Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Salope de belle-fille. 5

On arrive au mariage. A-t-elle éteint son feu au cul? Je l'espère pour mon fils. Eh bien non, La nuit précédent son mariage, elle a encore le culot de venir dans ma chambre et fait tout pour que ma bite connaisse sa chatte. Et tout ça sans réveiller mon épouse. Je peux vous dire que c'est une sacrée prouesse mais que faire d'autre? Je ne peux que.

Proposée le 27/12/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Nympho, vicieuse
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Chapitre 5 : Même la veille de son mariage, c’est pas vrai !

Je n’ose bouger de peur de la réveiller et retiens mes soupirs car Jade a plongé sa tête sous le drap.
Je manque de défaillir quand ses lèvres gobent mon gland. Mais quelle salope ! Je dirais même plus, quelle vicieuse !
Tout doucement, sa tête monte et descend sur mon nœud, me pompant avec une douceur infinie et une infinie lenteur. Elle a retenu la leçon, cette petite pute ! Ses petits doigts ne restent pas inactifs et triturent mes bourses sans ménagement. Si je le pouvais, je hurlerais de douleur… Mais je ne le peux pas !
Elle varie les plaisir, ressortant ma bite de sa bouche-four pour la lécher depuis la racine jusqu’à la tête qui frémit, agaçant d’une langue experte le frein tendu à se rompre.
Ce jeu est terriblement cruel… Enfin pour moi. Je voudrais lui sauter dessus et la piner avec violence pour la punir. Je sens qu’elle ne va pas tarder à gagner car une lave bouillonnante afflue avec violence dans ma lance pour éteindre l’incendie de mes sens. Tous mes muscles sont tétanisés … Mais je ne dois pas bouger, malgré l’envie de propulser ma verge tout au fond de son gosier. Je me vide en flots ininterrompus dans sa bouche, elle a du mal à supporter la dose dantesque de ma semence.
Drôle de situation, mon épouse assoupie vient de bouger et sa main, (peut-être suite à un rêve coquin dû aux effluves qui se diffusent dans la pièce) glisse sur mon corps pour chercher vous savez quoi… La bouche divine de Jade qui a tout avalé, finit d’aspirer et nettoyer mon gourdin qui n’a pas le temps de débander avant que la main d’Emilie s’affermisse sur sa prise.

Jade ressort sa tête de sous les draps, un grand sourire sur les lèvres, ravie de sa prestation.
Avant de s’en aller, elle prend la main de celui dont elle vient de vider les couilles et la glisse sur sa chatte d’un air de dire : « A toi maintenant »
J’explore le sillon, trouve son petit trou qui ne se dérobe pas et déflore sa pastille, entre une phalange indiscrète, petits mouvements circulaires et pistonnage en bonne et due forme. Je la vois se mordre les lèvres. Elle essaie de ramener ma main sur sa vulve mais je ne me laisse pas faire. Il est hors de question que je me laisse dominer par cette petite salope !

Une crispation autour de mon doigt et les petits soubresauts de son corps me confirment que j’ai quand même réussi ma prestation, si minime soit-elle. Elle repart enfin, aussi silencieuse que lors de sa venue. Ai-je rêvé ? La main d’Emile crispée sur ma queue me prouve le contraire. La pression de sa main arrive à faire remonter quelques gouttes de sperme qui suintent sur sa main. Que va-t-elle penser à son réveil ?
Je me réveille au petit matin et il me faut remettre mes idées en place pour me prouver que je n’ai pas rêvé ! Je prends le temps de réfléchir… Est-ce que je dois tout faire pour que Jade se sépare de Damien ? Où bien continuer à faire cocu mon fils ? Avec son propre père ! Je ne sais que faire et j’ai la bêtise ou plutôt pas le courage de mettre les pieds dans le plat.

On arrive enfin au mariage ! Nous couchons les parents de Jade, la maison est grande et ça nous permet de faire mieux connaissance.
Je suis assez lâche et n’ai pas rompu avec Jade. Je me fais des promesses que je ne tiens jamais quand elle me provoque.
Le futur marié est avec des potes pour enterrer sa vie de garçon, Jade est restée avec nous et ses parents. Je ne sais pas ce qu’ils pensent de sa tenue, minishort à raz le bonbon à la limite de l’indécence. Comment ne pas fantasmer sur ce minou pratiquement offert et sûrement humide d’envie, comme souvent avec elle… Je dirais même comme toujours !!!
Elle a même l’impudence pendant que ma femme montre avec fierté ses talents de jardinière aux futurs beaux-parents, de s’asseoir sur mes genoux pour me montrer ses achats, des sous vêtements à faire bander un énuque ! Elle se contorsionne d’une fesse sur l’autre et comme son short n’en cache qu’une infime partie, je les vois se déformer pour épouser mes cuisses, ses reins qui se creusent laissent apparaître un string rose. Comment faire pour paraître indifférent ?!
Si mon visage reste de marbre, ma bite, elle, en prend tout doucement la consistance.
Emilie et les parents de Jade ont disparu de ma vue. Elle a du leurs proposer de boire un verre au frais dans la maison.

