Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Nathalie est en manque

Nathalie vit seule avec ses deux filles depuis un bon bout de temps. Son amie et confidente Sandra l'a invitée à la maison pour lui changer les idées. Cependant, la soirée ne va pas du tout se dérouler comme prévu car Nathalie est en manque. Elle se révèlera être une véritable bête de sexe !

Proposée le 13/01/2020 par sorggulp

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Nympho, vicieuse
Personnages: FFH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

« Cela lui fera plaisir ! » dit-elle en posant sa main sur la sienne. Cela faisait un bon moment que Sandra essayait de convaincre son mari Philippe d’inviter son amie Nathalie (Nath pour les intimes)

Nath était séparée depuis plus d’un an et traversait par une période difficile. Nath déprimait régulièrement du fait qu’elle élevait seule ses deux filles. Les journées étaient réglées sur la vie de celles-ci lui laissant peu de temps libre.
Nath avait la trentaine et s’était mariée très jeune croyant avoir trouvé l’amour de sa vie en la personne de Thierry. Malheureusement l’idylle n’allait pas durer bien longtemps car il s’avérait que Thierry était violent surtout lorsqu’il avait un peu trop bu. Un grand classique.
Au fil du temps, Nath se confiait à Sandra. Elle s’était inscrite sur des sites de rencontres. A part une rencontre complètement foirée, il n’y avait rien de concret. Il faut dire que Nath n’avait rien d’une bombe sexuelle. Les deux grossesses successives avaient laissé des traces et comme Nath n’était pas du genre à faire attention à sa ligne, elle était devenue ce qu’on appelle une femme ronde.

Philippe finit par accepter la demande de sa femme sans grand enthousiasme. Il connaissait Nathalie pour la croiser de temps en temps lors de promenades dans le coin. En fait il la connaissait surtout au travers des récits de sa femme.
Sandra proposa une raclette ce qui fit l’unanimité. Pas de préparation, un concept facile et rigolo, au moins, on ne s’ennuierais pas pendant le repas pensa Philippe.
Ayant pris soin de confier ses deux filles aux grands parents, Nath se prépara avant de se rendre chez Sandra et Philippe.
« Comment m’habiller pour ce repas ? Il faut que je sois présentable ! » réfléchissait-elle en fouillant dans la penderie. Elle optait pour une robe noire qui lui donnait un air sexy malgré ses formes.
« Faudrait que tu fasses un régime un de ces jours ma grosse ! » se dit-elle en se regardant dans le miroir de la chambre. Soulevant les pans de sa robe, elle observa ses cuisses potelées. Le shorty de dentelle noire transparente dissimulait à peine le mont de Vénus entièrement épilé. Même si elle vivait seule, Sandra mettait un point d’honneur à rester attirante. Elle passa un doigt sous la dentelle et se caressa distraitement la fente. Elle sentait déjà l’excitation monter.
« Arrête ! Tu sais bien que ce n’est pas le moment, tu pourra le faire en rentrant ce soir ! »
« Une dernière touche de maquillage et tu seras parfaite » se dit-elle en se passant du rouge à lèvre.
Sandra dressait la table. Elle avait choisi de créer une ambiance intimie afin de mettre Nath dans les meilleures dispositions. Avec tout ce qu’elle endurait la pauvre, il ne fallait pas se louper sur cette soirée.

