Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

La cage

Écrire à la première personne. Personnage féminin. Aprèsdeux rencontres, elle va le rejoindre chez lui pour une résance particulière.

Proposée le 10/12/2019 par Sarah

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Femme dominée
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Au volant de la carcasse qui me sert de voiture, une cigarette en bouche et la chanson Hurt de Nine Inch Nails dans le plafond, malgré la qualité médiocre des hauts parleurs, j’ai le temps de repenser à notre rencontre avant l’arrivée.

Jeudi soir, alors que je mon amie et moi nous apprêtons à sortir du Magog, un bar miteux et vide, mon amie reconnait son ancien tatoueur. Encore en vêtements de travail, très probablement d’une usine, celui-ci prends un verre avant de rentrer chez lui. Je comprends plus tard dans la soirée ce qu’il cherche à oublier à l’aide de cet évident abus d’alcool, la pensée qu’un enfant indésirable l’attends à la maison. Malgré sa tendance à se répéter, il reste intéressant. Il est roux, fumeur et semble avoir 10 ans de plus que ce qu’il prétend. Il ressort clairement de ce qu’on a droit chez les jeunes hommes de nos jours. S’inspirant du kpop et fumant la cigarette électronique, ils font d’avantage penser à des enfants se prenant pour des adultes qu’a de véritable hommes. Nous ne sommes que les deux à fumer, ce qui nous permets plusieurs fois durant la soirée de nous retrouver seuls. Lors de la dernière, nous en profitons pour nous embrasser. Imbibé de drogue et d’alcool, se baiser n’est clairement pas le résultat d’une attirance mutuelle réfléchie. Pourtant, le jeudi suivant, alors que la rencontre se fessait cette fois-ci à jeun, l’intérêt mutuel restait présent.
J’arrive enfin devant chez lui. Je suis à la fois impatiente de le revoir et effrayée au souvenir de ses paroles. Après le souper, il m’avait invité chez lui.
-Est-ce que tu sais à quel point tu pue la dominée et la salope? Tu essayes de faire semblant, mais je sais qu’est-ce que tu veux vraiment. Viens chez moi et je te le donnerais.

Le lendemain, il m’avait texter l’adresse et l’heure du rendez-vous.
Je frappe à la porte et il vient m’ouvrir. Il est vêtu d’un simple t-shirt noir laissant deviner sa forte musculature et d’un jean. Il se tasse pour me laisser entrer, puis demande si j’ai amené les talons aiguilles comme demander. Satisfait de ma réponse, il me demande d’aller me changer dans la chambre. Il me pointe une porte au fond à droite du couloir.
-Une fois que s’est fait, rejoint moi dans la cage. C’est la dernière porte.
Je prends les devants. Une fois dans la chambre, je m’avance jusqu’au lit. Dessus, les draps rouges font ressortir l’ensemble noir. Le dessous est constitué d’une culotte avec une ouverture au niveau des fesses et d’un porte-jarretelle. Le haut est fait d’une seule pièce, un soutien-gorge. Les pièces sont pleines de détails et de dentelle. Une fois l’ensemble revêtu, je découvre la pièce maitresse qu’il cachait. Un plug anal attaché à une majestueuse queue de renard et les oreilles de la même couleur. Je déglutis. Je n’ai jamais rien mis de telle dans mes fesses apparentes. Je le prends dans ma main droite. Une fois au creux de ma petite main, il semble plus gros que jamais. De plus, le métal semble assez lourd et est très froid. Je ne peux pas passer toute la journée ici. Je décide de le mettre dans ma bouche pour le réchauffer et le mouiller. Je le suce quelque instant, et bizarrement, l’obscénité de ce geste me fait mouiller. Si je devais l’insérer dans mon vagin et non dans mon cul, il entrerait sans problème. Je prends quelques respirations profondes pour me détendre et dépose l’engin sur mes fesses. Je commence à pousser dessus sur mon anus. Je sens la peau doucement s’agrandir, je sens le plug glisser à l’intérieur de moi jusqu’à ce que mes fesses se referme dessus. Je bouge un peu pour m’habituer à cette nouvelle sensation. Lorsque je relève les yeux et que je m’observe dans le miroir alors que je glisse mes pieds dans mes talons et les oreilles de chats sur ma tête, je me sens plus sexy que jamais. C’est pleine de confiance, que je me retourne et sort de la pièce.
Confiance qui s’évapore à l’instant où je pose le regard dans la cage. Il s’agit en fait d’une simple pièce, mais le mobilier me laisse sans voix. À gauche, une énorme armoire en bois, imposante. Au plafond, tend une corde avec une attache. Elle est reliée au mur derrière moi qui abrite un simple lit, au mur à ma gauche auquel est accroché un immense X avec une sorte de menotte à chaque extrémité et au mur du fond. Jay m’y attends, assis sur un trône. Je n’arrive pas à dire si c’est la salle qui ajoute à sa prestance ou inversement. L’ensemble en est que d’avantage intimidant. Il me fait signe d’avancer, puis d’arrêter au centre de la salle. Debout et presque nue, je me sens plus fragile que jamais. Je me sens rougir et j’ai envie de mettre mes bras autour de ma poitrine. Jay se lève et s’approche de moi. Je ne peux m’empêcher de reculer d’un pas.
-Alors, on fait moins la fière maintenant?
Je baise le regard. Il me gifle.
-Répond.
-O… oui.
Il me gifle de nouveau.
-Oui, qui?
-Oui… maitre? Ma réponse ressemble presque à une question, je lève le regard, recherchant son approbation.

