Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Une colocation très chaude. 6

Ca y est! Claude ne peut plus échapper à ses furies qui jouent de son corps et de sa queue. Les paris vont bons train et il ne déçoit pas son troupeau de juments en chaleur en bon étalon qu'il est

Proposée le 29/10/2019 par mlkjhg39

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: Groupes
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Je sais que je dois m’y prendre autrement. Je vais prendre l'huile que j’avais amenée et en verse dans ma main puis commence à caresser la racine molle de sa bite tout en prenant le gland flétrit dans ma bouche. La petite chose s’y sent bien, elle est douce et chaude. Je la suce dans et hors de ma bouche tout en tournoyant ma langue autour d'elle.
Je continue à caresser sa verge de haut en bas et de masser ses bourses mais le résultat est assez médiocre. Rachel en fonce le clou :

- Trois minutes. Le temps file Wendy.
Je me relève et lui murmure à l'oreille :
-Ne me lâche-pas ! Puise dans tes fantasmes pour faire durcir ton énorme bite.

Je me mets en soixante-neuf de sorte que ma chatte mouillée soit juste au-dessus de son visage mais suffisamment haut pour qu’il ne puisse pas la lécher, seulement regarder. Je reprends ensuite toute sa bite molle dans ma bouche et masse les deux boules avec mes mains.

-Quatre minutes, il n’en reste plus qu’une !

Claude semble réagir. Je sais que je dois faire tout ce qui est en mon pouvoir. Je me rappelle qu’un de mes copains adorait que je lui glisse un doigt dans le cul. J’essaie, soit il aime, soit il déteste…
Je remets de d'huile sur mes doigts et les déplacent vers le bas pour trouver son cul et commence à le chatouiller. L’effet est immédiat. Je sens sa bite vraiment commencer à durcir.
Il relève les fesses pour me donner un meilleur accès tout en me donnant le feu vert.
Je pousse environ la moitié de mon majeur dans son cul serré et sens son engin revenir à la vie.

- Quatre minutes trente ! M’informe Rachel.

Ma mâchoire commence à devenir douloureuse depuis le temps que je suce son manche, mais je persévère. Je n'arrive pas à croire à quel point sa bite devient dure et épaisse. Son gland enfle dans ma bouche et depuis quelques secondes, la longueur de sa verge a éloigné mes lèvres de son bas-ventre. Je continue encore un peu avant de retirer ma bouche de son nœud et mon doigt de son cul et je m’assieds sur sa poitrine affichant son outil droit comme un I aux regards des filles.

-Quatre minutes, 45 secondes. Okay. Now you have ten minutes to make him cum !
(D'accord. Maintenant tu as quinze minutes pour le faire jouir)

Je me retourne et dis à Claude :

-Merci de m’avoir fait gagner la moitié du pari, tu ne vas pas le regretter !

Je place ma chatte sur son mât imposant dont la tête gonflée brille de ma salive et de l'huile et m’empale dessus, faisant fi des protections. C’est énorme, dantesque quand je m’abaisse sur lui. Je sens la tête glisser dans ma chatte et je n’en reviens pas à quel point je suis serrée autour de ce gourdin hors-normes.

-Eh ! Ce n’est pas du jeu ! Tu triches !
-Et tu aurais pu lui mettre un préservatif !
-Au grand maux, les grands remèdes. Il n’y a que comme ça que j’y arriverai. Mais putain qu’il a une grosse bite ! C’est comme si j’étais à nouveau vierge !

Après quelques centimètres, ça devient plus facile. Ma chatte doit pomper à plusieurs reprises pour se desserrer, je pousse vers le bas et obtient quelques pouces de plus de cette merveilleuse bite qui explore des lieux vierges. C’est extraordinaire ! Sa verge glisse en moi comme dans du beurre et je multiplie les assauts de son rostre dans mon antre dégoulinant de plaisir, ne pouvant plus me retenir, alors que mes ruades se font de plus en plus sauvages.