Philippe quant à lui s’occupait du choix du vin. Tout en regardant les bouteilles dans la cave, il ne pouvait s’empêcher de penser que la soirée allait être longue pour lui . qu’allait-il bien pouvoir dire durant le repas ? A part les enfants, aucun sujet t ne lui venait en tête qui pourrait intéresser Nathalie.
« Autant prendre une bonne bouteille de vin, cela me permettra de passer un bon moment » se dit-il en prenant un Saint-Emilion.
Comme convenu, Nathalie sonna à 20 heures. Sandra ouvrit la porte laissant entrer son amie dans la salle de séjour.
« Ouahhhh ! Tu es ravissante ! » s’exclama Sandra la détaillant de haut en bas
« Vraiment, tu trouves ? » répondit Nath en se tortillant sur ses talons.
Philippe fit son apparition.
- Pas mal mais un peu forte. Sa robe lui va bien en tous cas – pensa- t-il en découvrant Nathalie.
Il fit un effort pour être le plus convivial possible en l’embrassant. Sans plus tarder, ils se dirigèrent vers la table basse du salon où les attendaient une bouteille de champagne avec des canapés.
La discussion allait bon train. Philippe était agréablement surpris par la tournure que prenait la soirée. Nath était plus intéressante qu’il ne le pensait. De plus, il pouvait constater qu’elle possédait quelques atouts qui ne le laissait pas indifférent. Le décolleté de sa robe laissait deviner une poitrine bien généreuse.
Ils passèrent à table. L’ambiance était devenue vraiment détendue. Les rires de Nathalie et Sandra résonnaient dans la salle.
Au cours du repas, la discussion s’orienta vers la vie quotidienne de Nathalie. Celle-ci leur fit une description déprimante de celle-ci.
Sandra voulait en savoir plus. Elle osa alors la question qui allait faire basculer la soirée.
« Qu’est ce qui te manque le plus depuis que tu vis seule ? »
Nath regardait son assiette, gardant le silence.
-Je ne vais quand même pas lui répondre que c’est le sexe !
« Avoir quelqu’un le soir dans mon lit et se sentir en sécurité par exemple » répondit-elle sans conviction.
« C’est ce qui te manque le plus ? » insista Sandra d’un air faussement contrit.
(Elle m’agace avec ses questions ! Oh puis zut, je lui balance le morceau. De toutes façons, elle sait très bien ce qui me manque en ce moment, je lui en ai parlé dernièrement.)
« Pour être franche, une bonne partie de jambes en l’air! » dit-elle en regardant Sandra droit dans les yeux.
« Mais c’est tout à fait normal. Nous sommes tous pareil » répondit Sandra. « Ca ne doit pas être facile de vivre seule». Tout en parlant, elle glissa la main sous la table pour la poser sur la cuisse de Philippe .
-Mais à quoi joue-t-elle ? se dit Philippe en regardant discrètement Sandra. Il sentait la chaleur de la main remonter distraitement à l’intérieur de sa cuisse puis s’aventurer sur son entrejambe.
-Purée ! Elle allume son mec devant moi ! Je rêve ! se dit Sandra en observant discrètement le jeu auquel se livrait Sandra.
Philippe commençait à sentir l’excitation monter.
-Hummmmmm, il commence à bander - pensait Sandra qui déboutonnait le pantalon de Philippe.
-Purée ! Elle y va fort !- se dit Philippe.
Sandra prit sa queue de la main pour la caresser lentement. Il bandait comme un fou tandis que sa femme discutait tranquillement avec Nathalie.
Le sujet de conversation dérapait rapidement sur le sexe. Nath confiât alors qu’elle savait comment faire jouir un homme en moins de deux minutes.
« Ah ? Et tu fais comment ? » demanda Sandra d’un air très intéressé tout en s’activant sous la table.
Nathalie hésita mais se lança.
« Devine ». Elle sentait l’excitation se propager au creux de son ventre en se remémorant les gorges profondes qu’elle faisait à Thierry. Il devenait fou lorsqu’elle avalait entièrement sa queue et elle aimait avaler sa semence jusqu’à la dernière goutte. Des tas d’autres souvenirs plus ou moins torrides comme la sodomie remontaient à la surface provoquant une grande excitation chez elle.