Il me prends fermement par les cheveux et me mets à genoux devant lui. Il utilise ensuite la télécommande qu’il tient de sa main gauche depuis le début et fait descendre la corde du plafond. Il ramasse un collier et des menottes qu’il avait laissé sur le trône derrière lui et me les mets, puis il attache une le collier et les menottes ensemble et finalement attache la corde du plafond au tout.
-Je m’occuperais de toi quand tu m’auras prouver que tu en vaux la peine.
Il baisse son pantalon et un énorme pénis en sort, déjà complètement bander. Je reprends de l’assurance quand je vois que je lui fais un effet non négligeable dans ma tenue. Je relève les yeux et vois à son regard que ce moment est décisif. Je sens que si je ne le satisfais pas, il pourrait très bien me renvoyer me rhabiller après m’avoir humilié sans rien en échange. Je refuse de laisser cela arriver et approche mes lèvres de sa verge. Je commence par lécher le gland, puis je commence à le rentrer dans ma bouche, mais doucement. Je le regarde dans les yeux et je vois qu’il en veut plus. J’enfonce alors son pénis dans ma bouche, mais il est si imposant qu’une partie est encore à l’air. Je commence alors par faire des aller-retour pour le mouiller. Chaque fois, je vais plus fort et plus profondément. Il ferme les yeux et relève la tête en arrière. Il commence à respirer plus bruyamment. Je me concentre et rentre finalement la totalité de son membre dans ma bouche et dans ma gorge. Comme un signal, il me prend alors la tête par les deux mains, agrippe mes cheveux et tient ma tête pour commencer à baisser ma bouche. Je le laisse faire et me contente de bien envelopper son pénis de mes lèvres. Quand il voit que je commence à étouffer, il se retire pour respirer. De la salive coule alors de ma bouche pour venir recouvrir mes genoux et je peux alors lever les yeux sur lui. Je lui lance alors un regard n’en demandant que plus. Il répond alors en me giflant de son pénis, puis de sa main. Le côté droit de mon visage chauffe. Après quelques minutes ainsi, il se retire et se masturbe quelques instant pour me recouvrir de son sperme. Je ferme les yeux, ouvre grand la bouche et sort la langue. Le spectacle semble lui plaire car quand il finit de vider sa semence, j’en suis recouverte. Je me lèche les mains et les bras avec envie. Il enfonce son pouce dans ma joue gauche et son majeur dans la droite pour me relever. Il me tire jusqu’au trône, puis de nouveau avec la télécommande, fais relever la corde pour que ne puisse pas m’éloigner. Il va chercher un énorme pénis en plastique mauve dans l’armoire et vient l’installer sur le trône.
-Assis toi.