-?Oh oui, ouuuii ! Je vais venir?!?
Je sens mon vagin se contracter et explose dans un violent orgasme comme une vraie cochonne.
Shirley et Tom viennent de nous rejoindre, sûrement attirés par mes cris et elle nous injurie :

-Pourquoi vous ne nous avez pas appelés ? C’est moi qui ai organisé ça et vous commencez sans nous !
-Venez plutôt me donner un coup de main ! Ne reste pas debout, viens t’occuper de sa langue. Je lui rétorque. J’ai un pari à gagner moi !

Ils ne doivent pas comprendre ce que je raconte mais réagissent vite. Shirley s’effeuille à vitesse grand V et chevauche la tête de Claude pour lui donner sa fente à sucer. Je sens son frère tripatouiller entre mes cuisses, retirant l’engin de Claude de ma chatte pour le prendre en bouche avant de le réintroduire dans ma fente béante.
Shirley me couvre de caresses et de baisers langoureux. Je suis épuisée. Claude est allongé sous deux femmes magnifiques, brûlantes, d’où émane une odeur aphrodisiaque qui ne va pas tarder à lui faire perdre la tête. Sa respiration est lourde tandis que je cajole doucement son sexe au bord de l'implosion avec mes muscles intimes.

-Plus que trois minutes ! Me rappelle Rachel.

Je ne sais pas si Claude l’a entendu avec Shirley en pleine pamoison sur sa tête et Tom en train de pétrir ses bourses mais je ressens un frétillement révélateur de son pénis, annonciateur de ma victoire. Il est au bord de l’extase. Je me retire avant même qu’il ait le temps de jouir pour donner en spectacle aux filles cette verge indomptable. Je roule sur le lit et regarde son énième éjaculation qu’envieraient encore pas mal d’hommes. Tom tient dressé la lance qui projette un foutre un peu plus liquide qu’au début qui poisse maintenant ses doigts dans ces dernières expectorations. Quel mâle ! Je ne sais même pas s’il s’est rendu compte qu’il vient de jouir, tout accaparé par son travail buccal avec la choupinette de Shirley. Elle aussi vient de lâcher les grandes eaux et s’écroule de l’autre coté de Claude.
Tandis que Shirley et moi commençons à sortir de notre torpeur et nous penchons conjointement sur son pénis pour l'embrasser, Rachel nous suggère :

-Laissons le se reposer un peu, après on lui demandera se qu’il pense de notre petite surprise !

Claude
Depuis un quart d’heure, je ne subis plus leurs assauts. Elles m’ont détaché, abreuvé, nourri comme un bébé. A les entendre, elles ont l’air de croire que je suis OUT pour la soirée mais c’est mal me connaître… On a regagné le salon. Il faut que je profite de l’ambiance pour essayer de décoincer Dory et Lee. Je vais commencer avec Dory car ça sera plus facile avec elle après que l’on ait joué au docteur. J’ai essayé de les observer avec leurs airs de vierges offensées mais leurs mains glissées dans de petites culottes trempées en dit long sur leur état d’esprit. C’est maintenant ou jamais…

-Dory ! Approche-toi ! Tu peux regarder mon prépuce ? J’ai dû me déchirer le frein, ça me fait mal Tu me dois bien ça. Chacun son tour de faire le docteur. Allez, approche-toi, que veux-tu qu’il t’arrive ?

Dory hésite un moment mais les autres filles la poussent par des remarques dédaigneuses. Elle se décide enfin et vient s’asseoir à coté de moi sur le canapé mais n’ose pas toucher mon sexe, gardant sa main sur ma cuisse. Il lui faut du renfort.

-Lee ! Viens prendre place de l’autre coté de moi et regarde faire Dory.