Bref sous ses airs de gentille femme ronde, Sandra était en réalité une affamée de sexe dès qu’elle voyait une queue. Rien que d’y penser, elle mouillait comme une folle.
Philippe avait du mal à garder son calme sous les caresses de sa femme. Il bandait comme un fou.
Soudain Sandra se leva et se plaça derrière lui.
« Ça te dirait de nous faire voir comment tu t’y prend pour faire jouir un homme en moins de deux minutes ? » demanda -t-elle à Nathalie en faisant apparaitre la queue de Philippe. Celui-ci n’en revenait pas.
Nathalie resta bouche-bée devant l’initiative de son amie.
« Tu es sérieuse ? Je ne vais quand même pas sucer ton mari ? » dit-elle faussement étonnée. En réalité, elle mouillait comme une salope en chaleur sous sa robe. De plus, elle trouvait la queue de Philippe à son goût ; entièrement épilée, de proportions idéales et bien raide comme elle aimait.
« Allez, profite cela nous fait plaisir et à toi aussi, avoue ! » dit Sandra en caressant lentement le sexe de Philippe. Nath voyait le gland violacé de plaisir apparaitre ce qui ne faisait que l’exciter encore plus.
Elle ne pouvait résister plus longtemps. S’avançant sur sa chaise, elle la prit d’une main pour la caresser. Elle sentait les pulsions de plaisir se propager à chaque vas et vient de sa main. Elle approcha un peu plus. Sandra guidait la queue vers sa bouche.
Philippe poussa un soupir de plaisir lorsque les lèvres de Nath se refermèrent autour de sa queue.
Nathalie se lâcha rapidement. Déboutonnant entièrement le pantalon, elle massait des deux mains les bourses de Philippe qui n’en demandait pas tant. Soudain, elle prit entièrement le sexe au fond de la gorge, plaquant sa lèvres sur le pubis de Philippe.
« Ouahhh ! » s’écria Sandra en voyant sa copine gober toute la queue de son mari « je n’ai jamais réussi à faire ça ! »
Philippe soufflait de plus en plus fort. Il semblait ne pas pouvoir se contrôler bien longtemps
Sandra le débarrassait de ses vêtements alors que Nath pompait de plus belle son mari.
« Ça vous dirait d’aller sur la banquette, on serait plus à l’aise non ? » dit-elle en se dirigeant vers celle-ci. Elle jetait ses vêtements au sol tandis que Nath se couchait sur la banquette. Philippe vint se placer sur le côté, lui enfilant directement sa bite dans la bouche. Nath reprit son activité favorite tandis que Philippe avait glissé sa main sous sa robe. Remontant celle-ci sur le ventre, il écarta les cuisses potelées. Il passa quelques instants les doigts sur le shorty de dentelle pour ensuite plonger la main dedans. Les doigts de Philippe glissèrent quelques instants sur les grandes lèvres lisses puis plongèrent dans la grotte inondée de mouille. Lorsqu’il fit entrer ses doigts, Nath se mit à gémir continuellement. Sandra aida Philippe à enlever le shorty ainsi que le reste des vêtements de Nath. Le pubis potelé totalement imberbe apparut. Les doigts de Philippe plongèrent entre les lèvres boursoufflées de désirs. Elle semblait perdre le contrôle de son corps sous les caresses. Il fallait passer à autre chose.
Philippe se plaça entre ses cuisses et l’enfila sans ménagement. Sa queue entra d’un coup. Il se mit à la pilonner en lui tenant les cuisses écartées des deux mains. Les seins de Nath se balançaient au rythme des vas et vient.
Sandra observait la scène en se caressant.
« Et moi alors ? » dit-elle en se plaçant à califourchon sur le visage de Nath. Elle écarta les cuisses pour lui offrir sa chatte. Nath ne se fit pas prier. Elle se rua sur les lèvres ruisselantes. Sa langue pénétra le plus loin possible le fourreau détrempé tandis que ses doigts trituraient le clito sorti de sa cachette.
Quelle salope ! Elle est aussi lesbienne ! pensa Philippe tout en la besognant. Et pourtant, il n’était pas au bout de ses surprises.
« Putain ! quel pied ! » cria Sandra qui caressait des doigts la chatte de Nath. Elle titillait le gros clito dressé entre les lèvres écartées par la queue de son mari pendant qu’il s’activait dans la chatte de son amie.
« Tiens mon grand, tu ne vas pas pouvoir tenir bien longtemps maintenant » se dit-elle en saisissant les couilles de son mari à pleines mains. Philippe se cabra entre les cuisses potelées, pilonnant encore plus fort Nathalie. Celle-ci gémissait comme une folle.