Je ne peux plus résister et pose ma main dans son dos, je la descends pour sentir la courbe de sa fesse droite dans le creux de ma paume… Elle se soulève sur une fesse pour que ma main glisse entre les deux rotondités et que mon majeur puisse ainsi explorer ce sillon tant convoité. Je réalise soudain que nous sommes à la vue de tous, je retire prudemment ma main de ce cul divin. Ma queue me fait mal, bridée dans mon pantalon, la bosse est si évidente que je ne saurais quoi faire si ses parents revenaient.
On est à la veille de son mariage mais ce n’est pas du goût de la petite garce qui pose sa main et caresse mon entrejambe. Comment faire pour résister à cette superbe minette, chaude comme la braise ?
Mais elle est si salope qu’elle me laisse en plan et revient quelques instants plus tard avec un maillot minuscule, un vrai appel au viol !!! Elle a une poitrine assez menue mais le tissu doit être horriblement cher car ses seins en débordent généreusement. Et que dire pour le bas ? Une ficelle dans la raie des fesses et sur le devant à peine de quoi couvrir sa raie…
La bête qui s’était un peu assoupi dans mon pantalon rugit de désir. La garce vient près de moi et sa main se saisit du contenu de mon pantalon.

-Toujours d’attaque, hein ? Garde-ça pour tout à l’heure quand tu me sauteras !

Et elle plonge dans la piscine. Putain de salope ! Elle me rend dingue. Je prends sur moi et rentre la queue entre les jambes, c’est le cas de le dire, pour prendre une douche et faire descendre mon taux de testostérones.
J’ai à peine le temps de me rhabiller qu’elle est déjà là et me saute au cou pour me donner ses lèvres, puis sa langue. Son corps impudique est frais après son séjour dans la piscine. Je disjoncte aussitôt :

-Suce-moi, vite ! Elle ne se fait pas prier, se penche en avant, fait sortir la bête et embouche ma queue. Je tends mes bras pour pétrir son postérieur. En un rien de temps, Jade tire son tribut de mes bourses et se sauve comme une voleuse.

On est à la veille du mariage. Je m’endors difficilement à coté d’Emilie, comment tout ça va-t-il finir ? Et ça recommence… Une main exploratrice s’est saisit de ma queue et me tire de mes rêves. On dirait qu’Emilie doit elle aussi avoir des rêves érotiques. Mais non ! Elle me tourne le dos dans le lit, dormant comme une bienheureuse. Putain c’est pas vrai! On est à la veille de son mariage et malgré la présence de ses parents, Jade est revenu à la charge !
Elle doit me tripoter depuis un bon moment avant que je n’émerge de mon sommeil car j’ai une trique monstrueuse. Fière d’avoir réveillé le bouc lubrique qui sommeille en moi, sa bouche a pris la relève pour lécher mon gros dard avant un pompage en règle. Je me tourne sur le coté pour faciliter la chose, tournant le dos à Emilie. Je me retiens le plus possible pour que cette petite salope ne l’emporte pas trop facilement. Mais que fait Damien bon Dieu ? Est-il si nul au lit que Jade vienne sans arrêt chercher du rabe avec moi ?
Il n’y a rien à dire, elle sait sucer la salope ! Et elle aime ça, me sucer…. Mais que fait-elle ? Elle se contorsionne et arrive à glisser mon pieu dans sa chatte. Oh pas beaucoup dans cette positon acrobatique, mais juste ce qu’il faut pour que l’extrémité de ma queue chatouille son point G.
Ma main flatte la courbe parfaite de ce cul divin, cherchant son petit trou caché pour le masser, son vagin se crispe autour de ma queue quand mon majeur plonge dans son trou du cul. Je donne de très légers coups de reins pour ne pas faire bouger le lit. Je connais suffisamment Jade pour savoir qu’elle ne va pas tarder à trouver son plaisir. Entre mon doigt et ma teub pour l’amener à l’orgasme, il ne lui faut que quelques minutes pour monter au septième ciel. Je l’entends gémir si fort que j’en ai des sueurs froides. Elle va finir par réveiller Emilie, cette conne !