Le gode est énorme, encore plus grand que son pénis déjà imposant.
Devant mon désarroi, il me donne un conseil : fais comme tu à fait pour le plug anal, mets le dans ta bouche.
Comment-a-t ’il sut ce que j’avais fait avec le plug? Je n’ose toutefois pas lui poser la question à haute voix et obéit. Je me mets à genoux devant le trône et lui et fait ce qu’il m’a dit. Je ressens son regard dans ma nuque et du coin de l’œil je vois qu’il se masturbe. Encore une fois, la vulgarité de la situation me fait mouiller. Cette fois-ci au moins, ça va m’aider. Je me relève, enlève la culotte et bien appuyer sur les accoudoirs, je commence doucement la descende sur le jouet sexuel. Je le sens pénétrer en moi petit à petit. Je n’ai jamais rien eu d’aussi gros en moi avant. Une fois installée, mon vagin et mes fesses sont complètement remplie et les sensations au niveau de l’entre-jambes sont plus fortes que jamais. Il se mets à genoux devant moi et commence à me lécher le clitoris. Immédiatement, un éclair part et remonte le long de la colonne vertébrale. Ainsi pleine de stimulus, je commence tout de suite à gémir. Je commence à bouger et il lève les deux bras et m’empoigne violemment les seins pour me maintenir en place. Je me mets à crier. Ça ne lui prends que quelques minutes pour me faire jouir. Je suis prise de spasmes violents. L’orgasme me semble durer une éternité. Quand je me calme, je suis lourde et épuisée. Il me prend dans les bras et me traine jusqu’au lit.

Nous nous endormons, côte à côte, mais je sens que beaucoup plus m’attend au réveil.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Anonyme
les fautes!!! ca en est presque incompréhensible.
Posté le 17/12/2019


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :


Online porn video at mobile phone


enterrement vie de jeune fille sexeencule par sa femmehistoire de sexe beau peresexe en groupehistoire de sexe entre mere et fillehistoire erotique.orghistoire de sexe collantrecit salopedepucelage anal douloureuxhistoire de sexe sans culotteexhib au travailerotique histoiremenu histoire de sexeerotiqehistoire de sexe reelleerotiqueehistoire de sexe harry potterhistoire coquine de sexemon premier triohistoire de sexe photohistoireerotiqueerotique toulouseil encule sa niecehistoires intimes.combaise chez le dentistehistoire vrai sexeaventures maturesgai eromere fille nuespremier fist vaginalhistoire de sexe hommehistoire erotique incestecandaulisme recitwebcam coquinehistoire de sexehistoire de sexe avec ma belle soeurhistoire de sexe entre femmeselle suce son beau frerehistoire de sexe d adohistoire de sexe femme maturehistoire de sexe streaming vfhistoire de sexe hopitalhistoire erotique lesbiennehistoire de sexe entre soeurhistoire de sexe mari cocusexe chez le docteurhistoire de sexe dans un trainjeunes filles erotiquesrecit erotique premiere foishistoires desexema femme se deshabillehistoire vecue de sexebaise entre copinehistoire de sexe en afriquehistoire de sexe chez le medecinhistoire de sodomiecouple erotiqueexibition sexehistoire de sexe chevalhistoire de sexe .netcandauliste a la plagehomme soumis sexehistoire de sexe gratuitehistoire de sexe xxx.comcandaulisme .comsexe exibhistoire de sexe streamhistoire de sexe illustreehistoire sexe netje baise ma belle merehistoire de sexe contraintehds histoire de sexesexe exibitionplaisirs lesbiens