine généreuse qui, suite à ma jeunesse, tenait parfaitement. Je comprenais donc la confusion de mon frère.

- Léna t’es sérieuse ? Tu pourrais au moins mettre un pyjama !

- Bah quoi ? Je suis juste ta sœur je te rappelle donc maîtrise toi !

Je l’entendis marmonner dans son coin mais je n’y fis pas attention, je continuais à pianoter sur mon portable. Du coin de l’œil, je le vis à son tour enlever son t-shirt et son pantalon, m’exposant sa puissante musculature, avant de se glisser dans son duvet.

- Bah dis donc, tu peux parler mais toi aussi tu portes pas de pyjama ! m’exclamais-je.

- Ouais bah il fait super chaud je te signale. Me répondis-t-il.

Finalement nous éteignîmes la lumière et je sombrais dans le sommeil. Au milieu de la nuit, des mouvements à ma droite et des grognements me tirèrent de mon sommeil. Je me tournais vers mon frère, et vis celui-ci se retourner dans tous les sens en marmonnant des paroles incompréhensibles. Je me rappelais alors qu’il était de temps à autre somnambule, pour mon plus grand malheur. Je me rapprochais donc de lui et commençait à lui caresser lentement les cheveux, sans chercher à le réveiller, pour essayer de l’apaiser et qu’il se calme. Ma technique fut plutôt efficace car il cessa de gigoter, mais je le vis ensuite ouvrir brusquement les yeux.

- Alexandre ? chuchotais-je.

Je vis bien rapidement qu’il était toujours somnambule, car son regard paraissait étonnamment éteint. Je ne bougeais plus, me contentant de le regarder, et ne voulant en aucun cas le réveiller car il était bien connu que réveiller un somnambule pouvait être dangereux. Ses yeux descendirent vers mon t-shirt qui s’était légèrement relevé pendant mon sommeil, puis sur ma poitrine que l’on pouvait très bien apercevoir. Je commençais à appréhender légèrement ses intentions, car les somnambules sont très étranges. C’est alors qu’il se redressa, me faisant sursauter par la même occasion. Je ne bougeais toujours pas, tandis que son regard à lui restait fixé sur ma poitrine. Je tentais alors de l’apaiser en lui parlant.

- Alexandre ? Tu es somnambule, essaie de te recoucher.

Je me redressais et posait ma main sur son torse pour essayer de le repousser au sol et le faire dormir. Malheureusement, mon frère ne semblait pas se réveiller, bien au contraire. Dans son état de somnambulisme, il saisit la main que j’avais posée sur lui, puis me tira vers lui. Surprise, je m’effondrais sur son duvet, tandis qu’il bougeait pour se mettre au-dessus de moi. Mon cœur s’accélérait, comprenant ses intentions.

- Alexandre arrête ça, je suis ta sœur ! Va dormir.

Mais il semblait que je parle à un mur. Mon frère écrasa mon corps avec le sien tout en se penchant vers moi, puis ses lèvres écrasèrent les miennes. J’étais complètement choquée et je ne savais pas quoi faire, tandis que ses lèvres bougeaient contre les miennes et que ses mains se posèrent sur mes seins. Enfin, il s’éloigna de moi, mais ce ne fut que pour baisser brutalement ma culotte. J’avais peur, très peur, et je ne savais pas quoi faire. J’avais peur de le réveiller mais je ne voulais pas non plus me faire baiser par mon frère !

Il écarta violemment mes jambes et sortit son membre en érection de son caleçon, puis se pencha à nouveau vers moi. Il remonta mon t-shirt et commença à lécher ma poitrine, tandis que j’étais toujours choquée et terrifié. Alors, il s’enfonça brutalement en moi. Mon dieu, heureusement que je n’étais plus vierge ! Ses mouvements étaient brusques et brutaux, et il émettait des grognements d’animaux. Je l’entendais prononcer certains mots comme « c’est bon » ou « salope ». Heureusement, ça ne dura pas longtemps. Il jouit rapidement en moi dans un grognement sourd, puis après quelques secondes se recoucha à sa place et ne bougea plus, me laissant pantoise et souillée, dans la noir.

----------------------------------------------------------------------

Le lendemain je me sentais mal. Mal car mon frère avait abusé de moi, mais surtout parce que, même si ça me dégoûtait de l’avouer, j’y avais pris un peu de plaisir. Je l’évitais toute la journée, appréhendant fortement le soir.

Une fois celui-ci arrivé, je me collais contre le mur, couvrais mon corps par le duvet et tournais le dos à mon frère. Je m’endormis vite, essayant d’oublier sa présence.