Sandra n’était pas non plus au mieux, frottant frénétiquement sa chatte sur le visage de Nath.
Ils jouirent quasiment tous les trois en même temps dans une dernière chevauchée indescriptible.
Les respirations étaient haletantes, les corps luisant de transpiration, les regards semblaient hallucinés sous la puissance de la jouissance ressentie. Le corps de Philippe était parcouru de soubresauts tandis que Sandra s’était effondrée sur les épaules de son mari. Nath avait poussé un cri strident quand elle avait senti la déferlante de plaisir parcourir son ventre.
Le calme revint lentement.
Ils étaient complètement épuisés.
« Eh ben dis donc, on peut dire que tu en connais un rayon sur la baise, ma cochonne. Quel pied ! » souffla Sandra en souriant.
« Tu comprends mieux maintenant quand je te disais que c’était compliqué de vivre seule ! » répondit Nath en essayant de remettre de l’ordre dans ses cheveux collés par la transpiration.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

fandu21
Très excitant et agréable à lire. Merci à celui ou celle qui remplit mes rêves pour cette nuit
Posté le 22/01/2020


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Les 1001 perversions de Nathalie (3) Nathalie soumise - Le 3ème jour
Les 1001 perversions de Nathalie (4) Nathalie soumise - Le 4ème jour
Quand le lion est à terre on ne manque pas de braves pour lui tirer la crinière.
Les 1001 perversions de Nathalie (1)
Les 1001 perversions de Nathalie (2)


Online porn video at mobile phone


histoire sexe tantehistoire de sexe entre adohistoire de sexe cochonnexstory histoire de sexehistoire de sexe interracialhistoire de sexe avec ma filleplage erotiquehistoire de sexe transexuelil baise une inconnuhistoires sexrecit sexehistoire sodomiehistoire de sexe pokerhistoire de sexe avec grand mererecits de travestisbaise avec un inconnuhistoires libertineshistores erotiquesdouche erotiquescenario erotiquehistoires candaulistesexe en groupehistoire drole de sexesoubrette nuehistoire de sexe adultereje baise ma coiffeusehistoire de sexe matureshistoire soumisehistoire de lesbiennesconcours de branlettesrecit naturisteaction ou verite pornorecit pornographiquehistoire de sexe maman et filshistoires erotiqueshistoire transexuellehistoire de sexe punitionmanuela nuebonne soeur baisehistoire de sexe insolitebaisee par un inconnubaisee par un inconnuhistoire erotique adohistoire de sexe travestishistoire de sexe pere et fillehistoire de gros sexerecits sexehistoire de sexe grosse bitehistoire sexe nethistoire de sexe gangbangrecit salopehistoire de sexe .nethistoire de sexe medecinhistoire de sexe publicforum candaulhistoire de sexe torrenthistoire de sexe revehistoire de sexe avec niecehistoire sexe boite de nuitsite d histoire de sexepapa m'enculesodomise par surpriseforum recits erotiqueshistoire-erotiquehds erotiquehistoire de sexe coupleune histoire de sexe gayma femme veut une grosse bitehistoire de sexe gynecohistoire sexe soeurhistoire de sexe avec cousineje baise la copine de mon perehistoire de sexe il prete sa femmeoncle baise sa nieceelle se caresse sur la plageenculer par sa femmetransexuelle activema femme adore le spermesexe de groupehistoire erotique tabouhistoire de sexe massagehistoires xmon histoire de sexemere et fille nueshitoire de sexerecit sexehistoire erotique incestevisite medicale coquinebaisee sauvagementhistoire de sexe en imagesexe plombierbaisee sauvagementrecit lesbiengage erotiquehistoire-erotiquehistoire de sexe hds