Elle s’empale elle-même sur mon pieu, je reste le plus immobile possible. Avant – arrière-avant-arrière. Putain de merde ! Je n’en peux plus ! Je la repousse en douceur, me lève comme un voleur et l’entraine dans le couloir. J’ai à peine le temps de m’arrêter qu’elle met ses bras autour de mon cou et monte à l’escalade de mon corps, enroulant ses cuisses autour de ma taille et m’embrassant goulûment. Pour ne pas perdre l’équilibre, je mets mes mains sous ses fesses, la soulève un peu plus pour diriger ma queue vers son objectif.
Dès qu’elle sent mon gland effleurer sa vulve, elle s’empale sur ma queue. Je la baise en vitesse à grands coups de mon gourdin, comme deux collégiens ne voulant pas se faire surprendre par le surveillant. Je la fais monter et descendre sur mon pieu qu’elle adore, ne tenant pas compte de ses protestations quand je vais trop profond et la fait grimacer de douleur. Ma bouche bâillonne la sienne pour étouffer ses râles de plaisir quand un orgasme de folie la transperce. Mais moi, je reste inassouvi, je la repose, la colle face au mur et l’encule illico en la bâillonnant de ma main.
Elle avait compris mon intention et n’a rien fait pour s’y opposer ! Mon gland force sa rondelle et s’enfonce sans coup-férir, dans son antre secrète. Je l’encule doucement et dès que je suis dans la place, je lâche les chevaux. Pourvu qu’Emilie ne remarque pas mon absence ! Je l’encule de plus en plus fort et finit par de violentes poussées tout au fond de son cul et enfin me vide en elle. Je ne sais pas si c’est le risque d’être pris sur le fait, mais quel pied !!!
Je regagne la couche maritale, me recouchant en prenant le plus de précautions possibles, dans un demi sommeil, Émilie me demande :

-Qu’est ce qui t’arrives ? Qu’est –ce que tu as à remuer comme ça ?
Je fais semblant de n’avoir rien entendu et me rendors dans les bras de Morphée, fier du devoir accompli.

A suivre…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Salope de belle-fille
Salope de belle-fille. 2
Salope de belle-fille. 3
Salope de belle-fille. 4
Salope de belle-fille. 6


Online porn video at mobile phone


recits smblog histoire de sexehistoire de sexe trashrecit trio hhfbdsmvar histoire de sexehistoire erotique illustreil sodomise sa voisinehistoire chaude de sexehistoire de lesbienneerotique gratuithistoire de mari cocuhistoires de gayshistoire de sexe hardlecture sexeconcours de masturbationrecit erotique travesticouple erotiquesucer par une inconnueexhib au magasinhistoire de sexe dominatricebaise au couventhistoire erotique orghitoires erotiquesma cousine me sucehistoire de sexe avec mamieerotique histoirehistoire de sexe entre cousinrecit erotique gaybaise colocatairefemme doigte hommehistoire de sexe echangistehistoire de sexe de couplehistoire soumisehitoire erotiquehistoire de sexe en vacanceshistoire erotique depucelagehistoire erotique tabouhistoire de soumisehistoire maturehitoire erotiquehistoires candaulismema femme suce un potehistoire de sexe incesterecits hdshistoire de sexe profelle suce le livreursodomie punitivehistoire erotique belle soeurhistoire de sexe avec la voisinebelle mere baise son gendrehistoire de sexe dialoguehistoire de sexe diane et laurentrevebebe recits recentsconcours de branlettedepucelage garconhistoire de sexe tanteertiquehistoire de sexe hardcorepartouze violentehistoire de sexe en voiturerecit sexehistoire de sexe femme marieehistoire de sexe gros sexehistoire erotique belle mereescort de luxehistoires taboushistoires de travestishistoire de sexe(s) (2009)torrent histoire de sexehistoires gay gratuitescouple erotiquecondolistemon histoire de sexerecit erotique voyeurovidie histoire de sexesoumis cocuhistoires de soumissionhistoire erotiqurje baise ma niecehistoire sado masohistoire coquinerecits hardhds erotiquehistoire de sexe avec ma niecerecit masturbationrecit erotiquetrans enculecoquine exhibelle baise son gendrehistoire gay beurhistoire de sexe avec mamanhistoire de sexe commeres et filles nueshistoire erotique massagehistoire de sexe vecueshistoire de sxedepucelage vaginalbelle mere histoire de sexecandaulisme x