Je fus encore une fois réveillée par des grognements, mais cette fois beaucoup plus proche que la veille. Je décidais de ne pas bouger, et de ne pas regarder mon frère, lorsque mon duvet fut soudainement arraché. Je devinais alors que la situation de la veille allait se produire. Mon frère se colla derrière moi, remuant son bassin et son érection contre mes fesses, tout en humant mon odeur. Ses mouvements de hanches contre mon postérieure m’excitaient fortement, et lorsqu’il me saisit un sein, je ne put m’empêcher de lâcher un gémissement. Je ne sait pas si il était un minimum conscient, mais une chose est sûre, il se rendit compte que ça me plaisait. Il émit lui aussi un grognement, avant de me retourner et de me mettre sur le dos, comme la veille. Encore une fois, ses lèvres vinrent à la rencontre des miennes, mais cette fois je répondis à leurs goûts. Oubliant que c’était mon frère et aussi que je pouvais le réveiller, je tirais sur ses cheveux tout en gémissant. Il retira alors mon t-shirt et descendit sur ma poitrine, sa pointe titillant mes tétons excités.

C’était trop bon. Je ne pouvais m’empêcher de gémir. Il léchait sauvagement chacun de mes seins, les tétait même, comme s’il voulait en extraire du lait. Il se redressa soudainement, et pour mon plus grand plaisir, m’arracha violemment ma culotte. Il se plaça ensuite entre mes jambes, et d’un coup de rein puissant me pénétra. Je lâchais un cri de pur plaisir et lui un grognement sourd, tandis qu’il entamait des va et viens rapides. Son énorme pénis se frayait un chemin rapide entre les parois humides de mon vagin, celui qui mouillait beaucoup. Je prenais un pied intégral, m’accrochant aux épaules de mon frère et gémissant fortement dans son oreille. Ses pénétrations étaient profondes et rapides, le bruit de nos corps qui s’entrechoquaient produisait beaucoup de son, ainsi que celui de son sexe quittant et rentrant dans le mien, créant des clapotis obscènes mais ô combien excitants. Je croisais mes jambes dans son dos et accompagnait ses mouvements, espérant le prendre encore plus loin.

- Haaaaan, oui, vas-y, tu fais ça bien grand frère…

Je chuchotais doucement tout en lâchant des gémissements puissants. Ses coups se faisaient plus fort et plus profonds, tandis qu’il grognait comme un animal. Tout d’un coup, avec un ultime coup de rein, il répandit sa semence en moi, provoquant mon orgasme. Et comme la veille, il se retourna et se coucha à nouveau. Je sentis son sperme couler de mon vagin lentement, je le recueillis alors avec mes doigts et le portais à ma bouche, savourant le goût musqué de sa sève et de la mienne mélangé.

J’avais hâte d’être au lendemain…



A suivre (si ça vous plaît).


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Gerbieleretour
Super histoire :) Elle m'a beaucoup plu et fait beaucoup d'effet!!! A quand une suite ? :)
Posté le 29/01/2020


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Les aventures de Morgane: Julien mon beau-frère



couple bihistoire erotique adultererecit histoire de sexemature se tape un jeunehistoires de sodomiebranle par une inconnuehistoire de sexe avec ma femmehistoire candaulismeplage coquinehistoire de sexe a plusieursex punitionje baise la copine de ma fillehistoire de sexe tabouhistoire de sexe romantiquehistoire de sexe en vacancehistoire de sexe avechistoire de sexe mamiesodomise par surprisehistoire de sexe d incesteencule par un transhistoire de sexe trainrecit ero doctisexe en camping carhistoire de sexe entre pere et fillehistoire de sexe entre pere et fillehistoire de sexhistoire de sexe a plusieursrecits erotiqueshistoire de sexe avec mamieexhib coquinehistoire drole de sexehistoire de sexe hardma femme baise avec des inconnusma femme enculeexstory voisinehistoire de vieille salopehistoire de sexe groupestory histoire de sexebranlette a la piscinesamia nuehistoire vraies de sexerecit trio hhfhistoire de sexe cochonnehistoires-intimes.comhistoire de sexe 2016elle baise son beau freresexe story: la premiere histoire de la sexualite en bdhistoire reel de sexehistoire de sexe belle-merehistoire erotique frere soeurmenu histoire de sexehistoires sexeshist eroelle baise avec son gendrerecit ero doctielle suce pour la premiere foishistoire de sexe vestiaireil baise une bonne soeurhistoire de sexe pdfhistoires-intimes.comhistoire erotique cousineil se tape la voisinehistoire de sexe prostitueehistoire de sexe avec ma femmehistoire de sexe elle baise avec son beau perehistoire de sexe 69union histoire de sexehistoire de sexe au skije baise ma colocatairehistoire erotisuehistoires vraies de sexehistoire de sexe interracialj'encule ma voisinehistoire erotiquerecit erotiquerecitserotiquesrecit pornohistoire sexe soeurhistoire herotiquerecit pornographiquehistoire de sexe massagehistoire de sexe entre couple maturehistoire de sexe sans tabou