Histoire Erotique

Littérature adulte en ligne, histoires érotiques et récits coquins gratuits...

Si je m'attendais de nouveau à cela

De nouveau, Agathe me refait le cul ... oups! ... le coup :-)

Proposée le 10/09/2017 par Ptinouvo

Votre note pour cette histoire érotique
Nous vous remercions pour vos nombreuses contributions, elles motivent les auteurs à poster leurs histoires érotiques.

Thème: Jeu érotique
Personnages: FH
Lieu: A la maison, intime
Type: Fantasme

Deux mois déjà se sont écoulés depuis cette expérience jouissive.
Nous avons plusieurs fois visionné la vidéo de mon défonçage par cette mystérieuse inconnue. Agathe garde précieusement ce secret hors de ma portée, si cela se trouve, je côtoie cette personne tous les jours, c'est frustrant et en même temps, bandant.
Les commentaires de ma douce sur son petit film vont bon train.
"Purée, un mec ne ferait pas mieux, elle y va, et toi, purée, ton cul avale tout", j'adore son nouveau côté vulgaire!
"Waouh, qu'est-ce qu'elle te mets!.... Puis-je la montrer, cette vidéo?", et pis quoi encore !
"Mais on voit pas ton visage !!!", je sais, mais quand même, c'est personnel là.
"T'as quand même aimé, tu ne voudrais pas que ça incite des autres personnes à faire pareil?", là, un point pour Agathe.
Bon, d'accord, mais seulement si on renouvelle une séance câlins, à ta manière...

Dans ses yeux, je devinais une certaine excitation, une étincelle qui vous dit qu'elle n'attendait que çà.
"Super, je continue sur le même thème alors, avec quelques trucs en plus, mon tit Gaby soumis, je t'aime tout plein !!!!", mon dieu, qu'est-ce qu'elle mijote???
Deux ou trois jours passent, je m'attends chaque fin de journée à une soirée spéciale, mais rien. Je languis de ce moment de complicité.

Puis enfin, ce fut le jour J.
Agathe m'attendait en peignoir super bien fermé. Je devine un renflement au-dessous de sa ceinture. Ah, mon fantasme de la voir se gouiner ne sera pas pour aujourd'hui. Ca va se passer entre nous deux seulement, petite déception.
Si elle y met autant de fougue que sa mystérieuse amie, je suis quand même partant.
Après avoir consommé notre apéro, direction la chambre. Ah, les volets sont baissés. J’allume donc la lumière. Sur le lit, mon bandeau et non pas une, mais deux paires de menottes...et un tube de gel. Ca va être ma fête :-)
Son téléphone portable est en attente sur la table de nuit, une autre séance vidéo en perspective.

Je me déshabille lentement, en regardant furtivement dans tous les coins au cas où une autre surprise m'attendrait, rien. Peut-être dans le tiroir de la table de nuit, mais bon, je ne vais pas fouiller partout.
Je prends le cache yeux pour le fixer derrière ma tête. "Non, attends de me voir sans mon peignoir, stp !".
Elle défit sa ceinture, retira son peignoir, wow, qu'elle est belle...
Une guêpière d'un rose superbe, des dentelles noires, vache, elle est magnifique. Des bas résilles noirs aussi, ainsi qu'un porte jarretelles. Même des talons hauts que je n'ai pourtant pas remarqué tout à l'heure.
C'est la première fois que je la vois dans une si jolie tenue, et, habillée comme çà, je ne peux rien lui refuser.
Je remarque enfin qu'elle ne porte pas de culotte ni de string, mais un gode ceinture tenant avec des lanières rouges. Le gode à l'air d'un vrai sexe, veineux et pourvu de testicules. C'est plus gros que mon sexe, et bien plus gros que celui qui m'a bourré la précédente fois!.
C'est Agathe qui me fait assoir sur le lit et me cache les yeux avec le bandeau. Si elle fermerait simplement la porte de la chambre et éteignait la lumière, on serait dans le noir complet et il n'y aurait pas besoin de ce bandeau !!! Étrange !

"Mets-toi à quatre pattes, en face de la tête du lit!", houlà, mais elle me donne des ordres!
Elle me passe une menotte autour du poignet gauche, tire dessus et attache l'autre partie aux barreaux du lit, qui, je tenais à le préciser, sont très jolis. Ils sont pliés en forme de cœurs. Je ne pensais pas y être autant attaché, lol.
Bon, deuxième poignet accroché, je suis donc à quatre pattes, les bras un peu écartés.
Agathe se glisse sous moi, je remonte un peu mon corps pour lui faciliter l'accès, un truc me fouette le visage, son faux membre.
"Suces-moi!" me lance t'elle comme çà, bizarre à entendre.