Pour ne pas se faire remarquer, restant effacée comme à son habitude, elle obéit à ma demande et se met à ma droite. Les deux sont les plus petites des filles, Dory est pourtant bien proportionnée alors que Lee a un corps de petite fille sans seins ni fesses. Je prends la main de Dory avec douceur et la pose sur ma verge, j’ouvre ses doigts et les referme sur ma verge flasque.

-Dory ! Tu as déjà touché le sexe d’un homme ?
-Euh… Non !
-Et toi Lee ?
-Moi non plus. Dans mon pays, les jeunes ne sont pas si libérés qu’en Europe.
-Tu as été gênée par ce qu’on fait tes copines ? Et que penses-tu de moi ?
-Un peu, mais je me rends bien compte que les mœurs sont plutôt libres, surtout ici. Je croyais que tu étais un jeune homme assez refermé, que tu ne prêtais pas attention aux filles. Mais je me rends compte à quel point je me suis trompée… Pour ce qui est de ton sexe, il me fait peur. Je ne suis quand même pas idiote et comme tout le monde, je sais me servir d’internet. Mais les vidéos que j’ai regardées étaient surtout asiatiques et les hommes de chez nous ne sont pas aussi bien montés que les européens. Même les stars du porno de chez nous n’ont pas une verge comme la tienne, elle est vraiment très grosse.
-Mets ta main à coté de celle de Dory.

Elle hésite à peine et m’obéit.

-Alors ?
-Alors ? C’est chaud, c’est assez ferme et souple.
-Un peu de bravoure, les filles ! Vous avez vu comment ont fait vos copines, Essayez de réveiller la bête !
-Mais, s’interroge Dory, Tu as déjà bien donné et on n’arrivera jamais à…
-Qui ne tente rien n’a rien, je lui rétorque, l’essayer c’est l’adopter.

A suivre…


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Une colocation très chaude.
Une colocation très chaude. 2
Une colocation très chaude. 3
Une colocation très chaude. 4
Une colocation très chaude. 5



education soumisehistoire de sexe reelhistoire de sexe infidelehomme soumis a sa femmehistoire de sexe blogrecit masturbationrevebebe recihistoire de sexe de femmehistoires erotiqueshistoires de cul en famillehistoire de sexe annoncespremier fist vaginalhistoire de sexe hhfetudiante coquinehistoire de sexe premiere foisrecit masturbationhistoire harderecits de sexe hardhistoire de sexe mere et fillerecit erotichistoire de sexe gay entre adosma femme est une salopehistoire de sexe mere filsprend moi le culma femme baisee devant moirecit hothistoires coquinerecits de sexe hardhistoire echangisterecit soumisehistoire de sexe beau perehistoire dominatricehistoire de sexe gros sexemenu histoire de sexehistoires gays gratuiteshistoire de sexe netma petite soeur me sucesoumis a ma femmecoulybacanaturiste poiluehistoire de sexe culottema femme suce un amisurprise en train de suceril baise sa niecema premiere fellationhistoire de sexe hdsencule par surpriserecits pornographiquesrecit candaulismehistoire erotique nethitoire de sexeunion recitsrecit de sexesite:histoires-de-sexe.net histoire de sexehistoires de gaysrecit erotique mere filslesbiennes erotiquesrecit de cocuhistoire de sexe jeuxma femme me godewww.candaulisme.frhistoires hardshistoire de sexe illustreerecits erotiques lesbiensrecit premiere sodomiehistoire de sexe candaulistebelle histoire de sexehistoire erotique violcaudalisme.comenormes ejaculationspartouze entre amishistoires erotiques orgrecit premiere sodomiepremiere fois echangistebranle par une inconnuerecits hardbander chez l'osteopathehistoire de sexe gaybranle par une inconnuehistoire coquinesrecit matureelle suce pour la premiere foisconcours branlettehistoire reelle de sexehistoire de sexe mere et filsrecit fesseecandaulisme .comje baise ma belle-merehistoire de sexe beau perehistoire de sexe avec belle mamanpremier trio amateur