Bon ben, allons-y gaiement. Je le prends en bouche, sans l'enfoncer. La texture de ce gode est souple, je dirait qu’il est en silicone et l'odeur n'est pas désagréable.
Agathe, en attendant, mes presse gentiment les couilles, tire dessus, et donne des coups de bassin pour me forcer à la pomper.
Une de ses mains appuie sur ma tête, le gode progresse. Ca butte contre ma glotte, un haut le cœur me prend, mais le gode se retire déjà pour ensuite revenir.
Je perçois les mouvements de hanches d'Agathe qui deviennent de plus en plus naturels, moins mécaniques, comme si elle ressentait ce membre dans ma bouche.
Et la voilà qui me broie les burnes maintenant, elle respire plus vite, mince, elle va jouir, rien que pour çà?

Conclusion alarmiste, je sais sucer !!!
Son bassin s'est calmé, j'avale difficilement ma salive avec cette queue dans la bouche. La pression sur mes testicules s'est relâchée, ouf, je ne finirais pas Castafiore.

Agathe se retire de sous moi, fini la pipe. Je l'entends maintenant dévisser le tube de gel, sa langue si délicieuse glisse le long de ma raie, pff!!! Elle évite mon petit trou. Par contre, une main et revenue s'occuper de mes couilles, et vas-y que je te les tire, te les écrase, et moi, je commence à bander.
Cette traite de queue révèle mon plaisir à ma douce qui insiste de plus belle, "Ca te plait, hein, mon petit chéri, tu vas prendre cher aujourd'hui".
Et moi de répondre malgré moi, "Vas y, défoules toi, prends moi le cul, arrête de tourner autour". Elle me rend folle .... Euh, façon de parler :-)
Enfin, ce truc gluant m'enduit la rondelle, c'est froid et relaxant en même temps.
Son doigt qui progresse lentement m’excite beaucoup, j'ai le bassin qui avance vers lui, faut que ça aille plus vite.
Impassible, Agathe prend son temps, elle tourne son doigt dans mon cul, tire sur mes boules, et moi, je bande comme un dingue.
Deux doigts, enfin, et ca mouline plus vite, j'ai chaud dedans, je tremble au niveau du bassin.
Agathe retire ses doigts, je l'entends chercher quelque chose dans ce foutu tiroir. Une présence froide et dure presse mon entrée. Pas le gode de tout à l'heure, pas un doigt.
"Ca s'appelle un plug, tu verras sur la vidéo, c'est joli, y a comme un diamant au bout"
C'est peut-être beau mais c'est gros et froid. Le temps de penser cela, il avait investit mon trou.
"L'avantage, c'est qu'il tient tout seul" me dit elle en s'éloignant du lit et en quittant la chambre!!!
Agathe ayant laissé la lumière allumé, je remarque que je perçois une clarté en bas du masque, je vois un peu les coussins, en tournant la tête, je devine la chaise contre le mur mais c'est flou. Chut, dites rien ...

Encore une longue attente, interminable, je me suis allongé sur le lit, dommage que ce plug ne bouge pas.
Est-ce que je vais avoir d'autres surprises? Depuis que nous nous sommes redécouverts, je ne reconnais plus mon Agathe. Elle est plus aimante, attentionnée, fantasque, imprévue et tout ce qui peut rendre un homme heureux. Ces nouveaux jeux sont une bénédiction. Du moins, c'est ce que je crois.

La porte s'ouvre, mon Agathe entre mais pas seule, plusieurs silhouettes se dessinent dans l'entrée. Je ferme les yeux pour éviter d'être tenté de voir qui c'est.
Des murmures et rires étouffés se font entendre, je suis un peu gêné.
"A quatre pattes mon chéri qu'on voit ton bijou!", grrrr!!!!, séance exhibition.
Je m'exécute, un peu troublé par la situation, l'effet de surprise de la première fois étant passé, c'est en pleine conscience que j'expose mon cul à une autre personne qu'Agathe. Je dois avouer que ça commence à m'exciter.
On monte sur le lit, qui, je ne sais pas, mais des mains écartent mes fesses. Ca ferait une belle photo, pensai-je.
Ah, il y a bien quelqu'un d'autre parce qu'une troisième main saisie le plug et s'amuse à le faire tourner. On le sort, le rentre et ainsi de suite.
Ce qui me surprend, c'est la facilité que j'ai de l'avaler, il rentre sans forcer. A un moment, il était accompagné d'un doigt, putain que c'est bon.
Ce plug m'est soudain enlevé, laissant quelques secondes mon cul ouvert, j'ai un peu honte.
"Humm! Tu en veux plus...", balance Agathe.
Ré-étalage de gel, waouh, elle met la dose. Quelqu'un descend du lit, je l’entends s'assoir sur la chaise et au bruit perçu, on jurerait quelqu'un qui se rentre un doigt dans une chatte, délicieux bruit de mouille que j'adore entendre.
Le même genre de bruit semble aussi venir de ma rosette, actuellement branlée par deux doigts très forts.
Beaucoup de gémissements du côté de la chaise, Agathe doit se régaler.
J'ai envie de regarder par le bas du masque mais un truc tout gros presse sur mon entrée. Je me cabre au maximum pour accueillir le gode que j'ai sucé tout à l'heure, ma tête enfouie dans un des coussins.
Dépêches-toi, tendre inconnue, ramones-moi le cul.
Des mains puissantes m'ouvrent les fesses, on m'encule d'un trait. Nom de dieu, quelle sensation, j'ai le gode à fond, je sens les couilles contre les miennes, on dirait des vraies...
On me pilonne de plus en plus vite, Agathe gémie de plus en plus, je tourne la tête vers elle et tente de l'apercevoir.
Stupeur, hein, j'entrevois en flou, Agathe à genoux, que je reconnais à sa guêpière rose, en train de lécher le sexe d'une femme assise sur la chaise. Ce n’était pas Agathe qui gémissait!
La mystérieuse inconnue tient le téléphone d'Agathe.
Que c'est beau, enfin, je réalise mon fantasme. Quelle merveille pour mes yeux, je t'aime ma chérie.
Je reviens à moi, mais qui m'encule alors?
Parce que pour être bourré comme çà, elle s'y connait vachement.
C'est à cet instant que tout par en vrille dans ma tête, pas une mais deux personnes qui me sont étrangères.
Mon regard se porte sur les fesses d'Agathe, il y a toujours les sangles qui tiennent le gode. C'est flou mais on voit bien le rouge.
Un râle derrière moi, purée, c'est un mec qui me bourre l'arrière train.
Trop de sensations intenses parcourants mon corps m'interdisent d'interrompre quoique ce soit, c'est trop divin. Je me fais mettre par un gars et j'aime ça.
Je tourne la tête encore une fois vers Agathe, elle semble regarder mon assaillant, elle se caresse surement le minou. Son fantasme se réalise sous ses yeux et je peux affirmer qu'elle apprécie le spectacle. Son visage se retourne vers le sexe de son amante, sa langue s'agite énergiquement. Elle se démerde pas mal, vu les déhanchements de sa partenaire.
Moi, je suis aux anges, pleins de frissons, le sexe qui ruissèle. Mon bourreur gémit, ses doigts s'enfoncent dans mes chairs, il lime à fond, je suis secoué de convulsions.
Un orgasme violent me foudroie l'intérieur. J'ai chaud, j'ai froid, je sais plus....
Quelqu'un détache les menottes, "N'enlève pas le bandeau, c'est mon tour" me susurre Agathe dans l'oreille.
Ben, pour moi, mon compte est bon, je pense que c'était pas mal.
"Allonge-toi en travers, sur le lit!" Je m'exécute.
"Plus vers le bord, la tête dans le vide!!" Ok, j'avais mal compris, je pensais que ce serait la même position qu'avant.
"Soulève tes fesses" On me glisse un coussin sous le fessier, je crois bien que c'est la deuxième manche qui commence.
Un calme glaçant, pas de bruit. Encore ce gel, signe que c'est encore moi qui vais trinquer.
Quelqu'un m'enjambe, la douce caresse de seins sur mon ventre, on me prend la queue en bouche, je relève un peu la tête et j'entre en contact avec une chatte imberbe. Quelle douceur cette peau sans poils, ce n'est pas mon Agathe!!!
Avec mes mains libérées de leurs entraves, j'écarte les parois de ce fruit, j'y glisse ma langue, c'est plein de jus.
Mes jambes sont soulevées et maintenues par les chevilles. Avec le postérieur sur le coussin ainsi mis en évidence, j'imagine qu'il doit être tentant...
Une pression sur mon anus me fait lâcher un petit "Ah!" invitant à continuer l'investigation, c'est dur et un peu plus gros que tout à l'heure. C'est ce gode que j'ai pompé précédemment. S'ensuit une lente progression dans mon conduit, sans s'arrêter, qui réveille mes sens, prémices des plaisirs à venir.
Je suppose que ma pipeuse se rince l'œil pendant qu'elle me suce. Agathe, là, je suis sur que c'est elle, entame un va et vient langoureux, agréable.
Pendant que je lèche cette délicieuse chatte, quelque chose vient se présenter à l'entrée de son orifice.
La bite du gars!! Ma langue l'a découvert par mégarde, merde!, je suis en train d'humidifier son gland.
Puis soudain, il s'engage dans la fente trempée de la femme, je poursuis sur son clito tout gonflé.
Les couilles du gars butent sur mon nez, bravo!!!
Agathe prend son pied, elle redouble de vitesse, le bruit des frictions doivent l'exciter grave. La pipe que mon amante m'inflige me porte vers d'autres cieux, ca remue dans tous les sens.
Pour finale, voilà que ce sexe qui limait la dame se retrouve à l'entrée de ma bouche et force le passage. Avec ma tête en arrière, il va très profond dans ma gorge. Pas eut le temps de faire ouf, il me fait l'amour en me bourrant la glotte. Je branle le minou de la dame d'une main et de l'autre, j'appui sur les fesses du gars pour accélérer encore plus le rythme. Je deviens fou ma parole, où sont passées mes réticences.
L'image qui me vient en tête, un Gaby en broche. Ca lime des deux cotés, asynchrone mais efficace. Je jouis dans cette bouche qui me pompe, Agathe crie, la femme aussi. Un liquide épais empli ma bouche.
J'en ai avalé, mince. A quoi bon se plaindre, cette queue m'a si bien défoncé que c'est de bonne guerre, et, mesdames, ce n'est pas mauvais du tout. Parole de Gaby.
J'ai toujours le gode qui me ramone le trou, Agathe n'en finie pas de gémir. Une langue nettoie quelques gouttes de ma semence qui ruissèlent du méat de mon sexe, La queue que j'ai toujours en bouche ramolie peu à peu. L'homme se retire.
Agathe s'est enfin arrêtée, le gode bien à fond dans les fesses. Tout le monde reprend ses esprits. Je demande si je peux enlever le masque.
"Si tu le désire!" me répond Agathe entre deux respirations.
Je ne sais pas pourquoi mais je le laisse en place, les identités de mes amants resteront secrètes. C'est mieux pour tous, c'est la magie du moment qui importe.
Merci Agathe, merci pour tout çà.


Laisser une note/commentaire (ou bien faire un signalement)
Fermer définitivement L'activation des cookies et de javascript est nécessaire à son bon fonctionnement. Suite à des abus avec les notes, nous avons apporté quelques modifications à celui-ci pour plus de partialité envers les auteurs qui sont très sensibles à ce que vous pensez de leurs histoires érotiques.
La nouvelle version a pour but d'éviter au maximum les abus inhérents à la notation des récits coquins, et donc des auteurs (les votes multiples par exemple).
Il sera maintenant impossible de noter plus d'une fois la même histoire érotique.
Les notes attribuées à la volée pour un même auteur (qu'elles soient bonnes ou mauvaises) seront modérées.

Commentaires de l'histoire :

Aucun commentaire pour le moment.


Voir les autres récits érotiques de cet auteur ou bien pour le contacter par email


Histoires érotiques choisies :
Si je m'attendais à cela
Jenna n'avait pas prevu cela
Nouveau voisins
Un nouveau départ (2)
Un nouveau départ



histoire de sexe raconterhistoire-erotiquehistoire de sexe avec ma cousinehistoire erotique adohistoires cochonneshistoire-erotiquehistoire erotiqurhistoires eroticbonne soeur baisehistoire femdomhistoire de sexe en photoconcours masturbationhistoire erotique gayhistoire sexe hardhistoir de sexehistoireserotiqueshistoire de sexe ma femmehistoire de sexe gang bangoncle baise sa niecerecit herotiqueelle se fait depucelerhistoires de salopeshistoire-de-sexehistoire erotique cousinema femme en triosexe exhibitionma mere veut ma bitepremier trio pour ma femmehistoire de sexe chantagema femme gangbangbaise ma belle merehistoire de sexe gang banghistoires tabouhistoire de sexe gayhistoire de sexe mot cruhistoire de sexe collegehistoire de sexe avec ma belle fillehistoire de sexe fellationhistoire de sexe mere filshistoire de sexe culottehistoire fetichiste des piedshistoire de sexe 2015sexe sado masocouple bisexuelhistoire de sexe beau frerecandaulisme blackmari candaulistebourgeoises soumisesma cousine me sucema femme suce un inconnumature erotiquesexe avec ma voisinerevebebe recentsbaisee sauvagementdoigte dans le bushistoire de sexe arabehistoires erotiquecouple soumishistoires intimes.comj ai baise ma fillerecit porno violelle se fait depucelerlecture ero en lignehistoire de sexe voisineanne dupre histoire de sexehistoire de sexe chez les paysanshistoire de sexe forcehistoire de sexe entre poterecitserotiqueshistoire de sexe transexuelsex erotiquebranle par une inconnueexib magasinsoumis a ma femmehistoire de sexe soumisecocu candaulistehistoires erotiques.orghistoire de sexe secretairehistoires de candaulisme